Piqûre de rappel : Si j’étais Elon Musk…, le 22 décembre 2015

Si j’étais Elon Musk…, le 22 décembre 2015

Elon Musk est le patron de la firme SpaceX qui a réussi hier à faire revenir de l’espace une fusée et à la faire atterrir verticalement en douceur (comme dans l’aventure de Tintin On a marché sur la lune).

Wikipédia nous dit encore ceci de lui :

Elon Musk (né le 28 juin 1971 à PretoriaAfrique du Sud), est un chef d’entrepriseingénieur et inventeur d’origine sud-africaine naturalisé américain en 2002 et actuellement installé à Los AngelesÉtats-Unis. Il est le PDG et directeur de la technologie de la société SpaceX, PDG, directeur architecture produit de la société Tesla Motors, et président du conseil d’administration de la société SolarCity.
Il est le fondateur de SpaceX et cofondateur de Zip2, PayPal, et Tesla Motors. Il a proposé un nouveau mode de transport baptisé Hyperloop, inspiré le rôle de Tony Stark joué par Robert Downey Jr. dans Iron Man, et exposé son souhait de contribuer à la colonisation de Mars.

Si j’étais Elon Musk, je n’écrirais pas les livres que j’écris, je ne parlerais pas de système socio-économique en bout de course : je parlerais plutôt d’une nouvelle Renaissance ; je n’évoquerais pas en permanence une espèce roulant à vive allure sur une voie conduisant droit vers l’extinction : je parlerais de conquête des étoiles et de la nécessité d’appuyer sur l’accélérateur.

Si j’étais Elon Musk, et que l’on m’explique qui est Paul Jorion, et que l’on me demande mon avis sur ce qu’il affirme, je dirais qu’il y a toujours eu des louseurs ou plus charitablement, des gens qui passent à côté des occasions qui se présentent, et que ces gens-là ont nécessairement une vision pessimiste de l’avenir.

Si j’étais Elon Musk, et que l’on me demande de donner un conseil à Paul Jorion, je m’adresserais à lui et je lui dirais : « Vous n’êtes pas très jeune sans doute, mais il vous reste encore un peu de temps devant vous pour vous joindre à la tâche exaltante qui a en réalité toujours été celle de notre espèce. Personne n’est condamné à être un louseur, tout le monde a la possibilité – même si cela demande des efforts considérables, et un peu de chance, sans doute, mais la fortune sourit aux audacieux ! – de se retrouver du côté des gagnants ! ».

Mais comme je ne suis pas Elon Musk, mais précisément Paul Jorion, je m’adresserais à lui en disant : « Monsieur Musk, vous avez raison à ceci près que le monde autour de vous est en train de rendre impossible à grande échelle ce que vous entreprenez à titre individuel. Je vous souhaite bien sûr de réussir, mais il vous faudra aussi utiliser une part considérable des moyens dont vous disposez et de l’influence qui est la vôtre, pour empêcher que la dévastation ne l’emporte et pour cela apporter votre contribution personnelle à un changement radical du système socio-économique qui est le nôtre, et qui lui, signifie la mort pour tous, et malheureusement à brève échéance ».

Partager