96 réflexions au sujet de « JE SUIS CHARLIE »

    1. On est KO,c’est vrai mais pas pour longtemps.ILS N’ONT PAS GAGNE!!!!!! Charlie hebdo va continuer.On doit tous l’aider.

    2. Communiqué du NPA. Une folie barbare et réactionnaire

      L’attaque du siège du journal Charlie Hebdo provoque l’indignation et la colère devant une telle violence aveugle et meurtrière contre des journalistes, des salariés. Elle vise à semer la terreur, contre la liberté d’expression, la liberté de la presse au nom de préjugés réactionnaires et obscurantistes.
      Nous avons souvent eu l’occasion de nous engager, de débattre, voire de polémiquer avec les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo, et avec qui nous avons eu des combats communs.
      Le NPA adresse sa solidarité aux proches et familles des victimes, aux journalistes, aux salariés de Charlie Hebdo.
      Mais nous ne serons d’aucune union nationale avec les apprentis sorciers qui jouent avec le racisme, attisent les haines contre les musulmans, les étrangers, ou se servent de cette affaire pour mettre en place de nouvelles lois liberticides. Ils portent une lourde responsabilité dans le climat xénophobe et délétère que nous connaissons aujourd’hui.
      Les uns et les autres sont des ennemis de la démocratie, de la liberté, des ennemis des travailleurs, des classes populaires, les ennemis d’un monde de solidarité.
      Le NPA appelle à manifester sa solidarité avec Charlie Hebdo à 17h Place de la République.

      Montreuil, le 7 janvier 2015

  1. Je ne sais pas si c’est comme en 14, ou dans les années 30, mais malheureusement c’est le
    retour de la barbarie la plus odieuse sur notre sol.

    1. « sur notre sol » effectivement, parce qu’à l’exterieur ça s’est toujours très bien porté et avec notre complicité plus ou moins active suivant les pays…

      Permettez moi d’ailleurs d’avoir AUSSI une pensée pour les 40 yemenites assassinés aujourd’hui meme par d’autres islamistes, meme si eux n’auront droit qu’à 2 lignes dans une depeche AFP dans le meilleur des cas, et eux c’est pas tous les 15 ans qu’ils subissent un attentat de ce genre mais tous les 3 jours… A force de jouer avec le diable, il est revenu nous mordre les fesses…

      1. Le diable c’est toujours les autres ….
        nous oublions que nous sommes des hommes et que les agissements des uns furent ou sont les nôtres .

      2. D’accord avec vous, nous ne vivons pas dans un monde de bisounours.
        Notre pays participe ou mène des guerres contre des mouvement islamistes, en Afrique,au Moyen-Orient,en Afghanistan,etc…
        Il est certain que cela ne nous fait pas que des amis,
        Ces gens, sont, de leur côté, en guerre contre nous. Rien de tel que la guerre pour faire oublier tous les problèmes de fond que nos dirigeants,ne peuvent, ou ne veulent pas résoudre.

  2. Il y a une limite à partir de la quelle l’information devient spectacle.
    Il y a ce qu’on sait, souvent très peu, et les spéculations, souvent basées sur les émotions (pour les apaiser ou les créer).
    S’il vous plait, ne tombez pas dans le piège du sensationnalisme.

  3. Un acte terrible commis, au contraire de ce qui s’est passé avant Noël en France, par des personnes psychologiquement responsables et très bien entraînées. On ne disparaît pas si facilement des radars après de tels agissements.
    Probablement des islamistes intégristes français formés on ne sait où, par on ne sait qui ( peut-être en Syrie ou en Libye ), mais la probabilité d’un attentat sous « faux drapeau » ne peut être complètement écartée dès le départ.
    Espérons que les souffleurs de haine ne seront pas majoritaires à se faire entendre dans les médias dominants.

  4. Epoque terrifiante ou l’humanité se précipité vers l’abîme … Que faire ? Je crains que notre planète
    s’éteigne, que le 1% de ceux qui détiennent le pouvoir (la richesse…) ne soit précipité lui aussi dans cet abîme, inéluctablement !

  5. mais charlie c’est exactement comme votre trilogie des pyromanes, et depuis de nombreuses années, ils en ont fait commerce jusqu’à l’ecoeurement, organisant des tirages supplementaires quand ils publiaient des caricaturistes d’extreme droite a base de sodomie de Mahomet. Chiffre d’affaires explosé cette année là…

    Ca ne merite/justifie evidemment pas une seconde de se faire flinguer par des demeurés,
    mais malheureusement c’est tout sauf une enorme surprise…

    et donc c’est pas forcément le truc à dire aujourd’hui mais comme vous disiez aucune cause ne justifie le mensonge, non je ne suis pas charlie, pas une seconde je me sens une affinité avec ce qu’est devenu charlie sous val puis continué sous Charb, un truc tres mediocre qui ne faisait plus rire que les beaufs et les frontistes…

    En esperant probablement en vain que tout le monde descende de son char de guerre, je peux quand meme adresser sincerement mes condoléances.

    1. Je n’aimais pas non plus ce qu’était devenu Charlie Hebdo, depuis Val en particulier.
      Mais rien ne peut justifier, en aucun cas, des actes de violence extrême, à caractère fasciste (quels qu’en soient les auteurs), tels que ceux qui ont été perpétrés aujourd’hui.

    2. Je me retrouve dans ce post. « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. » (Pierre Desproges)…

      Rien ne peut justifier… ben si: le fanatisme, lui même engendré par l’exclusion elle même engendrée par notre système capitaliste mondialisé des rentiers. C’est toujours lui le coupable, en fin de compte.

