UNE MENACE SANS PRÉCÉDENT (OU PRESQUE)

22 février 2012 par Paul Jorion | Print UNE MENACE SANS PRÉCÉDENT (OU PRESQUE)

Vous vous souvenez de ce que le Vice-Président américain Dick Cheney a dit de Saddam Hussein en 2001 ? Non, je veux dire avant qu’il ne soit question d’« armes de destruction massive ». Il a dit qu’il était de mèche avec Al-Qaïda, sous-entendant que s’il n’était un terroriste lui-même, c’était quand même pratiquement la même chose. Bien que divers rapports officiels aient démenti au fil des ans l’existence de contacts entre Saddam Hussein et Al-Qaïda, un sondage d’opinion en 2005 révélait que 63 % d’Américains étaient toujours convaincus de l’existence de tels liens.

Faisons maintenant un saut dans le temps de neuf ans pour nous retrouver la semaine dernière à la Maison Blanche à Washington. Selon le Wall Street Journal en date d’hier, 21 février, une réunion s’y tenait, présidée par le Général Keith Alexander, directeur de la National Security Agency (*), l’agence qui essaie en particulier de savoir tout ce qui se dit dans le monde au téléphone, sur l’Internet ou autrement. « Différents scénarios ont été évoqués, rapporte le Wall Street Journal, dont l’un dans lequel un gouvernement étranger disposant d’une capacité d’attaque [numérique] en confiait l’exécution (outsourcing) à un groupe comme Anonymous, ou bien si un adversaire des États-Unis comme Al-Qaïda recrutait des hackers pour monter une attaque numérique ».

La loi SOPA (Stop Online Piracy Act) vacille depuis la grève conjointe de Wikipedia, Google et des réseaux sociaux. Le traité international ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement) a du plomb dans l’aile depuis que plusieurs pays hésitent à le signer. À Washington, on n’en a cure apparemment : vu le danger que les contestataires de l’Internet représentent manifestement, on envisage de recourir contre eux à des moyens plus… comment dire…

=======================
(*) « La NSA/CSS (National Security Agency/Central Security Service, en français « Agence de sécurité nationale / Service central de sécurité ») est un organisme gouvernemental des États-Unis, responsable de la collecte et de l’analyse de toutes formes de communications, aussi bien militaires et gouvernementales que commerciales ou même personnelles, par radiodiffusion, par Internet ou par tout autre mode de transmission » (Wikipedia).

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
 

139 commentaires

  1. lopo

    Par pitié, essayez d’envoyer ce même texte en anglais à différents journaux américains, pour qu’ils le publient avant l’annonce officielle de la maison blanche….

  2. RIOU René

    vu le danger que les contestataires de l’Internet représentent manifestement, on envisage de recourir contre eux à des moyens plus… comment dire…

    Ce n’est pas dans l’habitude des gouvernements de laisser quoi que ce soit ou qui que ce soit déranger leurs projets….Bien sûr qu’ils sont prêts à tout et ils ont déjà, d’ailleurs, tout fait.

    Imaginez les tables de la loi aujourd’hui…tu ne tueras point, tu n’encourageras pas des criminels à prendre le pouvoir pour les renverser ensuite, tu n’honoreras point les mécréants et les voleurs… La liste est longue. Le Bon Dieu, lui même, finirait par avoir des crampes à force d’écrire.

    Ce qui m’amuse, c’est le tableau angélique que nous font les médias de l’action des gouvernements et la docilité de l’opinion.

    Vous avez dit des veaux?

    • jeffyb

      Vous avez dit dévots ?

    • Léoned

      Ce n’est pas dans l’habitude des gouvernements de laisser quoi que ce soit ou qui que ce soit déranger leurs projets….Bien sûr qu’ils sont prêts à tout et ils ont déjà, d’ailleurs, tout fait.

      Moi, ce qui m’a fait marrer (ironie !) c’est la différence d’attitude face aux « merveilleuses vertus du net pour soutenir les révolutions arabes » et l’attitude des mêmes contre « l’abominable abus que représente l’utilisation du net pour dénoncer les turpitudes occidentales ».

      Doit y’avoir deux nets, je suppose.

      • KIMPORTE

        tres bon, l outil depasse le concepteur , et aide au reveil des consciences

      • Léoned

        [Rien à voir, quoique voir plus bas]
        Je redis que se répondre à soi-même est de l’ordre du débile, mai y’a des fois où …

        Nous sommes en train de discuter tranquillos dans nos salons sur le sort malheureux de la Grèce, et, tout près, se passe bien pire ! Je veux parler de la Syrie. On a dépassé les 7500 morts, dont 2 journalistes occidentaux ces dernières heures : une américaine et un jeune français. (et je ne parle pas des blessé(e)s).
        Si je dis « jeune » c’est qu’il avait un an de moins que ma propre fille, j’ai une espèce de rage au ventre (vous avez pas idée !).

        J’ai dit au début que ça n’avait rien à voir, hélas si : c’est les mêmes qui arment le régime de merde (et j’assume le mot ! c’est une note pour le modérateur) syrien et qui coulent la Grèce. Quand je dis c’est les mêmes : qui fournit en armes et munitions ledit régime ? Qui le finance ? Qui le soutient ?

      • Renou

        @Léoned, cesse d’écouter Radio-Paris et tu iras mieux.

      • Léoned

        @ Renou

        Parce que tu crois vraiment qu’écouter la BBC (alias Blog de Jorion) me rend heureux ? :-)

      • eicher

        Le MES est signé çe n’est plus sur le sort de la Grèce que nous allons pleurer mais sur le sort de la France ! regardez la vidéo sur yout tube c’est très bien expliqué! à part ça Léoned a raison sur la Syrie mais il ne faut pas oublier que ce sont les plus grands marchands d’armes qui assurent les cinq sièges permanents à l’Onu Et ce sont eux qui apporte « la démocratie « en massacrant les populations les plus pauvres de la planète en vue de s’emparer de leurs richesses pétrolières ;avec internet tout le monde sait qui fait quoi !

      • Léoned

        @ eicher

        On est d’accord. (sur les 2 points)

        [sauf sur le coup du pétrole : bien souvent prétexte commode pour envahir une zone. L'exemple est la 1ère guerre du Golfe. But affiché (soit disant sous le manteau) : on veut le pétrole irakien. But réel : implanter des bases américaines dans le Golfe persique.]

      • guillaume

        A Léoned
        Le fait que vous soyez présent sur ce blog me laisse penser que vous avez conscience qu’en matière d’économie la différence est grande entre le blabla quotidien qui nous est servi et la réalité, qui est évoquée sur ce blog: de la complexité, des rapports de force, des mensonges, des stratégies d’intérêts, des conflits d’intérêts, des lieux communs répétés inlassablement…

        Votre commentaire sur la Syrie me laisse penser que vous mesurez moins sur ce sujet l’écart qui existe tout autant…

      • Léoned

        @ guillaume

        J’avoue volontiers que ma réaction sur la Syrie a été plus « épidermique » que réfléchie.

        J’avoue aussi mal connaître (enfin pas assez) la situation géopolitique du coin. Mais me ferez pas croire qu’une crapule qui massacre plus de 7500 de ses citoyens, soit honorable.

        Pas pour ça que j’ai des solutions (sérieuses) à proposer. Hélas.

      • vigneron

        Remou, ça veut dire quoi Radio Paris ? Que les 7500 morts ne sont pas morts ? Que 95 % des médias occidentaux sont à la solde des Goebbels atlantistes ? Qu’il faut à tout prix sauver le soldat Bachar et son régime policier corrompu jusqu’à la moelle et ultra-violent contre les menées séditieuses de l’ennemi zuno-otano-siono-saoudien ? Radio Paris…

      • Renou

        @Vigneron, ton opacité se révèle de jour en jour plus claire.
        Tu pourrais t’économiser, pouloper dans tes vignes-rangs et écouter Audiard :
        « J’parle pas aux cons, ça les instruit. »
        Des vacances quoi.

    • phiphi the biker

      Pas des veaux !
      L’homme ne descend pas du singe , mais du mouton .

  3. Bruno

    Expéditifs?

  4. Pierrot du Québec

    «Sky is the limit».Le ciel est bien bas ces temps-ci aux U.S.A.

  5. WOLF

    La société civile est bien présente sur Internet, elle dit très fort et très haut ce que les gouvernants préféreraient qu’ ils ne soit même pas pensé tout bas.
    Forcément ça dérange ces messieurs, forcément ils ont besoin de contrôler, interdire, menacer. Je me demande s’ ils savent faire autre chose d’ ailleurs ; peut-être que non, ça les regarde. De toutes façons, ils sont morts (mais comme on dit ils ne le savent pas encore).

    Comme ils sont à plaindre ceux qui n’ ont pas besoin de liberté. Comme ils sont vils sont qui ont besoin d’ enfermer leurs semblables, essayer les faire taire. Pourquoi refusent-ils de comprendre que leurs guerres, leurs crimes, leurs mensonges, leurs médias, leur fric, sont has been?

    Complètement has been!!

