HELLENIC SECURITISATION S.A. – APPEL À INFORMATION, par Panagiotis Grigoriou

23 février 2012 par Paul Jorion | Print HELLENIC SECURITISATION S.A. – APPEL À INFORMATION, par Panagiotis Grigoriou

Billet invité

Ici Athènes !

Nous nous remettons difficilement du Mémorandum II (voir mon dernier billet sur greek crisis). La stratégie du choc vécue en qualité de… choqués ne laisse aucun répit. Multirisque, multidimensionnelle, une arme totale. Entretemps, je vois qu’en France à travers les grands médias, on est en plein débat électoraliste, dans les belles apparences et loin, très loin des véritables enjeux.

Chez nous, c’est à la vitesse de la lumière que la bancocratie avance ; c’est bien pire que ce qu’on avait imaginé, l’information, même difficile, existe encore, toutefois les citoyens n’ont pas vraiment compris les enjeux, ils sont matraqués par les mesures dites d’austérité qui cachent savamment ce qui se cache derrière. Car, c’est hélas bien pire puisque les structures, disons de référence, changent alors ouvertement, les coquilles vides de la Papadémocratie chez nous et ailleurs dureront le temps nécessaire, et ensuite nous voilà un beau jour sous un véritable régime… Alien !

En réalité l’État grec est aboli, et ceci sera visible davantage à partir de l’été prochain. Moi et d’autres, nous voulons découvrir les initiateurs, partenaires, « investisseurs », actionnaires, privés ou autres (personnes, sociétés, banques, etc.), qui se trouvent derrière la société Hellenic-Securitisation-SA, nouvellement mise en place à Luxembourg ; elle va « gérer » la dette grecque. En réalité, c’est par cette structure que les biens privés et nationaux du pays seront spoliés dans un sens. La Grèce devient alors un ex-État, dont l’existence juridique sera celle d’une entreprise, le nom même du pays peut devenir un brand name modifiable par les « actionnaires » en vue d’une meilleure rentabilité, selon les affirmations journalistiques ici.

En tout cas il y a déjà un peu d’info ICI sur cette structure mais pas assez !

Amis du blog de Paul Jorion et de la vérité, avez-vous une idée pour enfin découvrir les vrais tenants de cette Hellenic Securitisation S.A. ? Mise à part toute considération journalistique, je pense que nous touchons un aspect structurel et structurant de notre « expérience grecque », du jamais vu à ma connaissance pour ce qui est de la mise en place d’un nouveau régime en Europe.

Merci d’avance !

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
 

66 commentaires

  1. [...] Blog de Paul Jorion » HELLENIC SECURITISATION S.A. – APPEL À INFORMATION, par Panagiotis Grigori…. [...]

    • liervol

      Νομίζω ότι μπορείτε να κρίνετε τι θα συμβεί με την εξέταση της ιστορίας της εκκαθάρισης της Γερμανικής Λαϊκής Δημοκρατίας, είναι πάντα το ίδιο με τις δομές που είναι επιφορτισμένες για την πώληση σε φίλους.

      οδηγίες εκκαθάριση

      Après la réunification, la grande liquidation

      En République démocratique allemande (RDA), l’économie était planifiée selon les directives de l’Etat. Fleuron du bloc communiste, l’industrie est-allemande était organisée autour de « Kombinat », ces grands groupes intégrés composés de nombreuses entreprises et centrés sur un type de production.

      En 1991, une fois l’Allemagne réunifiée, une administration baptisée Treuhand est chargée de privatiser l’essentiel de l’économie des l’Est. En cinq ans, elle a vendu pas moins de 6 500 entreprises au secteur privé et rendu à leurs anciens propriétaires plus de 1 500 autres. A 80%, ce sont les Allemands de l’Ouest qui ont pris les rênes des entreprises de l’ex-RDA, les Ossis (habitants à l’Est) n’en ont acquis que 5%. Les 10% restant sont tombés dans des mains étrangères, avant tout américaines et françaises.
      Des entreprises disparues

      Pire, quand la vente était impossible, la liquidation devenait inévitable comme ce fut le cas de milliers d’entreprises. Si certaines de ces sociétés sacrifiées n’étaient pas importantes, certains symboles nationaux durent être liquidés comme les mines de potasses de Bischofferode, fermées malgré la grève de ses travailleurs. C’est aussi le cas d’Interflug, la compagnie aérienne nationale est-allemande. En février 1991, ses avions restent cloués au sol, le Treuhand se révèle incapable de trouver un repreneur pour la compagnie, laissant de fait le champ libre à la Lufthansa, la compagnie de l’Ouest.

      Le dossier complet est là :

      http://www.journaldunet.com/economie/magazine/dossier/l-economie-de-l-ex-rda-aujourd-hui/certaines-entreprises-font-le-bonheur-de-leurs-nouveaux-proprietaires.shtml

      • liervol

        Voilà dans ce dossier vous avez ce qui se passe quand un état liquide un autre état. Je pense que c’est ce qui attend la Grèce, vous n’avez pas la Theuhand mais vous aurez la même chose, lisez l’histoire de la fin de la RDA, et comment tout a été mis à l’encan au profit de l’ouest.

      • Alain V

        Je souscris à 200% à cet article, qui évite cependant de parler des drames personnels que la liquidation de la RDA a provoqués.
        Un détail amusant : les 5% d’entreprises reprises par les Allemands de l’Est sont presque toutes tombées aux mains de la Stasi et du pontes du régime « socialiste avancé », les seuls à avoir pu profiter du change marks de l’est contre marks de l’ouest en juillet 1990, parce que les seuls à avoir accès aux importants fonds publics.
        Autre détail, beaucoup moins amusant : les cabinets médicaux collectifs ont dû fermer. Obligation d’ouvrir des cabinets privés pour ceux qui ne trouvaient pas de place à l’hôpital. Résultat : des médecins au chômage, incapables de dénicher un prêt pour leur installation. A peu d’exceptions près, les banques (ouest-allemandes) n’acceptaient pas de prêts à des Ossis de plus de cinquante ans. Conséquence : apparition de déserts médicaux, dans le pays le plus riche d’Europe.

