FLASH SPÉCIAL Crise de la dette publique US : « Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit… »

2 août 2011 par Paul Jorion | Print FLASH SPÉCIAL Crise de la dette publique US : « Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit… »

Mon billet « Bush III », du 16 mai 2009

La teneur de la proposition votée au Congrès
Un ordre monétaire international
La situation économique aux Etats-Unis : au bord de la récession
Le risque de dégradation de la dette US existe toujours
Il y a toujours des fossoyeurs quand un système s’écroule

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
 

139 commentaires

  1. dissy

    Obama: la trahison…no I can’t !!

    Le “deal” d’Obama: la grande déception des “libéraux” américains.
    http://blog.lesoir.be/lalibertesinonrien/2011/08/02/le-deal-dobama-la-grande-deception-des-liberaux-americains/

    • Arlequin

      et dès la fin des années 70 la section économique du PCF (à laquelle je participais) annonçait UNE CRISE PROFONDE DURABLE ET GLOBALE…

      • jducac

        @ Arlequin 2 août 2011 à 14:17
        Vous aviez lu le rapport du Club de Rome et vous ne vouliez pas y croire parce que c’était un coup monté par les capitalistes, ces spécialistes de la gestion et de l’exploitation du capital.

        Y croyez-vous aujourd’hui ?

  2. kain

    Excellente remarque sur la politique du pire

    c’est exactement ce que je soutiens. à l’heure actuelle, le système étant tellement au bout du rouleau et les solutions globales et réelles sont tellement impossibles à appliquer qu’il faut conserver cette politique

    pousser à bout les peuples, les priver de plus en plus pour qu’enfin ils se réveillent (phénomène du centième singe) et que collectivement on puisse enfin envisager d’autres formes de sociétés, d’économies qui sera profitable aux jeunes générations et aux futures

    malheureusement, il y en a encore qui pensent que le système peut être sauvé et envisagent des politiques plus modérées, plus « vertes » et même si je trouve l’idée intéressante je ne peux m’empêcher de constater l’échec de telles politiques qui sont de toute manière dirigées par des « besoins » économiques. quand on regarde à quel point des gouvernances « sociales » sont désastreuses pour l’Espagne, la Grèce on se rend compte qu’il en sera de même pour la France

    et cela c’est sans prendre en compte la réalité mondiale d’un système qui ne tient plus compte des nations de manière individuelle mais de manière globale… donc il est impossible de toucher à une économie, un système dans un pays sans que ceci n’ai de répercussions sur un autre

    bref, on est au bout d’un système, celui-ci s’effrite de plus en plus et la chute des dominos s’accélère. soyons intelligents et essayons de ne pas paniquer (individuellement l’être humain est intelligent mais en masse il est très con…)

    • Nicks

      C’est précisément quand les gens raisonnent individuellement que les catastrophes arrivent. Nous vivons aujourd’hui et entre autres, une crise de l’individualisme…

      • chesnes

        Tout à fait d’accord / tous ensembles on peut / cela suppose de faire confiance au citoyen lambda / je pense que nos élites nous prennent pour des imbéciles / tous ces gens soit disant intelligent qui gouvernent nos pays soit disant démocratique depuis plusieurs décennies on voit le résultat ….
        Nous avons depuis très peu de temps une décennie ou deux les moyens d’une véritable démocratie,
        Allez en route /

      • aurel

        @nicks

        comment expliquer alors les meurtres de masse perpétrés par les foules durant les grandes heures des fascismes supranationaux ?

        moi j’aurai tendance à dire que c’est lorsque l’individu se fond dans l’idéologie de la meute que les vraies, les grandes, catastrophes arrivent…

        par contre d’accord avec vous sur la crise de l’individu(alisme alité). et d’ailleurs c’est là le principal danger de cette crise, lorsque les individus apeurés commencent à se regrouper, à courir partout et se chercher des leaders, des chefs de meutes, ceux là qui seront enclins plus tard à chercher des causes nationales et des grands idéaux, si possible réalisable par le biais d’un bain de sang, plutôt que de s’asseoir, respirer un bon coup, et se mettre à réfléchir sur la situation et chercher des solutions viables de sortie de crise en englobant tout le monde dans le processus.