    Allez, le printemps revient.

    http://vimeo.com/24355440
    http://www.youtube.com/watch?v=tqeTGTU6FFg

    et pour ceux qui aiment les images

    http://occuprint.org/Posters/ViewAll

  6. Gator

    Dites, mr Jorion, c’est un test pour mesurer notre sang froid? Sur l’éventualité de… comment dire… mmm, c’est du sous entendu qui paniquera au niveau de paranoïa de chacun. Et c’est mis dans la catégorie « Nucléaire »,
    Mais objectivement, s’ils ont déjà les moyens de surveiller toutes communications etc avec le NSA, pourquoi faire des vagues avec SOPA & co?

    • Fredo

      +1 pour les sous entendus et la catégorie !!!

      @ Paul Jorion, Vous pensiez à Stuxnet pour mettre ça dans la catégorie Nucléaire ?

      Très intéressant, votre livre « la guerre civile numérique » ! J’ai même l’impression que la réalité (technologies employées, revendications affichées) est en train de dépasser la vision de l’auteur !

      à quand le tome 2 ?

      • ThomBilabong

        Que voulez-vous, il fut bien défendre les bijoux de la couronne !

        Le lion est fatigué, malade, vieux mais il bouge encore et il sait mordre. Cela le rassure et lui fait espérer une fin la plus éloignée possible.

  7. liervol

    A quand la fin de l’Empire ? Un commentaire d’investissement bien argumenté en 2009, « Adieu l’amérique » nous vaut la fin de la plus vieille banque privée suisse Wegelin sous prétexte d’évasion fiscale de clients américains dans un pays qui ne taxe pas les riches comme les USA. La justice fiscale à d’autre.

    Je me souviens avoir été à Split en Juillet 2007, à l’intérieur des ruines de la villa romaine c’était la nuit et je dinais dans un restaurant un peu à part, il y avait un groupe d’américains aisés modèle blindés retraités le genre néo libéraux qui parlaient entre eux, de l’Europe de l’euro, que nous n’étions que des fainéants et que le dollar serait toujours le roi du monde qu’il ne fallait pas que l’Europe rêve, que nous n’étions rien face à la puissance des USA et qu’ils feraient de nous une bouchée quand bon leur semblerait..Et quand bien même mon anglais n’est pas le votre Paul une telle arrogance non seulement ça se remarque mais ça ne s’oublie jamais.

  8. Inox

    C’est incroyable de voir à quel point les américains ont un concept de liberté aussi… Comment dire… Interessé.

    • Melchissedech

      C’est effrayant, terriblement effrayant, les états-unis d’ Amérique ne sont plus la république constitutionnelle que voulait les pères fondateurs. C’est une nation fasciste, qui pour ne pas mourir, se nourrit des conflits propagés, essaimés de part le monde par le complexe militaro-industriel.
      Les néo-cons qui siègent au congrès, veulent une guerre, mondiale de préférence, nous avons à faire à des criminels, des fous furieux.

  9. arthur

    Rare félicité des temps où l’on peut penser ce qu’on pense, le dire aisément et échanger avec le plus grand nombre…
    Cette liberté est bien trop dangereuse alors bientôt un « code de l’internet » pour mieux nous museler, mieux nous asservir?.

  10. [...] Blog de Paul Jorion » UNE MENACE SANS PRÉCÉDENT (OU PRESQUE). [...]

  11. Marlowe

    Tout individu qui conteste radicalement le système global ne peut être que terroriste ou fou, et c’est la même chose.
    Le Spectacle ne veut pas être critiqué, non qu’il se juge parfait, mais parce qu’il est fragile.

    • le chmeur

      Finirons nous tous dans une supermax au fond du désert ?

       » En réponse aux déclarations américaines sur la guerre contre le terrorisme en 1981 et 2001, Chomsky a soutenu que les sources principales du terrorisme international sont représentées par les grandes puissances mondiales, États-Unis en tête.
      Il utilise pour cela une définition du terrorisme des manuels de l’US Army, qui le décrit comme
      « l’usage calculé de la violence ou de menaces de violence afin d’inculquer la peur ; dans le but de contraindre ou d’intimider des gouvernements ou sociétés quant à la poursuite de certains objectifs ; généralement politiques, religieux ou idéologiques »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Opinions_politiques_de_Noam_Chomsky

    • vigneron

      Ce qui ne laisse pas de me sidérer c’est que le plus « radical » des « individus contestataires » du « spectacle », non seulement ne soit ni en HP ni en prison, mais, mieux encore, se la coule douce dans sa retraite dorée, en « activiste de maison passive », toujours plus libre néanmoins d’asséner à la face d’un monde qui n’en peut mais ses « subversives » considérations…
      Question : sont-ce les subversifs qui ne seraient plus ce qu’ils furent ou les J. Edgar Hoover ?

    • Marlowe

      Vigneron, l’unique

      Vous êtes le seul participant à ne jamais discuter les arguments présentés et à remplacer la rélexion commune par des diatribes ad hominen.
      C’est un rôle qui vous va comme un gant, à vous écrivain raté et vigneron aléatoire.
      Si un jour le créateur du blog veut l’arréter, il lui suffira de vous en donner les clés et, en quelques heures, vous serez le seul à y intervenir.
      Je note par ailleurs que vous semblez regretter le peu de démocratie qui nous reste.
      Mais voyez vous, dans ce monde, il est permis de parler et d’écrire à condition de ne pas avoir d’actions pratiques.
      Dans le votre, penser est interdit.

      • vigneron

        S’il n’est assurément pas donné à tout le monde de mener à bien ces « actions pratiques » en accord avec ses discours radicaux, il n’est pas inaccessible à tout un chacun, ou pour le moins pas interdit, de ne pas faire preuve d’un zéle certain dans des « actions pratiques » de pure collaboration avec l’ennemi proclamé de ses diatribes assassines et réitérées ad nauseam, mister Marlowe.
        En cela je vous donne raison : mes attaques à votre encontre ne sont pas seulement ad personam, mais bien plutôt ad hominem, même si j’ai peur que vous confondiez allègrement les deux… comme je vous comprends mon pauvre Marlowe… mais ne comptez pas sur moi pour vous excuser. Vous êtes loin, très loin du compte. Vous vous payez de mots sans doute, soit, mais ces mots ne font que s’accumuler sur le compte débiteur de mon compte « Marlowe ».

      • Marlowe

        Ainsi, vous tenez des « comptes débiteurs » pour que votre compte soit toujours créditeur.
        Merci de me confirmer ce que je pense : vous êtes une sorte de policier qui gère des archives.
        J’ai enfin une bonne nouvelle pour vous : vous serez bientôt débarrassé de moi.
        Mais rassurez-vous : vous retrouverez du travail.

      • Kohaagen

        Misère… Voilà que ça recommence, la guerre « Vigneron contre les autres »… Jamais vu des débats faire couler autant de vin… T’en laisse pas compter, Vigneron.

      • Renou

        « T’en laisse pas compter, Vigneron. » les bons contes font les bons amis.

      • kohaagen

        @ Renou
        Oups… je ne m’étais pas relu… Mais maintenant que vous le faites remarquer, je trouve qu’on devrait plutôt dire « les bons comptes font les bons comptables », et rien d’autre ;)

      • Nerima-kun

        Cher Marlowe,
        Oui, ce blog a un problème : Vigneron, son agressivité maladive et injurieuse, et par-delà, la modération de copinage (cf. http://www.pauljorion.com/blog/?p=34210 … – fil 22 de Une menace sans précédent ou presque – où l’on a vu, une nouvelle fois, Julien Alexandre venir au secours d’un Vigneron, aux arguments d’esbrouffe ad hominem et ad personam proprement démontés par Moretti). Cet homme fait ses fiches, en effet ; cela n’augure rien de bon, pour le jour d’après…
        Outre des occupations professionnelles pressantes, c’est aussi la raison qui m’a fait m’éloigner de ce blog où, sous les apparences trompeuses de la libre participation, voudrait régner et, finalement, règne un petit quarteron aux egos bien enflés et aigris. L’esprit de chapelle guette !
        C’est bien dommage : la personnalité de Paul Jorion (malgré une certaine susceptibilité un peu dommageable quand il est en débats, compréhensible au regard de sa carrière), ses interventions de fond comme celles, remarquablement argumentées et toujours très éclairantes, de François Leclerc méritent infiniment mieux que cette tension médiocre…
        On note d’ailleurs un certain affaiblissement de la participation…

      • Nerima-kun

        Allons, allons, courage ! la route est encore longue ! Allez tous ensemble !

      • daniel

        A Nerima-kun.

        Oh non ! Pas vous.
        Rengainez votre sensibilité quand vous venez ici.
        Blindez-vous.
        Paul suggère un esprit boy-scout …?
        Peut-être. Le B.A. BA de la Bonne Action , c’est d’être indifférent
        au quand-dira-t-on. Elle se suffit par elle-même, purement altruiste.
        C’est cela: restez vous-même et laissez pisser le Vigneron.
        Les bulles de l’esbrouffe ne comptent pas
        alors que l’air du grand large, ça c’est autrement durable.

        En fait Vigneron est un dissimulateur comme le sont les grand timides,
        Sous l’esbrouffe, l’info rare, le fond juste et pondéré et le talent
        pour lier le tout, mais il le cache…

  12. lau

    Il y a deux ans, je disais qu’il ne faudrait pas s’ étonner si les ‘autorités’ cherchaient à fermer un jour des blogs comme celui-ci….