        On pourrait parler aussi de toutes les entreprises « volées » aux Allemands de l’Est qui les avaient développées pendant 40 ans de peine et de sueur, et qui ont été données à des groupes ouest-allemands, suisses ou autrichiens pour un mark symbolique.
        Tout cela au nom de quelle idéologie ?
        N’est-on pas en train de revivre cela avec un plus petit pays d’Europe, puis un second, puis un troisième plus grand, etc. ?

  2. Bruno

    Déjà, son adresse :)

    7, Val Ste. Croix
    1371 Luxembourg
    Luxembourg

    http://www.alacrastore.com/company-snapshot/Hellenic_Securitisation_S_A-2536815

  3. Léoned

    Je n’ai pas d’info répondant à tes questions. J’en suis désolé.

    Mais ce que je peux te dire, c’est que ton pays ne sert que de laboratoire : si ça passe sans trop de casse, les autres suivront.
    D’abord ceux du Sud (c’est bien connu les gens du Sud sont tous des feignants) : Portugal, Espagne et Italie. (On épargnera Malte (voire Chypre) : possible refuge fiscal commode).
    Puis ceux un peu plus au Nord, comme nous la France.

    On a choisi la Grèce comme terrain d’entraînement pour plusieurs raisons : sa relative petitesse, son endettement « évident », son éloignement géographique du reste de la zone euro, etc.

    Je sais qu’en disant ça, je ne t’aide guère, j’essaie juste de mettre en perspective et, au passage, d’alerter les autres. Imagine (on peut rêver) que NOUS réagissions vraiment, peut-être qu’on arriverait à vous sauver la peau.

  4. Martine Mounier

    @Panagiotis Grigoriou

    Ce qui « étrange » c’est que sur ce site, la S.A. Hellenic Securitisation semblerait avoir été liquidée le 28 décembre 2011.

    Bon, ça ne nous avance pas beaucoup.

    • Mathieu

      @Martine

      Fausse manip sans doute, j’imagine que vous vous vouliez dire ici

    • Hellenic Securitisation S.A., Société Anonyme.
      Siège social: L-1724 Luxembourg, 9B, boulevard du Prince Henri.

      R.C.S. Luxembourg B 79.139.

      CLÔTURE DE LIQUIDATION
      Extrait des résolutons prises par les actionnaires de la société en date du 28 décembre 2011
      Les Actionnaires de la Société, après avoir pris connaissance du rapport du liquidateur et de celui de l’auditeur vérificateur sur l’ensemble des opérations de liquidation, décident de clôturer la liquidation de la Société.

      Les livres et documents sociaux seront déposés et conservés pendant une période de 5 ans au siège social de la Société, sis au 9B, Boulevard Prince Henri, L-1724 Luxembourg.

      A Luxembourg, le 28 décembre 2011.

      Pour extrait conforme
      Signatures
      L’agent domiciliataire

      Référence de publication: 2012002429/17.

      (120001219) Déposé au registre de commerce et des sociétés de Luxembourg, le 3 janvier 2012

      • actionnaires à la création :
        DAHMER LTD
        LIBURD LTD
        sises aux Iles Vierges britanniques – BVI – (Tortola) – Omar hodge building wickhams cay – Road Town – Holding 30 shares pour DAHMER et Holding 1 share, pour LIBURD.

        intervention entre autres de :
        Luxembourg International Consulting S.A. :
        Federigo Cannizzaro di Belmontino ex. Federigo Cannizzaro
        Alexis Kamarowsky

        D’autres sociétés sont impactées dans l’organigramme (Structured finance management). Le montage peut être connu mais le travail est immense. Les recoupements entre les sociétés de domiciliation, les cabinets d’avocats, l’identification des individus, les rôles de chacun nécessitent plusieurs semaines voir mois de travail. Il manquera toutefois l’identification des actionnaires, toutefois le cursus des uns et des autres permettront d’identifier les tenants de l’histoire. A priori la finance allemande est présente.Nous retrouvons également les mastotondes américaines. L’ironie veut que ces personnalités fassent preuve de pitié :
        DONATION CROIX ROUGE LUXEMBOURGEOISE
        Le jeudi 16 juin Monsieur Alexis Kamarowsky, Consul Honoraire d’Uruguay et directeur général d’Interconsult, et Monsieur Guy Demuyser, Président du Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster, ont remis deux chèques de 3.000€ à SOS Villages d’Enfants Monde et à la Croix-Rouge luxembourgeoise suite à l’expovente ETNIA
        Le jeudi 19 août, M. Alexis Kamarowsky, consul honoraire d’Uruguay et managing director d’Interconsult S.A., a remis un chèque d’un montant de 166 000 € à Marc Crochet, directeur des opérations de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Cette somme est destinée à soutenir le futur projet de la Croix-Rouge luxembourgeoise en Uruguay: la fourniture de cliniques mobiles dans des banlieues défavorisées de la capitale Montevideo

  5. mike

    Bon courage pour trouver les tenants de ce montage opaque. On imagine aisément les gars derrière tout ça qui vont se sucrer en grosses commission. Encore un truc h i é.

    Faudra creuser, découdre, afin de découvrir pièce par pièce qui se cache derrière ces allographes, tous domiciliés à la même adresse : 7, Val Sainte-Croix, L 1371 Luxembourg

    SOPARFI (Société de Participations Financières)
    SPF (Société de gestion de Patrimoine Familial)
    SIF (Spacialised Investment Funds)
    IP (Intellectual Property)
    Offshore Company

    Il semble que derrière la structure se trouve un dénomé Jacques PotDevin

    http://www.jpa.fr/menu_detay.asp?kid=2&akid=1&akid2=&id=35&lang=fr

    Pas Dieu possible, vous y croyez vous ?

