MARDI 15 MARS : MARCHES BOURSIERS

15 mars 2011 par Paul Jorion | Print MARDI 15 MARS : MARCHES BOURSIERS

L’aggravation de la situation à la centrale nucléaire de Fukushima a provoqué une baisse de l’indice NIKKEI qui perd 10,55 % en clôture, chute qui entraîne à sa suite les autres bourses mondiales. L’action de Tokyo Electric Power (Tepco), qui gère entre autres la centrale, a perdu 24,7 %. Les firmes de travaux publics dont les titres avaient bondi lundi ont également subi de lourdes pertes lors de la séance d’aujourd’hui.

Pour soutenir le yen, le Banque du Japon avait injecté sur les marchés l’équivalent de 130 milliards d’euros lundi, suivis de l’équivalent de 70 milliards d’euros aujourd’hui.

À 15h15, le CAC 40 à Paris était en baisse : -3,87 %, le DAX à Francfort : -4,91 %, le FTSE à Londres : -2,42 %. Les indices boursiers américains, un quart d’heure donc après l’ouverture, le sont également : DJIA : -2,06 %, S&P 500 : -2,25 % et NASDAQ : -2,43 %. En clôture, les bourses européennes ont pu limiter les dégâts : CAC 40 : -2,24 %, DAX : -3,21 % et FTSE à Londres : -1,19 %.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
 

102 commentaires

  1. Sylvain

    « Time waits for no one » comme disent les Rolling Stones
    Un évènement étincelle nous pendait au nez, mais le Japon + les révolutions proche et moyen orientales, ça fait une sacrée charge d’allumage pour un Credit Crunch part deux…

  2. Sylvain

    J’en vois deja qui n’appellent pas ça une catastrophe nucleaire et humaine, mais une « buying opportunity »…

    • C’est ça qui est particulièrement dégueulasse…
      Pendant que des gens crèvent assassinés par un dément conforté par tout le gotha, que des dizaines de milliers d’autres crèvent du résultat de la folie technocratique des mêmes , la bourse dévisse de 10%…et ça fait des titres plus gros que la dramatique impotence de nos gouvernants à prendre la moindre décision…

      • Sylvain

        Oui, dégueulasse c’est le mot.
        Par contre nous sommes peut-être en train d’assister à l’accident maximal dans le monde réel qui va précéder son corollaire dans le monde financier et boursier?

      • Sylvain

        En fait plus j’y pense et plus je me dis ce qui suit:
        De deux choses l’une; soit l’évènement maximal du Japon provoque la rechute des marchés mondiaux, en nous rapprochant encore plus du dénouement, donc de la refonte du système; soit cet évènement n’a qu’un effet limité, voir permet un rebond des bourses (effet d’opportunité d’achat) mais alors le système s’exposerait à nouveau comme parasitaire et anti-humain, donc à détruire…

      • @ Julien,

        Dites – donc mon cher, il y aurait des choses que BHL peut dire et pas Alain Loréal ?

      • Julien Alexandre

        Alain, tu veux vraiment te mettre au niveau de BHL ?!? ;)

    • Etienne

      Comme le signalait hier un « commenteur » sur ce blog:

      “The human toll here looks to be much worse than the economic toll and we can be grateful for that.”
      CNBC – LARRY KUDLOW

  3. Turquie 35

    Commentaire de Guest, un internaute du site du monde.fr
    [Commentaire de la part de Guest: ]
    Difficile de ne pas cacher mon écoeurement face au retrait massif des investisseurs capitalistes sur la bourse nippone. Décidément, les marchés financiers nous montrent qu’ils n’ont aucun scrupule. L’ironie de la situation, où l’on demande aux particuliers de faire des dons aux organisations humanitaires pendant que l’économie de marché libre retire des sommes astronomiques de l’économie japonaise, est tout à fait inadmissible. Jusqu’à quand devrons nous accepter les lois de l’économie libérale sans limite?

    • Captain Obvious

      le terrorisme et la finance sont des jeux infinis dans des systèmes finis ,tant qu’ils n’auront pas épuisé toutes les possibilités ,les joueurs continueront .

    • spoutenike

      M.Jorion disait en substance dans une de ses vidéos que plus tard, nous nous rappellerons l’époque que nous avons vécu et qu’on se demandera « comment a-t-on pu vivre comme ça ? ou accepter de vivre comme ça ». Je ne me souviens plus des termes exactes.

      K.Marx disait aussi que les idées dominantes d’une société sont celles de la classe dominante. Comme tu le relèves dans ton commentaire que tu as toi-même relevé d’un autre commentaire, les idées dominantes ne sont plus celles de la classe dominante. Non seulement, on ne pense plus comme eux (ou ils ne pensent plus comme nous); mais en plus leur pensées nous répugne au plus haut point. Ce qui veut dire que comme le soulignait M. Jorion dans une autre de ses vidéos, le système est sur la voix de la décadence, la classe dirigeante est sur la voix de la déchéance.

      Une chose est certaine, c’est que Internet sera l’arme grâce à laquelle la prochaine classe dirigeante remplacera la classe dirigeante actuelle (d’où LOOPSI). Et tout comme par le passé les changements de régimes auront tendances à se succéder dans le sang, entre opportunistes, contre révolutionnaires, révolutionnaires, et autres idéologies non identifiées, sordides et informes tel que le fut le nazisme… Le tout sur fond de guerres (froides ou chaudes) entre différents les nations-empires qui n’auront pas évolués ou régressés en même temps et dans le même sens et de la même manière. L’histoire reprendra son cours après une pause d’un demi-siècle qui ne fut pas si pacifique qu’on a voulu nous le faire ressentir (loin de là en fait).

      Ca fait un peu peur, surtout que contrairement aux membres de la classe dirigeante actuelle, j’ai pas de bunker ni d’air sarko one… à moins de réquisitionner les puits de forage de gaz de schiste, soudainement devenus providences par un retournement de situation.

      J’ai l’impression d’etre dans un aquarium qui se fissure de partout avec des crises du logements, de la santé, de l’environnement, du travail, crise morales, financières, politiques, etc. Le tout relayé tous azimuts par Internet qui amplifie chaque coups portés sur chaque failles. L’aquarium cédera, mais comme on ne sais pas ce qu’il y a de l’autre coté, on peut imaginer que celui soit immergé dans un océan profond dans lequel nous trouverons enfin la vrai liberté, ou bien cet aquarium est dans un salon et s’éclatera sur le carrelage avec son lot de poisson asphyxiés… Qui vivra verra.

      • Philippe

        Il suffit de regarder les bidonvilles aux bords des autoroutes de nos villes pour se rendre compte de la déchéance morale de tout le monde et pas seulement des élites. Accepter que des personnes humaines vivent dans les conditions dans lesquelles elles vivent à deux pas de chez nous me fait penser à ces allemands qui savaient pendant la guerre et qui ne parlaient pas.

        Philippe qui a ateint le point de Godwin très vite

    • Etienne

      Ces réflexions de Paul Valéry datent de 1935:

      « Toutes les notions sur lesquelles nous avons vécu sont ébranlées. Les sciences mènent la danse. Le temps, l’espace, la matière sont comme sur le feu, et les catégories sont en fusion.
      Quant aux principes politiques et aux lois économiques, vous savez assez que Méphistophélès en personne semble aujourd’hui les avoir engagés dans la troupe de son sabbat. »

      ….et il n’avait encore rien vu!