    Les commentateurs d’ alors trouvaient cela très drôle. Et surtout impensable.

    • Jacques

      Ils ne le fermeront surtout pas , mais le surveilleront , voir, trouveront les adresses IP des plus contestataires, le fichage c’est ce qu’il ya de plus efficace pour prévenir tous dérapages et Vigneron n’échappera pas au profilage

      • Marlowe

        « Vigneron n’échappera pas au profilage ».
        Ne me faites pas rire.

      • Moi

        Oui, elle est excellente. Le roi du politiquement correct sur ce blog serait donc profilé par le renseignement. En compagnie de BHL je suppose.

      • guillaume

        … il proposerait ses services, oui ;)

      • vigneron

        Vous inquiétez donc pas les Bonnot, Baader, Assange, poètes-assassins et autres subversifs carabinés & Co du blog Jorion, mes contacts de la place Beauvau (et donc de la NSA) m’ont confirmé que l’endroit avait été définitivement et rédhibitoirement placé en zone dite « rose », i.e « risque séditieux inférieur à celui du site référent de risque zéro » (le site du fan-club de Lady Gaga).
        Ps : mais ils m’ont néanmoins chaleureusement – et très vénalement – invité à persister dans mon effort citoyen de trollage supplétif et furtif du lieu, « okazou » comme ils disent…

      • Moi

        « mon effort citoyen de trollage supplétif et furtif du lieu »

        Tu confonds « troll supplétif » et « modérateur supplétif ».

      • Loréal Alain

        J’ai pas de copains place Beauvau mais en Corse (ce qui revient au même) et je confirme : bien vu l’arbre en boule…

  13. sebastien T.

    Pour information allant dans le même sens, le site reflets.info suite aux événements libyens, et à une série d’article du Wall street journal.

    http://reflets.info/amesys-business-as-usual/

    Il ne s’agit pas de théorie du complot, mais bien de l’usage fait des technologie et de leurs expérimentation sur les populations.

    Si pour le grand public, Monsento est une compagnie agro-alimentaire, la réalité historique de celle-ci est légèrement différente.

    En ce moment même, une série de site tombe pour contrefaçons parsque permettant le téléchargement de vidéos des majors, mais aux milieux de tout ça, un certain nombre sont clairement à contenu « politique », puisque des gens échange avis et idées hors controles des circuit centralisé liés aux anciens médias centralisés.

    Sur twitter, des comptes sont fermés, d’autres sont attaqués sous de faux prétextes.
    http://www.numerama.com/magazine/21774-twitter-reactive-le-faux-compte-parodique-de-nicolas-sarkozy.html
    http://www.numerama.com/magazine/21774-twitter-reactive-le-faux-compte-parodique-de-nicolas-sarkozy.html
    Les partis politiques prônant en France le bipartisme, tourneront chaque lois de manière à « garder » le contrôle, même si cela mène à museler la population.
    nos politiques regrettent certainement le temps d’avant internet, où les groupes de presses ne cherchaient pas réellement de noise en se contentant de ‘l info-spectacle.

    En conclusion, si vous voulez connaitre la derniére petite phrase: regardez la télé ou écoutez la radio et pour de la vrai info: le web avec des sites comme celui-ci.

    Je précise que je ne crois pas à la théorie du complot, tout se passe aux grand jour sauf pour la partie transitant via les paradis fiscaux. Mais pas de relais des ces informations équivaut à pas d’information.

    • noch dazu

      Sébastien vient de citer le site reflets.info que je souhaite également mentionner dans le contexte de la surveillance d’internet, thème qui peut se considérer sous les aspects suivants :
      -les lois permettant cette surveillance (sopa, acta)
      -les explications avancées pour justifier ces lois (Al Qaïda, Anonymous)
      -les moyens techniques permettant cette surveillance
      Pour la France (et ce qui relève du niveau européen) :
      -les lois ont pour nom dadvsi, hadopi 1 et 2, loppsi, acta, ipred, etc…
      -les explications les justifiant sont nombreuses et variées : pertes subies par les créateurs
      dont on « vole » (terme juridiquement faux : il s’agit de contrefaçon) les travaux en les copiant
      illégalement, lutte contre le terrorisme ou la pédophilie, protection contre les hackers ou le mouvement anonymous, etc…
      -le DPI (deep packet inspection) est la technique permettant la surveillance. Celle-ci est développée, vendue par des entreprises françaises comme Amesys ou Qosmos. Les clients ?
      La Tunisie de Ben Ali, la Libye de Khadafi. A retenir : la surveillance de tout un pays est possible.
      Quant au sort réservé aux opposants dans ces pays…!
      Ces éléments posent des questions sur ce qui se passe ou peut se passer en France.
      Parmi les interrogations : la société Orange (le FAI) utilise-t-elle le DPI ? Pourquoi la SCPP
      (société d’ayant droits) a-t-elle testée le DPI en Allemagne ?
      L’information sur le sujet ne viendra pas de nos grands médias d’information, pas plus que le sujet ne sera réellement abordé dans le cadre de l’élection présidentielle. Il ne reste qu’à savoir où trouver de l’information. Quelques liens :
      http://bugbrother.blog.lemonde.fr/
      http://www.laquadrature.net/fr
      http://reflets.info/
      etc…

  14. Eomenos

    Les défenseurs des droits sont vraiment trop gentils. Ils se contentent de demander la protection des libertés. il est de notoriété historique que les libertés ne se protègent pas, elles se conquièrent et se développent ou meurent.
    Il est réellement temps de repenser la matière des droits d’auteurs, des brevets et tutti quanti.

    Vous trouvez normal vous que la dernière bluette de Johnny soit protégée jusqu’à 70 ans après son décès ?
    Moi pas,

    Nous devons exiger une révision en profondeur de la loi sur la propriété intellectuelle et les droits d’auteurs.
    C’est là que l’on pourra enfin négocier avec les sociétés de droit d’auteur, jusqu’à présent nous sommes seulement dans la résistance, pas dans la négociation d’une situation plus équilibrée.

  15. xynthiadevannes

    … et que dire de la nouvelle loi étatsunienne NDAA (National Defense Authorization Act), sections 1021 et 1022, signée par Obama, qui institue de facto un état permanent de “loi martiale” permettant l’emprisonnement arbitraire et indéfini, sans aucune protection légale d’aucune sorte, de tout citoyen (y compris, et surtout, de nationalité US) sur le territoire des USA, par les forces armées (militaires)!
    http://en.wikipedia.org/wiki/National_Defense_Authorization_Act_for_Fiscal_Year_2012
    Indefinite detention without trial: Section 1021
    The detention sections of the NDAA begin by « affirm[ing] » that the authority of the President under the AUMF, a joint resolution passed in the immediate aftermath of the September 11, 2001 attacks, includes the power to detain, via the Armed Forces, any person « who was part of or substantially supported al-Qaeda, the Taliban, or associated forces that are engaged in hostilities against the United States or its coalition partners, » and anyone who commits a « belligerent act » against the U.S. or its coalition allies in aid of such enemy forces, under the law of war, « without trial, until the end of the hostilities authorized by the [AUMF]. » The text authorizes trial by military tribunal, or « transfer to the custody or control of the person’s country of origin, » or transfer to « any other foreign country, or any other foreign entity. »
    Requirement for military custody: Section 1022
    « All persons arrested and detained according to the provisions of section 1021, including those detained on U.S. soil, whether detained indefinitely or not, are required to be held by the United States Armed Forces. The law affords the option to have U.S. citizens detained by the armed forces but this requirement does not extend to them, as with foreign persons. Lawful resident aliens may or may not be required to be detained by the Armed Forces, « on the basis of conduct taking place within the United States. »

    • Renou

      Pour équilibrer ces annonces anxiogènes, un clip relaxant.

      • ERIX le Belge

        Hahaha. Excellent ! Non, en fait ce n’est pas drôle…

        Un des meilleurs moyens de lutter contre l’angoisse et la peur de l’avenir, c’est l’action. Je pense qu’il est nécessaire de se préparer. Ca fait un peu trop d’années que nous sommes endormis, à consommer et à ne penser à rien sauf à ses loisirs. Maintenant le monde réel frappe aux portes et il est temps de se réveiller. Sinon il sera trop tard.

        Quel que soit la place qu’on occupe dans la société, son sexe, son âge… ce serait bien de commencer à bouger. Il y a des tas de moyens pour cela. Regarder le documentaire « Tous au Larzac », très bien, ça permet de voir que les parents ont peut-être aussi des bonnes idées…

        Finalement le plus important serait peut-être de développer des capacités de communication numériques : comment envoyer un fichier crypté, se méfier des keyloggers, comment naviguer incognito, créer un réseau privé (bon, on n’est probablement pas invisible mais plus à poil tout seul au milieu du désert, plutôt caché dans les bois:)), se familiariser avec les réseaux anonymous, IRC etc Manifester, filmer, se documenter p.ex « Comment utiliser les médias », faire preuve d’imagination. Agir le plus possible avec humour et dérision… Lire le livre de Paul Jorion « L’insurection numérique » aussi ce serait bien..