  6. Marx prénom Groucho

    J’ai trouvé tout ça sur le memorial C ( registre des sociétés du Luxembourg ) administrateurs, décisions, etc.

  7. Martine Mounier

    Apparemment le lien pdf ne fonctionne pas, donc je colle le texte :

    Hellenic Securitisation S.A., Société Anonyme.
    Siège social: L-1724 Luxembourg, 9B, boulevard du Prince Henri.
    R.C.S. Luxembourg B 79.139.
    CLÔTURE DE LIQUIDATION
    Extrait des résolutions prises par les actionnaires de la société en date du 28 décembre 2011
    Les Actionnaires de la Société, après avoir pris connaissance du rapport du liquidateur et de celui de l’auditeur vérificateur sur l’ensemble des opérations de liquidation, décident de clôturer la liquidation de la Société. Les livres et documents sociaux seront déposés et conservés pendant une période de 5 ans au siège social de la Société, sis au 9B, Boulevard Prince Henri, L-1724 Luxembourg.

    A Luxembourg, le 28 décembre 2011.
    Référence de publication: 2012002429/17.
    (120001219) Déposé au registre de commerce et des sociétés de Luxembourg, le 3 janvier 2012.

    • jérôme

      Greece securitises dividend income

      Aptly naming it as Hellenic Securitisation, a Greek government body on 17th Nov securitised government receivables in a novel deal. The receivables in question are the dividends being paid to the Government every year by the state-owned Consignment and Deposit Loan Fund. The government has thus raised upfront cash to the tune of USD 633 million. Market reports say that this is the first public issuance of asset-backed securities in Greece, but two deals are closely following – one, that of lottery ticket receivables, and the next will be the Italian-type social security receivables.

      The Hellenic Securitisation deal carried two tranches. The first tranche, having a maturity of 4.3 years, was priced at 18 basic points over Euribor, and the second tranche, with expected maturity of 10.3 years, was priced 24 basis points over Euribor. Investment managers have claimed that the issue was oversubscribed twice.

      THE NEW GREEK PRIVATE SECTOR SECURITISATION REGIME

      1. Following the public sector securitisation law 2801/2000, the Government of the Hellenic Republic recently enacted a specific legislation in relation to securitisations of both receivables and real estate in Greece for non-government originators. The new securitisation law 3156/2003 (published in Government Gazette issue n°. 157/A/25.06.03) provides a clear cut legal framework with respect to securitisation of trade receivables (Article 10) and real estate assets (Article 11) originated by a commercial entity or a credit institution resident in Greece (the Originator).

      2. In particular, Article 10 of the securitisation law allows an Originator to sell its trade receivables to a special purpose company (SPC) established in Greece or abroad. Such an SPC must also issue, through private placement only, bonds in connection with the securitisation of such receivables. The sale of the receivables is to be governed by assignment provisions of Article 455 and seq. of the Greek Civil Code which provides that ancillary rights concerning the receivables, including guarantees, mortgages, mortgage pre-notations and other security interests, will be transferred by the Originator to the SPC along with the transfer of the receivables. Such transfer is considered as a « true sale » and is governed by sale provisions of Article 513 and seq. of the Greek Civil Code providing for full transfer of legal ownership.

      3. The SPC is expressly allowed by the law to enter into, for securitisation or risk hedging purposes, any type of loan or credit agreement or any insurance or security contract, including derivative contracts.

      4. In the case of trade receivables, a summary of the receivables sale agreement must be registered with the competent public registry (??e????f??a?e??), in accordance with the procedure provided for by Article 3 of the Greek law 2844/2000 (Government Gazette issue n°. A220 20001012) on registered pledge. Following such a registration the transfer of the receivables is effected and perfected. At the same time, the obligors of the receivables are deemed to have notice of the transfer of the receivables without any further notification.

      5. Following the registration of the summary of the receivables sale agreement, the validity of the sale of the receivables is not affected by any insolvency proceedings in relation to the Originator or the SPC. In addition, no security interest or encumbrance can be created over the receivables other than the interest that is created pursuant to the securitisation law which comprises a pledge operating by law over the receivables in favour of the bondholders issued in connection with the securitisation of the receivables and also the other creditors of the SPC. Such a pledge rank ahead of the claims of any statutory preferential creditors.

      6. The servicing in relation to the receivables can be carried out by: (i) the Originator; (ii) a credit institution or financial institution in the European Economic Area; or (iii) a third party that had guaranteed or serviced the receivables prior to the time of transfer to the SPC. However, where the SPC is not resident in Greece, the servicer must be « established » in Greece if the receivables are payable by Greek consumers.

      7. The securitisation law contains also express provisions with respect to segregation principle and anti-commingling risk. In effect, all the proceeds of the collections made in respect of the receivables must immediately upon receipt be deposited by the servicer or any other person making such collections in a separate interest-bearing bank account held either with the servicer, provided that the latter is a credit institution, or with another credit institution or financial institution in the European Economic Area. All such amounts along with any security created over the receivables do not form part of the servicer’s estate on its liquidation (or any other person’s estate making such collections). Equally, they do not form part of the custodian’s estate. As a consequence, they are not available to the creditors of the servicer or the custodian (or, as the case may be, any other person making such collections).

      8. Amounts standing to the credit of the segregated bank account into which collections are deposited are also secured in favour of the holders of the bonds issued in connection with the securitisation of the receivables and the other creditors of the SPC by virtue of a pledge operating by law.