      • M

        La puissance de la pensée de Paul Valéry …(et de bien d’autres penseurs de cette époque) était telle, que nous ne pouvons que constater la décadence de la civilisation actuelle.
        (ex. compter bhl comme un « penseur »et, que sais-je encore !! : le monde entier se moque de nous…et, le monde entier a raison …)

  4. Bibules

    Il est clair que depuis 2007 c’est le bonheur pour les spéculateurs.
    D’ailleurs, ont-ils intérêts à ce que tout s’arrange ? :)
    Et si ce n’est pas le cas ont-ils le pouvoir pour influencer les décisions politiques mondiales ?

    Ne serait-il pas intéressant, sur le blog, de faire des articles expliquant le fonctionnement des différents outils des spéculateurs ? Articles consultables à tout moment.

  5. JT Gio

    @Paul Jorion

    je vous pose la question que j’ai posé à François Leclerc : en raison de l’extrême fragilité de l’économie nippone (taux d’endettement record, déflation), a-t-on assisté à un événement majeur du type chute de Lehman Brother, qui risque de mettre en péril le système financier à l’échelon mondial ?
    PS : J’ai conscience que cette question peut paraître déplacée en raison de la souffrance du peuple japonais et j’accepterai d’éventuelles critiques.

  6. Jean-François

    Les investisseurs suivent le vent… Théolia, vendeur d’électricité à partir d’éoliennes, prend +14%.

    • Cécile

      il y longtemps qu’il s’effectue de la recherche nucléaire à Grenoble, d’où la pile atomique …..
      (il semble qu’il y ait eu, vers les débuts, soit vraiment ancien, un problème de rejet radiations et de la nappe phréatique …)

  7. dissy

    Quelques news d’Europe:

    German Finance Minister says even temporary exit of a state from euro-zone would mean its failure and would have unpredicatable consequences….

    German Finance Minister Schaeuble says if Ireland wants better terms on its aid package, it must consider changing the corporate tax rate.

    http://ransquawk.com/headlines/125946

  8. Johannes Finckh

    l’injection liquide: est-ce pour soutenir le Yen, empêcher son envolée, maintenir à flot les liquidités ou tout à la fois?
    En fait, l’injection massive de monnaie liquide « devrait » faire baisser la monnaie, sauf dans le contexte actuel où la fuite d

  9. Johannes Finckh

    où la fuite dans la liquidité semble prendre des proportions extravagantes. En même temps, la défiance à l’égard des catastrophes en cascade, notamment nucléaires, semble paralyser la production japonaise.
    Dans ce contexte de pénuries prochaines et plus ou moins massives au Japon, une hyperinflation japonaise n’est plus du tout à exclure.

  10. dissy

    Nelles d’Irlande ou la situation se dégrade encore un peu plus:

    Figures from the Central Statistics Office show a sharp rise in the unemployment rate.

    http://www.rte.ie/news/2011/0315/jobless-business.html

    The Minister for Finance Michael Noonan has said he has sought ECB help on the banking situation.

    http://www.rte.ie/news/2011/0315/banks-business.html#article

  11. Antoine

    Effectivement, la solidarité du monde financier est totalement absente. On va demander aux gens d’envoyer de l’argent alors que les grands financiers (spéculateurs?) ont pour la plupart retiré leur argent.

    Une petite précision, j’ai lu dans un autre article que la BoJ a injecté 200M$ (130+70) et non €. Il faudrait avoir le chiffre en Yens. Mais ce n’est pas rigoureusement (au contraire) pour soutenir le yen, l’économie et la bourse oui. C’est pour affaiblir le yen, ainsi les cours de bourse peuvent monter. Un cours de bourses est censé refléter la valeur d’une société, si la monnaie baisse, le cours monte. Cela n’a apparemment pas suffit, la « valeur » a baissé, orienté principalement par des ventes massives. D’autre part l’injection de liquidité permet l’augmentation de la masse monétaire (~encours de crédit) et cela crée une croissance artificielle.

  12. dissy

    Moody’s sees Portugal GDP and Greece to remain in recession in 2011 .

    http://ransquawk.com/headlines/125962

    • sp

      Vu les conséquences dramatiques aussi pour l’économie japonaise les agences de notations ne vont-elles pas faire chuter aussi la note du Japon, histoire d’ajouter encore une couche au désastre ?

  13. Vendez! Vendez!!

    Nul besoin d’être grand clerc pour affirmer que désormais le Nord Est du japon est durablement perdu. Le contamination est trop importante.

    Et si la contamination atteint Tokyo ? Que se passera-t-il ?

  14. Pierrot du Québec

    La réaction des marchés boursiers n’est pas inhumaine, elle est anti-humaine.

    • Joan

      C’est peut-être une espèce d’aliens non humains qui contrôlent les marchés financiers…

  15. dissy

    Déficit et dette: les Européens optent pour plus de discipline.

    AFP

    les ministres des finances se sont mis d’accord sur une approche générale sur un paquet de mesures visant à renforcer la gouvernance économique dans l’UE et plus particulièrement dans la zone euro.

    http://www.lalibre.be/economie/actualite/article/648883/deficit-et-dette-les-europeens-optent-pour-plus-de-discipline.html

    • VB

      Merci dissy pour tous vos liens.

      Je recommande particulièrement aux européens, la lecture de celui-ci : http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/l-ue-topie-des-marches-comment-la-90451

      Pour que personne ne vienne pleurer demain et dire qu’il n’était pas au courant de la sorte de coup d’état qui se déroule sous leurs yeux en application de ce que Naomi Klein a appelé « la stratégie du choc ».

      • VB

        Sans oublier notre futur président, DSK alias Jabba, qui fait la leçon aux grecs sur les chaînes françaises en explicitant que « ces gens là sont dans la merde, que tout le monde sait qu’ils ne payent pas d’impôts… ».
        On aimerait voir la feuille d’impôt de Jabba, si tant est qu’elle existe et qu’elle soit française ; et puis faire une petite corrélation avec ses revenus (d’hier et d’aujourd’hui) probablement partiellement non imposables.

      • VB

        Et encore ça pour convaincre les quelques septiques qui restent de la belle vie que nous réserve cette Europe :
        http://www.anh-europe.org/campaigns/protect-traditional-medicinal-cultures

        Tous aux pilules des grands groupes pharmaceutiques, lobbies obligent…

      • vigneron

        @VB

        « DSK alias Jabba »… La grosse limace abâtardie de crapaud vérolé dans Star War ? Sans préjuger, pour l’anecdote,du sentiment particulier qu’en éprouvera notre anoure carmin, j’ai moi le sentiment plus général que votre mauvaise humeur inextinguible et votre rancœur poisseuse vous entraînent sur des pentes de plus en plus glissantes, aussi bien dans votre emploi de termes insultants de la plus basse extraction (référence à l’animalité, à la monstruosité physique ou morale…) que dans vos insinuations troubles et non étayées.