        En n’oubliant pas : pas de violence, se battre pour ce qui vous semble légitime (et pas forcément légal), être nombreux, être mobiles, éviter les chefs charismatiques (d’abord ils peuvent se tromper, puis ils peuvent être éliminés, discrédités, manipulés etc… ), pensez par vous-mêmes… Utilisez les réseaux sociaux avec intelligence.. Dites à vos enfants de faire des études d’informatique : d’abord ça manque, ça paie bien, et puis vous pourrez toujours leur demander des conseils « Dis fiston, comment on fait pour bloquer le site de XY par déni de service ??  » Mouhahahahaha…

        Ils ne gagneront pas. Ils sont vieux, ils sont c…, par contre ne pas les sous-estimer parce qu’ils sont méchants.
        Mais ils ne gagneront pas. parce que nous sommes 99% et qu’à la fin ils seront submergés… On ne travaille pas contre les gens, contre le peuple. On fait les choses avec eux…

    • pseudo cyclique

      les americains sont d’une grande naïveté , ils ont toujours besoin d’écrire noir sur blanc à l’évidence ce que font tous les états du monde …

      si le moindre citoyen céant repésentait un quelconque danger , ne penseriez vous pas qu’il serait au minimum déjà fiché et potentiellement victime d’un malheureux accident routier/cardiaque ou autres ?

    • Grandghana

      houlahhh, méfiez vous. Vous allez être taxé de « conspirationnite aigüe ».
      Mais que fait donc la modération ??? ;-)

      Je me marre…

  16. xynthiadevannes

    dimanche 11 Mars 2012 à 14:00, chaîne humaine contre le Nucléaire au Faou (29)

    Dimanche 11 mars prochain, la catastrophe de Fukushima aura un an. C’est dans la vallée du Rhône que le réseau Sortir du Nucléaire organise une chaîne humaine pour sortir du nucléaire.

    Ce jour là, en Bretagne, dans le Finistère, Europe Ecologie les Verts appellent à participer à une autre chaîne humaine organisée par le collectif citoyen pour la sortie du nucléaire civil et militaire « NUKLEEL ER MAEZ », au Faou, à mi-distance entre le site de la centrale nucléaire de Brennilis et le Fret (Ile Longue), base de la force atomique de dissuasion nucléaire.

    http://bretagne.eelv.fr/agenda-eelv/#chaine-humaine-au-faou-29-contre-le-nucleaire

  17. morvandiaux

    L’EMPIRE avec ses 700 bases sur les 5 continents, le « contrôle » des tuyaux de la communication, des informations bancaires quand vous prenez l’avion, votre vie privée…
    LES US : C’EST BIEN LA PREMIÈRE MENACE !!

  18. Fredo

    Il est vrai que la fin de votre billet est anxiogène. ..
    De toutes façons, tous les chemins de traverses, qu’ils soient ou non numériques, ceux-là qui font réfléchir et peuvent permettre au gens de prendre la direction de leur cervelle engourdie, seront un jour balisés par les flics de la plouto. A moins que…….disons…. comment dire
    ;)

  19. Pour ceux que cela pourrait intéresser, cette excellente analyse chez « Dedefensa »… longue mais ô combien instructive.

    http://www.dedefensa.org/article-craquements_souterrains__21_02_2012.html

    • vigneron

      Est-il « indispensable » que le blog Jorion relaie les délires ronpaulistes des fachos de dedefensa ?

      • liervol

        Libre expression le vignoble je pense que cela doit s’appliquer en priorité ici, sinon votons Acta de suite….

      • Facho, dedefensa ? Vous pourriez développer ou expliquer ce qu’il en est de votre point de vue, Vigneron ? Et qu’en pense, par exemple, notre Paul à nous ?

      • @ L’Indispensable

        Ron Paul = extrême droite
        Soutenir Ron Paul = apologie extrême droite

      • vigneron

        Ben justement ! On a déjà Liervol et pas mal d’autres dans cette veine de dretteux, pourquoi donc aller chercher de pâles imitations comme Ron Paul ou Grasset ? J’vous l’demande ?
        Blog Jorion = blog de dretteux ?
        On en voit même ici voler au secours de la démocratie le péniste… au nom de Sartre qui plus est !
        Misère.

      • Pierre-Yves D.

        Julien

        Il faut préciser tout de même pour les lecteurs distraits de dedefensa que Philippe Grasset et les papiers non signés mais assimilés se gardent d’apporter un soutien direct à Ron Paul, les références récurrentes à son égard consistant à lui faire jouer un rôle d’élément déstabilisateur du système tout comme occupy wall street ou et autres tendances non susceptibles d’être cataloguées extrême droite. Au premier abord, ce qui caractérise dedefensa c’est surtout une lancinante chronique de sortie de crise qui revient à identifier tout ce qui de près ou de loin contribue à la chute finale du système sans indiquer ce que pourrait être le nouveau cadre, s’en remettant à la seule grâce de l’histoire par définition hors de portée du raisonnement.
        Cet anti-intellectualisme, cette approche qui fait l’économie de l’épistémologie des sciences, cette façon de dissoudre le politique dans le transcendantal et l’intuition haute n’ont pas de quoi rassurer, car c’est sur ce genre de fond que s’élaborent les conceptions absolutistes. Alors en effet, selon cette perspective, cette référence insistante à Ron Paul qui prétend ne pas être une prise de position politique en sa faveur, mais qui objectivement en devient une, m’a tout l’air d’être un paravent cachant (mal) une idéologie peu ragoûtante.

      • @ Pierre-Yves

        Cet anti-intellectualisme, cette approche qui fait l’économie de l’épistémologie des sciences, cette façon de dissoudre le politique dans le transcendantal et l’intuition haute n’ont pas de quoi rassurer, car c’est sur ce genre de fond que s’élaborent les conceptions absolutistes. Alors en effet, selon cette perspective, cette référence insistante à Ron Paul qui prétend ne pas être une prise de position politique en sa faveur, mais qui objectivement en devient une, m’a tout l’air d’être un paravent cachant (mal) une idéologie peu ragoûtante.

        Ravi de te l’entendre lire.

      • sylla

        Julien Alexandre,
        soutien= apologie?!?
        On dirait l' »argument « pol-pot » » dont parlais M Jorion j’ai l’impression.

        « nous observons qu’effectivement Ron Paul ne cesse de frapper de plus en plus fort sur le clou de la dénonciation de l’évolution vers une structure autoritaire et policière du régime américaniste… Il est le seul, absolument le seul parmi ses pairs dans la campagne présidentielle, à le faire.(Ron Paul nomme cela “l’évolution vers un système fasciste”, et c’est bien rendre compte de l’esprit de la chose, avec la réserve que nous faisons pour notre part quant à l’étiquette idéologique de fascisme …) »=extrême droite?

        Vous pourriez donner votre définition d' »extrême droite »?

      • Eg.O.bsolète

        @Julien Alexandre

        Si Ron Paul est l’anti impérialiste le plus connu des USA > Attaquer Ron Paul > Faire l’apologie de l’impérialisme … Non ? Allez, je vous taquine mais c’est parce que les raccourcis créditent tout sauf la démocratie et que le discours paternaliste des partis gouvernement qui savent mieux que vous pour qui voter a de quoi donner envie de voter extrême. Les anti-extrêmes sont d’une maladresse …

      • @ Eg.O.bsolète

        Petit rappel historique : l’anti-impérialisme de droite s’appelle le libertarianisme et le paléo-conservatisme. Autrement dit, l’extrême droite. Où est le problème encore ?

      • @ Vigneron

        Mystérieux mais colorié Vigneron, je « vole au secours » de la démocratie tout court

        Et je serais rassuré d’imaginer que, plaisanteries exhibitionnistes de blog mises à part (nous y baignons tous, moi en tout cas, mea culpa), le moment venu t’en feras autant (i.e. voler au secours de la démocratie tout court)

        Tu crois vraiment qu’un Sartre (ou un De Gaulle, ou un Voltaire, ou …, ou …) s’abaisserait au niveau d’un Sarkozy, utilisant la force des partis (qui ne sont pas l’expression d’un vote populaire, mais une quasi-mafia – FN y compris, of course) pour barrer la route à la libre candidature? Tu crois vraiment qu’il ne trouverait pas scandaleux le petit jeu anti-candidature actuel?

        Si tu persistais en cela (et je sais bien que tu persisteras – et tu en es libre, et c’est bien ainsi, vive la liberté d’expression et de discussion politique), tu me semblerais toutefois (et non sans raison, je crois) approuver de fait (et relayer) la pratique politique populiste irresponsable de notre triste Président (qui à sa façon laissera une trace dans l’histoire, mais quelle « trace » …), en ironisant sur le prétendu pétainisme de mon indignation à moi

        Qu’il soit clair, Vigneron: ce sont ce genre d’entourloupes électorales (isomorphes à l’invocation par Bush & Co. d’inexistantes collusions « Saddam – Al Qaïda » (le discours de Villepin à l’ONU, ça te dit quelque chose?) – qui ont (momentanément) catastrophiquement discrédité aux yeux du vaste monde arabe (entre autres) la voix et la voie de l’Occident et de ses valeurs laïques – qui font le lit futur du populisme d’extrême droite
        Non?