      1. Je considère également qu’il faut mettre un terrible bémol à l’émotion. Je suis ému, moi aussi, par ces morts, par ces auteurs que j’ai lu avec plaisir il y a bien longtemps. Mais il faut imposer un bémol contre la mise en spectacle (tant d’images… tout en disant qu’on en supprime), la dramatisation (comparer avec le 11 septembre, selon La Libre), la surenchère (Hollande parlant de « héros », obligé de faire mieux que Sarkozy qui a réagi le premier… ).
        La remarque de Paul Jorion sur les trois délirants qui ont été médiatisé à outrance ces jours derniers, venait bien à son heure.
        Et je vais en choquer beaucoup sans doute. Mais si on était pas intervenu en Irak sur des photos mensongères, si on était pas intervenu en Lybie sous la pression de Sarkozy et BHL), si on n’avait donc pas répandu des armes dans des états destructurés, et si de plus des dirigeants laïcs tenaient encore ces deux Etats, même en s’appelant Sadamm Hussein et Anouar Kadhafi, on ne serait sans doute pas dans une situation si explosive. Mon émotion est aussi de la colère.

      2. @chabian 7 janvier 2015 à 22:45
        « les trois délirants » dites-vous..cela me dérange un peu, Zemmour n’a pas à être mis dans le même sac qu’un philosophe ou un romancier. Onfray est un philosophe athée qui interpelle toutes les religions, Houellebecq un romancier de talent encensé par le regretté Bernard Maris.

  6. Je partage avec vous tous une immense tristesse et un profond désarroi.
    Cabu, Wolinski et vos amis : quelle sale blague vous nous faites, des drapeaux en berne sur l’Élysée et les palais officiels de la République ! Votre anti-conformisme sera donc allé jusque là…
    Mais c’est vrai, vous étiez aussi parmi les meilleurs de notre république.

    Vous nous manquez déjà et irrémédiablement comme Cavanna ou Coluche pour nous aider à vivre dans ce monde devenu fou.

  7. A l’époque de la polémique sur les caricatures, mon parti était celui d’y voir une insulte aux musulmans, plus que l’exercice d’une liberté d’expression. On m’a pris alors pour un intégriste.

    Aujourd’hui, je reste à penser qu’il s’agissait d’une grave erreur, tout comme la loi concernant le voile islamique, et les débats qu’elle a suscités.

    Je suis dans la peine de voir ainsi partir des hommes, que j’appréciai par ailleurs. La pensée de Bernard MARIS est un de mes points cardinaux. CABU, c’est mon enfance.

    Je condamne évidemment cette violence, mais malheureusement, je ne suis guère étonné.

    Je crains que ces caricatures deviennent un totem revendicatif, pour légitimer l’action de ces journalistes.
    Pour rappel, lors du passage de la Présidence de l’UE au profit de l’Autriche en 2006, des images des présidents des grandes puissances occidentales, à connotation sexuelle, avaient été placardées dans les rues des villes autrichiennes. Celles-ci ont vite fait l’objet d’une censure.
    A comparaison, c’est quand même moins insultant que si on les avaient bardés d’une kalachnikoff dans une main et d’une bombe dans l’autre. Et pourtant…Censure là.
    Le temporel et le spirituel ne font qu’un chez les musulmans. Caricaturer Mahomet, c’est caricaturer nos présidents.

    1. Et puis ?

      Nos présidents se font caricaturer tous les jours, pas de Gestapo à la nuit tombée, non ?
      Les fascismes détestent l’humour, il décrédibilise leurs messages.
      Pour autant, faut-il arrêter d’en rire au risque d’exciter les barjots ; ces psychopathes ont déjà « la haine ».

      Foutons-nous d’eux encore et encore !

      1. Eliot,

        Et puis? Si on censure en Europe des malheureuses photos montage de cul de nos présidents, et que les hebdomadaires satyriques font par ailleurs leur chou gras en représentant un guide religieux de premier ordre dans toutes les postures les plus humiliantes, c’est qu’il y a plus qu’un léger problème de tolérance.

        Oui on se fout de la gueule de nos politiques. Mais ça reste dans un cadre déterminé. Et quand le rubicond est franchi on sait punir, ou passer le balai.

        Avec Mahomet, les organisations musulmanes manifestaient leur réprobation, et tout un pan de la population rétorquait liberté d’expression. Du coup, les journaux satyriques en remettaient une couche, et un bras d’honneur aux musulmans par la même occasion.

    2. « Le temporel et le spirituel ne font qu’un chez les musulmans. »
      Ce sont des phrases comme celle là, en réaction à un évènement de cette nature, qui font regresser la société.
      Mais bon, vous qui n’êtes pas emballé par la démocratie.

  8. Triste et touché en plein cœur , Cabu étant originaire de ma ville dans laquelle est prévue une expo sur Pierre Dac en collaboration avec Cabu justement …

  9. Dieu et ses fous assassinent la liberté .

    Le veau d’or assassine la vie .

    Les dix balises suffisent elles à les renvoyer tous au musée des horreurs inutiles ?

  10. Beaucoup de gens son choqués / abasourdis, mais pas moi. En effet, cet événement effroyable s’il en est, est une des résultantes selon moi de la décomposition de la république laïque qui a laissé tomber des valeurs qui avaient du sens et acquises de hautes luttes (liberté égalité fraternité éducation), au profit de cette mondialisation libérale qui nous vient des anglo-saxons qui foutent le bordel partout où ils passent pour assurer leur suprématie, détruisant ainsi des équilibres millénaires. (pour faire court) Qui sème le vent récolte la tempête… Condoléances aux familles concernées.

  11. Allez, toutes les rédactions de France mettent une caricature de Mahomet en « une » demain matin :

    Chiche !

    (mais c’est plus risqué que de cliquer sur « je suis charlie »….)