      9. Article 11 of the new securitisation law enables the transfer of real estate located in Greece to an SPC which issues bonds in relation to the securitisation of such real estate. For the purposes of real estate securitisation, the SPC must be resident in Greece. Any income generated from the real estate being securitised is used to reimburse the bondholders. A summary of the real estate sale agreement must be registered with the competent public registry, in accordance with the procedure set forth under Article 3 of the Greek law 2844/00.

      10. Finally, Article 14 of the new securitisation law 3156/2003 deals with the tax treatment of securitisation transactions. In effect, the law provides, inter alias, that issues of bonds for the purposes of securitisation of assets or real estate and capital payments made in relation to these bonds or out of the securitised receivables are exempted from any, direct or indirect, taxation. Likewise, the transfer of receivables to and from the SCP, the servicing and making collections in relation to such receivables, and any credit facility or derivative agreements entered into for the shake of a securitisation transaction are equally exempted from any direct or indirect tax obligation, stamp duty, contribution or any other charge in favour of the Treasury. Any gains arising out of the transfer of receivables to the SPC along with the entering into any credit facility or derivative contract are exempted for income tax purposes.

      On the contrary, withholding tax could be charged on interest payments made by Greek debtors to a foreign SPC, unless otherwise provided for by a double tax treaty.

      11. Following the enactment of the new securitisation law in Greece, the first private sector RMBS transaction which raised approximately €250m, was carried out in November 2003 by Aspis Bank, a mortgage-lending specialist established in 1992. More recently, EFG Eurobank Ergasias (the third-largest bank in Greece in terms of deposits) set up a €750m residential mortgage securitisation programme on the basis of the new legal framework.

      Dimitrios Logizidis, Gide Loyrette Nouel (Paris) [LOGIZIDIS@gide.com]

      http://hellasfrappe.blogspot.com/2012/02/shocking-hellenic-securitisation-sa.html

      http://www.scribd.com/doc/81753251/Securitization-Titlopoiiseis-Greece-PP

      http://investigationfin.canalblog.com/archives/2010/03/03/17110784.html

  8. cattanéo

    Bonjour,

    en tapant le nom de cette société on tombe sur un doc de « BNP Paribas  » de 2005
    Voici l’adresse : https://absmaster.bnpparibas.com/dcmtm/DocViewerNotLoggedIn.asp?sDocName=BNPP_Credentials&sPageType=NL

    sinon il semblerait que cette société ait été liquidé au Luxembourg le 28 12 2011, voici l’adresse
    http://www.etat.lu/memorial/memorial/2012/C/Pdf/c0369102.pdf
    (le nom de la société apparait dans l’ascenseur à gauche)

    sur ce site on trouve encore des liens entre « paribas » et cette société dans le point numéro 5 : le rôle actif et majeur de BNP Paribas.
    http://investigationfin.canalblog.com/archives/2010/03/03/17110784.html

    Pour finir, voici un blog qui aborde ce sujet :
    http://investigationfin.canalblog.com/archives/2010/03/03/17110784.html

    Bon courage à vous !

    • Mathieu

      Sérieux ?

      1) Inédit Liste complétée des titrisations effectuées par l’Etat Grec dans les années 2000
      […]
      – Ariadne SA (2000) : 650 millions d’euro de titres émis avec pour collatéral les revenus futurs de la lotterie nationale
      […]

      Je me laisse aller à un « lol »…

  9. axel

    alien?
    moi je crois pas, plutot tres humain
    par contre nous sommes tellement desunis, et encore en train de reflechir a qui de la poule ou de l oeuf, c est grave, les seuls resistants que je vois sont anonymous ou wikileaks, plus quelques journalistes qui osent encore aller a l encontre de la doxa, et curieusement ce ne sont pas des journaliste, mais des historiens, des anthropologues , ou autre, a croire que les specialistes se sont perdus.
    pour combattre encore faut il connaitre son ennemi
    quelle bonne idee
    merci monsieur

  10. Lazarillo de Tormes

    Inventaire des opérations de titrisation de l’Etat Grec dans les années 2000. Agences de notation et BNP Paribas.

    http://investigationfin.canalblog.com/archives/2010/03/03/17110784.html

    On va un peu fouiller tout ça.

  11. mike

    J’ai un peu creusé sur PotDevin (ha ha ha)

    http://cifango.org/Financial-products.pdf

    On découvre un monde fascinant, auquel j’ai eu affaire dans mes pérégrinations professionnelles. Les comptables, superviseurs, et autres metteurs en place d’audits.Je me gamberge souvent qu’ils sont aussi importants que leurs maîtres.
    Et ils se font un de ces pognon.
    H i é… Telle est ma première réaction compulsive.

  12. The HELLENIC SECURITISATION SA entered into liquidation on 28/12/2011 Were all bonds paid or were they transferred elsewhere? And what about the CDS that are clearing?
    To be continued…
    According to what was leaked, it seems that Greece went on a state asset-securitizing spree in a fit of mythological-named deals between 2000 and 2001. So how did the securitizations help conceal Greece’s debt? They used very shady accounting tactics. In what amounted to a garage sale on a national scale, Greek officials essentially mortgaged the country’s airports and highways to raise much-needed money. The arrangement they called « Aeolos » a legal entity created in 2001,helped Greece reduce the debt on its balance sheet that year. As part of the deal, Greece got cash upfront in return for pledging future landing fees at the country’s airports. A similar deal in 2000 called « Ariadne » . . . devoured the revenue that the government collected from its national lottery.