      • Bruno

        @Vigneron

        ça ne te gène pas, que 15 à 20% des électeurs n’aient pas la possibilité de voter pour la personne de leur choix, soit-elle MLP? Moi si. Et je te prie de croire que je ne suis pas de ce bord.

        C’est une question de démocratie. Si elle n’avait pas ses 500 signatures, je considérerais que la France n’est clairement plus une démocratie.

        Et comme je le dis ailleurs: concernant ce mal, attaquons-nous aux causes (essentiellement: raisons du mécontentement, de divers natures), et non aux conséquences (et en plus de manière inique). Ce serait autrement plus efficace.

      • bizbee

        La vie serait plus « rose » si seuls les vignerons votaient, pour sur…

      • bizbee

        le libertarianisme et le paléo-conservatisme… qui sont évidemment complémentaires, c’est « historique » vous dis-je…

      • @ bizbee

        le libertarianisme et le paléo-conservatisme… qui sont évidemment complémentaires, c’est « historique » vous dis-je…

        Plaît-il ?

      • bizbee

        Petit rappel historique : l’anti-impérialisme de droite s’appelle le libertarianisme et le paléo-conservatisme. Autrement dit, l’extrême droite.

        Je veux bien un exemple historique ou l’extrême droite fut libertarianiste. Quant-à amalgamer ces notions dans le mm tas de merde, plus c’est gros plus ça passe. Je précise que je n’adhère à aucune d’entre elle parce qu’ici, les étiquettes semblent se coller plus vite que leur ombre.

      • @ bizbee

        Je veux bien un exemple historique ou l’extrême droite fut libertarianiste. Quant-à amalgamer ces notions dans le mm tas de merde, plus c’est gros plus ça passe. Je précise que je n’adhère à aucune d’entre elle parce qu’ici, les étiquettes semblent se coller plus vite que leur ombre.

        Comme le catalogue serait beaucoup trop long (partant du principe que nous ne parlons pas de l’extrême droite « au pouvoir », mais de l’extrême droite tout court), je vais poser deux hypothèses (en excluant comme vous m’y invitez celle du faux-nez ingénu qui tenterait de justifier et réhabiliter) :

        1/ ou vous n’avez strictement aucune idée de ce dont vous tentez de parler ;
        2/ ou vous confondez libertaire et libertarien.

        Dans un cas comme dans l’autre, honest mistake, mais je vous rappelle tout de même que Ludwig von Mises, Friedrich Hayek, et Murray Rothbard ne sont pas des penseurs de gauche. Et quitte à amalgamer, permettez-moi de rajouter dans la soute le minarchisme et l’anarcho-capitalisme.

      • bizbee

        Tenons nous en à la bête définition de wiki alors.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Libertarianisme

        De fait, ses partisans, les libertariens, sont favorables à une réduction, voire une disparition de l’État en tant que système fondé sur la coercition, au profit d’une coopération libre et volontaire entre les individus.

        J’ai du mal à voir comment cette définition peut-être compatible avec l’extrême droite. Mais puisque que vous affirmez que la liste d’exemple est très longue, je veux bien vous croire. Disons, qu’un ou deux aurait pu m’aider à cela. Dommage

      • @ bizbee

        Tenons nous en à la bête définition de wiki alors.

        Oui, faisons simple, mettons des œillères, bouchons-nous les oreilles et regardons simplement ce qu’on en dit à la télé ou sur wikipédia, sans chercher à savoir où cette idéologie puise ses origines et les facteurs de son développement sous l’égide de penseurs clairement d’extrême droite. Et puis feignons d’ignorer tant qu’à faire les positions de Ron Paul relayées de sa bouche même ou à travers ses désormais célèbres « newsletters ».

        Les exemples, je vous en ai donné 3. Si vous n’avez pas envie de comprendre, vous ne comprendrez pas. La « discussion » s’arrête ici.

      • Moi

        Il existe, paraît-il, des libertariens de gauche. C’est très marginal et un peu absurde ( voire triste si ces gars pensent être réellement de gauche). Dans l’ensemble, le libertarianisme, c’est bien l’extrême-droite américaine (puisque c’est là qu’ils sont surtout présents). Et tous les papes de la théorie libertarienne sont très à droite (ils bouffent à la table des puissants, pas comme la vraie gauche qui bouffe souvent en taule).

      • bizbee

        M. Alexandre,
        Merci de cette précision. Je dois dire que nous n’avons pas la même définition de l’extrême droite, aussi évidemment, on ne pouvait pas être d’accord. Aussi, je vous prie de m’excuser pour le ton de ma première invective.

        Autant le paléo-protectionnisme colle plutôt bien à ma définition de l’extrême droite, autant le libertarianisme pas vraiment, je me rabaisse ici une nouvelle fois à citer wiki en remettant mes oeillères et en rallumant TF1, mais je suis sur que vous pouvez proposer de bien meilleures définitions;

        Michel Winock (2004) donne les neuf caractéristiques suivantes aux mouvements d’extrême droite qui découlent du discours de la décadence, « vieille chanson que les Français entendent depuis la Révolution » :
        « la haine du présent », considéré comme une période de décadence ;
        « la nostalgie d’un âge d’or » ;
        « l’éloge de l’immobilité », conséquence du refus du changement ;
        « l’anti-individualisme », conséquence des libertés individuelles et du suffrage universel ;
        « l’apologie des sociétés élitaires », l’absence d’élites étant considérée comme une décadence ;
        « la nostalgie du sacré », qu’il soit religieux ou moral ;
        « la peur du métissage génétique et l’effondrement démographique » ;
        « la censure des mœurs », notamment la licence sexuelle et l’homosexualité ;
        « l’anti-intellectualisme », les intellectuels n’ayant « aucun contact avec le monde réel » (Pierre Poujade).

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Extr%C3%AAme_droite

        Le paléo-conservatisme est un terme de la politique intérieure des États-Unis d’Amérique désignant les partisans d’une ligne conservatrice traditionnelle axée autour du protectionnisme économique, de l’anti-communisme, de l’isolationnisme, d’une interprétation stricte du fédéralisme et des valeurs familiales traditionnelles.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9o-conservatisme

      • @ bizbee

        Plus vous insistez, plus vous allez m’obliger à reconsidérer la première proposition que par anticipation vous aviez spontanément invité à exclure.

      • bizbee

        @ Moi

        Il existe, paraît-il, des libertariens de gauche. C’est très marginal et un peu absurde ( voire triste si ces gars pensent être réellement de gauche).

        Pour info;

        Les libertaires constituent, comme les libertariens, un courant philosophique théoriquement opposé à l’État et à l’autorité. Il s’agit toutefois d’une variante anarchiste de gauche, parfois aussi appelée anarcho-communisme ou anarcho-socialisme. Les libertaires prônent non seulement la liberté, mais aussi l’égalité totale de condition entre les citoyens. Ils croient que celle-ci surviendra si on abolit non seulement l’État, mais en plus la propriété privée et le marché. Leur modèle économique est centré sur l’autogestion, c’est-à-dire le contrôle à la base des moyens de production par les travailleurs, sans propriétaire ni hiérarchie. Historiquement, c’est un mouvement qui a eu assez peu d’influence, qui a tendance à se confondre dans la mouvance socialiste et qui a été lié à des actions et manifestations violentes.
        Les libertaires et les libertariens n’ont rien en commun, outre leur opposition à l’autorité de l’État.

        (pour éviter les étiquettes qui pourrissent les débats, je précise que je ne prétend être rattaché à aucune chapelle.)

      • vigneron

        Moretti, de Gaulle ?
        Février 1965, Pierre Dac se porte candidat à la pantalonade pseudo-démocratique des élections présidentielles gogaullo-destinées dans l’Os à moelle au nom du MOU (Mouvement Ondulatoire Unifié, « Les temps sont durs, votez Mou ! »).
        Avril 65, il se retire à la demande expresse des service élyséens (« Ici l’Elysée, les français parlent aux français, etc »)…
        Son commentaire d’alors pour justifier élégamment son retrait intempestif, cette sorte de « coïtus interrumptus » avec le « corps électoral » : «Je viens de constater que Tixier Vignancourt brigue lui aussi, mais au nom de l’extrème-droite, la magistrature suprême. Il y a donc dans cette bataille plus loufoque que moi. Je n’ai aucune chance, je préfère me retirer.»
        «Celui qui veut tuer le plus radicalement, celui-là rit.» Nietsche…
        Fils (revendiqué) de Tixier ? J.M.L.P. ==> Petite fille non revendiquée de Tixier ? M.L.P.
        « Loufoque » qu’il disait notre cher André Isaac, « loufoque »… Que dirait-il aujourd’hui ???

      • Moi

        @bizbee: merci, mais je sais ce qu’est un libertaire. Je parlais bien, quant à moi, de libertariens de gauche et non de libertaires (ces derniers sont toujours à gauche, inutile de le dire, cela ne fait pas débat).
        Enfin, bon, toujours est-il que les libertariens sont très à droite et aiment profiter de la confusion d’avec les libertaires sur le nom (qu’ils ont eux-même créée) pour attraper des prolétaires nigauds.