        On aimerait que, sur le même thème, vous soyez aussi suspicieuse avec ceux que vous défendez sur ce blog si souvent et avec tant d’acharnement comme de dévouement quasiment dévot. Je veux parler bien sûr de nos héroïques petits patrons de PME bien françaises. Héros dont, quant à moi, je n’ai nul besoin de consulter le compte fiscal pour être édifié sur la fréquence élevée, parmi leur merveilleuse corporation, des expert(e)s patenté(e)s de l’optimisation et de la fraude fiscale. Je n’ai qu’à me fier au niveau de vie de ceux que je connais ou fais bosser, comme aux seules astuces ou entourloupes dont les mêmes ne peuvent s’empêcher de se vanter, sans morgue aucune…
        Sur la réglementation européenne à venir concernant les escrocs patentés du secteur des pseudo-médecines, vous ne faites que défendre les intérêts d’Arkopharma, très niaisement, point. Si seulement l’UE pouvait s’en prendre aussi à l’homéopathie et donc à Boiron, 500 millions de CA et 60 de bénéfice net, possession de la famille Boiron, brave famille d’investisseurs Français résistant héroïquement – comme Servier – aux « multinationales pharmaceutiques cosmopolites de l’ogre capitaliste mondialisé, empoisonneur des corps et des âmes »… On a les « résistants » qu’on peut, ou qu’on mérite. Aussi médaillés soient-ils, je vous les laisse.

    • Vendez! Vendez!!

      Pardon Dissy, j’apprécie vos postes en temps normal mais nous sommes en train d’assister à la destruction d’une nation.

      Je pense que la crise de la dette sera bientôt le cadet de nos soucis. Si 1 seul des 4 à 6 réacteurs en fusion s’enfonce sous terre en faisant fondre la paroi de confinement et entre en contact avec de l’eau, alors le Monde ne sera plus jamais le même.

      Je ne veux pas sembler catastrophiste mais l’explosion et le nuage qui s’en suivrait voyagerait des années autour du globe.

      Nous en sommes là. Je suis effondré.

      • Vendez! Vendez!!

        Y aurait il un spécialiste indépendant en ces lieux ? Je n’accorde aucune confiance à la presse internationale qui ne fait que relayer les avis des experts d’AREVA.

      • VB

        @ Vendez Vendez,

        Ce que vous dites est vrai mais cela n’empêchera pas, et peut-être même favorisera, le coup d’Etat qui guette l’Europe (un quasi continent) => nuage radioactif ou non : nous mourrons en esclavage ou libre selon que nous aurons choisi de nous mobiliser ou non.

        Bien cordialement,

      • dissy

        Je suis bien d’accord mais c’est le post ‘marchés’, donc il ne faut pas oublier que le Monde continue à tourner également.

      • Luxy Luxe

        @ Vendez Vendez.

        Pour remettre les choses en perspective, le Japon est à 9.000 km d’ici… Pour rappel, Tchernobyl est situé à 500 km de Varsovie, 450 km de Cracovie, 800 km de Vienne, 700 km de Budapest… Quand vous dites que le Nord-Est du Japon est condamné, c’est comme si vous disiez que par l’effet de Tchernobyl, plus personne ne peut vivre dans le sud de la Pologne…

        Pour le reste, informez-vous un minimum sur ce qu’est la radioactivité et ses conséquences sur la santé.

        Comme pour beaucoup de chose, c’est la dose qui est importante, et plus elle est diluée, moins c’est grave. De surcroît, certains polluants comme l’iode 131 « s’affaiblissent » de moitié tous les huit jours (d’autres durent plus longtemps, comme le cesium 137, ou cette période est d’environ 30 ans ou le plutonium, avec environ 24.000 ans). D’ici que le nuage nous atteigne, les particules se seront dispersées.

        Le vrai débat, aujourd’hui, est de savoir comment aider les Japonais.

        Ensuite, il faudra poser la question du maintien de la filière électronucléaire en France et, car elle nous fait courir le risque qu’une telle chose se produise chez nous. Et en sachant que même en retenant l’option de la sortie, nous serons toujours tributaires des choix de nos voisins (par exemple: l’Inde qui a 16 réacteurs et 6 en construction; ou la Chine, avec 13 réacteurs en service, mais 38 en construction ou planifiés).

      • Vendez! Vendez!!

        @VB, en y réfléchissant bien, effectivement, ce serait le moment idéal…malheureusement.

      • Vendez! Vendez!!

        @Luky…vous êtes certains de connaître les effets à long terme d’une exposition, même faible, à des particules radioactives contenues dans le sol, l’eau….? Iriez vous vivre, avec votre famille sur ces territoires du NE du Japon, consommeriez vous les produits de l’agriculture locale ?

        Je ne pense pas.

      • Luxy Luxe

        @ Vendez Vendez:

        Je ne sais pas si vous avez entendu parler de Kiev. Sinon, Wikipedia vous expliquera que Kiev (en ukrainien : Київ [ˈkɪjiu̯], Kyïv ; en russe : Киев [ˈkʲijɪf], Kiev ; en polonais : Kijów) est la capitale et la plus grande ville de l’Ukraine, c’est aussi le chef-lieu de la région et une des plus anciennes villes de Ruthénie (au sens large).

        Vous apprendrez également que Kiev compte aujourd’hui 2,6 millions d’habitants. Et en ouvrant un atlas, vous verrez que Kiev se situe à moins de 100 km à vol d’oiseau de cette « merveille technologique » que fut la centrale nucléaire de Tchernobyl…

        Un accident nucléaire est une catastrophe majeure, mais ce n’est pas le début de l’apocalypse.

    • VB

      La note du Portugal abaissée par Moody’s :

      La note du Portugal abaissée
      L’agence de notation Moody’s a annoncé, mardi, qu’elle a abaissé de deux crans la note de la dette du Portugal, à « A3″, invoquant une conjoncture économique incertaine face au programme de rigueur ambitieux du gouvernement. Moody’s a précisé que la note restait assortie d’une « perspective négative », ce qui signifie qu’elle pourrait être encore abaissée.
      En cas de rejet du nouveau plan d’austérité présenté en fin de semaine dernière la « parole devrait être rendue au peuple » a déclaré le premier ministre portugais, José Socrates, hier.
      Le Monde

  16. JeanLuc

    C’est vraiment à pleurer, le Japon débloque sur le champ 200 milliards pour soutenir la bourse et est incapable d’organiser l’évacuation et le secours des survivants du tsunami pris au piège d’une catastrophe nucléaire par surcroît ?
    Voilà le monde absurde que nous avons bâti. Ayons confiance, tout cela finira mal…

    • EOLE

      Il est certain que si l’on pouvait aussi facilement noyer les coeurs de réacteurs que les marchés sous les liquidités…

  17. dissy

    Bahreïn: le roi proclame l’état d’urgence pour trois mois.

    http://www.lalibre.be/toutelinfo/belga/146909/bahrein-le-roi-proclame-l-etat-d-urgence-pour-trois-mois.html

    http://www.lalibre.be/actu/international/article/648867/les-troupes-du-golfe-a-bahrein-un-message-a-l-iran.html

    Pendant ce temps Kadhafi reprend la situation à son avantage et le G8 refuse la proposition de Sarkozy de ‘no fly zone’.

    http://www.lesoir.be/actualite/monde/2011-03-15/divise-le-g8-ecarte-l-option-militaire-en-libye-828343.php

    Et enfin:Les prix du pétrole dégringolent.