  13. Bossuet

    Hi,

    TROI-KaPiTaLiSM, SuMo WReSTLiNG, SNaKeS AND NeW DRaCHMaS

    http://www.zerohedge.com/contributed/troi-kapitalism-sumo-wrestling-snakes-and-new-drachmas

    Projected PIIGS Pillage: 3233.5 Tons Of Gold To Be Confiscated By Insolvent European Banks

    « While hardly discussed broadly in the mainstream media, the top news of the past 24 hours without doubt is that in addition to losing its fiscal sovereignty, and numerous other things, the Greek population is about to lose its gold in a perfectly legitimate fashion, following amendments to the country’s constitution by unelected banker technocrats, who will make it legal for Greek creditors – read insolvent European banks – to plunder the Greek gold which at last check amounts to 111.6 tonnes according to the WGC. »

    http://www.zerohedge.com/news/projected-piigs-pillage-32335-tons-gold-be-confiscated-insolvent-european-banks

  14. c’est d’un louche tout ca…

    un document anglais/grec, avec pas mal d’infos
    http://www.scribd.com/doc/81742776/Hellenic-Securitisation-SA-PP

  15. charly

    « Amis du blog de Paul Jorion et de la vérité »

    Aujourd’hui ,cette phrase me touche .J’aimerais avoir une baguette magique .Ne plus ne, pas ,parler des violences vécues .Si lasse de n’être pas entendue ,parole niée par des puissants.
    Bonne soirée

  16. HELLENIC SECURITISATION SA * AEOLOS SA * ARIADNE SA * ATLAS SA * LUXEMBOURG
    http://www.scribd.com

  17. Voilà le contexte, dans un article d’alphaville de février 2010 (désolé, pas le temps de traduire) :

    Details on those other Greek debt deals

    Posted by Tracy Alloway on Feb 25 15:38.

    Goldman’s been getting plenty of heat over the currency swap it arranged for Greece.

    But the swap itself is not the only issue here. Securitisation also plays a factor and it seems Titlos — the special purpose vehicle (SPV) created to securitise the swap — is not the only Greek debt-concealing securitisation deal undertaken by the Hellenic Republic.

    The FT has mentioned that banks including Morgan Stanley and Deutsche arranged transactions that also enabled the Greek government to raise cash for budget spending without having to label the proceeds as public debt. In particular, they cite a securitisation in which Greece raised €2bn backed by grants the finance ministry expected to receive from European Union structural funds.

    The New York Times alluded to a few others in its recent story on the Goldman-Greece issue:

    In dozens of deals across the Continent, banks provided cash upfront in return for government payments in the future, with those liabilities then left off the books. Greece, for example, traded away the rights to airport fees and lottery proceeds in years to come.

    Indeed, it seems Greece went on a state asset-securitising spree in a fit of mythologically-named deals between 2000 and 2001. The deals are:

    Aeolos SA (2001) – A €355m securitisation backed by air traffic control fees owed to Greece by airlines. The deal was managed by Morgan Stanley, Alpha Bank and EFG Eurobank, according to a 2001 article from EuroWeek.

    Ariadne SA (2000) – A €650m deal backed by cashflow from OPAP — the state lotteries. The arrangers were Morgan Stanley Dean Witter, Schroder Salomon Smith Barney and UBS, according to a 2000 story from EuroWeek. Alpha Bank and Commercial Bank were joint leads.

    Atlas Securitisation SA (2001) – That €2bn deal backed by European Commission (EC) payments under the third Community Support Framework EC-Greek development plan. That one was  jointly lead managed by BNP Paribas, Deutsche Bank, EFG Eurobank and NBG International, according to a 2001 storyfrom EuroWeek.

    How did the securitisations help conceal Greece’s debt?

    The Evil B’s Bitter Pill blog explains it simply:

    But in Greece, the financial wizardry went even further. In what amounted to a garage sale on a national scale, Greek officials essentially mortgaged the country’s airports and highways to raise much-needed money. The arrangement they called “Aeolos”, a legal entity created in 2001, helped Greece reduce the debt on its balance sheet that year. As part of the deal, Greece got cash upfront in return for pledging future landing fees at the country’s airports. A similar deal in 2000 called “Ariadne” . . . devoured the revenue that the government collected from its national lottery. Greece, however, classified those transactions as sales, not loans, despite doubts by many critics.

    These kinds of deals have been controversial within government circles for years. As far back as 2000, European finance ministers fiercely debated whether derivative deals used for creative accounting should be disclosed. The resounding answer was hell no. But in 2002, accounting disclosure was required for many entities like Aeolos and Ariadne that did not appear on nations’ balance sheets, prompting governments to restate such deals as loans rather than sales. Of course, Greece did not see the need to restate such deals because they were executed before the 2002 rule change.

    In a statement issued on Thursday, Eurostat, the body charged with collating eurozone statistics, said it asked Greece in 2002 to reclassify the securitisations according to the new accounting guidance.

    Conspicuously absent from the statement: Greece’s response to the body’s 2002 request.

    And why Eurostat didn’t chase them up on it.

    • liervol

      S’ils avaient déjà tout hypothéqué si je puis me permettre en avance pour du cash il ne va pas rester grand chose à vendre, mais au juste sur combien de temps ?

    • Un grand merci à tous,

      En effet on y voit mieux. Une société pas vraiment écran, ou plutôt quatre structures (Hellenic Securitisation SA, Aeolos SA, Ariadne SA et Atlas SA), ayant déjà servi à la titrisation de la dette grecque, il y a dix ans environ, sous la gouvernance Simitis ; c’était également un parmi les plats cuisinés par les Papadémiens de l’époque, ou peut-être Papadémos lui même, en vue de nous faire entrer dans la zone euro.

      Mais il y avait déjà plus. Le transfert vers ces sociétés d’une partie des actifs grecs, Caisse de dépôt et consignation, futures recettes des loteries ou émanant de l’Eurocontrol sur le FIR d’Athènes, par exemple. Il paraît que ces sociétés furent gérées par Interconsult Luxembourg International Consulting SA, les actionnaires de ces sociétés sont alors inconnus, tandis que leurs administrateurs ont été, A. Kamarowsky, Federigo Cannizzaro et Jean-Marc Debaty, supposés également collaborateurs de Citigroup, JP Morgan et Standard & Poors. Déjà, à travers les montages des produits financiers, certaines clauses prévoyaient qu’en cas d’impossibilité de paiement, la Grèce devrait utiliser ses propres recettes ou ses fonds ou richesses propres.

