LES LIMITES DU DROIT À L’ERREUR

Tous ces braves gens, Mme Lagarde du FMI, M. Mody du FMI, qui nous affirment aujourd’hui que les politiques d’austérité étaient d’abominables erreurs, auraient-ils la bonté de nous dire pourquoi ils ont cautionné ces abominables erreurs pour commencer ? les personnes qui leur expliquaient il y a quatre ou cinq ans déjà qu’il s’agissait d’abominables erreurs étaient après tout relativement nombreuses.

Je sais que le droit à l’erreur est une valeur sûre parmi ceux que les hebdomadaires français à grand tirage ont eu la générosité de qualifier au fil des ans d’« intellectuels » (anciens thuriféraires de l’Union soviétique, du néo-conservatisme états-unien, de l’Iran khomeiniste, j’en passe et des meilleures…), mais quand même…

Partager