    Les prix du pétrole accélèrent leur plongeon, le baril dégringolant de plus de cinq dollars en milieu de journée à Londres et chutant de plus de quatre dollars à New York, sur un marché rendu très fébrile par l’aggravation de la crise nucléaire au Japon. reuters

  18. Michel

    A lire assez souvent ce blog et à mesurer aujourd’hui encore l’impact que peut avoir la chute d’une place financière pour cause de catastrophes naturelle et industrielle associées, j’en tire la conclusion définitive qu’un système financier devrait être conçu exclusivement sur un principe de solidarité humaine et non un bric à brac de marchés qui n’en sont pas, de concepts d’allocation optimale des ressources ou d’autres fadaises aussi brillantes les unes que les autres qui n’en finissent pas d’être bricolées pour la plus grand joie d’une minorité peu scrupuleuse.

    Le concept de monnaie comme moyen de se constituer une épargne et de favoriser les échanges, l’invention de l’assurance comme un moyen d’affronter les risques en les répartissant sur l’ensemble des assurés, la retraite par répartition elle même pour répartir le fruit du travail sur les générations successives (si on n’a pas complètement massacré notre capacité à innover et inventer), voilà des aspects intéressants des systèmes financiers que nous créons de toute pièce, mais que nous détruisons ensuite par des mécanismes de bulle de toutes natures (inflation, endettement excessif, évaluation fallacieuses d’actifs etc…) ou par des arbitrages de gens qui, étant peu ou prou juges et partis, n’ont rien d’arbitre.
    En Afrique noire, le système de tontine qui allie reconnaissance sociale et emprunt a survécu aux brillants efforts de nos banquiers pour capter cette épargne; il fonctionne toujours aussi bien y compris sous nos latitudes qui lui ont donné un regain d’intérêt à la fois social et pratique pour consommer comme les européens.
    On reconnait généralement qu »un système financier doit susciter la confiance, je crois pour aller plus loin, qu’il serait plus efficace d’exiger qu’il gére concrètement la solidartités des intervenants.

    • EOLE

      Par nature, un marché financier est un lieu, virtuel ou non, où les sociétés se font concurrence pour attirer les capitaux et certainement pas pour faire preuve de solidarité réciproque. On peut toujours rêver, bien sûr.

    • Yves de Bressy

      Les places boursières (et non financières, comme on les appelle aujourd’hui) devraient être des espaces publics contrôlés et régulés par les états qui les hébergent, dans le but de permettre aux capitaux de circuler et d’alimenter leur économie.
      Malheureusement depuis l’avènement du capitalisme libéral ces « places » sont gérées par des entreprises privées qui représentent les intérêts des entreprises privées qui viennent y faire des affaires. En raccourci les règles de fonctionnement sont faites par et pour ceux qui en profitent.
      Si la bourse de Tokyo avait été contrôlée par l’Etat Nippon, il aurait été logique qu’elle fut fermée jusqu’à ce que la situation soit stabilisée (soit plusieurs semaines, voire plusieurs mois). Mais les affaires sont les affaires, donc elle restera ouverte pour que les chacals de tous bords puissent venir arracher leur bout de viande à l’animal à terre…
      C’est bien, encore une fois, un signe évident que ce système doit disparaître, et vite !

  19. alain péré

    Rappel au cas où: c’est le tremblement de terre de Kobe qui avait causé la faillite de la BARINGS et scellé la notoriété de Nick Leeson, rogue trader de sinistre mémoire. Quelle position a sauté à cause du tremblement de terre de Sendai? Suspense…

  20. Maître Dong

    Où l’on parle du Wisconsin, qui a voté sa loi anti-syndicat, et des pratiques scélérates de Bank of América (http://blog.florevasseur.com/)

  21. Vendez! Vendez!!

    Tepco n’arrive pas à injecter de l’eau dans le condenseur du réacteur 4 pour le refroidir !

    • Vendez! Vendez!!

      « On a à ce moment changé d’ordres de grandeur dans la catastrophe, principalement en ce qui concerne l’exposition à la radioactivité. Certains compteurs Geiger ont mesuré des doses de 400 millisieverts près du réacteur n°1 ce matin…Ce qui explique que, d’après les informations que l’on a, nous avons pour de bon dépassé l’ampleur de Three Mile Island, avec des radiations et une exposition 1000 fois plus importantes. » Lemonde.fr interroge un expert

    • EOLE

      Aucun des réacteurs de Fuk Ushima ne peut plus être refroidi, d’après les informations disponibles. Selon l’état atteint par chacun d’eux, ils pourraient tous exploser leur enceinte de confinement à tour de rôle ou en une courte série…

      • François

        Question :

        Comme il n’y a pas de solution a priori , je me demande pendant combien de temps cela va durer cette combustion nucléaire avant extinction ?

  22. Vendez! Vendez!!

    Le réacteur N° 4 N’A AUCUNE PAROI DE CONFINEMENT, il était en maintenance.

    • merou

      détend-toi ou pars en courant !

    • Mathieu

      il n’y a pas de fuel dans le réacteur 4. Il y a par contre de fuel usagé dans la piscine.

    • Luxy Luxe

      @ Vendez Vendez : La maintenance n’a rien à voir avec la présence d’une enceinte ou non; elle est intégrée au site lors de la construction…

      • j.gorban

        lorsqu’une centrale s’arrête pour maintenance, outre le fait qu’il faut du temps pour refroidir le réacteur, ensuite le combustible est sorti et mis dans des piscines qui , à priori ici, ne sont pas dans une enceinte hermétique.

        dans ces piscines, le combustible continue à dégager de la chaleur d’où la nécessité d’une circulation d’eau .

        on peut craindre que l’on est devant une catastrophe jamais envisagée : en plus des réacteurs endommagés les piscines semblent elles aussi en « ébullition »

  23. DidierF

    Je vois pas ce qui est pire. Ces réacteurs en train d’exploser, la peur des radiations, la chute des bourses, l’oubli de ceux qui pleurent leurs morts, l’oubli de la présence de japonais dans les environ, l’interconnexion financière mondiale rendant le tout fragile, l’abandon complet des relations humaines aux mains de l’économie, la négligence crasse face au retour de Khadafi, l’abandon à leur sort des révoltés des pays arabo-musulmans. Je dois en oublier. Mais je pense en avoir cité assez pour signifier mon ahurissement.
    La réaction du monde à cette catastrophe naturelle puis technologique est une baisse inquiète des places financières. Tout le reste est vu comme secondaire. Le centre et le coeur du monde dans lequel nous vivons est aujourd’hui financier. Le reste est éradiqué.
    Je me retrouve en train de comprendre pourquoi Cameron a introduit un indice du bonheur et il veut stimuler le bonheur. Le problème des relations humaines est réglé. On s’occupe maintenant des humains.
    Je me retrouve en train de comprendre que Fukuyama avec sa « Fin de l’Histoire et du dernier homme » avait vu venir ce qui se passe maintenant. Nos relations sont financières. Nous n’avons pas d’alternative. Il a bien ajouté en sous-titre « et du dernier homme ». Quelque chose allait remplacer les hommes selon ce monsieur.
    Je comprends pourquoi Michea a ressorti le mot « aliénation ». Si les hommes ne peuvent avoir que des relations économiques, nous sommes volés d’une part de nous mêmes. Cette aliénation va s’étendre. La nouveauté de Cameron est dite « happynomics ». Je le compare avec le mot anglais « economics » et y trouve un lien terrifiant. Ce qui a été fait en économie pourrait se transposer à nos vies intérieures. Nous entrons dans l’ère de la gestion des âmes.

