L’actualité de la crise : LE TEMPS… DU JUGEMENT, par François Leclerc

24 février 2012 par François Leclerc | Print L’actualité de la crise : LE TEMPS… DU JUGEMENT, par François Leclerc

Billet invité

En réponse à une lectrice s’intéressant à l’actualité Islandaise.

L’écroulement en 2008 de Kaupthing Bank ne reste pas sans suites judiciaires. Au terme d’une enquête de trois ans portant sur une « suspicion de conduite criminelle durant et à la suite des évènements qui conduisirent à l’effondrement de l’Islande », le procureur spécial chargé du dossier a inculpé de fraude et de manipulation de marché ses deux principaux dirigeants, Hreiðar Már Sigurðsson et Sigurður Einarsson, qui seront présentés à la cour le 7 mars prochain.

Cela n’aura pas été sans mal car il aura fallu pour y parvenir que le Serious Fraud Office (SFO) britannique soit obligé de reconnaitre avoir commis « de regrettables erreurs » dans le cadre de l’enquête qu’il menait conjointement avec le procureur spécial islandais. ERRATA : le SFO a fait référence à une enquête parallèle.

Les deux prévenus devraient plaider non coupable et les débats se poursuivre pendant des mois. D’autres inculpations envers des actionnaires de la banque pourraient intervenir.

Kaupthing Bank était l’une des trois banques islandaises qui se sont révélées être endettées à hauteur de plus de dix fois le PIB islandais.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
 

54 commentaires

  1. Jérémie

    Avant que les premiers responsables de la crise dans la plus grave manipulation de l’histoire des marchés, des lois et de tout le reste puissent pouvoir encore s’en laver. Le meilleur moyen pour eux serait de pousser davantage de gens et de pays au bord de l’étrangement, du mécontentement, de la guerre civile, de la pénurie alimentaire, mieux encore pour le coût de plus en plus chère et bien plus rentable de la vie en société, comme ça lors du déclenchement à petit feu doux de la prochaine ils pourront peut-être toujours mieux y échapper les premiers aux yeux des diverses opinions publiques mondiales. Oui des gens tellement bien plus scrupuleux et méritants que tout le reste du monde.

    Car ce qui passe aujourd’hui en matière de justice en Islande pourrait très bien faire d’autres émules dans la plupart des pays pourquoi si peu d’éthique de nos jours en Amérique, en Angleterre, en Europe ? Oui on se demande parfois pourquoi les premiers dirigeants privés de la planète préfèrent continuellement noyer le poisson, surtout dans les sociétés qui leur appartiennent de plus en plus, sans doute qu’en réalité et depuis la chose cela ne doit pas moins sentir le poisson pourri et avarié et cela malgré toujours plus de coupes budgétaires dans l’avarice.

    Voilà bien la cruelle désillusion de plus pour les peuples.

  2. […] Blog de Paul Jorion » L’actualité de la crise : LE TEMPS… DU JUGEMENT, par François Leclerc. […]

  3. taratata

    @ Fr. Leclerc
    J’espère qu’il s’agit de  » suspicion de conduite criminelle  » …
    Sinon qu’on m’explique ce qu’est une conduite criminelle non suspecte !

  4. sylla

    Sur la base de quoi le « Serious Fraud Office  » a été obligé de reconnaître de « regrettables erreurs »?

    • vigneron

      http://www.sfo.gov.uk/
      http://en.m.wikipedia.org/wiki/Kaupthing_Bank

      . On 29 July 2009 Wikileaks exposed a confidential 210 page document listing Kaupthing’s exposure to loans ranging from 45 million to 1.25 billion Euros. The leaked from 45 million to 1.25 billion Euros The leaked presentation revealed the bank had loaned billions of euros to ts major shareholders, including a total of €1.43 billion to Exista and subsidiaries which own 23% of the bank.

      http://en.m.wikipedia.org/wiki/Robert_Tchenguiz
      http://en.m.wikipedia.org/wiki/Vincent_Tchenguiz

      On March 10th, 2011, Vincent Tchenguiz was arrested by the Serious Fraud Office (SFO) as part of a wider investigation into the collapse of Icelandic bank Kaupthing. However, he was released the same day without charge.
      Subsequently, on March 16th, 2011 the High Court in London ruled that Vincent Tchenguiz could sue Icelandic bank, Kaupthing for damages of £ billion ($1.6 billion). In September 2011, Kaupthing reached an out of court settlement with the Tchenguiz Family Trust in their pursuit of damages against[ 4] the Icelandic bank. All details of the settlement remain confidential.
      In 5th December, 2011, Vincent Tchenguiz and other parties in the case wrote to SFO, outlining details of allegation against the government department and seeking damages of c.£100 millions.
      On 22nd December 2011, the SFO and the Treasury Solicitors Department(TSoI) admitted factual errors in the information used to obtain the warrants against Consensus Business Group and Vincent Tchenguiz; stated that the warrants should be quashed; and that material seized under the warrants would be returned that day. Furthermore, the SFO offered to pay reasonable egal costs.
      Vincent Tchenguiz said: “It beggars belief that the SFO has taken so long to realise the error of their ways and I do not regard their actions … as being of their own initiative – their hand has been forced by our legal actions. Whilst I am glad that they have conceded to pay the significant legal costs incurred – the damage their actions have caused, both financial and to my reputation, are far greater. I intend to pursue them through the civil courts for damages.” far greater. I intend to pursue them through the civil courts for damages.