    1. c’est surtout plus cretin. Maintenant rien ne vous empeche de charger votre Famas et d’y aller si ça vous démange. Mais ce n’est pas ici que vous recruterez.

      1. Voilà, Gagnot/Rototo je crois que le débat est posé là très simplement :

        Se laisser conduire gentiment, pas à pas, guidés par la peur jusqu’à…Dieu sait où (et encore)

        Ou bien, crier, hurler, et ne rien laisser passer, ne pas oublier combien la religion nous a couté…

        Exister.

      2. @Thomas 7 janvier 2015 à 19:29

        Voilà, Gagnot/Rototo je crois que le débat est posé là très simplement :

        Se laisser conduire gentiment, pas à pas, guidés par la peur jusqu’à…Dieu sait où (et encore)

        Ou bien, crier, hurler, et ne rien laisser passer, ne pas oublier combien la religion nous a couté…

        Oui, mais encore faut il distinguer victimes et coupables.
        Et pour vous aider, voici le déroulement de l’Histoire:

        Des allumés entendent dominer le monde car ils ont inventés des armes plus efficaces que les autres, qui bien souvent ne demandaient que à ce qu’on leur foute la paix.
        Ces allumés se déclarent propriétaires de tout ce qu’ils parviennent à conquérir, et en particulier des ressources les plus précieuses, ou qu’elles soient.
        Ils ignorent sciemment l’existence des humains qui ne partagent pas leur façon de voir les choses, et vont semer le bazar chez eux, en particulier s’il y a, par exemple, du pétrole à siphonner.
        Grâce à ce pillage organisé, le niveau de vie de nos joyeux allumés ne cesse d’augmenter alors que, dans le même temps, la ruine et la misère se répandent dans les contrées pétrolifères, et pas seulement. Misère accentuée par le fait que d’autres allumés aident les nôtres (car il s’agit de nous, occidentaux qui répandons la « démocratie ») à piller leur propre pays.

        Certains habitants de ces régions dévastées, s’en remettent à Dieu (comme chez nous en pareilles circonstances), mais faute de pouvoir se construire un avenir sur Terre (contrairement à nous), envisagent de rejoindre directement le paradis céleste, pour défendre leur Dieu.

        J’espère avoir rétabli une certaine vérité, et voyez que les pires allumés ne sont pas ceux que vous pensez.

      3. @Gagnot

        Deux choses :

        – Les questions en cause ici doivent se penser à l’échelle individuelle, sans faire appel à l’histoire, ni aux communautées concernées (sinon c’est mort) avec un ou deux principes universels comme guides (genre : respect de la personne humaine)

        – Erixe le Belge ou Ig ci dessous évoquent des cadres plus larges pour aborder ces questions et ils ont raison : On ne peut pas demander le respect de principes à l’intérieur de notre pays, si on les bafoue à l’extérieur. Nos actes doivent être cohérents.

        Mais on ne peut pas mélanger tout pour expliquer pourquoi on ne va rien faire.

        Maintenant, je vais arrêter de répondre, Rototo m’ayant quasiment traité de crétin, et vous qui m’expliquez que les victimes sont en fait les coupables…Vous n’êtes pas loin de penser, l’un comme l’autre « qu’ils ont eu ce qu’ils méritaient. finalement » ces dessinateurs…mais vous ne le dites pas ici, ça coincerai trop grave….
        Pas trouvé de qualificatif respecteux pour conclure.

    2. Le problème,c’est qu’on se prend une rafale pour une plaisanterie à deux balles,fini de jouer avec les amulettes.

  12. Au delà de la profonde tristesse que j’éprouve pour ces morts, tous ces morts, je me permets de vous relayer ici un message sous le titre  » Qui a tué les caricaturistes de Charlie Hebdo? »

    « RIB-Une fusillade terroriste a eu lieu au siège du journal satirique Charlie Hebdo
    ce mercredi au cœur de Paris : « des assaillants armés et cagoulés se sont introduits dans le bâtiment avant d’ouvrir le feu sur des employés au nombre desquels figuraient quatre des caricaturistes, ceux-là mêmes qui de part leur images anti Mohamed ont provoqué il y a deux ans de cela un tollé à travers le monde musulman « . pour quiconque lirait ces quelques lignes , au moment où la France est sous le choc, le doute ne peut persister : comme à chaque coup anti occidental, les musulmans,  » d’essence terroriste », et dont le nombre dépasse les 3 millions en France, se seraient laissés guidés par leur intact d’assassin, se vengeant d’intellectuels ( caricaturistes) qui n’exerçaient après tout que leur droit le plus élémentaire en démocratie à savoir celui de l’expression. cette conclusion assez hâtive se heurte toutefois à une réalité qui elle, n’est pas aussi simple t : les 11 victimes de l’attentat terroriste de ce mercredi ont vus des hommes armés de lance-roquettes et de mitraillettes s’introduire dans leur bureau, d’ouvrir le feu sur eux, de tirer , de se sauver , de laisser derrière eux un bain de sang ….dans la foulée, les écoles, ont fermé, les gens ont déserté les rues , la police voire l’armée s’est mise en état d’alerte; les français terrorisés se sont cloitrés chez eux par crainte de devenir la prochaine cible; certains dires font même part de la mise en état d’alerte de l’armée , de l’aviation française pour défendre le pays contre toute éventuelle frappes terroristes …. bref pendant quelques heures Paris est devenu Damas, Tripoli, Beyrouth, Bagdad, et les français, des syriens, des libyens, des libanais , des irakiens ! depuis 2011, la France sarkozyste , puis hollandaise, s’est engagées dans une entreprise nauséabonde de soutien explicite au terrorisme wahhabite, le même qui entache le nom même de l’islam. par simple appât de gain, pour quelques milliards de pétrodollars, les ministres français ont fait de Riyad et de Doha , leur temple ,tournant le dos aux idéaux que la France non américanisée des années 50 60 défendaient encore ! Paris a voué aux gémonies la Syrie , ce pays dont la population lui vouait elle, amour et intérêt et respect.. la France a voulu la tête d’Assad et avec elle , la fin de l’Etat nation syrien : elle l’a voulu et elle a fait tout pour: la pseudo coalition nationale, ce cocktail d’assassins, de vendus, de terroristes a trouvé en France son meilleur refuge; les traitres à l’Etat syrien ont été hébergés sur le sol français , la France a favorisé le trafic d’armes à destination des terroristes takfiris et s’est ligué systématiquement sur la ligne belliciste d’une Turquie né ottoman, d’un Qatar fou des Frères et enfin d’une Arabie assoiffé du sang des non wahhabite… la France s’est rendue complice des atrocités commises tour à tour en Libye, en Syrie, en Irak … alors qui a tué les caricaturistes de Charlie Hebdo? le réponse est dans la question….  »