    Ça a commencé en Grande-Bretagne. Nous serons tous « happy » ou gare à nous ! Le Marché nous punira.

    • merou

      Cela rassurera au moins Vendez!Vendez! .
      Il faut plus qu’il s’inquiète, il va finir « happy »

    • Lisztfr

      Exact je suis d’accord ! Surtout en ce qui concerne khadafi, les raisons du « non » ne sont même pas divulguées.. Le G8 décide en conciliabule, sans avoir à se justifier… En ce qui me concerne cela devra être payé.

      Cela m’évoque l’Espagne aussi, de 1936. On ne les a pas aidé, déjà à l’époque. On est dans un climat pré fasciste, d’abandon de toutes les valeurs éthiques.

      • Marlowe

        La comparaison avec 36 est bonne bien que l’Espagne n’ait pas de pétrole.

      • PINFO

        .
        Les brigades internationales dès 36 , ont été financées secretement. Nous n’allions créer des hostilités directement au sud alors alors que ça commençait à bouillir derrière la ligne maginot.
        Quizz aussi de la colonie gibraltar, et du contrôle du détroit…on aurait mis le Royaume uni en grande difficulté diplomatique.

  24. vigneron

    Et pendant ce temps le sablier « normalisateur » européen s’écoule, tranquille comme Baptiste. On va vite nous convoquer le Congrès pour bâcler la réforme constit, dans 3 mois ça doit être plié :

    Le gouvernement présentera demain mercredi un projet de loi réformant la Constitution afin d’y inscrire une « règle d’équilibre » des finances publiques. Ce texte vise notamment à soumettre les projets de loi annuels relatifs au budget de l’Etat et à la Sécurité sociale à des lois-cadres de programmation pluriannuelles fixant l’évolution des finances publiques. Le détail des lois-cadres sera défini par le gouvernement. Le Parlement doit adopter le texte d’ici à la fin juin. Il faudra au préalable que le Congrès, réunissant députés et sénateurs, vote le projet constitutionnel.

    • j.gorban

       » la stratégie du chaos , la montée d’un capitalisme du désastre  » de Naomi Klein

      l’indécence du gouvernement pour faire passer leur forfaiture pendant la catastrophe nucléaire

      ont-ils encore une éthique ?

      le débat sur le nucléaire, ça promet !

  25. Robin

    Vous connaissez le dicton : « achetez au son du canon »

    C’est triste à dire mais le système a besoin de guerres ou de catastrophes pour rebondir. On a eu avant aussi des pseudo révolutions dans les pays où il y a du pétrole, ça a donc permis au pétrole de bondir (et enrichir le système)

    Le CAC 40 a touché son point bas il va maintenant aller au dessus des 4200, idem pour le DJ qui a rebondi sur son support majeur des 11700

    Clairement demain (le 16) on nous dira que ça ira mieux, et la bourse l’a déjà anticipé

    • Vendez! Vendez!!

      Pour l’heure WS vous donne raison Robin. -1,80%, à croire qu’il s’agit juste de mauvais chiffres sur le moral des investisseurs du Michigan.

  26. Lisztfr

    Il ne faudrait pas oublier la Lybie non plus, je ne suis pas spécialiste mais Yves Charles Zarka pense que c’est scandaleux, si je me rallie à cette position ce n’est donc pas entièrement sans fondement.

    A priori on laisse un mouvement démocratique se faire écraser ! Je ne sais pas qui sont les révolutionnaires, mais de loin, cela me parait inadmissible, et davantage. Maintenant fukushima est au premier plan, khadafi fera ce qu’il veut. C’est triste et c’est lamentable… Le printemps arabe est sur une ligne d’échec, voulu par nos régimes qui s’alignent en fait sur les positions de MAM.

    Autre chose, il va falloir passer un jour à la dimension supérieur, à savoir, aller concrètement organiser une manifestation, ou révolution place Tharir ici, à Paris, et aller imposer nos revendications au Parlement; notamment de passer outre le véto Allemand et de bombarder khadafi. Nous avons inventé la liberté ici en France, et je veux pas laisser un dictateur écraser des civils juste en face de la Méditerranée.

    • Eninel

      Positionnement subtil de l’impérialisme.
      Eninel Hier à 11:01

      .[quote= »nico37
      Bien d’accord avec toi, Eninel a une poussée de stalinisme comme d’autres vont à la messe
      Et non les travailleurs de Lybie n’ont pas les mêmes intérêts que le prétendu Conseil national…
      [/quote]

      Je ne vois pas trop sur quelle base on peut me placer l’étiquette de stalinien sur le coup, sans doute que pour un ultra ou un anar, l’intelligence politique équivaud à une sorte de compromission vis à vis de l’impérialisme, mais passons.

      On me dit que les travailleurs libyens n’ont pas les mêmes intêrets que le Conseil National Libyen composé de différentes personnalités de la bourgeoisie et de la petite bourgeoisie. oui et non.

      Oui les travailleurs n’ont pas intrinséquement les mêmes intêrets, car comme dans l’ensemble des pays en révolutions, Tunisie Egypte Yemen etc. , un processus révolutionnaire n’annihile pas la lutte des classes, mais il la libére. Que l’antagonisme Capital-Travail perdure et même s’amplifie dans une révolution, voilà ce que l’on peut considérer comme un truisme. Alors oui le Comité National Libyen est l’ennemi des travailleurs, mais …

      Non les travailleurs libyens, et plus généralement le peuple libyen, n’ont pour l’instant, pas le moindre intêret à engager le combat contre le Conseil National. Ils ont d’autres chats à fouetter, et pour se faire ils ont absolument besoin de cette structure politique. Ils doivent donc se solidariser d’avec lui, faute de mieux. Ne croyez-vous pas qu’il régne déjà suffisamment de désordre et d’anarchie dans le camp des insurgés ? Est-il si extraordinaire pour un militant gauchiste de concevoir que dans une lutte à mort contre un ennemi déclaré, se fixant comme but: la mort des insurgés (bourgeois et ouvriers), l’extermination et la purge, nous puissions à un moment donné pactiser avec le bourgeois révolutionnaire, résister et faire avec les moyens du bord ?

      Que voulez-vous, une situation historique idéale avant de prendre partie dans un conflit ? Ce type de situation dans l’histoire n’existe jamais, ni en Libye, ni en Tunisie, égypte, plus loin de nous, ni au Venezuela, ni à Cuba, ni en Chine, ni même en Espagne entre Franco et les républicains, où la direction des insurgés était bien bourgeoise et sur une ligne on ne peut plus bourgeoise, comme analysé avec brio par Trotsky.

      En Libye, il n’y a pas de parti communiste influent, il n’y a pas de partis ouvriers de masse, il n’y a pas de syndicats ouvriers, il n’y a même pas un prolétariat puissant, à partir du moment où c’est presque un million de travailleurs migrants qui ont quitté le pays. Que faire pour la jeunesse, les travailleurs et les petits bourgeois, qui imitant leurs collègues de Tunisie et d’Egypte, courageusement, ont osé défier le tyran ?

      Cela, mes contradicteurs et les fins politiques qui voient des staliniens partout, se gardent bien d’avancer un début de réponse.