      Je ne suis pas économiste et encore moins un spécialiste de l’analyse financière. Mais je crois saisir le sens de l’histoire. Ces structures bancocrates ont servi d’artillerie avant l’assaut final. Pendant ce temps les institutions dites démocratiques faisaient écran de fumée, très utile. Actuellement la société Hellenic Securitisation SA, apparemment dissoute, entre dans le montage plus ample des pactes, traités et accords sur la dette grecque. Donc leurs actionnaires ne se sont pas volatilisés et la question demeure, qui sont-ils ?

      De nos jours l’écran de fumée se dissipe. Du coté bancocrate, la gestion se fera sans trop d’intermédiaires politiciens. La Grèce s’y prêtait bien mieux que d’autres pays pour concrétiser les plans et pour expérimenter la méta-substance de la polis, d’autant plus, que les politiciens grecs furent plus médiocres que d’autres. Pour les récalcitrants chez les ex-citoyens il y a la police et bientôt, une forme d’Eurocorps qui mettra de l’ordre. Seulement, l’histoire ne se planifie pas.

      Donc poursuivons sur cette voie. Sinon quelles seraient les structures du même type, ayant servi à cuisiner les dettes et par conséquent les souverainetés des autres pays, France, Italie, voire l’Allemagne ?

      Encore merci

      • liervol

        L’Allemagne de l’est c’est à dire la RDA, j’ai donné le nom de la structure plus haut, Treuhand, mais ce qu’il faut comprendre c’est que dans ces structures les actifs sont bradés …. aux copains….Si vous lisez la liquidation de la RDA vous aurez une vision de ce qui attend la Grèce.

  18. Germanicus

    Une femme grecque m’a dit récemment: « pendant l’occupation par les nazis, on avait pratiquement rien à manger, la vie était extrêmement précaire. Mais on avait de l’espoir dans la mesure où l’on pouvait les combattre. Ce n’est pas le cas aujourd’hui: l’ennemi est invisible, se cache derrière des chiffres….Comment combattre un adversaire qui est aussi menacant que jadis, mais qui est une abstraction. »
    A mon avis, la Grèce aurait besoin d’un bon psychothérapeute.

    • charles

      Une faction de l’ennemi est cependant bien visible . Elle représente l’élite collaborationniste grecques qui s’est goinfrée quand la pompe à fric fonctionnait. Aujourd’hui, elle considère le pillage idéologiquement souhaitable.
      Des airs de « Choix de la défaite »………..

      • Charles A.

        Tout à fait exact.
        Alors que les progrès des sciences et des techniques
        permettent de satisfaire les besoins essentiels de tous sur la planète,
        d’ouvrir une nouvelle étape de l’humanité, par une révolution de civilisation,
        c’est une classe, celle qui ne cesse d’accumuler et détruire cette planète,
        qui est l’adversaire.
        Elle existe en Grèce et ailleurs.
        Il faut mettre un terme, sans la moindre haine,
        et avec détermination, à la tyrannie du capital,
        un mode de production complètement dépassé.

        Sans parler d’ennemi, l’obstacle devient de plus en plus clair dans la crise.
        La solution, anticapitaliste, vers la démocratie réelle, aussi.

      • Contempteur

        J’abonde comme Charles… »Collaborationniste » est le bon mot. Par connotation il désigne un ennemi et des méthodes, des valeurs nazies, c’est-à-dire celles qui font penser à ceux qui oppriment les peuples, les torturent socialement, qu’ils sont d’essence supérieurs et que nous sommes des sous-hommes.

  19. Je ne trouve pas grand chose dans les banques de données commerciales et c’est étrange.

    Bon, déjà un article qui date via Business Premier :
    2005. « Greece woos investors to extract trapped value in Hellenic. » Euroweek no. 930: 60. Business Source Premier, EBSCOhost (accessed February 23, 2012).
    la version print-pdf.

    Si je trouve mieux par ce biais, je le ferais savoir.

  20. Steve

    Bonsoir à tous

    Qui se dévoue pour poser la question:  » Qu’est ce que c’est que Hellenic Securitisation SA  » à Hollande, à Méluche, à Eva, à Dany le Rouge, à Thibault, à Chérèque…… au Bayrou, à Bogza Ier au Villepin?

    Cordialement….

  21. mc

    Il est temps de relire « l’évangile de l’heure ».
    petit extrait :

    « Celui qui marque l’Heure vient derrière moi — il est plus grand que moi, il est plus fort que moi.
    « Son nom est PEUPLE — et en ce moment il dort.
    « Mais je sais qu’il va s’éveiller — et c’est alors qu’il marquera l’Heure.