    Je me disais qu’il faudrait décompter les morts d’aujourd’hui, en Syrie, Irak, Yemen, Afganistan, Palestine, Donbass, Libye, d’aujourd’hui, hier, demain, vous voyez je n’ai pas le courage, pas le courage.

    1. Tout à fait d’accord,et les libertins de Charlie déicides dans leur ADN,pyromanes,morts dans les flammes..amen.
      Leur liberté d’expression sera l’aliénation de la nôtre,patriot act, version française.
      L’ordre républicain aura raison de notre futur ex modèle,la guerre ,c’est la paix,etc…Bonjour Orwell

  13. Triste époque, c’est dingue comme le monde change radicalement en peu de temps.
    J’ai cessé d’acheter Charlie depuis les caricatures de Mahomet, cela me paraissait trop rude pour faire sourire alors qu’on cherchait à éviter un choc des civilisations. Je pensais même que les ventes baisseraient avec ces sarcasmes sur les plus fragiles, alors qu’au contraire les ventes explosaient à chaque pique contre l’intégrisme, qui ne prospère que par le contrôle et le maintien dans l’ignorance d’une population. Pour certains, Dieu permet d’accepter la dureté de la vie et l’absence de justice dans ce monde.
    Ce qui m’avait frappé il y a quelques années, c’est quand un intégriste religieux américain brûlait un Coran aux USA, des musulmans du monde entier brûlaient le drapeau américain. Dialogue de sourds, de fous furieux pourtant si semblables. Une planète qui paraît alors si petite, si fragile.
    Il n’y a plus le droit à l’insouciance pour ne pas froisser d’autres personnes, même au bout du monde. C’est comme ça.
    Il est urgent de permettre à chacun une vie décente, dans les quartiers et les pays pauvres, ce qui passe par l’éducation et du travail.
    Souhaitons que justice soit faite, pour les familles et pour tout le pays. Il faut avoir ces assassins vivants, pour comprendre.
    Enfin, simple constat, je crois qu’il est temps de légaliser le cannabis pour cesser de financer l’islamisme. Et ne pas compter sur la videosurveillance pour notre sécurité.

    1. De l’éducation et du travail, vous avez tout dit!
      Ce soir, bien que blasé par tout ce que je vois et entends depuis de nombreuses années, j’ai peur pour mes enfants.
      Si jeunes et déjà confrontés à l’effroyable réalité du monde qui les entoure et les attend.
      Mais qu’avons-nous fait? Comment en sommes-nous arrivés là?
      Nous venons de célébrer 2015! Or il semble que rien n’a vraiment changé. L’illusion de la prospérité partagée nous avait peut être fait oublier la réalité du monde et de l’humanité.
      Triste monde, triste humanité, vraiment. Bonne chance à vous, les ptits!
      Et sinon, courage aux parents, quelles que soient leurs confessions, qui pensent que transmettre à leurs enfants certaines valeurs morales et les élever dans le respect de leur prochain ait encore un sens de nos jours.
      PS: je suis athée.

  14. Bonjour

    Comment certains osent-ils parler de « piège du « sensationnalisme » quand des fascistes quelle que soit leur origine assassinent des journalistes ?
    Charlie Hebdo n’a jamais été ma « tasse de thé » mais j’aimais certains dessins politiques de Wolinsky.
    Je vous rappelle que le programme du Conseil national de la Résistance au sujet du paragraphe II : les mesures à appliquer dès la libération du territoire étaient dans son article 4 :
    Afin d’assurer l’établissement de la démocratie la plus large en rendant la parole au peuple français par le rétablissement du suffrage universel ;
    – la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression
    – la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères,
    – la liberté d’association de réunion et de manifestation
    -l’inviolabilité du domicile et du secret de la correspondance
    – le respect de la personne humaine
    -l’égalité absolue de tous les citoyens devant la loi. »
    Texte datant de mars 1944 mais qui n’a pas pris une ride.

    Cordiales salutations Eliane CHAPONIK

  15. Les mots manquent..
    La peine est grande..face a une telle barbarie tuant nos éternels, espiègles et talentueux adulescents humoristes qui égayèrent nos existences.
    Le mal vient de loin..
    Replacons les lumières et les moyens au cœur de notre civilisation pour lutter contre les inégalités faisant de marmots nés ds la violence du racisme de classe des barbares a l age adulte.

  16. Non, je ne suis pas CHARLIE.

    Mais cette bande, c’étaient des enfants, et de ma famille. Des sales gosses qui aimaient barbouiller de caca tout ce qui était sacralisé. Je ne fais pas cela, moi, ou très rarement, mais j’aimais parfois qu’ils le fassent, et surtout, toujours, qu’ils puissent le faire. Je les aimais.