      Ils se contentent de réciter mécaniquement des slogans faciles comme : « A bas l’impérialisme ! »,  » A bas une intervention militaire ! ». Bien, si par hasard il n’y avait pas dans les prochaines heures cette intervention étrangére, que les insurgés demandent eux mêmes (pas seulement le Conseil National, mais l’ensemble des combattants), et si à cause de ce manque, Kadhafi noyait dans le sang une révolution isolée et manquant de tout, j’ose espérer qu’ils assumeront courageusement ce massacre et cette défaite. Ce sera les Chavez, les Castro et les Ortega, par une tromperie consciente, les gauchistes, les ultras et les anars sur ce forum, par ignorance, qui auront objectivement fait le jeu de Kadhafi. Mais je ne me fais pas trop d’illusion sur la majesté de mes détracteurs, ils sauront comme toujours retomber sur leurs petites pattes et faire porter la responsabilité de la défaite sur les travailleurs et les révolutionnaires.

      Revenons à notre sujet. Il me semble que l’impérialisme, ou plutôt les impérialistes, nous jouent un remake de la guerre Irak-Iran vieille d’une trentaine d’année. A cette époque ils avaient subtilement approché, et affaibli considérablement, la révolution iranienne, en priant leur obligé Saddam Hussein à faire la sale besogne. Ce n’est que gràce à cette dynamique dialectique que les ayatollahs in fine pûrent assoir leur pouvoir réactionnaire. Nous savons quel fût le destin du tyran irakien en guise de remerciement de ses bons et loyaux services.

      Il se passe un peu la même chose avec Kadhafi. Il faut être aveugle pour ne pas voir que l’impérialisme US (le seul qui compte vraiment finalement) laisse à Kadhafi, le soin de mater la révolution libyenne, et accessoirement faire descendre le prix du pétrole. Est ce à dire que Obama veut à l’avenir continuer à travailler avec ce dernier ? Absolument pas. Il sait que le tyran sortira de cette épreuve honni de son peuple, et si isolé, que la moindre pichenette le renversera en 24h. Il sera pris, il sera jugé, il sera pendu, lui et ses fils. Il sera temps d’organiser des élections à la Haiti, et de faire élire les personnalités siégeant actuellement dans le Conseil National.

      L’impérialisme US fait un choix politique d’une très haute importance. Il veut un changement de personnel politique en Libye (et ailleurs), mais pas par la rue, par les urnes truquées.

      Kadhafi, lui se débat, mais il est dans la nasse. certes il envoie ses ambassadeurs aux quatre coins du monde et tente de débaucher, tantôt le Portugal ou la Grèce, promettant de faire les fins de mois à ces pauvres diables, il va vers la Russie, la Chine et l’Inde, en leurs promettant de déposséder ses anciens clients italiens, anglais et français, pour leurs réserver l’exclusive future des concessions pétrolières. Pas sûr que ces derniers soient prêt à se fâcher net avec les puissants occidentaux pour quelques bariles de pétrole. Alors il ne reste à Kadhafi que le chantage et les menaces, mais hélas pour lui, le procès des présidents en France, sont aussi fictifs que les emplois à la Mairie de Paris.

      Kadhafi va tomber, et la seule question pertinente qu’il nous faut nous poser c’est de savoir si ce sera avant la chute de Benghasi ou après ? Combien de morts de révolutionnaires, avant que Obama signe la fin de la partie ?

      Il me semble, et j’en suis même sûr, que la responsabilité d’un parti révolutionnaire en france, c’est d’exiger des partis ouvriers et syndicats français, d’appeller à une manifestation de masse devant l’Elysée, pour exiger:

      L’arrêt immédiat du massacre du peuple libyen.
      Le contrôle de l’espace aérien par des avions anti-kadhafi, egyptien, US ou français.
      L’armement immédiat et gratuit de Benghazi par le gouvernement français.

      Benghazi, no pasaran !

    • Eninel

      Re: Libye : troubles dans la suite des événements tunisiens
      Eninel Aujourd’hui à 1:52

      « …verié2 a écrit:

      Eninel
      Non les travailleurs libyens, et plus généralement le peuple libyen, n’ont pour l’instant, pas le moindre intêret à engager le combat contre le Conseil National. Ils ont d’autres chats à fouetter, et pour se faire ils ont absolument besoin de cette structure politique. Ils doivent donc se solidariser d’avec lui, faute de mieux. Ne croyez-vous pas qu’il régne déjà suffisamment de désordre et d’anarchie dans le camp des insurgés ?

      Ce furent exactement les arguments des staliniens pour justifier le soutien et la participation à des gouvernements bourgeois républicains espagnols. Contrairement à Trotsky qui considérait que seule la révolution espagnole pourrait vaincre le franquisme. On sait ce qu’il est advenu de la république espagnole… C’est de ce point de vue qu’on peut dire que tu défends des positions staliniennes.

      Les staliniens se sont d’ailleurs depuis ralliés à toutes sortes de gouvernements bourgeois, en Egypte, en Algérie, en Irak, en Indonésie etc. Chaque fois cela a abouti à la liquidation des PC… « 

      Tu confonds le soutien et ou la participation à un gouvernement bourgeois installé dans une relative paix civile, et une participation ouvrière à un front populaire commandé par une direction bourgeoise, en pleine guerre civile, là où il n’existe pas un passé de grande lutte ouvrière, et où de toute façon il n’existe pas d’organisation ouvrière du tout, voir de classe ouvrière (le probléme des prolétaires migrants).

      Admettras-tu une certaine nuance dans ces deux cas historiques ?

      Que le PCF ait, après guerre, aidé De Gaulle à reconstruire le capitalisme français en participant à un gouvernement bourgeois, je suis d’accord avec toi, c’est une trahison des intêrets historique du prolétariat français, c’est un crime à la hauteur des autres crimes staliniens contre-révolutionnaires.

      Que le PCF, des sections PCF, des communistes isolés (communistes et ou trotskystes), aient collaborés peu ou prou avec les réseaux de résistance gaulliste pendant l’occupation allemande, avec le Conseil de la Résistance, c’est déjà autre chose. Pour moi ce n’est pas une trahison, ce n’est pas un crime, et jusqu’à un certain point c’est le développement logique et jusqu’à un certain point inévitable d’un processus de résistance commun à deux tendances irréconciliables, contre un même ennemi : le nazisme en la circonstance.

      Circonstance aggravante. Imagine si dans un tel cas, l’occupation étrangére d’un pays, il n’existe pas de parti communiste ou même d’organisation ouvrière susceptible d’organiser la résistance autonome des ouvriers. Que doit faire s’il te plait un ouvrier isolé ? Il boude dans son coin et se détourne de la lutte ? Il essaye de rameuter du monde autours de lui et il tente de créer en quelques jours ce que d’autres n’ont pas réussir à construire en 50 ans ? Dis moi s’il te plait ce que doit faire en ce moment même un travailleur de Benghazi.

      Alors peut-être faut-il admettre que dans la Libye contemporaine, comme elle existe réellement, et consécutif à son développement historique propre, il n’y a pas une classe ouvrière consciente d’elle même, mais une masse d’individus pensant et souffrant (bourgeois pauvres ou déclassés, petit petit bourgeois, paysans plus ou moins aisés, ouvriers plus ou moins précaires, jeunes éduqués, jeunes déclassés, jeunes paumés, chômeurs, formant en tout et pour tout un TIERS ETAT … SANS DROIT.