      • Idem que pour le débat Vigneron/Alessio ici, on arrête les frais avec bizbee qui ne fait pas la différence entre libertarien et libertaire.

  20. Un nouveau « précédent », maintenant, qui menace lourdement notre futur démocratique

    Dans une « petite boîte à choses qui ne tournent pas rond et qui puent plus le temps passe » je vois la chose suivante: la possibilité, à ce jour grandissante, que le député et leader politique français Marine Le Pen puisse être interdit de participation au scrutin présidentiel français de 2012. C’est en train de se passer tout près de chez nous.

    Je me permets de prendre triplement position à ce sujet:

    à un niveau personnel, d’homme engagé, je ne la voterai pas. Pour la petite histoire, comme beaucoup d’entre nous, pour ne pas voter son « digne » père j’ai dû, au deuxième tour de la présidentielle de 2002, voter Jacques Chirac, qui n’était pas (du tout) mon favori. Il m’en a coûté (jamais je n’aurais cru un jour voter Chirac), mais dans l’isoloir ma main n’a pas hésité. Mais là c’est l’homme libre qui parle, libre de voter qui il veut

    en tant que citoyen français (et européen) JE SUIS PROFONDÉMENT OUTRÉ par le fait qu’un tel déni de représentation démocratique soit en passe d’être réalisé dans mon pays. Il risque de mutiler grandement le débat d’idées de l’élection présidentielle, en mettant hors-jeu l’un de ses acteurs reconnus, qui porte la voix d’un nombre en aucun cas négligeable de nos concitoyens. Ce déni, sciemment maintenu possible, est le fait, principalement, de l’actuelle classe politique. Cela comprend – certes – également le principal parti d’opposition, mais cela est avant tout le fait du principal parti au pouvoir (et de son leader, un Président qui oublie qu’il devrait être au dessus des parties et des partis et qu’il devrait incarner, dans l’esprit et dans la lettre, les idéaux démocratiques fondamentaux de la nation). Citoyens, il est l’heure de faire respecter nos droits. La démocratie est incompatible avec la pusillanimité, les mauvaises idées politiques il faut les battre non pas à coups de subterfuges infâmes, mais à coups de bonnes et courageuses idées politiques

    en tant qu’intellectuel (chômeur, certes, mais aussi philosophe et mathématicien) je me dis et je vous dis: comment un tel silence assourdissant, de la part des « intellectuels » médiatiquement auto-proclamés (… BHL, Ferry, MBK, etc, etc, …) est-il possible? Que tout le monde se mette bien dans le cerveau la chose suivante: UN SARTRE AURAIT DÉJÀ BONDI DEPUIS LONGTEMPS POUR EXIGER QUE SAUTE CETTE LOI PROFONDÉMENT ANTI-DÉMOCRATIQUE QUI RISQUE DE PRIVER LE DÉPUTÉ MARINE LE PEN DE SON DROIT FONDAMENTAL A REPRÉSENTER POLITIQUEMENT SES IDÉES. UN SARTRE SE SERAIT BATTU AVEC GRANDE ET EFFICACE RÉSOLUTION CONTRE CE PITOYABLE MAIS GRAVE RISQUE DE DÉNI DE DÉMOCRATIE. Intellectuels, si vous voulez mériter votre prestigieux titre il est l’heure de sortir des bois de l’ignominie.

    En conséquence, il est grand temps que des voix non ambiguës (la mienne ne le sera pas, les vôtres, je l’espère, non plus) s’élèvent, se structurent et se fassent suffisamment entendre pour qu’une aussi grave et périlleuse entorse au mécanisme démocratique fondamental ne soit perpétrée. Il faut agir et sans plus tarder.

    Aujourd’hui ça peut être le député front national Marine Le Pen à disparaître dans les sombres pièges du déni commode de candidature (= « tais-toi, ça nous arrange tous »), demain ça peut être quelqu’un d’autre (socialiste, centriste, UMP, communiste, vert, …) à qui des instances de pouvoir non démocratiquement installées interdiront (« ah, merde, là ça ne nous arrange plus trop »), par une violence anti-démocratique inouïe, de proposer électoralement leurs idées pour enrichir le libre et vital débat démocratique

    • Bruno

      +1

      De plus, il s’agit d’un déni des réalités: on s’attaque ainsi (de manière anti-démocratique) aux effets d’un phénomène parfaitement regrettable, mais en aucune manière aux causes dudit phénomène.

    • Je souscris. Au-delà de Marine Le Pen, il y a des citoyens et leur droit inaliénable de participer à la vie politique. Beaucoup d’entre eux ne partagent pas l’idéologie fondamentale de l’extrême droite. Ce qu’ils se préparent à faire est lié au désespoir et le symptôme d’une maladie dont les causes ne sont pas combattues.

      L’histoire a montré que lorsque les causes sont ignorées, on peut faire dans le dilatoire tant que l’on voudra, on fini toujours par passer à la caisse. Le blog étaye ce principe dans chacune de ses notes.

      Le socle de l’extrême droite c’est moins de 10% de la population.

    • Renou

      Il faut se calmer avec les envolées lyriques sur la  » violence anti-démocratique inouïe, de proposer électoralement leurs idées pour enrichir le libre et vital débat démocratique »
      Il faut 500 signatures. Elle ne les aura peut-être pas. Et alors? Est-ce la seule dans ce cas?
      La règle des signatures ne convient pas? C’est un autre problème…
      Même présente au second tour, elle ne sera jamais élue. Alors?
      Un peu de calme autant de la part de ceux qui l’agite comme le diable que des vertueux du « libre et vital débat » ne nuirait pas.
      Mon sentiment? La liberté pour les ennemis de la liberté est une farce pour bourgeois assis et bien nourris. Déjà morts?

    • vigneron

      1) Marine le Pen aura-t’elle ses 500 signatures ? Oui.
      2) En admettant que des élus UMP subissent des pressions pour exclure le FN du marché de premier tour :
      – quelles conséquences pour le marché de deuxième tour de Sarkozy ?
      – le PS peut très bien contrer cette tactique au nom.de son intérêt bien compris et au nom de la « défense de la démocratie ».
      3) Le FN est-il un parti « comme un autre » ? Manifestement non. En tous cas pour ces dizaines de milliers d’élus qui refusent plus ou moins spontanément de lui donner leur signature.
      4) Donneriez-vous votre signature à Marine Le Pen si vous étiez élu local pour « sauver la démocratie » ?

      Personnellement ça me rassurerait plutôt voyez-vous que l’extrème-droite ait du mal à rassembler 500 signatures sur les 43 000 élus locaux concernés…
      Et un Sartre qui viendrait au secours de la démocratie et de la petite entreprise Le Pen & Co s’il était de ce monde, laissez moi rire…
      Le scandale ne serait pas que Marine Le Pen ne soit pas présente au premier tour – d’autant qu’elle y sera bel et bien – mais que son père ait pu l’être au deuxième il y a dix ans.

      • Marlowe

        Le scandale ne serait pas… mais que son père ait pu l’être au deuxième il y a dix ans.

        Non, le scandale est que Jospin n’ait pas été au deuxième tour il y a dix ans.
        La question essentielle est : pourquoi n’était-il pas là (les réponses qui désignent des boucs-émissaires ne seront pas pris en compte) ?

      • Vigneron, ton mélange « Cato – Petronius Arbiter » est rigolo, merci de l’incarner :)

        Ton argumentation est … elle aussi rigolote. Mais c’est du flan, il me semble :(

        Point (1): ta certitude (« ses 500 signatures, elle les aura ») me rappelle ce qu’on disait au niveau de Jospin en 2002 avant le premier tour (« c’est bon, il y sera au deuxième tour le Jospin, arrêtez de stresser »). Ta certitude est bidon

        Point (2):
        – je n’ai pas compris la première question (tu peux la reformuler?)
        – deuxième question, tu dis:

        le PS peut très bien contrer cette tactique au nom.de son intérêt bien compris et au nom de la « défense de la démocratie.

        Je dis: je suis bien d’accord avec toi, mais malheureusement le PS ne le fait pas (j’ai entendu Vals émettre à ce sujet un sophisme pas beau et de mauvais augure, réagissant à des propositions pro-démocratie « pro-candidature de Le Pen » de Bayrou – bravo Bayrou, bravo Le Page)

        Point (3), tu dis d’abord:

        « Le FN est-il un parti « comme un autre » ? Manifestement non

        Tu juges (= Petronius arbiter). Mais qui décide, et à quel niveau, de qui est « un parti comme les autres »? Sarkozy?
        C’est une bonne plaisanterie que tu me fais, ensuite, le bon vieux coup de la pétition de principe (= tu veux prouver que A, tu supposes donc que A et tu en déduis que A). Tu dis:

        En tous cas [le FN n'est pas un parti "comme un autre" ] pour ces dizaines de milliers d’élus qui refusent plus ou moins spontanément de lui donner leur signature.