      Et au fait, et les vrais responsables de l’abjection islandaise (dont le peuple islandais bien sûr…), i.e les grands leaders politiques du pays, dont le plus illustre, le plus emblématique,Oddsson, élu et réélu, grand Maître du pays de 91 à 2005, puis gouverneur de la Banque Centrale de 2005 à 2009 et aujourd’hui rédacteur en chef du premier quotidien du pays…
      http://en.m.wikipedia.org/wiki/Dav%C3%AD%C3%B0_Oddsson
      Oddsson au meeting du Mont Pelerin en Islande en 2005…
      http://en.m.wikipedia.org/wiki/File:Oddsson_and_%C3%81rnason.jpg
      Oddsson avec son ami Bush II…
      http://en.m.wikipedia.org/wiki/File:GeorgeBushandDavidOddsson.jpg

      • sylla

        merci de cette précision!
        « et aujourd’hui rédacteur en chef du premier quotidien du pays… » ils vont continuer à être bien informés pour savoir comment bien voter!

        le peuple islandais responsable : ils l’avaient élu pour faire çà? :)
        l’asymétrie d’information (et d’éducation : une info çà se décrypte) et le divertissement jouent aussi beaucoup dans l’incompréhension ou le désintérêt…et finalement la responsabilité des populations est à relativiser je trouve. Encore plus si la « scène » politique ressemble à celle en france…

      • vigneron

        Sylla, quand on est une grande famille de 300 000 vikings sortis du même moule et vivant pour les deux tiers dans la capitale, du pays bénéficiant du plus haut IDH au monde, le mieux éduqué, le plus riche par tête de pipe ou quasiment, ayant la plus grande espérance de vie, un taux de fécondité digne de l’Albanie (2,1 enfants par femme), 40% d’habitants de moins de 18 ans, etc, etc, on est pas trop à même de se dire « irresponsable ». Ou alors on arrête de voter.

      • sylla

        Vigneron, je ne nie pas qu’ils soient si bien « classés » pour faire de bons choix, mais c’est à relativiser néanmoins : ils ont qd même voté pour quelqu’un pendant 14 ans d’après vos chiffres pour au final désavouer les résultats de sa politique.
        « Versatilité de la population toujours encline à la facilité et aux mouvements d’humeurs » ou manque d’informations et de décryptages pertinents?

        En france c’est pire (les suédois juge que la france est une république bananière!).

        Même les élus locaux français « dûment entourés et conseillés » se sont fait avoir par des prêts dits toxiques…

        Juste un ex de déroute : le candidat nda propose de « sortir de l’euro », en invoquant la convention de vienne au sujet des traités européens. Sauf que, parmi d’autres : 1/la convention est jugée par les juristes internationaux difficilement applicable à l’UE 2/l’euro est une clause essentielle des traités (la cdv ne concerne pas les clauses essentielles : celles ci sont inséparables des traités) 3/cerise sur le gâteau, la france n’a pas ratifié la cdv! (du coup autant invoquer les esprits, c’est aussi efficace)
        Pourtant les journalistes (dont pourtant pas mal ont fait science po, voire certains du droit) préfèrent s’attarder longuement sur ses propositions économiques (« si on sort de l’euro » et blabla)…

        D’ailleurs la norme de droit normalement supérieure est régulièrement bafouée en france, sans que çà émeuvent qui que ce soit ou presque(même les pro du droit constit’ ou alors sporadiquement et discrètement). C’est pourtant du droit fondamental qu’il s’agit, celui chargé d’encadrer les élus et les pouvoirs pour éviter qu’ils ne débordent voire ne glissent vers la tyrannie.
        (anecdote : le conseil constit’ (c’est plus un club de potes qu’un conseil constit’, contrairement aux hautes cours allemande ou américaine.) a refusé d’invalider les comptes de campagne, qui étaient faux, de sarkozy en 2007, ce qui aurait invalidé son élection, au prétexte (porte parole, roland dumas…du ps!) que « les français ne comprendraient pas« !?!(sachant son assise électorale parmi les inscrits au premier tour, en ratio de la population je n’en parle pas, c’est piquant comme excuse)))

        Pour l’éducation, je connais des profs de fac qui n’en ont rien à cirer ni de l’action ou du droit politique, ni de l’économie, ni de l’énergie, ni de la production de nourriture etc… au mieux c’est chacun son pré carré+une ou deux marottes, le reste venant des médias qui dès lors ont un rôle déterminant dans la formation de l’opinion. Et les grands médias, possédés comme ils le sont, n’ont cure de sensibiliser (au mieux qq slogans quand çà arrange les tenants du marché), voire même s’échineraient presque à tout le contraire sur ces questions.