    Cabu surtout, dont le talent m’éblouissait. Cabu tout tendre, humble, si gentil, un homme plein de grâce, vraiment, tué pour des pitreries de gosse, comme une bête que l’on hait. Et tous les autres, de ma famille…

    Je ne suis pas CHARLIE. Chialer, seulement.

  17. Simplement des frissons lorsque je vois ce que les hommes peuvent faire; simplement des larmes au coin de mes yeux face à ce massacre de la liberté; simplement de la peur pour l’avenir de nos enfants.

  18. La satire blesse mais ne tue pas.
    L’humour est avant tout basé sur le comportement d’autrui et révèle la reconnaissance de l’existence et de la différence de l’autre même si c’est en s’en moquant. C’est un marqueur de doute.
    Une caricature ne peut atteindre les symboles d’une foi, Elle n’atteint que les dépositaires de cette foi, elle les choque et les blesse et ils peuvent se sentir insulter comme le serait quiconque cible de réflexions pas toujours charitables qui font rire l’entourage. La plupart répliqueront sur le même mode, mais certains peuvent tuer pour cela mais sont rarement considérés comme des êtres sain d’esprit, intégrés -même divergents- dans la société, appartenant à la famille humaine riche de ses différences et de ses doutes qui ne sont que l’origine de l’humour. Éliminer l’humour, c’est tuer l’Homme. Certains veulent le faire, pas moi.
    L’on disait que le rire était le propre de l’homme, le meurtre est le sale de ceux qui n’en sont plus.

    1. @ jobo

      La satire blesse mais ne tue pas.

      Croyez-vous que les grands massacres du XXe siècle auraient été possibles sans une préparation psychologique de masse de diabolisation de l’autre, entre autre par la caricature de presse ?

      1. C’est vrai que perso, la presse satirique, les caricatures, y-compris Charlie, voire le Canard, ça m’a toujours foutu comme un malaise. On sature très vite.

  19. Il m’arrive d’emmener des scolaires sur l’ancien front de la Grande Guerre. Je ne manque jamais de leur faire voir un cimetière militaire français avec ses stèles musulmanes. De leur rappeler que les survivants ont été victimes d’injustices une fois rentré au pays, de même que leurs successeurs de la Deuxième Guerre mondiale. Comment l’amertume de l’injustice s’empile de générations en générations, des tranchées aux cité ghettos d’aujourd’hui. Que l’amertume qui s’accumule peut conduire à la révolte ou à la haine.
    http://blogs.mediapart.fr/blog/patricjean/070115/charlie-hebdo-refusons-la-guerre-civile

  20. Paul,
    La réserve et la responsabilité n’excluent pas la réflexion et son expression. Surtout celle-ci d’ailleurs en ce moment tragique.
    En tant qu’ex-humanitaire, ayant côtoyé la barbarie humaine en Afghanistan et ailleurs, je refuse de me taire ou de m’auto-censurer. Au nom de ceux que j’ai vu humiliés et mourir (quel que soit le côté d’ailleurs).

    Ceci n’est d’ailleurs pas une condamnation ou un jugement sous le coup de l’émotion ou de la colère. Mes opinions sont modérées, mais elles sont fermes.

    Comme en France en 1905, j’en appelle à un large débat entre musulmans de toutes origines, ainsi qu’entre laïcs et acteurs des autres religions mais dans une moindre mesure, pour qu’en ce pays des Lumières émerge enfin un Islam modéré. Sur la nécessité de dissocier le religieux et le politique.

    Que ce soit structuré, identifié, issu des musulmans eux-mêmes, pour que l’on puisse enfin distinguer ceux qui prône la paix et le respect de la vie humaine de ces assassins qui viennent d’essayer de tuer la liberté d’expression et qui cachent leurs crimes en se dissimulant derrière 1,5 milliards de gens sincères, espérant les entrainer avec eux.

    Cela ne peut avoir lieu qu’en France. Et cela doit se faire maintenant.

    En France parce qu’elle a une tradition laïque et républicaine, parce qu’elle est le pays de la liberté, parce qu’ailleurs les conditions sociales, culturelles, démographiques ne sont pas ou plus réunies.

    Et maintenant, parce que c’est le moment ou jamais, que si on attend encore trop longtemps il sera peut-être trop tard. Il y a une ligne de fracture qui est exploitée par des fanatiques qui savent très bien ce qu’ils font.

    Allahu akbar, Il n’y dieu que Dieu et Mohamet est son prophète.

    Tout ceci nous détournant de l’essentiel. A moins en fait que nous ne soyons en plein dedans, c-à-d certains ne pouvant atteindre leur véritable ennemi (la concentration des richesses et les déséquilibres qu’ils provoquent), ils expriment leur frustration envers des victimes expiatoires : un islam vu comme une menace identitaire d’un côté, un occident dégénéré et sans valeurs de l’autre. Tout ça sur fond de raréfaction des ressources, de complexification extrême de la société et de démographie galopante.

    Cette analyse doit être faite dès maintenant. En France. Et cela ne peut être fait que par ceux qui sont concernés parce qu’il impossible d’imposer quoi que ce soit dans ce domaine.