      • Nicks

        @Aurel

        Vous vous êtes vous même répondu. C’est quand l’individualisme a été trop loin, que le bien commun ne signifie plus rien, que la réponse intervient souvent comme une fuite en avant où l’idéologie ne se tourne pas vers l’effort collectif, la solidarité, mais la désignation d’un ennemi de masse pour mieux préserver certaines rentes de pouvoir, tout en prétextant la protection des « honnêtes gens ». Nous en sommes une nouvelle fois arrivés au seuil, en oubliant une nouvelle fois que l’homme est avant tout un animal social…

        Entre les libertariens dont le modèle aboutit à la lutte de tous contre chacun et les fascismes ou autres régimes dictatoriaux qui organisent industriellement les boucheries, il y un entre-deux structurel, celui qui organise la solidarité de façon institutionnelle. Pour cela, il y a besoin d’un Etat…

      • aurel

        tout à fait d’accord pour un état mais il faut que celui ci soit une mutualisation des personnes, des biens et des idées et non une entité tierce, indépendante et autonome de la société des hommes et qui a tout pouvoir sur eux.

        dans le premier cas, l’état sera toujours au service du peuple alors que dans le deuxième cas, on assiste à une priva(tisa)tion du bien public par une élite, une aristocratie d’état qui tend à rediriger l’effort commun pour son intérêt personnel.

        tiens pourquoi on aurait pas des députés et des sénateurs sélectionnés au hasard dans la population, pour une durée de 5 ans non renouvelables. on le fait bien avec les jurés et leurs décisions ne sont pas moins graves. et franchement, entre un pékin peut être brillant et un politocard de carrière, quand on voit les crétins qu’on se paye dans les sinistères et dans les assemblées, je verrai pas trop le problème (cf loi hadopi, dadvsi et cie pour le secteur que je suis particulièrement, c’est effrayant de connerie, ce qui me fait blêmir quand je pense aux autres secteurs, bien plus pointus et techniques).

      • Nicks

        @Aurel

        Je promeus l’idée pour ma part, de déprofessionnaliser les mandats politiques, en supprimant tout cumul, d’une part, en limitant l’exercice de la responsabilité sur quinze ans maximum, d’autre part. Pourquoi pas en effet, compléter par un tirage au sort…

        Je tiens aux structures mais tout autant à la garantie démocratique de ces structures, ce qui n’est d’ailleurs pas en contradiction avec ma position jacobine, puisque j’estime que c’est un moyen d’atteindre un équilibre entre la liberté individuelle et les libertés publiques….

    • Joan

      individuellement l’être humain est intelligent mais en masse il est très con…

      Dans une foule il y a une sorte de nivellement vers le bas de l’intelligence, ce qui explique
      ce paradoxe.

      • Henri-G

        J’ignore qui a défini cette « loi », mais on dit que l’intelligence d’une foule est égale à cette du membre le moins intelligent, divisée par le nombre d’individus dans la foule!!

      • chesnes

        C’est quoi l’intelligence…..comment la définir…..penser que les gens sont idiots est il une preuve d’intelligence …..Tirer les députés au sort serait a mon avis beaucoup plus démocratique…. Mais pourquoi avec les moyens techniques d’aujourd’hui ne pas créer une véritable démocratie, des débats de fonds dans tous les médias / des projets / et le vote du citoyen / et ne me dites pas que cela est utopique on gère bien nos comptes bancaire par internet….j’espère voir l’émergence d’une véritable démocratie de mon vivant…..

    • juan nessy

      Je vous trouve sévère pour  » la masse » , et indulgent pour  » l’être humain » . Je préfère :

       » Quand on est con , s’apercevoir qu’on est con c’est lêtre déjà un peu moins , mais ça ne résoud pas complètement la question  » .

      Qu’il s’agisse de  » la masse  » ou de  » l’être humain » .

  3. bonjour M. Jorion

    mais c’est pratiquement sûr que le triple A des USA va être dégradé! La bourse me fait vraiment marrer : il me font penser à des supporters d’une équipe menée 10 à 0 et qui, à l’approche du coup de sifflet final, se cramponnent à l’illusion qu’il existe toujours un espoir de l’emporter…Je pourrais presque voir la lueur dans leurs yeux : les « marchés », cette entité invisible qui semble gouverner nos vies, espèrent encore gagner, et faire survivre un système déjà mort… L’effondrement du système est consommé, soit, mais je ne comprends vraiment pas qu’il n’y ait AUCUN homme politique digne de ce nom qui pense à protéger son peuple, à assurer les arrières en préparant le terrain pour ce qui va suivre. Mais on est où là? C’est pas possible de regarder c e qui est en train de se passer et de se dire qu’à part gueuler, on est impuissants.. ça me rend dingue!

    • Axel

      Eh bien en cherchant bien, on peut trouver le Front de gauche et Jean-Luc Mélenchon. Par contre, si quand on dit « hommes politiques », on pense « la gauche » et que par atavisme on estime que la gauche se résume au PS, alors là… Bien entendu, je ne parle pas de la droite, cela ne m’intéresse pas.
      J’invite les lecteurs de ce blog à se rendre compte que le Front de gauche fait souvent référence à Généreux (logique), Jorion, Lordon, Sapir. A bon entendeur.

      • Nicks

        Entendu depuis un moment déjà ;o)

      • Il est exact que j’ai rencontré ce blog sur Libé où j’allais pour la première fois.
        Je ne l’ai vu que là.