        Vu d’en bas, c’est l’élite ; vu d’en haut, des moutons à forte plus value j’ai l’impression.

      • vigneron

        Sylla, ben alors c’est c’que j’dis, on vote plus.
        Ou alors on fait comme les pêcheurs vikings ? On vote « très très mal » pendant près de vingt ans (et on s’en met plein les fouilles) et « très très bien » aujourd’hui en refusant de raquer la facture payée à leur place par des électeurs britishs ou bataves…
        Ps : sur le TdV, NDA et l’euro, un sciences-po ou un constitutionnaliste sait plus que tout autre que, par définition, par essence même, la politique sait ne pas s’arrêter inconditionnellement aux limites fixées par le droit, la Constit ou les traités internationaux…

      • sylla

        Vigneron,

        C’est au pied du mur que l’on voit le mieux le mur, comme dit le proverbe, à défaut de pouvoir s’être interrogés sur la direction.
        Pour continuer la métaphore, les gens montent dans le bus croyant aller à un endroit « vendu » comme sympa, sauf que le chauffeur et le copilote qui indique lit la carte vont ailleurs, et le staff qui informe les passagers…ne les informent pas.

        Et on monte dans le bus même si on ne le souhaite pas : c’est tout le groupe.
        En france, le parti majoritaire est celui de l’abstention, d’autant plus que les élections sont européennes (à la limite, de toute façon, la seule instance élue, le parlement européen, n’a presque aucuns pouvoirs, essentiellement un veto sur certaines décisions), et l’abstention n’est pas comptabilisée.
        De plus en europe les referendum passent à la trappe ou sont reproposés jusqu’au bon vote.
        Et donc, entre « on vote plus », ou « on vote très très mal », et « on vote très très bien », il n’y a plus guère qu’une différence de temps, pour autant que des traités banc-aux soient « très très bien ».
        En islande, çà doit être à peu près similaire (sauf le carcan des traités européens qui se surajoutent en europe au reste).

        P.S. : Généralement et dans un pays « normal », si le droit est écarté, c’est soit au nom d’un droit supérieur, soit au nom de la nécessité (d’ailleurs nécessité toute relative à l’analyse et in fine à une approche particulière).
        Si c’est du droit international, les autres pays se chargent habituellement de rappeler le contrevenant à l’ordre. Car si le politique montre l’exemple, pourquoi les autres, états ou non gouvernemental, se gêneraient ils? Même les états unis ne peuvent violer continument le droit international.
        En interne, c’est aux citoyens de le faire. Le pire étant donc que ceux officiellement chargés d’informer la population ou de défendre ce code de la route ne le font pas vraiment. Les médias souffrent aussi fortement du syndrome « l’économique prime sur le politique », la « reine des sciences » commande aux souverains.

        Entre mordre la ligne blanche et prendre régulièrement voire tout le temps des chemins de traverse, voire dire dans par ex le cas nda que l’on prendra des chemins qui n’existent pas ou même dire à mots couverts que l’on vise le fossé, il y a quelques marges.

        (Et pour le cas nda, certes quand le peuple veut, le peuple peut, mais en l’occurrence 1/ ce n’est pas ce qu’il raconte (il précise qu’il fera jouer une convention…que l’on n’a pas signé!) 2/ surtout, on est 17 dans la zone euro à utiliser cette monnaie et 27 à convaincre pour modifier les traités où est stipulé l’usage de la monnaie unique(si la commission n’a pas son mot à dire…) : l’euro n’est pas une activité ponctuelle ni n’est du ressort d’un seul pays. Sa proposition est en gros du blabla. Du lipservice disent je crois nos voisins anglais)

      • vigneron

        Pour continuer la métaphore, les gens montent dans le bus croyant aller à un endroit « vendu » comme sympa, sauf que le chauffeur et le copilote qui indique lit a carte vont ailleurs, et le staff qui informe les passagers…ne les informent pas Et on monte dans le bus même si on ne le souhaite pas : c’est tout le groupe. En france, le parti majoritaire est celui de l’abstention,

        Faux, en Islande comme ailleurs le bus a pris exactement la route prévue par les prospectus des voyagistes-chauffeurs. La terre promise au terminus était en fait un cimetière à bus et à touristes, mais le trajet fut plaisant pour une majorité de voyageurs.
        L’élection déterminante, la seule en fait, en France ? Hélas pas les Européennes. Les présidentielles. Participation en 2007 ? 85% ou quasiment, premier comme deuxième tour…

      • sylla

        J’ai l’impression que vous vous contredisez Vigneron : soit la promesse est tenue, soit elle ne l’est pas, soit le prospectus ne mentait pas et la terre promise les attendait plus ou moins, soit les passagers, qui votèrent à la majorité la destination de tout le groupe, atterrirent au cimetière et le prospectus mentait éhontément.
        Vu le retournement des votes, je pencherais sur le mensonge (et l’incompétence ou la malhonnêteté des analystes…)…ou l’aveuglement généralisé.