      Et le Conseil National Libyen est le représentant politique de fait de ce tiers Etat en butte contre une aristocratie de privilégiés.

      Avant de penser à leur Révolution d’Octobre, les masses libyennes doivent vivre leur Révolution Française.

      Ce n’est pas à toi ou à moi de juger et de condamner le Conseil National , c’est aux interressés eux même. il n’y a que deux manières de se mettre à la tête d’un peuple. Ou par la coercition ou par la confiance.

      Le Conseil National Libyen n’a aucun moyen de coercition sur les habitants de Benghazi, il n’existe donc que par la confiance d’un peuple qui plus est armé.

      Le gouvernement de Kadhafi ne semble pas avoir une si grande confiance dans les habitants de Tripoli, puisque contrairement aux proclamations creuses, il ne les arme pas, donc il ne tient que par la coercition.

      Que le Conseil National libyen gagne la guerre contre Kadhafi (crois moi les félons au régime Kadhafi siégeant dans ce conseil de mutins y ont tout intêret), qu’il organise ensuite une élection à une Constituante comme en Tunisie, et tout bourgeois qu’il est, ce conseil n’aura pas à rougir devant l’histoire révolutionnaire du monde.

      .

    • Bourdon

      Actualité du moment, pour la Lybie, je pense que d’aucuns en haut lieu souhaitent que Kadhafi reste, la raison, cela signifie que l’armée est plus forte que la révolution d’un peuple…in fine la fin des révolutions est sifflée …

      On le voit aussitôt avec l’Arabie qui envoie ses militaires au Bahrein, mon avis que l’armée est sollicitée pour reprendre la main en Tunisie et en Egypte, cela expliquerait la position des USA, de la Chine et de la Russie, et montrerait une fois de plus que notre petit caporal n’est vraiment pas doué pour la réflexion …

      Quant à la Bourse, logiquement la crise au Japon avantage dans tous les cas la hausse du Pétrole, et curieusement il baisse, bien évidemment les logiciels sont programmés pour accélérer la chute ou la montée de la bourse, ensuite ramasser les gains en inversant le feeling du programme…

      Toute information est détournée et a immédiatement son contraire, seul le logiciel maître décide du sens montée ou descente, bref les spéculateurs gagnent à tous les coups…enfin uniquement ceux qui sont dans la confidence …

      L’homme dans tout cela, le chacun pour soi ne regarde que son propre portefeuille, le mauvais côté de la nature humaine, bref qqe soit la gravité de la situation, la finance ne pense qu’à la finance, il y a un rally à se faire sur le Japon et ils ne vont pas le rater…

      Maintenant j’aimerais me tromper, une chose est certaine, le japonais payera triplement, douleur morale, portefeuille, fierté, déjà depuis 95 il a assumé une grande partie de la bulle du Japon, sans doute une des explications de ce calme apparent, fataliste sans doute, serais curieux d’avoir l’avis d’un japonais…

      Bref à travers mes mots, un peu comme bcp d’avis ici, une morosité importante sur la nature humaine…

  27. bfo

    Si l’on en croit Moneyweek, repris par Boursorama ce jour, « la FED est en faillite depuis le 06 janvier »…..
    Aurais-je raté votre commentaire sur l’impact prévisible de cette « fantastique » nouvelle, qui n’a pas fait sourciller Wall Street ?

  28. Eninel

    Benghazi en grand danger.
    Eninel Aujourd’hui à 11:43

    .Une fois de plus, personne ne demande une invasion militaire terrestre type Irak ou Afghanistan. Agité systématiquement cet épouvantail, c’est objectivement mentir et faire le jeu de Kadhafi.

    Depuis un mois, l’ensemble des forces politiques, sensiblent aux demandes répétées du peuple insurgé libyen lui même, relaient la demande que les impérialistes ou la ligue arabe clouent au sol les avions de Kadhafi, arment les révolutionnaires de Benghazi.

    Toujours, les combattants libyens et leur Etat-major, le CNL, relayant honnêtement et loyalement leur revendication, se sont tournés vers le monde en proclamant haut et fort, qu’ils voulaient eux-même, en finir avec Kadhafi et son régime d’assassins.

    Ils ne demandent qu’un coup de pouce. Ils ne l’obtiennent pas de la bourgeoisie mondiale. C’est le prolétariat mondial qui doit leur apporter cette aide et vite.

    L’ensemble des organisations ouvrières dans le monde, partant du principe qu’elles ne peuvent pas directement le faire elle même, doivent excercer une pression maximale sur les gouvernements impérialistes pour qu’enfin Benghazi soit aidé militairement dans son oeuvre progressiste.

    La grande différence entre hier et aujourd’hui, l’Espagne républicaine par exemple, c’est évidemment la disparition de l’URSS.

    Nous pouvons ainsi mesurer l’extraordinaire justesse de vue de Trotsky, lorsque seul parmis l’opposition au stalinisme, il soutenait le besoin vital pour la révolution de défendre inconditionnellement l’URSS.

    Défense inconditionnelle de Benghazi.

    Voilà cher Lisztfr, comme tu peux le constater, si les gouvernements et les organisations politiques traditionnelles font dans le sensationnel et le compassionnel, nous les ouvriers Marxistes Révolutionnaires, sur notre forum, nous n’abandonnons pas un pouce de terrain à la bêtise et à la réaction, cette bêtise et cette réaction exclusivement responsable du drame terrible au Japon.

    Nous exigeons de nos organisations ouvrières qu’elles se mettent enfin au service des héroiques combattants libyens.

    • Etienne

      C’est très bien ça, et la brigade pour aller physiquement au combat contre le tyran, elle est prête? tu en fais partie?

    • Lénine ressuscite! attention à c’que les murs aient pas trop d’oreille!
      Selon leparisien.fr : Le conducteur aurait été pris d’un coup de folie. un camion-poubelles a tenté de forcer l’entrée du Sénat, ce mardi vers 15h.
      Le chauffeur du véhicule, qui travaille pour la propreté de Paris, a commencé sa course dans le quartier du Luxembourg. Il a été stoppé alors qu’il essayait d’entrer dans la cour du Sénat «grâce aux réflexes des officiers de sécurité qui ont fait monter la herse», selon le site du Parisien. «Il est arrivé en klaxonnant comme un fou» et «poursuivi par plusieurs voitures de police», a raconté un témoin.
      Le camion fou a endommagé plusieurs véhicules sur son passage ».

    • Je suis un peu rassuré en entendant les diverses prises de position sur la Libye, car j’avais l’impression de sonner le tocsin un peu en vain depuis une semaine. Clairement, le retour de Khadafi est un point d’inversion sur le « printemps arabe ».

      Il n’est pas forcément étonnant que la Russie et la Chine ne se pressent pas pour empêcher Khadafi (je répète un paragraphe d’hier, laissé sur un fil passé assez inaperçu):

      « Mouammar Kadhafi a invité des firmes de Chine, de Russie et de l’Inde à venir exploiter du pétrole en Libye, après le départ de la majorité des compagnies étrangères, rapporte l’agence officielle Jana. « Le chef de la révolution a reçu dimanche les ambassadeurs de Chine, de Russie et de l’Inde avec lesquels il a examiné l’évolution des relations bilatérales et l’invitation de compagnies de ces pays à venir exploiter le pétrole libyen », écrit Jana. »
      Extrait de : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/03/14/les-grandes-puissance-essaient-de-faire-une-pression-diplomatique-sur-la-libye-de-kadhafi_1492681_3212.html

      Quant à la position Européenne, si l’on peut (pour une fois) saluer la position de Sarko (qui en a été un piètre avocat), le pivot reste la position de l’Allemagne repliée et myope, pour qui Khadafi est avant tout un sous-traitant anti-immigration, et qui devra gérer plus tard ses contradictions.