    Ainsi parlait cet homme — et les gens se groupaient autour de lui ;
    Et demandaient : «Quel est son nom, quelle est sa patrie — et quelle est cette Heure dont il parle ?»
    Mais il dit: «Mon nom est : Quelqu’un ; ma patrie : La Terre ; et l’Heure que j’annonce est celle des comptes à régler

  22. David

    http://www.etat.lu/memorial/memorial/2012/C/Pdf/c0369102.pdf
    Voici les statuts en PDF de la société HELENIC SECURITISATION SA
    Cela contient beaucoup d’info.
    Avec toute ma sympathie et encouragement pour votre combat
    David

  23. chris13

    Bonsoir ,
    Sans vouloir etre brutal , a quoi ca sert de savoir : ou , par qui , pour quoi transitera cet argent , puisque si on veut resumé la situation , on est passé en mode vol a l’étalage ! Chez nous a Marseille on apelle ca  » se faire mettre a l’amende  » et encore que la je crois que c’est pire .
    Cordialement

  24. Steph

    J’ai l’horrible sensation de basculer, de plus en plus rapidement, dans un monde digne de 1984 d’Orwell, ou Globalia de Rufin. L’idée, qu’une nation puisse être légalement gérée par un, ou plusieurs, groupements économiques, m’épouvante franchement.
    Comme j’essaie de rester optimiste, je me dis que les Grecs sont les mieux placés pour tuer l’Hydre de Lerne.
    Mais dans le fond je ne doute pas que le refus du tout économique doit être mondial pour être efficace, et je crains fort que nous devions en passer par des guerres civiles… d’où cette horrible sensation.
    Il faudrait que nous commencions sérieusement à nous organiser, pour nous mobiliser dans tous les pays menacés par l’appétit mortifère du capitalisme.
    Puisque, Europe il y a, chaque zone menacée devrait pouvoir compter sur le soutien actif de tous les citoyens européens.
    Comment déplacer les foules?

    • Paul émile

      Il y a tellement de choses à faire avant la guerre civile .

      C’est pourtant pas compliqué, la propagande passe par les médias, donc la solution c’est de s’en protéger .

    • Efarista

      Les foules finiront parquées si elles ne s’agitent avant. Une bonne idée dans ce sens : le film « time out »

      • Jérémie

        Je vois la chose partout mais pas seulement dans ma propre vie.

        Je vois le monde se laisser peu à peu conduire vers l’abattage de masse, vers en fait un plus grand Holocause sans doute au final pour une sélection de l’espèce dans les sociétés.

        Comment déplacer les foules?

        Comment une puce pourrait-elle déplacer un éléphant ?

        A vrai dire 1984 ce n’était que de la gognotte je trouve.

    • Marx prénom Groucho

      Pour les trois administrateurs, l’un semble être un ex de chez Lehman Brother’s, l’autre est, entre autres, directeur financier chez Total Luxembourg, et le dernier se serait effectivement fait pincer pour de sombres histoires de pognon lors d’un transfert de joueurs de foot.
      Le tout sous réserve de simples homonymies, ça arrive, figurez vous!
      quand aux deux sociétés « mères » basées aux Iles Vierges britanniques, alors là, va savoir qui est derrière!
      Luxembourg International Consulting S.A., c’est une boite de domiciliation, comme il y an a tant et plus au Grand Duché…

  25. KIMPORTE

    Je n ai pas d infos concernant cette société luxembourgeoise, mais plus cela va, plus je pense que le laboratoire grecque est en route , par …les aliens

  26. millesime

    Comme le chantent les Sarkozy, Juncker et consorts le Luxembourg n’est pas un paradis fiscal….

  27. fnur

    Par hasard, je viens de découvrir la devise grecque correspondant aux neuf bandes horizontales du drapeau grec qui seraient le rappel des neuf syllabes :

    Ελευθερία ή θάνατος
    (Eleuthería í thánatos)

    soit « la liberté ou la mort »

  28. [...] Information, by Panagiotis Grigoriou February 24th, 2012 by Paul Jorion | Guest post. Translated from the French by Bernard Bouvet.This is Athens!We are barely able to recover from Memorandum 2 (see the latest [...]

  29. Reno Future

    Et moi qui croyais en vous lisant que Hellenic Securitisation S.A. était une métaphore !
    La réalité dépasse la fiction !

  30. Steve

    Bonjour à tous

    Certains sur ce blog ou sur d’autres s’étonnent du manque de réaction des populations – à l’exception de minorités bien debout- face aux iniquités qui leur sont infligées.
    Il y a quelques années j’avais eu connaissance de certaines suppositions quand à l’usage du fluor qui est un polluant très toxique résiduel de l’industrie chimique. Grâce au petit moteur duckduckgo, j’ai pu retrouver un texte dont je joint le lien ici….. Bien entendu c’est à prendre avec énormément de précautions mais, après l’amiante, et d’autres substances……
    http://www.theforbiddenknowledge.com/hardtruth/fluoridation.htm
    C’est un peu long à traduire alors ….
    En gros il y a tout un paragraphe sur les effets tranquilisants du fluor en petits quantités dans l’eau de boisson….
    S’il y a des biochimistes ou des pharmaciens parmi nous….. mes années de biochimie et de pharmacopée sont très loin désormais….Cependant je me souviens très bien que la l’utilisation du fluor pour pallier un déficit en calcium causant l’ostéoporose aboutissait à fabriquer de l’os très mal foutu et très peu résistant ….
    Il faudrait revérifier chaque référence de l’article : documents cités existants réellement ou pure intox ou fantasmagorie …..

    Cordialement.

  31. caroline Porteu

    Les pertes de dexia .. articles d’hier dans toutes la presse , plus une info sur le Figaro papier qu’il est difficile de retrouver sur le net :
    Déclaration de mariani : « Dexia c’est 1500 milliards de swaps et un total de bilan très fortement interconnecté à l’ensemble du système  »

    Le vote du MES qui ne consiste en rien d’autre que de transférer ces pertes sur les dettes publiques en les mutualisant .

    La déclaration de Draghi comme quoi les modèles sociaux Européens sont morts .. sont autant de preuves que c’est une Guerre économique qui se joue pour empêcher l’Europe de devenir une puissance d’opposition à l’hégémonie de la Rome libérale dirigée par ses financiers .