  21. Je reprends la pensée entendue dans la bouche de Bernard Pivot, pensée qui était la mienne aussi depuis ce midi : j’imagine le Grand Duduche avec ses yeux d’adolescent de 70 ans grands ouverts en train de regarder l’autre pointer sa kalachnikov sur lui… Je n’arrive pas à me débarrasser de cette vision…

  22. il y a deux trois jours P Jorion ecrivait qu’à force d’allumer des mèches ça allait péter …
    mais ,en même temps , d’un seul coup , Zemmour,Houellebecq Dieudonné et al
    ces débats à la con c’est dépassé ,
    le ronronnement pré-électoral francofrançais ( alors on augmente un peu des taxes mais pas trop , on demolit mais pas trop le code du travail , est ce que Hollande chauffe la place pour Juppé ou Bayrou , les coups de menton de valls le fn un virus atténué ou pas etc etc ) etc tout cela devient totalement obsolète !
    le Réel revient en force aujourdhui des journalistes caricaturistes sont tués demain qui ?,
    la grèce peut ne pas rembourser : l’EU est elle autre chose qu une zone de libre échanges commerciaux ? , des puissances tierces , des multinationales peuvent profiter du chaos ambiant pour un sauvequipeut totalement égoiste (par exemple CitiGroup qui propose de démanteler JPMorgan il y a encore un an cela n’aurait pas été imaginable ) .
    médiocrité et pusillanimité sont à proscrire dèsormais si on veut limiter la casse …
    RIP Charlie
    canal audio « bloody sunday  » U2
    http://www.youtube.com/watch?v=JFM7Ty1EEvs

  23. En 1914 on a abattu Jaurès, pour faire taire les voix anti-guerre.
    En 2015 on a abattu Charlie Hebdo, pour faire taire les vois anti-cons…
    L’analogie entre les deux faits ? L’Un comme les Autres voulaient nous garder les yeux ouverts et nous faire réfléchir.
    Comme en 14…

  24. Ce soir, comme des millions d’autres, mes premières pensées vont évidemment aux victimes et à leurs familles.
    Mais ce que je ressens est aussi un sentiment d’urgence, celui du combat. Pas pour une guerre entre civilisations, n’en déplaise à certains. Un combat pour un monde plus humain, plus solidaire, plus fraternel, plus tolérant, avec plus de justice. C’est le seul moyen de combattre la barbarie et les totalitarismes, tous les totalitarismes. Que les extrêmes prospèrent sur des sociétés en voie de désagrégation est une leçon de l’histoire que l’on ne devrait jamais oublier. S’il s’avérait que les coupables soient nés en France et qu’ils se soient laisser séduire par ces discours totalitaires ne serait malheureusement qu’un rappel tragique de plus.
    Que les premières victimes aient été des gens qui symbolisaient l’irrespect, la dérision et la liberté d’expression sans limite aucune me semble significatif. L’humour et la dérision sont intolérables pour tous ceux qui sont détiennent une vérité absolue et qui veulent l’imposer à tous.
    Non, les boute-feus porteurs d’un virulent discours anti-islamiste n’auront pas été les premiers visés. Leurs anathèmes renvoient une même intolérance radicale. Ils sont les indispensables combattants en vue de la guerre civile dont certains rêvent pour pouvoir enfin imposer leurs vérités.
    Le combat continue.

    1. J’ai du mal à suivre la chicane à la fin (« pas été les premiers visés,…. leurs vérités »).
      Explication de texte ?

      1. Les boute-feus évoqués par Paul ont aussi leurs vérités qu’ils voudraient imposer à tous. Et de tels attentats renforcent leurs discours. Il y aura d’autres attentats mais commencer par Charlie ne doit rien au hasard.

    2. Ecoutons le Grand jacques

      Quand on n’a que l’amour
      A offrir à ceux-là
      Dont l’unique combat
      Est de chercher le jour
      Quand on n’a que l’amour
      Pour tracer un chemin
      Et forcer le destin
      A chaque carrefour
      Quand on n’a que l’amour
      Pour parler aux canons
      Et rien qu’une chanson
      Pour convaincre un tambour

      Alors sans avoir rien
      Que la force d’aimer
      Nous aurons dans nos mains,
      Amis ! Le monde entier !!!!

  25. Aujourd’hui je me sens triste, je suis passé devant ma Mairie où des centaines de personnes se recueillaient. C’était ma place. Aujourd’hui c’est une énergie de vie qui a été attaqué: la liberté. Une force qui permet à chacun d’évoluer, une force qui protège du doute existentiel.

  26. Ces événements ignobles me font penser aux « années de plomb » durant la stratégie de la tension en Italie, il y a quelques années déjà, comme si cela était hier…
    Tiré du Wiki:
    La « stratégie de la tension » (en italien « strategia della tensione ») est une expression couramment employée pour désigner une théorie expliquant les troubles politiques violents que l’Italie a connus au cours de la période dite des « années de plomb » (1964 à 1980). Cette période a été marquée par des attentats dont certains, notamment l’attentat de la gare de Bologne en 1980, ont été l’œuvre de groupes néofascistes parmi lesquels Avanguardia Nazionale, les Noyaux armés révolutionnaires ou certaines personnes liées au Movimento Politico Ordine Nuovo. Selon la thèse de la « stratégie de la tension », une partie des actes commis visaient à susciter délibérément un climat de violence politique, dans le but de favoriser l’émergence d’un État autoritaire. Pour l’universitaire Donatella Della Porta, il s’agissait de « la manipulation en sous-main par le gouvernement de groupes politiques radicaux afin de provoquer des débordements qui favoriseraient aux yeux de l’opinion publique des politiques autoritaires ».

    1. Oui bien sûr, Gladio, les infiltrés, Moro, P2, tout ça tout ça, mais y’avait surtout pendant ces années de plomb des milliers de jeunes connards et connasses qui s’engageaient (pour de bon!) derrière les assassins des BR en Italie, de la FAR en RFA ou, plus marginalement, d’AD ici. Tain, quand on y repense… quelle connerie, mais quelle connerie.
      Tiens, juste un nom: Klaus Croissant. De quoi sourire aujourd’hui, jaune, mais sourire. Pourtant à l’époque, en 78, me rappelle, c’était une Affaire d’État, tout le banc et l’arrière-banc de la gauche de programme commun mobilisé pour ce triste sire, cette pourriture… Quelle ironie.