      Quant à la remarque de Etienne (« pourquoi n’y allez vous pas vous-même »), on peut lui faire observer ceci :
      – les Libyens n’ont pas besoin de courage supplémentaire. Ils l’ont montré
      – ils ont besoin avant tout d’armes et d’appui politique, ce que notre pays, avec d’autres, aurait été capable de fournir à moindres frais.

      Notons au passage l’extrême cynisme de l’embargo sur les armes voté précédemment à l’ONU, qui normalement s’applique aux insurgés autant qu’à Khadafi.

      • Cécile

        pour Eninel
        Mourir pour la Libye ? de : Nemo3637 mercredi 16 mars 2011 (04h25)
        http://bellaciao.org/fr/spip.php?article114896
        fin de l’article :
        « Moralité : d’un côté comme de l’autre, les états se foutent complètement du peuple libyen comme de tout autre peuple par ailleurs. Mais ça on le savait. Où sont les brigades internationales ? »

        NB sinon, perso, moi, je suis d’abord contre les guerres humanitaires,

  29. La Libye…et ce livre  » Ces malades qui nous gouvernent » qui me revient en tête après la lecture de cet article…
    http://www.lalibre.be/actu/international/article/648895/kadhafi-mon-ami-sarkozy-est-fou.html

  30. karluss

    mouais, la bourse n’est pas votre tasse de thé, de plus, ce n’est pas un baromètre fiable car des forces obscures peuvent agir sur la tendance. Et puis il va falloir reconstruire, alors le « marché » est en proie au doute pour le financement, mais on sait que l’argent ne manque pas dans le monde pour la cause économique. Donc, les bourses vont saisir l’opportunité des catastrophes pour rebondir. C’est l’histoire de la bourse et la vie…

  31. bible

    gloups !!! pauvre japonais si exemplaire et pauvre de nous ! :

    Le commissaire européen à l’énergie, Günther Oettinger, qualifie l’accident nucléaire au Japon d' »apocalypse », estimant que les autorités locales avaient pratiquement perdu le contrôle de la situation dans la centrale de Fukushima. « On parle d’apocalypse et je crois que le mot est particulièrement bien choisi », a-t-il déclaré devant une commission du Parlement européen à Bruxelles. « Pratiquement, tout est hors de contrôle », a-t-il ajouté. « Je n’exclus pas le pire dans les heures et les jours à venir ».

  32. Bibules

    @ Lisztfr et Eninel
    Pourquoi aider les rebelles Lybiens ?
    Qui sont-ils ? Qui les commande ?
    Votre comparaison avec la guerre civile espagnole est certes romantique mais sa pertinence s’arrête là il me semble.
    Bien sûr Kadhafi n’est certes pas quelqu’un de très sympathique mais ses opposants ne me paraissent pas plus recommandables.
    D’une manière générale je suis stupéfait de la réaction de beaucoup de gens par rapport à ces soulèvements qui touchent le maghreb et maintenant les pays arabes.
    Nous sommes dans un pays qui est fortement impliqué dans cette région comme beaucoup d’autres pays (Grande Bretagne, USA, Israël, Iran, …), alors il est évident que les informations que l’on reçoit de la presse mainstream sont au mieux manipulées quand elle n’est pas complétement dirigées.
    Rappelons-nous qui possèdent la plupart de nos journaux, qui dirigent les rédactions de nos télévisions, …
    Alors svp, avant de s’enflammer pour des causes qui paraissent louables je ne saurais trop vous conseiller de lire d’autres points de vues disponibles sur le net.
    Je ne dis pas que ces sources ont obligatoirement raisons et qu’elles, aussi, ne sont pas manipulés mais on a le droit d’avoir l’esprit indépendant, critique et de se faire sa propre idée.
    Mon idée c’est que je ne crois pas aux mouvements révolutionnaires spontanés qui durent ainsi plus que quelques jours.

    D’ailleurs si on fait un parallèle avec le Japon, voyez comment un fait simple à la base : un incident nucléaire (qui vire dangereusement à la catastrophe), débouche sur une avalanche d’informations contradictoires, plus ou moins contrôlées. Comment, cet événement, pourtant si lointain, a des répercussions sur notre politique interne et peut être sur la politique énergétique européenne.

    Alors quand il s’agit d’événements aussi chaotiques (au sens mathématique du terme) que les relations géostratégiques, je recommande la plus grande humilité quant à leurs compréhensions.

    Ceci dit, les interventions sur ce blog sont bien plus riches et pertinentes que ce que l’on peut entendre sur France Inter et France Culture par exemple. :)
    Quand je pense que ces journalistes et spécialistes auto-proclamés sont payés pour raconter leurs banalités, c’est affligeant.

  33. Peak.Oil.2008

    The End of growth – Richard Heinberg
    http://www.youtube.com/watch?v=XjFQLGVIJak

    – Les hydrocarbures furent un véritable jackpot d’un point de vue économique, c’est ce qui permis à une croissance phénoménale de voir le jour au cours du XXème siècle.

    – Avec l’augmentation des flux liés à l’utilisation des hydrocarbures il n’y a plus eu assez d’or que pour couvrir l’augmentation des flux c’est pourquoi la monnaie fiat fut créée pour se substituer à la monnaie de papier basée sur des commodités (or …).

    – La monnaie est crée en fonction de la création de dettes et en fonction des intérêts que génèrent ces dettes et la validté de ces dettes crééent aujourd’hui dépend de la croissance économique de demain (ponzi).

    – Quand la croissance économique cesse (ou ralentit) les économies basées sur cette croissance entrent en mode survie (cfr. renflouements).

    – La solution passe par la fin de l’endettement (la procrastination)

    C’est simple, c’est clair, et ça dérange … au point que l’on ne préfère ne pas en parler !!!

    • jducac

      @ Peak.Oil.2008 dit : 15 mars 2011 à 19:04

      La solution passe par la fin de l’endettement

      La cause racine de la crise financière serait donc, en réalité, énergétique. Cela a été affirmé de nombreuses fois, notamment sur ce blog. La fin de l’endettement ne veut pas dire la fin des capitaux et du capitalisme au contraire.

      L’économie va retrouver son vrai sens premier : l’EPARGNE par capitalisation pour constituer le CAPITAL.
      Il va prendre une importance encore plus grande qu’avant

  34. Contempteur

    Pour soutenir la Bourse de Tokyo, l’Etat japonais à injecté « 130 milliards d’euros lundi, suivis de l’équivalent de 70 milliards d’euros aujourd’hui. »
    Convertis en anciens centimes, cela fait autour de 12000 milliards. Il sera intéressant de comparer la somme alloué aux sauvetages, soins, décontaminations, reconstructions, sanctuarisations prévisibles, en regard de cet argent jeté à des institutions et particuliers pour qu’ils ne cessent pas leurs jeux essentiellement spéculatifs et copieusement enrichissants.

© 2011 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.