      • Grandghana

        Il est certain que les idiots utiles sont par définition, à un moment où à un autre,… utiles !

      • lefevre Jean-Pascal

        en tous cas le discours qu’à fait Mélenchon( pour lequel par ailleurs je n’ai pas forcément d’affinités) place Stalingrad fin juin, est remarquable et je ne lui voit pas beaucoup de rivaux dans ce régistre, ni à droite, ni à gauche .

      • Gyps

        Des idées intéressante, ce Melanchon. Un côté pragmatique Proudhon. Mais des vieilleries d’un autre temps aussi.

    • Hole Street

      @toff de aix : Dans ce système européen, les hommes politiques ne peuvent déjà plus penser à seulement protéger leur peuple. Ils le feraient qu’ils se mettraient à dos la cohorte des autres hommes politiques des autres pays et sans doute aussi des autres partis de leur propre pays. Fini le protectionisme, fût-il social !
      Et puis sutout, il n’y en a pas un, si intelligent soit-il, (ce qui ne veut pas nécessairement dire compétent), qui a la moindre idée de ce qu’il faudrait faire. Si c’était le cas, on tiendrait peut-être enfin un de ces « héros » que d’aucuns se sont enquis de rechercher. Les politiques n’ont souvent l’air de savoir de quoi ils parlent que parce qu’ils ont, en général, de très bonnes aptitudes à assimiler très vite et à les mettre en scène, les thèses et discours que l’on concocte à leur intention.
      Des comédiens, quoi !
      Regardez Obama ! Un mec brillant. Sans aucun doute.
      Mais un mec qu’on est allé chercher pour jouer dans une pièce dont il n’est qu’un des protagonistes.

  4. Boson 2 Higgs

    Pour ma part, je me suis avec amusement penché sur la répartition de la dette US.
    J’ai utilisé ces chiffres officiels: http://www.treasury.gov/resource-center/data-chart-center/tic/Documents/mfh.txt (ils datent de mai 2011).

    Tiens donc, la dette US n’est détenue qu’à 30% à l’étranger…
    Autrement dit, 70% de la dette est auto-alimenté par le GDP US (« domestic investors »)…

    Sur les 30% de dette US détenue par les « foreign investors », 33% le sont par les BRICS (je n’ai pas le chiffre détenu par le ‘S’ de South Africa, mais il semble marginal).

    Grosse surprise, mais ca fait quelques années que le chiffre ne change que marginalement, « Carib Bnkng Ctrs » (traduisez par « Paradis Fiscaux des Caraïbes », autrement dit les SIV/SVP) détient anonymement 148.3 M USD, c’est à dire 3.3% de la dette externe US.

    Je livre juste les chiffres, sans en tirer de conclusion.
    Chacun pourra faire la sienne.

  5. lisztfr

    Ca fait longtemps qu’on n’a pas eu de chanson Paul… la guitare me manque.

    Sinon je confirme que la Chimay est la meilleure bière belge. La blanche, et la rouge également.

    Bernard Stiegler sur Fr inter il y a quelques jours disait que le modèle « consumériste » était terminé. De nouveaux modèles existent, par exemple celui du développement du logiciel libre…

    En pratique je ne vois pas comment cela fonctionnerait. On pourrait concevoir qu’une usine produit des voitures gratuitement, en échange de dons, – comme ce blog par exemple, mais… beaucoup de gens n’ont rien à donner.

    Ou par exemple beaucoup de gens se mettraient à faire n’importe quoi pour récolter des dons, construire des maisons au bord des routes, etc.

    Ainsi le modèle du don ne pourrait être généralisé pour la même raison que nous sommes en état de surproduction et qu’on n’arrive même pas à « donner » son travail, ni même à le vendre.

    • ric

      Sinon je confirme que la Chimay est la meilleure bière belge

      La Chimay n’est pas mauvaise pour une bière industrielle, mais arrêtez d’insulter les centaines de brasseries plus artisanales et moins connues du grand public. :)

    • d0d01

      Ne pas oublier la Rochefort !
      … cependant, qui n’a pas déjà goûté, au petit déjeuné du petit matin
      d’une journée qui s’annonce riche en événements et péripéties,
      une pinte de Guinness avec un quart de Camembert et une gousse d’ail,
      ne perd rien pour attendre.