        Dans tous les cas, la responsabilité de la population est à relativiser : 1/ les informations ou analyses pertinentes faisaient défaut ou ne furent pas diffusées. 2/ une majorité a entraîné (entraînée elle même par une petite minorité soit d’idéologues soit d’intéressés (voire les deux) ou des aveugles menés par des borgnes) tout le groupe.
        Je suis d’accord sur le fait que possiblement le voyage fut plus ou moins exactement celui des organisateurs ainsi que sur les joies du trajet qui arrangeaient beaucoup de monde.

        Pour l’abstention vous prenez comme exemple l’élection où l’abstention est habituellement la plus basse, ainsi que l’année d’une participation que l’on pourrait presque qualifier d’exceptionnelle.
        Si l’on observe les chiffres de l’abstention, hormis l’élection présidentielle qui se maintient et celles de  » grande proximité » (cantonales et municipales) où la participation progresse (l’abstention y reste cependant forte : ~35%), c’est l’abstention qui tient largement le pompon (50% aux régionales de 2010, 40% aux législatives de 2007 (les zigs qui ont fait passer le traité de lisbonne au passage)). On peut souligner aussi l’abstention aux traités européens : ~30% pour lors du « oui à maastricht » et lors du « non à lisbonne ». Celle aux élections européennes progresse continument, de 39% en 79 jusque 59%(!!) en 2009.
        On peut ajouter à cette progression de l’abstention, le fait que le taux de non inscription progresse aussi : de 10% en 80, il est (estimations officielles) de 15% : le taux d’abstention serait donc à majorer d’autant.
        Premier parti : l’abstention.

        Et vous choisissez cette élection comme exemple représentatif sous l’argument quelle est « déterminante, la seule en fait », ce qui est un double problème :

        D’abord parce que cette élection ne devrait concerner que le pouvoir exécutif sur la politique extérieure. Cette constitution pose quelques problèmes et l’exception est devenue la règle .

        Ensuite…parce que cette élection n’est plus vraiment déterminante : de par les transfert de souveraineté opérés en faveur du niveau européen (phénomène de centralisation, comme rarement dans l’histoire de l’europe), l’élection présidentielle est quelque peu vidée de son intérêt. (on peut ajouter l’entrée de la france dans l’otan, cependant cohérente d’avec sur appartenance à l’UE, puisque l’UE est subordonnée à l’otan s’agissant de l’armée).

        L’élection déterminante n’est en fait pas une élection mais une nomination, celle du président de la commission (unanimité des présidents de pays-régions requise ; candidat unique à ce jour : Barrosso. On peut y ajouter la nomination du directeur de la banque centrale).

        La commission a le monopole de l’initiative de proposition sur tous les sujets importants, proposition que le conseil, ou quand cela lui revient, le parlement ne peut qu’accepter ou refuser, le refus faisant l’objet d’une certaine auto-censure puisqu’il risquerait d’entraîner une crise politique et marquer un « coup d’arrêt » au processus de la construction européenne (ce n’est pas moi qui dramatise, ce sont les arguments servis en permanence par les protagonistes, commission et chefs d’états, voire chefs de partis).
        La BCE a aussi sont mot à dire dans les domaines la concernant.

        Les pouvoirs transmis à la commission : catégories et domaines de compétence de l’Union
        Plus en détail : l’Union dispose d’une compétence exclusive (seule l’Union, c’est à dire essentiellement la commission, peut légiférer et adopter des actes juridiquement contraignants) dans les domaines suivants
        Les compétences partagées (« l’Union et les États membres peuvent légiférer et adopter des actes juridiquement contraignants dans ce domaine. Les États membres exercent leur compétence dans la mesure où l’Union n’a pas exercé la sienne. ». C’est à dire que c’est en fait à la commission de décider si elle partage.) entre l’Union et les États membres s’appliquent aux principaux domaines suivants
        à noter que la commission cumule la fonction exécutive d’un gouvernement avec celle législative (comme sa courroie de transmission qu’est le gouvernement en france puisque l’assemblée n’a (toujours) pas la maîtrise de son calendrier et ne vote quasiment plus que ce que propose le gouvernement (c’est à dire les directives de la commission).

        Bref, reste bien peu de chose entre les mains du « suffrage universel », uniquement de l’accessoire. De même d’ailleurs pour l’assemblée nationale.
        Accessoirement aussi, les votes n’ayant plus le même sens, cela explique peut être mieux l’abstention aux échelons supérieurs, et la progression de la participation au niveau local que les habituels diagnostics psychologisants (« doute », « crise de confiance » etc…).