  27. Et pourtant sur toutes les mairies de France on peut lire ces trois mots : Liberté Egalité Fraternité

    La Fraternité semble une valeur oubliée, un peu désuète dans le pays des Lumières.

    C’est la Fraternité qui me semble atteinte aujourd’hui en plein cœur, bien davantage que la liberté d’expression.

    Il est urgent de remettre la Fraternité à l’honneur dans toutes les écoles et au sein de toutes les familles, en montrant combien cette valeur peut soulager la souffrance.

  28. Dans des commentaires plus haut, je vois le mot « barbare », « l’humour est le propre de l’homme » (c’est peut-être à un anthropologue de le dire + éthologue). Sur les réseaux sociaux, à travers des messages de solidarité touchant, je vois « chassons ces sauvages », « On va casser du bougnoul », jusqu’à la Marseillaise comme post… Que dire, que dire…

    D’un côté, il faut soutenir les gens morts aujourd’hui et voir la stupidité de l’acte de tuer qui montre bien que les agresseurs ne savent communiquer que par la violence: un moyen très efficace de persuader. Cependant, il ne faut pas céder.
    D’un autre côté, les mots « barbares », « sauvages » et d’autres moins fleuris ressurgissent comme à l’époque coloniale ou dans des contextes où on a chercher à chosifier le différent. Le barbare ou celui qui parle une autre langue, le sauvage ou celui qui est resté un être de nature, l' »arabe terroriste » ou celui qui terrorise l’Occident fragile économiquement et solidairement. Ce qui m’a fait chaud au cœur, c’est de voir autant de monde uni ! Même si, les populistes s’en frottent les mains « Hey, on l’avait dit ! », eux qui n’ont rien à proposer sauf à canaliser notre colère et la pousser pour les porter aux pouvoirs avec un régime de certitudes et de peur.

    La question que je me pose: qu’est ce que l’humour ? Quelle est la différence avec la moquerie ? Toucher à une religion, c’est toucher à l’existence de l’autre surtout si il ne vit que pour elle. Comme le disait un journaliste sur 28 minutes (Arte): on peut rigoler de tout mais en étant responsable, d’une façon intelligente. Le drame, c’est que les armes ont pris le dessus et ont répondu à la place des mots, des dessins, de tout autre geste.

    Arte mettait en titre: « La liberté d’expression menacée de mort ? » Interrogeons-nous d’abord sur ce qu’est la liberté d’expression (voir les textes de la Révolution Française) et ses limites/inconvénients/dans quelles circonstances… vaste débat philosophique les amis.

    Toutes mes condoléances pour les victimes et leurs proches.

  29. Ô comme nos coeurs sont lourds et pleins d’effroi ce soir!

    Aux dernières nouvelles, ce sont des natifs de France qui ont sombré dans l’atrocité.
    Ce qui signifie qu’ils ont été intégrés à l’école de la république pendant toutes leurs années d’enfance.
    A partir de quand notre système éducatif et social ,qui a drainé des milliards de francs puis d’euros pour éduquer a t’-il perdu sa propre trace et laissé ses enfants se perdre en quelle jungle?

    Je ne sais pas!

    Il sont été entraînés en Syrie à ce que l’on dit. Pourquoi ont ils cru que leur salut était là bas, sur les terres que devraient traverser à bon prix les gazoducs qataris et saoudiens?

    Nos frères insolents sont morts ce matin. Emotikon règne ce soir. Qui sait? Qui dira les tiroirs et recoins d’où sortent les serpents?

  30. Je suis Charlie
    Tu es Charlie
    Il, elle est Charlie
    Nous sommes Charlie
    Vous êtes Charlie
    Ils, elles sont Charlie

    Stupeur totale.
    Ces obscurantismes féroces ont réussi à me faire chialer.
    A commencer par le départ des anciens qui m’ont accompagné dès mon adolescence, Pilote était ma lecture fétiche du jeudi, puis ce furent Hara-Kiri et Charlie pour une distraction d’adulte pour sortir la tête du guidon et enfin celui dont la disparition m’a horrifié, « Oncle Bernard » dont je dévorais les chroniques éco qui m’apportaient avant le blog de Paul des lumières claires et nettes sur l’économie et la crise, un véritable pédagogue.
    Je viens d’apprendre une autre disparition, celle de Fabrice Nicolino, irremplaçable, quelle perte pour l’écologie !

    J’ai suivi la soirée spéciale de Mediapart qui a accueilli un must de la liberté d’expression, de l’actu objective, les interventions étaient toutes remarquables et ouvertes à la réflexion, parfois inquiétantes (islam, choc civilisations, Patriot Act, …..). très émouvant aussi.

    Le rire est le propre de l’homme, pas celui des sous-hommes.

    Sur le fond, cela fait 5 ans que je déplore les discours de tous ces pyromanes qui par leurs fantasmes font monter les haines et instillent dans les cervelles fragiles, naïves, permissives un poison puissant. Au début quelques mails islamophobes anonymes (dont l’origine était évidente), puis l’emprise affichée, revendiquée dans les médias complaisantes et même l’étouffement.
    Et demain « parole libérée » ?

    Nous devons sans cesse dénoncer ces agitateurs de peurs et les raisonner si possible, les aider à faire la part du vrai et du faux, leur rappeler l’Histoire, la vérité.

    Et demain ? Pire ? Stigmatisation systémique ?