        En paraphrasant: « si les maires ne donnent pas les signatures, c’est que le FN n’est pas un parti comme les autres ». Ah bon? Tu y crois ou tu veux qu’on le croie? Pas de lobbying UMP (et PS, et autre) en ce sens, t’es bien sûr? Pourquoi refuse-t-on que ces signatures soient anonymes? un maire qui signe pour quelqu’un d’impopulaire aux yeux des gens de son parti, tu ne crois pas qu’il risque quelques représailles? Tu ne crois pas que c’est ce qui se passe en ce moment même? Et tout d’abord: c’est quoi cette idée absurde que les candidats au poste de président doivent passer par ce filtre des … maires ?????????????????
        Si les maires filtrent (comme ça risque d’être ici) ce n’est plus un suffrage universel, c’est une sorte de ratification des choix pris par les partis (qui eux ne sont pas élus)

        Point (4), tu dis:

        Donneriez-vous votre signature à Marine Le Pen si vous étiez élu local pour « sauver la démocratie » ?

        Je réponds « oui ». Et j’ajoute: je me battrais pour qu’on change la loi (estimant que ce n’est pas mon rôle de maire de jouer à ce petit jeu des signatures)

        Tu termines par trois salves de rhétorique (c’est de bonne guerre):

        – La première, tu dis:

        Personnellement ça me rassurerait plutôt voyez-vous que l’extrème-droite ait du mal à rassembler 500 signatures sur les 43 000 élus locaux concernés…

        Tu fais diversion, tu parles d’autre chose et tu rentres dans la « logique » du « moi mon niveau ça m’arrange » (= au niveau de mes croyances et convictions politiques partisanes personnelles »). Si tu veux bien, je parle à un autre niveau.

        – La deuxième, tu dis:

        Et un Sartre qui viendrait au secours de la démocratie et de la petite entreprise Le Pen & Co s’il était de ce monde, laissez moi rire…

        Ô Vigneron, tu fais le couillon ou tu l’es? On ne parle pas de « la petite entreprise Le Pen & Co. » , on parle de l’usage de la démocratie comme moyen de représentation et de prise de décision collectivement contraignante (= comme recours aux politiques totalitaires). Je veux bien qu’il soit douteux de faire parler les morts (désolé Jean-Paul – vois la triste image qu’on a de toi en 2012: celle d’un intellectuel amorphe, il me semble que t’étais mieux que ça…). Laisse moi donc dire ceci, en mon nom propre, comme un grand (pour l’instant je ne suis pas mort): je pense – et tu me sembles le confirmer – qu’en la circonstance un courage d’intellectuel (et à vrai dire de citoyen) consisterait à « défendre son ennemi » (s’il subit une grave injustice). Ca passe mieux? Défendre ses amis et attaquer ses ennemis, c’est un peu simple et tribal (et mafieux) comme définition du « bien », non?

        – La troisième, tu dis:

        Le scandale ne serait pas que Marine Le Pen ne soit pas présente au premier tour – d’autant qu’elle y sera bel et bien – mais que son père ait pu l’être au deuxième il y a dix ans.

        Jolie rhétorique là aussi: tout d’abord tu minimises sans arguments le scandale d’une absence de Marine Le Pen au premier tour en 2012 (tu as du culot mon vieux). Puis tu me fais porter le rôle du « contradictoire » (là où je suis un « contraire » – la mécompréhension du concept de ‘opposition’ est une peau de banane logique sur laquelle je ne glisse pas et je déconseille à quiconque d’y glisser) de « j’ai pas aimé que J.-M. Le Pen soit au deuxième tour en 2012″. Mais tu forces la réalité: ce rôle n’est pas le mien, car défendre la transparence en matière de candidatures à la présidentielle (= ma position ici) n’est en rien contradictoire avec le fait d’être horrifié par le relatif succès de Le Pen à l’élection de 2002 (ma position en 2012, que je maintiens ici).

      • Vigneron, Alessio, consorts

        Merci de clore le débat dans le débat et de revenir au sujet du billet.

    • sylla

      Il n’y a pas que la lepen (et son père faisait le coup à chaque fois, mais à chaque fois il avait ses parrainages, sauf en 74 et en 81…), c’est juste celle dont les médias s’en font le plus l’écho (comme pour le pater d’ailleurs : c’est en 84 qu’il fut médiatisé, lui permettant vraisemblablement d’accéder à ces 500 signatures en 88).

      Le vrai pb, c’est que, les parrains ne filtrant pas que les farfelus, l’on a en gros une élection à trois tours, dont un réservé à qq 47000 citoyens (élus certes, mais non mandatés pour cela).

      Dg voulait que tout le monde puisse se présenter, pas de parrainages donc, c’est Pompidou qui l’a convaincu d’instaurer ce tamis (100 parrainages à l’époque, amenés à 500 en 74 (« on » a considéré qu’une dizaine de candidats, c’était déjà trop) ; aujourd’hui des membres des partis majoritaires parlent de faire monter les signatures à 1000 ou 1500 : on pourrait presque passer directement au bipartisme institutionnel).

      Au portugal, c’est 10000 signatures de citoyens pour pouvoir se présenter par ex.

  21. Macarel

    l’agence qui essaie en particulier de savoir tout ce qui se dit dans le monde au téléphone, sur l’Internet ou autrement.

    Comme quoi dans la pratique l’idéologie libérale a ses limites…

  22. xynthiadevannes

    Pour ceux qui ne peuvent plus supporter le contact de leurs concitoyens… les plus pauvres, cela s’entend:
    … les villes flottantes…

    « C’est pourquoi nous travaillons à la création de villes flottantes, ce qui donnera aux gens l’occasion de tester de nouvelles idées sur ​​la façon de vivre ensemble pacifiquement. » etc..

    « Nous créons ce futur parce que nos gouvernements affectent profondément tous les aspects de nos vies » etc… etc…

    http://www.seasteading.org/

  23. Sephyx

    A propos des Etats Unis, j’ai en mémoire un sketch de Timsit (on a les références culturelles que l’on peut ;) )
    « Là bas (aux USA) la liberté elle a sa statue, car c’est là qu’elle est enterrée. »

    J’aime beaucoup.

  24. Eg.O.bsolète

    -SHAME on US-

    L’empire sur le déclin (pour ne pas le nommer) n’augure rien de bon, il a tout du mauvais perdant prêt à embarquer tout le monde dans sa chute pour ne pas finir dernier, déjà qu’il a pris l’habitude de marcher sur les règles qu’il est sensé respecter. Et puis il n’y a qu’à voir le ton de l’empire, la propagande acharnée et le blackout démocratique autour de questions géopolitiques sensibles pour observer la vraie nature de cet empire décadent.

    Après les missions accomplies en Lybie, Irak et Afghanistan (accomplie car l’alliance s’est rendue indispensable – la démocratie n’étant toujours qu’un false flag), l’empire continue de répandre le chaos tout en préparant les opinions à de nouvelles guerres illégales quitte à faire basculer le monde vers l’innommable, quitte à donner raison au pire du pire. Les fabricants d’opinion ont déjà réussi l’exploit d’endormir les anti-guerres et pro démocrates et ce bien que le discours et les actes des « garants de la démocratie » sont au moins aussi agressifs et malsains qu’ils ne l’étaient à l’époque de la deuxième guerre du golfe.

    Depuis 44 nous sommes les grands alliés des très impériaux américains. Maintenant que le monde est sur le point de basculer dans l’inconnu à cause des limites au pillage mondial (tabou chez les opinions mais pas chez les élites), ce serait nous rendre et leur rendre service que de ne plus s’aligner sur leur dictat … Si c’est encore possible … En effet en tant que belge je me demande parfois si le chef des armées (notre Roi) est encore celui qui a le dernier mot sur les têtes nucléaires présentes sur notre sol et qui sont pointées vers l’Iran … Je ne serais pas étonné que le dernier mot revienne à l’OTAN et donc aux US …

  25. RED & WOLF

    Je voudrais, sans la nommer,
    Vous parler d’elle
    Comme d’une bien-aimée,
    D’une infidèle,
    Une fille bien vivante
    Qui se réveille
    A des lendemains qui chantent
    Sous le soleil.

    {Refrain:}
    C’est elle que l’on matraque,
    Que l’on poursuit que l’on traque.
    C’est elle qui se soulève,
    Qui souffre et se met en grève.
    C’est elle qu’on emprisonne,
    Qu’on trahit qu’on abandonne,
    Qui nous donne envie de vivre,
    Qui donne envie de la suivre
    Jusqu’au bout, jusqu’au bout.

    Je voudrais, sans la nommer,
    Lui rendre hommage,
    Jolie fleur du mois de mai
    Ou fruit sauvage,
    Une plante bien plantée
    Sur ses deux jambes
    Et qui trame en liberté
    Ou bon lui semble.

    {Refrain}

    Je voudrais, sans la nommer,
    Vous parler d’elle.
    Bien-aimée ou mal aimée,
    Elle est fidèle
    Et si vous voulez
    Que je vous la présente,
    On l’appelle
    Révolution Permanente !

    {Refrain}

    http://www.youtube.com/watch?v=ouaytC9njFU

  26. Christophe SELLIER

    Ce soir (19h00), Richard Stallman cause dans le poste ;

    Il s’exprimera sur la « Société Libre et Solidaire », il parlera donc sûrement d’ACTA, SOPA et des joyeusetés associées.