      • vigneron

        Diagonale Blabla.

      • Nicks

        @Vigneron

        Diagonale ? Je dirai tangente plutôt. Comme d’habitude…

      • vigneron

        Nicks, du rabachage c’est du rabachage, de l’ergotage de l’ergotage, de la ratiocination de la ratiocination et du déni du déni. Sylla fait son cinéma habituel, se réfugie dans l’argutie et dans la submersion de limandes. Donc diagonale blabla et c’est marre.
        Ps : tu sais c’qu’il est allé oser dire dans la Vie à l’occasion de la grande interview qui lui était consacrée avec belle couve et tout et tout, ton Jean-Lumière ?

        Je suis croyant mais non pratiquant.

        Sic…

      • Nicks

        @Vigneron

        Ah ben tiens, quand il y a des arguments ça vous embête ?

        Sinon je me fous bien de savoir que Mélenchon est croyant (c’est à la franc-maçonnerie qu’il fait référence, c’est utile de la rajouter non ?) s’il respecte la laïcité à la lettre et de ce côté là, c’est béton.

        Voilà l’article : http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/02/24/melenchon-le-mecreant-et-la-brulure-de-la-foi-229678

        Tentative un peu grossière. Même venant de vous, c’est presque décevant…

      • sylla

        blabla Vigneron?!?

        On s’est bien écarté du sujet initial, mais vous me dites 1 la population islandaise est responsable, et j’essaye de vous montrer que c’est largement à relativiser pour plusieurs raisons précises 2 que l’abstention n’est pas significative, et j’essaye de vous montrer que c’est le contraire qui est vrai, chiffres à l’appui.
        3 et comme vous écrivez aussi que l’élection présidentielle est seule déterminante en france, je me permets aussi de relativiser la chose.

        Quand vous assénez les sentences de « dénis », d' »arguties » « ratiocination » (raisonner d’une façon subtile et en faisant étalage de son savoir de manière prétentieuse) , vous devriez examiner vos habitudes aussi…

        Comme je vous l’ai déjà écrit il y a peu, vous avanceriez moins d’erreurs, je ferais plus court, comme avec ma première réponse sur ce fil.

        Mais si vous n’aimez pas la précision, il faut me le signaler, je passerais aux slogans grossiers ou aux formules magiques rien que pour vous.

      • vigneron

        Héhé, keske j’me marre avec ces pantins…

        Sinon je me fous bien de savoir que Mélenchon est croyant (c’est à la franc-maçonnerie qu’il fait référence, c’est utile de la rajouter non ?

        Tellement qu’tu t’en fous qu’t’es vite allé chercher en quoi donc il était croyant ton Jean-Lumière ! Évidemment qu’il s’agissait d’une boutade à propos de la franc-maçonnerie, patate ! Méluche chrétien ! Ya que toi pour te mettre le doute… et vite venir laver son honneur ! Tu marches pas toi, t’es comme Dujardin, tu cours et tu danses.
        Sur les « arguments » syllabiques, que tchi, y’en a pas.
        J’te rappelle qu’on causait de la responsabilité souveraine du peuple islandais (« de la peuplade » serait plus juste…) et pas l’ombre d’une démonstration pouvant influer mon jugement d’une responsabilité pleine et entière dans leur parcours depuis vingt ans.
        Juste des digressions tartissimes sur l’abstention naninanerre et sur la perte de souveraineté des peuples et des nations dans l’UE et la Constit et l’Otan (ah bon la France est sortie de l’Otan un jour ?) et le déficit démocratique des institutions et la Commission surpuissante (et le Conseil ?) et les traités ci et les textes là et patins-couffins. Bref, basta.

      • Nicks

        @Vigneron

        C’est quoi ce rouge sur les joues Vigneron. Non c’est pas la chaleur du vin…On s’est fait prendre la main dans le sac hein ?

      • vigneron

        «La main dans le sac» ? Tu veux dire qu’en plus de lire les encycliques comme ton Maître (qui prétend être le seul à le faire à gauche…) je lis la Vie ? Ouais, et même quand y’a des entretiens de quatre pages avec ton grand sympathique dedans didonc… mais je l’avoue, moi j’ai pas été enfant de choeur et j’aime bien le braconnage et les boules puantes.

      • sylla

        « et pas l’ombre d’une démonstration pouvant influer mon jugement »
        claro.

        « (et le conseil?) »
        renseignez vous, gros malin.

        « et les traités ci et les textes là et patins-couffins. Bref, basta. »
        nan, le droit, c’est du blabla, y a que les sous qui comptent, et pis de toute façon, je suis pas concerné, et même çà m’arrange

        « les vrais responsables de l’abjection islandaise (dont le peuple islandais bien sûr…) »
        vous êtes responsable de la politique en france depuis…cqfd

        Bref.

      • vigneron

        « (et le conseil?) » renseignez vous, gros malin.