  32. Bonjour Grigoriou

    Je ne réponds pas directement à votre appel d’information, quoique l’information que je viens vous donner pourrait représenter une aide précieuse au peuple grec. Connaissez vous les monnaies complémentaires ? Au delà du sentiment d’impuissance face à la situation, au delà des actes de résistance, les monnaies complémentaires sont une piste à explorer; elles pourraient apporter rapidement un mieux être aux gens. Elle peuvent être mises en œuvre de diverses façons et à divers niveaux. Elles peuvent se faire avec la coopération du pouvoir politique ou simplement sur initiative citoyenne. Bref un outil qui pourrait faire la différence. Si vous êtes intéressé vous pouvez me joindre via mon site http://www.aises-fr.org
    Bien cordialement
    PhD

  33. Un naïf

    Bruxelles capitale de la nouvelle dictature européenne – Luxembourg siège social

  34. néo coralie

    j’ai vu l’appel sur liesi et vous ai retrouvé ici j’ai creusé un de vos liens (registre du commerce du luxembourg), et j’ai trouvé 3 noms d’administrateurs pour cette société liquidée le 28/12/2011 :
    – Hinnerk Koch, né le 15 mars 1963 à Brême, Allemagne,
    – Alain Koch, né le 18 août 1965 à Esch-sur-Alzette, Luxembourg,
    – Martijn Sinninghe Damsté, né le 2 novembre 1978 à Deventer, Pays-Bas

    une recherche à partir de ces noms donne :
    Gestion Structured Finance
    (Luxembourg) SA (Luxembourg) SA
    9b Boulevard Prince Henri 9b, boulevard Prince Henri
    Luxembourg L-1724 Luxembourg L-1724

    tel: +352 20 20 4100 tél: +352 20 20 4100
    fax: +352 20 20 4125/26 fax: +352 20 20 4125/26

    contact: Laurent Belik contact: Laurent Belik
    Maison People Personnes London Londres Amsterdam Amsterdam Dublin Dublin Frankfurt Francfort Jersey Jersey Luxembourg Luxembourg Madrid Madrid Milan Milan

    SFM Key Contacts in Luxembourg GDF Principaux contacts au Luxembourg
    Laurent Belik Laurent Belik Managing Director Directeur Général +352 20 20 4103 +352 20 20 4103
    ——————————————————————————–

    Hinnerk Koch Hinnerk Koch Managing Director, Operations Directeur Général, Opérations +352 20 20 4102 +352 20 20 4102
    ——————————————————————————–

    Danielle Delnoije Danielle Delnoije Senior Transaction Manager Transaction Manager senior +352 20 20 4104 +352 20 20 4104
    ——————————————————————————–

    Martijn Sinninghe Damste Martijn Sinninghe Damste Compliance Manager Compliance Manager +352 20 20 4133 +352 20 20 4133
    ——————————————————————————–

    Alain Koch Alain Koch Director of Client Accounting Directeur de la comptabilité client +352 20 20 4116 +352 20 20 4116
    ——————————————————————————–

    Michelle Rieger Michelle Rieger Client Services Manager Client Services Manager +352 20 20 4119 +352 20 20 4119
    ——————————————————————————–
    en cliquant sur les noms dans le lien vous trouvez même leur photo !

    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.sfmeurope.com/people/luxembourg.php&ei=16lMT6_aJIOm0QWGuJSeBQ&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=5&ved=0CEwQ7gEwBA&prev=/search%3Fq%3DHinnerk%2BKoch,%2BAlain%2BKoch,%2BMartijn%2BSinninghe%2BDamst%25C3%25A9%26hl%3Dfr%26rlz%3D1T4GGLS_frFR434FR434%26prmd%3Dimvnso

  35. néo coralie

    néo coralie

    28 février 2012 at 11 11 56 02562

    bonjour ! pour la société elle est liquidée depuis le 28/12/2011, sur le site de paul jorion on trouve un lien vers le registre des commerces du luxembourg qui indique aussi des 3 noms d’administrateurs :
    Hinnerk Koch, Martijn Sinninghe Damste , Alain Koch (né ailleurs que le 1er koch)
    une recherche sur ces noms permet de trouver ceci :
    GDF Principaux contacts au Luxembourg
    Laurent Belik Managing Director Directeur Général +352 20 20 4103
    Hinnerk Koch Managing Director, Operations Directeur Général, Opérations +352 20 20 4102 Danielle Delnoije Senior Transaction Manager Transaction Manager senior +352 20 20 4104
    Martijn Sinninghe Damste Compliance Manager Compliance Manager +352 20 20 4133
    Alain Koch Director of Client Accounting Directeur de la comptabilité client +352 20 20 4116
    Michelle Rieger Michelle Rieger Client Services Manager Client Services Manager +352 20 20 4119

  36. néo coralie

    Structured Finance Management
    (Luxembourg) SA
    9b Boulevard Prince Henri 9b, boulevard Prince Henri
    Luxembourg L-1724 Luxembourg L-1724

    tel: +352 20 20 4100 tél: +352 20 20 4100
    fax: +352 20 20 4125/26 fax: +352 20 20 4125/26
    http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=Hinnerk+Koch%2c+Alain+Koch%2c+Martijn+Sinninghe+Damst%c3%a9&source=web&cd=5&ved=0CEkQFjAE&url=http%3A%2F%2Fwww.sfmeurope.com%2Fpeople%2Fluxembourg.php&ei=16lMT6_aJIOm0QWGuJSeBQ&usg=AFQjCNFSTQL_K1AKl_u-2m3IsPs0VtXGiw
    en cliquant sur les noms plus hauts vous trouvez leurs mini cv et photos

  37. néo coralie

    leur société Structured Finance Management au luxembourg, (sfmeurope) a participé au mémorendum avec des banques américaines et allemandes biens connues, liens donnés en attente de modération

  38. néo coralie

    structured financed management (sfmeurope) d’après le lien plus haut a un siège à londres !
    Structured Finance Management Limited
    35 Great St. Helen’s, London EC3A 6AP
    Tel +44 20 7398 6300 – Fax +44 20 7398 6325

© 2012 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.