    1. Honoré, le dessinateur, lui aussi assassiné. Une pensée pour toutes les victimes de cet attentat et leur famille.

  31. C’est répugnant. Même les animaux ne font pas ça, ils disent faire cela pour la religion mais ça n’est qu’un prétexte. Je n’imagine pas le chagrin des familles, tout le monde doit réagir à cela.

    JE SUIS CHARLIE.

  32. Dans le fil d’info du Monde :
    « Les auteurs de l’attaque sont en fuite et activement recherchés par plus de 3 000 policiers. Ils ont abandonné leur voiture à porte de Pantin, au nord de Paris. Leur identité est connue, mais les services de police ne les dévoilent pas pour ne pas interférer avec l’enquête en cours. »

    Leur identité est connue, mais…

    Comment ça leur identité est connue ?

    Veut-on me faire comprendre qu’en quelques heures (comme le FBI…) on sait identifier les auteurs d’un tel acte mais qu’on ne sait pas prévenir cet acte ?

    J’ai toujours l’affaire Merah en mémoire…

    1. L’identification a sans doute été grandement facilitée par le fait qu’un des suspects semble avoir oublié sa carte d’identité dans le véhicule abandonné Porte de Pantin.

  33. Juste de la colère, vraiment de la colère.

    Cette invraisemblable, insondable, connerie humaine. Quel dieu dans cette boucherie ?

    Des larmes pour le gentil Cabu.

  34. La seule chose qui me soit venue l’esprit pour me recueillir a été d’écouter ce morceau de Mclaughlin :

    Comment les extrêmes peuvent-ils coexister à ce point ?

  35. Quand cessera t on de soutenir les financiers de sectes radicales pseudo musulmanes qui font leur miel de jeunes paumes occidentaux et qui sont les veritables chefs de daesh and co a savoir les monarchies petrolieres wahabistes qui financent violence et radicalisme en europe et en afrique. Boycotter psg propriete du qatar, manifester contre les relations inacceptables entre notre pays et ces etats totalitaires (bien plus que la russie) , voici les vrais reactions. Mais bon cela coute plus cher que de pleurer sur toutes ces vies gachees .

  36. D’une certaine façon, pour avoir grandi avec, j’étais Charlie.
    Je le suis toujours, c’est à dire que je trouve désormais, en moi un vide que rien ne viendra combler (d’ailleurs je ne le permettrais pas).
    Et je m’arrête là parce que ce soir j’ai trop mal pour dire des choses raisonnables.

  37. si seulement demain nos grands quotidiens nationaux (du figaros à l’huma en passant par libération , le monde et tous les autres.) avaient la bonne et digne idée de mettre à la une les caricatures pour lesquels nos pamphlétaires sont tombés….

  38. Qu’il s’agisse d’un attentat à la Anders Behring Breivik en Norvège ou à la Mohamed Merah à Toulouse, le bras armé du fascisme est en marche.
    Chez Nous,
    Chez Charlie
    à Paris….

  39. « Jouer avec des allumettes…Pour se faire mousser » écrivait Paul Jorion récemment, à propos de Zemmour, Houellebecq, et Onfray.
    D’accord avec lui, encore que pour Onfray, je trouve que c’est excessif, sachant que ce dernier a toujours été très critique envers toutes les religions, pas seulement la mahométane. On va me dire Charlie Hebdo c’est pareil, il a toujours été critique envers toutes les religions, certes, mais il y a manière et manière. Quand Charlie fait sa page de couverture avec un Mahomet dans une position scabreuse, et avec une étoile sur le c…, où un Jésus copulant avec Dieu, ou un autre avec un c… de juive, l’on ne peut pas dire que cela soit d’une très grande finesse.
    Un Etat laïque se doit d’empêcher les religions d’interférer avec la sphère publique, par contre la liberté d’expression, ce n’est pas vraiment, selon moi le droit de faire tout et n’importe quoi.
    Sur n’importe quel blog, il y a une modération. Les journaux satiriques, serait-ils dispensés de ce genre de contrainte ?
    Et je suis d’autant plus à l’aise pour dire cela, que je ne suis affilié à aucune religion, je suis donc dans la catégorie dite des athées. mais je ne pense pas que ce soit une bonne chose de provoquer, de choquer la sensibilité de gens qui sont d’authentiques croyants, quelle que soit leur religion. En tout cas, ça ne fait pas avancer les choses dans un sens positif. Surtout, lorsque cette religion est celle de communautés, avec laquelle l’histoire récente a laissé des cicatrices mal refermées.
    Effectivement, lorsque l’on joue aux allumettes dans une atmosphère saturée en vapeur d’essence, c’est forcément dangereux. La liberté d’expression, bien sûr qu’il faut la défendre, mais cela n’interdit pas de faire preuve de discernement, en fonction du contexte, et des circonstances, c’est aussi cela l’intelligence.
    Si tous faisions preuve de plus d’intelligence, sans doute de telles tragédies ne se produiraient pas.

    1. Pitié, laissez la liberté d’expression tranquille et en vie, ne rajoutez pas de la bêtise à la bêtise, ça serait comme les tuer une deuxième fois ! Vous pensez écrire un truc sensé ? Mais c’est juste horrible, ce soir, de lire ça Macarel, et si vous ne comprenez pas pourquoi, c’est triste pour vous, tant pis !

  40. Beaucoup de messages, de commentaires, de signe de soutien, partout : même dans l’horreur, il y a toujours un rayon de lumière. Il y a eu de la lumière, aujourd’hui, venue de partout, heureusement : malgré la tension, en dépit de la lourdeur de l’atmosphère, ce « nous sommes Charlie » était un vrai moment, comme une bouée de sauvetage, comme un filet d’air frais vivant. Un soutien et un réconfort : les cyniques ont été suffisamment peu nombreux pour ne pas nous les enlever.

Les commentaires sont fermés.