        Je vois que Tréhin te donne des p’titre leçons de choses européennes. Ça t’sortira p’têt de tes pseudo-exégèses constitutionnelles et de tes baveries idéologiques super-discount sur l’Europe, la souveraineté, le « sens de l’abstention » & Co cot codec !
        Franchement, t’en as pas marre quelquefois de jouer les boites à musique ? Un Nicks ok, il est au taquet, peut pas faire mieux, mais toi ? Ouksé qu’ça bloque ?

      • Nicks

        @Vigneron

        Je ne sais pas si je suis au taquet mais je ne triche pas moi. On ne peut pas en dire autant de vous. Le pris en flag c’était ça. Au raz des ceps le vigneron et ses affinités non assumées…

      • vigneron

        Au raz des ceps

        tss tss Nicks, « Au rat des ceps » bien sûr, plus sournois que le rat de marée, mais ras l’front moins effronté que les fronts du rat.

      • Nicks

        @Vigneron

        Finalement la critique de forme, la relecture quoi, c’est votre limite de plus en plus affichée…

    • Il s’agit d’une regrettable erreur… de ma part, sur la foi d’informations publiées par le Financial Times et mal interprétées. L’enquête du SFO portait sur un autre volet de la déconfiture de la banque et impliquait d’autres personnes.

      • Vincent Wallon

        Le ERRATA s’éclaire…je comprenais rien.

        Peut-être un cf avec un lien vers ce fil.

        Merci, frat’

  5. Sauf erreur de ma part, les islandais avaient massivement dit non au renflouement des banques en péril lors de deux référendums en 2010 et 2011.
    Encore leur avait-on proposé les-dits référendums…

    Chez nous, corrigez-moi si je me trompe, nos dirigeants ont décidé de renflouer les banques avec de la dette publique et nous présentent la facture sous la forme (entre autre) de TVA « sociale »… Le rentier doit toucher sa rente et même si le peuple en meurt.

    Chez nous, le référendum, on nous le propose pour « réformer » les droits des chômeurs, « réformer » s’entendant dans son sens néo-libéral, c’est à dire « supprimer ».
    Monter les travailleurs contre les chômeurs et attiser les ferments de la guerre civile. A quand un procès pour trahison, prévarication et forfaiture de ces dirigeants européens insensés ?

    Aujourd’hui, ils suppriment nos droits demain, ils supprimeront des hommes.
    Le peuple Islandais ne s’est pas laissé faire, les grecs se révoltent, il n’y a pas de fatalité à ce qu’on souhaite nous imposer.

    Que vivent les droits des peuples, euthanasions les rentiers !

    • vigneron

      Arrêtez avec l’Islande ! On en a rien à foutre de l’Islande et des pêcheurs d’Islande ! Il n’y a absolument rien de comparable ni même d’extrapolable entre le cas islandais et ne serait-ce que le cas grec. Ni l’échelle, ni les conditions, ni les répercutions du problème et donc des solutions ne sauraient être mises en parallèle. Le système pouvait accepter que les islandais ne payassent pas – alors qu’ils en avaient pratiquement les moyens et des conditions relativement avantageuses pour ce faire, quand un défaut grec, forcément systémique, n’est pas digérable par le système, pas plus que le paiement, même partiel, par la population grecque.

      • Vincent

        Arrêtons puisque tel est le désir de vigneron….;)
        Plus sérieusement, que rien soit comparable, c’est sans doute vrai, que le défaut grec ne soit pas digérable par le système, c’est évident; pour autant sera-t-il évitable? C’est pour le moins hâtif que de le dire et le cas islandais risque donc de devenir sous peu un modèle étalon pour beaucoup de pays. Alors le balayer sous le tapis parce qu’il est repoussoir pour nos zélites n’est pas forcément pertinent.

      • Piotr

        - 1 pour répercutions
        +2 pour le subjonctif imparfait;ne payassent pas, j’adore…
        Les pêcheurs d’Islande sont bien( Loti)

      • taratata

        @ Vigneron
        Et Correa en Equateur ?

      • lars

        Quand l’Argentine a fini de payer sa dette de 2002 en 4 ans , l’un des vampires du FMI ou de la Banque Mondiale à qui on demandait son avis sur la « méthode argentine » déclara: » Il faut reconnaitre que ça marche, mais nous désapprouvons totalement la méthode »
        C’est vrai, faire un doigt d’honneur aux prédateurs sur 60 % de la dette, rétablir(horreur!) des barrières douanières, et au final avoir un taux de croissance de 8 % !

    • RV

      Les techniciens de la finances, assez bien représentés ici, peuvent « alimenter » le débat, « éclairer » les « ignorants », qu’ils en soient ici remerciés, mais encore faut-il que le débat soit proposé puisqu’il est assez difficile de l’imposer dans les médias, mais pour autant, je suis bien d’accord avec vous, le souverain en République c’est le peuple, alors oui, bien sur, sans être « comparables » « techniquement », « financièrement » les situations en Islande et en Grèce se répondent fortement, avec d’un coté une question mise sur la place public et de l’autre un déni manifeste de démocratie.
      Les traités européens en cours de ratification vont institutionnaliser le déni de démocratie.