    Conférence exceptionnelle de Richard Stallman
    « Logiciel Libre, Société Libre et Solidaire » Le 22 février 2012 à Marseille à 18h30
    co-organisée par Assodev-Marsnet et le Centre pour l’édition électronique ouverte (le Cléo)
    avec la contribution d’acteurs universitaires et associatifs
    Site de la conférence : http://stallman.marsnet.org
    Diffusion en direct (Streaming) : http://radio.octopuce.fr:8000/stallman.ogv

  27. Pierre

    « Aux États-Unis, Internet est désormais une arme de guerre au même titre que les bombes nucléaires. Son usage sera donc strictement encadré, et même encouragé. En effet, Barack Obama aurait selon l’agence The Associated Press signé il y a un mois (05 / 2011) des ordres exécutifs fixant un cadre à l’utilisation par les militaires de pratiques assimilées à une cyberguerre. (…)
    Le colonel Dave Lapan, porte-parole du Pentagone a lui répondu aux questions du Wall Street Journal, soutenant qu’«une réponse à un incident cybernétique ou à une cyberattaque visant les États-Unis ne serait pas nécessairement une réponse cybernétique». Le journal cite également un responsable de l’armée tenant à rester anonyme :

    «Si vous stoppez notre réseau électrique, peut-être que nous vous enverrons un de nos missiles».

  28. justin

    Il ne faut pas paniquer pour rien… il n’ y aura jamais assez de place à Guantanamo pour tous les ciberdissidents ! De plus un gouvernement ne peut entrer en guerre contre sa propre population sans entrer dans une spirale d’autodestruction. La mise en application massive de telles lois ne sera nulle part évidente !

    Wait and see

    • Kerjean

      Vous croyez que les USA n’ont pas les moyens d’ouvrir 1000 Guantanamo si ça leur chante?
      Vous croyez que les dirigeants US ne seront pas prêts à faire enfermer ou même assassiner judiciairement ou nom quelques milliers d’individus s’ils ont l’approbation d’une grande majorité d’une population chauffée à blanc par les Fox-News et autres médias?
      N’ont-ils pas exterminés leurs indiens? N’ont-ils pas pratiqué systématiquement dans leur Histoire, l’assassinat judicaire, le lynchage systématique? Sacco et Venzetti ça ne vous dit rien? Les affreux de la Pinkerton, ça ne vous dit rien? L’origine de la fête du 1er mai, ça ne vous dit rien?

      Rappelez vous ce que disait le premier des Rockefeller à propos des syndicats: « j’ai les moyens de payer la moitié de la classe ouvrière pour égorger l’autre moitié ».

      Oubliez un peu la propagande hollywoodienne et revisez votre histoire des USA.

      • justin

        J’avoue mal connaître l’histoire des USA…Suffisamment pour savoir que le lynchage des nègres était monnaie courante, et qu’aujourd’hui ils ont des droits civiques.

        Le génocide des Indiens et les autres évènements que vous évoquez seraient-ils encore possible aujourd’hui ?

        On n’est plus au temps de Rockefeller même s’il est tout a fait vrai que la moitié de la classe ouvrière a combattu l’autre moitié pendant deux guerres mondiales au profit de quelques grandes firmes multinationales.

        De tout temps les puissants ont fait des déclarations fracassantes qu’ils ont ensuite regrettés. J’ai ici une pensée émue pour Warren Buffet qui croyait avoir gagné définitivement la lutte des classes !

        Si des lois liberticides apparaissent…c’est parce que les 1% commencent à avoir peur. Contrairement à vous,j’y vois un signe positif

      • j.gorban

        un excellent livre sur une histoire des usa un peu différente de l’image d’épinal :

         » Une Histoire populaire des Etats-Unis de 1492 a nos jours  » d’Howard Zinn

  29. Germanicus

    Les hackers représentent un danger réel, car il y a des bons et des mauvais. Même les services de renseignements travaillent avec des hackers, et ce qui ne peut se faire, pour des raisons législatives, est délocalisé dans un pays plus « libéral » en cette matière (outsourcing).
    Il sont capables d’entrer dans n’importe quel système, ou presque.
    J’étais moi-même cible d’une attaque (d’espionage), et j’avoue que j’ai rarement vécu une telle frustration, car on ne se rend pas compte de suite de l ‘intrusion. C’était un hazard, une inattention bête de la part de l’intrus qui m’a mis sur sa trace.
    En revanche, les experts habilités en la matière estiment qu’une ciber-guerre ne soit pas (encore) possible, elle ne pourra remplacer la mécanique d’une attaque belligérente classique, donc physique, sur le terrain de l’adversaire.

    • Léoned

      Le but d’une cyber-guerre n’est pas de « remplacer » une guerre classique, mais de la rendre plus facile et moins coûteuse (en vies de nos troufions à nous qu’on a et, accessoirement, en munitions).

      Que des « experts » disent qu’elle n’est pas encore possible, signifie soit que ce sont des incompétents, soit que ce sont des escrocs. Non seulement elle est possible, mais elle est pratiquée. Exemple récent : le détournement d’un drone américain par les Iraniens. Et ce n’est qu’un tout petit exemple spectaculaire.

  30. hugues

    Bonjour à tous,

    Peut etre hors sujet…quoi que…
    http://www.youtube.com/embed/bJEkoIwvAL8

  31. Camille

    Anonymous devrait débrancher l’internet mondial le 31 mars 2012 :
    http://french.ruvr.ru/2012_02_19/66428105/

    http://www.diatala.org/article-anonymous-va-debrancher-l-internet-le-31-mars-a-t-il-acces-aux-satellites-99749661.html

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=8NWkG-CI4Eo

    Je ne sais pas si ces sites, sur lesquels je suis tombée hier, sont sérieux par contre, et je ne sais pas l’anglais, donc j’ignore totalement ce qui est dit dans la vidéo.

  32. bizbee

    vu le danger que les contestataires de l’Internet représentent manifestement, on envisage de recourir contre eux à des moyens plus… comment dire…

    Cela pourrait-il donc s’appliquer aux contestataires de ce forum?

    • 1/ Contestataire n’est pas un synonyme de troll ;)
      2/ Ceci n’est pas un forum mais un blog

    • Paul émile

      Une autre hypothèse, et si la menace réelle pour nos libertés était plutôt l’internet tel qu’il est avec son formatage insidieux des esprits ?
      La comédie qui consiste à agiter le spectre d’une suppression des apparences de liberté du web, pourrait conduire la grande majorité à s’y noyer et s’y leurrer encore plus !
      Pas mal comme stratégie .

  33. atanguy

    « The spy factory » J’avais loupé ce documentaire de « Nova » sur la chaine télé publique américaine(PBS). Le sujet: La NSA,le document met en lumière les pratiques clandestines de cette Agence secrète de sécurité nationale,qui est responsable de l’espionnage au sein et au-delà des frontières américaines. Basé sur le livre de James Bamford « The shadow Factory ». Le programme examine entre autre comment la NSA a gardé pour elle les informations qu’elle avait réussi a intercepter sur la préparation des attentats de septembre 2001, rendant donc la NSA et son directeur d’alors,Michael V. Hayden, complices de ces attentats. Les coups fourrés de la NSA se poursuivent…

  34. izarn

    Ce qui fait rigoler, c’est que ces gens veulent proteger les artistes!!!
    Hahahha! Tiens ça alors, les artistes, la derniere roue de la charrette du libéralisme!
    Eux qui survient grace au RSA et à la CMU, à Medicaid ou Medicare et autre aux USA!
    Elle est bien bonne! Quel foutage de tronche!
    Bien sur que les élus sont pourris et au jus…Il esperent que le peuple va gober l’aide aux artistes!
    L’art du n’importe quoi total!
    Qui peut croire les insanités de ceux que vous, o peuple, avez élu????
    Arertez de voter pour des pourris…
    Sinon c’est la fin de l’humanité!

  35. kaoua

    Les américains savent trafiquer chiffres et réalités comme tout le monde, y compris ceux du chômage :

    http://www.dailymotion.com/video/xoer2q_olivier-delamarche-20-de-chomage-aux-usa-bfm-business-07-02-2012_news

  36. [...] PRECEDENT February 23rd, 2012 by Paul Jorion | An English translation by Bernard Bouvet of my post Une menace sans précédent (ou presque).You will recall what Dick Cheney, the former U.S. Vice President, said at the time, it was 2001, [...]

  37. FRADIAVOLO

    On ne peut blâmer un état de protéger ses intérêts vitaux par les responsables de sa sécurité.
    Ceci dit, il serait sain que ces intérêts vitaux fussent avalisés par une procédure démocratique, sous menace de sombrer dans une spirale plus ou moins totalitaire.

  38. Eric

    Le G8 veille à ce qu’ACTA soit acté selon une fuite d’un document de travail. Axes retenus:

    1- G-8 Initiative to Strengthen Enforcement against Cross-Border Counterfeiting and Piracy
    2- G8 Initiative to Support Voluntary Best Practices For Securing Global Supply Chains
    3- G8 Initiative to Promote Pharmaceutical Drug Safety

    Source : http://www.edri.org/files/G8.pdf

© 2012 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.