      • Lisztfr

        @RV

        « Les techniciens de la finances, assez bien représentés ici »

        Effectivement… Ne nez scotché à l’événement, qui n’en a nul besoin, il avance tout seul. Tous ces débats comptables commencent à me fatiguer, en ce moment. C’est le sadisme de la calculette qui envahie ce blog, Sade dans la salle de marché. Les traders attaché(e)s au radiateur, Juliette martyrisée a coup de cravache en dollars.

    • TOUILEB Mouloud

      S’ils n’étaient qu’insensés !

      Vous n’avez plus « affaires » à des hommes …humains mais à des monstres dont le triste souvenir est encore dans la mémoire de ceux qui ont survécu !

      Ils on pris la décision d’une euthanasie collective après nous avoir spoliés et anesthésiés à petits feux !

  6. L'Espoir

    Sur la crise islandaise je vous recommande chaudement le film Inside Job dont l’introduction repose sur ce sujet.

    • vigneron

      Si y’a une justice dans ce monde, alors les ultra-privilégiés islandais devront au moins en chier des ronds de serviette pendant trente ans pour payer leurs errements de quinze ans d’ultralibéralisme madoffesque. Je pleurerai pas, sûr.
      Vous savez que ces « exemplaires » et glorieux vikings (la plus « homogène » des populations nationales mondiales les islandais..) constituent la seule nation au monde à avoir consenti à se faire ficher génétiquement pour « d’excellentes » raisons scientifiques et médicales bien sûr… Près de 95% qu’ont accepté comme un seul homme, en conseil de famille qu’ils ont décidé – 300 000 habitants…- en bons îliens solidaires… mieux que pour le refus de payer les 3 milliards € qu’ils doivent le consensus… les mêmes bien peignés quoi…
      Pas sympas les vikings, pas sympas….

      Cette homogénéité ethnique presque unique au monde est à l’origine d’une expérience originale et controversée : le fichage génétique de l’ensemble de l’ensemble des islandais, couplé à l’élaboration d’un arbre généalogique, dans le but de faire des recherches sur les maladies génétiques. Cette expérience a été utorisée par une loi votée par l’Althing (décembre 1998) pour le compte de DeCode Genetics, une société pharmaceutique islando-américaine travaillant au service du géant suisse Hoffmann-La Roche. Si 280 000 islandais ont accepté le fichage, 20 000 ont refusé. Les détracteurs du projet craignent les dérives systématique et les entorses inévitables au secret du fichage médical.

      Le « meilleur des mondes démocratiques » à la sauce islandaise ? Macache mollo ! J’en serai pas !
      http://www.bibliomonde.com/donnee/islande-population-10.html

  7. meson

    Dernière information sur médiapart :
    Dexia plonge de 18 milliards d’euros :
    Une paille !

  8. jérôme

    http://murciaconfidencial.blogspot.com/2012/02/islandia-juzgara-por-fraude-la.html
    «  »
    Los dos banqueros ya habían sido detenidos anteriormente, puesto que Sigurdsson fue arrestado

    en 2010 acusado de falsificar documentos y manipular acciones, mientras Einarsson lo fue durante un breve periodo de tiempo en 2011 en el transcurso de varias redadas desarrolladas en oficinas de la entidad en Londres y Reikiavik.
    Aparte de los dos máximos representantes de la entidad, también han recibido citaciones otros altos ejecutivos e inversores, como Magnus Gudmundsson, expresidente de Kaupthing Luxembourg, y Ólafur Ólafsson, el segundo mayor accionista de la entidad.
    Kaupthing Bank fue una de las tras entidades islandesas que tuvo que ser intervenida por el Gobierno de Islandia en octubre de 2008, como consecuencia de la crisis de la burbuja de crédito y el desplome de la corona.
    «  »

  9. morvandiaux

    le peuple islandais a dit non :
    et L’ancien ministre de l’Economie argentin, Roberto Lavagna, AUSSI !
    il a sorti son pays de la crise en 2002, en se passant des services du FMI. Il préconise la même solution pour la Grèce….
    http://www.liberation.fr/economie/01012390907-nous-avons-sauve-les-gens-plutot-que-les-banques

  10. Marianne Oppitz

    Merci Morvandiaux, c’est bien la chose intéressante dans ce sujet. L’Islande a dit non mais les médias ne parlent pas de cette expérience islandaises du refus de payer la dette. Il serait intéressant de suivre l’économie du pays.
    Il est vrai qu’on ne nous parle pas beaucoup de l’Argentine non plus.
    Piotr, tu m’as bien fait rire ! Sont-ils plus mal Loti que nous à qui on ne cesse de demander de serrer la ceinture?

  11. Lisztfr

    Depuis trois jours je range mon appartement, sans doute suite au départ du coloc (infernal) … tout-à-l’heure j’ai failli descendre à la cave c’est à dire aux catacombes, depuis des années personne n’y a mis les pieds. On ne sais pas ce qu’il s’y passe, on a perdu la mémoire.. il s’y trouve des horreurs sans nul doute. C’est sous terre… bref. En tout cas, il m’a fallu jeter deux ou trois vieux numéros de Télérama, de l’an 1997/8, je ne regardais même pas trop. J’avais l’impression désagréable d’effacer la mémoire du passé, comme Winston dans 1984, Orwell… Même si les Télérama ne signifient rien, pourtant ils sont une preuve.. oui, de 1998 et 1997. Titre : Desproges, 10 ans après et pas une ride. Et ces numéros n’ont pas été ouverts depuis ce temps-là, 14 ans ! Il y a des couches de poussières et de passé. Pourtant je suis mal à l’aise, je me souviens des magasines de Chasseur d’Images, etc J’ai même un Fluide Glacial ! L’occasion du rangement est peut-être celle de le lire :)

    • mikatypat

      Ah les années passées ….mais peut-on en tirer des leçons pour le présent? ou s’y réfugier pour dire que c’était mieux avant ? Personnellement j’aime bien le Télérama des années 2010..le monde continue de bouger même si ça ne me plait pas toujours (tous ces ‘machins’ hitech..pfff). Malgré tout j’espère que quelqu’un a eu (aura?) l’idée de numériser tous ces vielleries, car ainsi je pourrai récupérer de la place dans ma bibliothèque (tous ces Sciences et Vie …) et utiliser enfin ces « machins’ hitech :)

  12. Marx prénom Groucho

    @ François Leclerc: le « temps du jugement? » Monsieur plaisante!
    aux US, ça s’est fini avec des arrangements internes, et tout ce qu’il reste du hold up du siècle, c’est une enquête en cours en Grèce selon laquelle le GVT Papandréou aurait sciemment aggravé les comptes pour faire passer la pilule de l’austérité
    circulez, il n’y a plus rien à voir!
    Et dans un autre registre, allez, hop!
    http://www.tdg.ch/monde/europe/berlusconi-tire-affaires/story/29495057

  13. dissy

    Septante(70) entreprises chinoises s’implantent en Belgique.

    « Les investisseurs chinois ont été séduits par l’attractivité de la Belgique », a expliqué Armand De Decker. Ils vont se rendre en Belgique du 21 au 25 mars afin de s’établir sur le territoire et de l’utiliser comme tremplin pour l’Europe.

    http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-02-25/septante-entreprises-chinoises-s-implantent-en-belgique-899339.php

    • olivier

      Il n’est pas intéressant que ceux qui comprennent nous comprennent. Il est bien plus intéressant que ceux qui ne comprennent pas nous suivent car ils sont bien plus nombreux.
      C’est sous estimé l’essence même de l’homme mais c’est le fond de la pensée des élites.
      Cela prendra certainement fin, mais comme dans de nombreux domaines, et ce jusqu’au pronostics de la fin du monde, on ne peut malheureusement pas répondre au « quand » ni au comment, la seulle certitude réside dans la nature humaine et la cyclicité.

  14. Alain V

    Le vent tournerait-il pour les banquiers ? Ne cherchent-ils pas plutôt des boucs émissaires ?
    Le Financial Times Deutschland est pessimiste ce dimanche matin :

    In Meinungsumfragen zu der Wahl lägen aber linke Parteien vorn, die die Sparauflagen der Euro-Partner ablehnten und drohten, bereits überwiesene Darlehen nicht zurückzuzahlen. Ein Spitzenvertreter aus dem Kreis der Troika, zu der die EU-Kommission, die Europäische Zentralbank und der Internationale Währungsfonds, sagt laut Süddeutscher Zeitung: « Wenn nach den Wahlen die Kommunisten regieren, ist unser Geld größtenteils weg. »

    (Selon un grand quotidien allemand) les sondages sur les intentions de vote placent les partis de gauche en tête, partis qui rejettent les mesures d’austérité et menacent de ne pas rembourser les prêts. Un représentant de la Troika (…) a déclaré : « Si les communistes arrivent au pouvoir après les élections, nous perdrons la plus grand partie de notre argent ».

    Commentaire : A l’avance, ils accusent les communistes alors qu’ils savent pertinemment que jamais les Grecs ne pourront rembourser ces aides. Suivez mon regard.
    L’éventualité de la victoire des méchants communistes ne servirait-elle pas à justifier, par exemple, le report sine die des élections grecques, ou un gentil petit putsch par des colonels tout acquis à la cause bancaire ?

  15. Manuela

    Une émission intéressante pour qui veut entendre des paroles d’Islandais: Nous autres

© 2012 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.