      • lefevre Jean-Pascal

        ce qui me plait dans ce blog c’est que j’ai vraiment l’impréssion d’être avec des pôtes au bistrot . On s’enflamme sur des sujets, au combien sérieux et qui nous concernent au plus haut niveau, mais de temps en temps le naturel et la déconnade repprennent le dessus et ça fait du bien !
        En tout cas je viens de participer à une des expériences intéllectuelles et humaines les plus riches de mon existence! Alors merci à François, Paul ….et les autres et…à bientôt !
        tient en parlant de musique, tout ça me donne envie d’écouter Georges !  » non ce n’était pas le radeau …

    • Itaki75

      Pour ma part, rien ne vaudra jamais certains vins de Bourgogne, près de Beaune notamment…
      ;-)

  6. grizzly27

    lire l’excellent article de F Lordon dans le dernier monde diplo
    « la démondialisation et ses ennemis »

  7. Bertrand_M

    @Paul :
    Si on annonce un « nouveau Bretton Woods », le marché exulterait-il ?
    Il m’est d’avis qu’ils n’en veulent pas …

  8. CV

    Vous avez tout à fait raison concernant Bretton Wood,
    là,où je ferais des objections,c’est sur les termes de « commission »et de « droite »concernant Obama.Dans le 1er cas,je dirais plutôt « Super-Congrès »,et dans le 2ème plutôt « Fasciste »….!

  9. Gg84

    L’agence de notation Doigt mouillé relève la note des USA : ah,ah,ah.

  10. tchoo

    Ô Kain, vous auriez du écouter et voir C dans l’air hier soir sur la 5
    Faut que j’enregistre cette émission avec d’ « éminents » économistes elle vaut son pesant d’or!

    • mianne

      Tant de jovialité ! On aurait dit qu’ils étaient missionnés pour propager la méthode Coué , sauf un, à l’air sombre, qui n’osait pas trop les contrer .

    • Je viens de regarder C dans l’air. Un nombre assez extraordinaire d’âneries sont dites, comme : « Si tout le monde devient ‘AA’, alors les ‘AA’ deviennent tous ‘AAA’. » Ah vraiment ? Ce n’est donc pas une probabilité de défaut qui est estimée ? Si le meilleur pays est ‘CCC’, cela veut alors dire que tous les pays ‘CCC’ rembourseront les sommes empruntées, ainsi que les intérêts promis ? J’exclus Philippe Dessertine du lot, nous disons le plus souvent exactement la même chose, comme chacun a pu le constater.

      • Nicks

        Un exemple du brouet idéologique véhiculé par les media mainstream. Elie Cohen fidèle à lui-même, l’envoyé d’Axa fidèle aux financiers, etc…

      • vigneron

        J’exclus Philippe Dessertine du lot, nous disons le plus souvent exactement la même chose, comme chacun a pu le constater.

        Heureux de vous le voir écrire, Paul. J’avais été frappé par les convergences entre vos analyses respectives et cet économiste libéral comme on peut les aimer me parait autrement plus pertinent qu’un Lordon ou qu’un Sapir, voire qu’un Généreux…
        Mine de rien, entre Dessertine, Harribey et Poulon – superbe héritier circuitiste français de Keynes ( http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Poulon ), je suis assez satisfait du choix de mon drôle de s’inscrire en sciences-éco à Bordeaux Montesquieu…

        Une vidéo de Dessertine où il présente son bouquin de 2010 « Le monde s’en va-t-en guerre : ne sait quand reviendra »
        http://m.youtube.com/watch?gl=FR&hl=fr&client=mv-google&v=aByMPyCjOmk&fulldescription=1

        Et un extrait d’une interview d’aout 2010 par Nicolas Quint sur le blog Libé :

        http://resultat-exploitations.blogs.liberation.fr/finances/2010/08/dessertine.html

        Y-a-t-il selon vous des coupables dans le déclenchement et la propagation de la  crise (au sens moral voire pénal)?

        Il y a beaucoup de bouc-émissaires dans cette crise, la « finance folle » au premier plan, les banques, les agences de notation. Et pourtant, c’est une illusion collective voire un mensonge. On s’attaque aux instruments et non aux raisons sous-jacentes. Cette crise présente un parallèle indéniable avec la crise de 29 et la recherche de bouc-émissaires pour s’exonérer de la responsabilité collective entraîne une montée du populisme, de la stigmatisation de groupes ethniques et/ou sociaux et des extrêmes, notamment de droite. L’antisémitisme des années 30 a été une réponse à la crise de 29. Ce sont des mécanismes extrêmement dangereux. Il faut donc affronter la responsabilité collective des pays riches, celle des États mais aussi celle des citoyens. Nous sommes tous responsables à l’exception des classes pauvres qui n’ont pas ou peu accès à la (sur)consommation. C’est notre mode de consommation, excédant nos moyens, qui est en cause avant tout ainsi que nos exigences surdimensionnées vis-à-vis de l’État. Il est d’ailleurs à noter que les populations des pays émergents ne mettent pas la crise sur le dos des banquiers américains mais sur celui de l’égoïsme occidental. Les politiques ont été dans la facilité, encouragés en cela par les électeurs. Et pourtant, les opinions sont plus adultes qu’on ne le pense et sentent bien l’aberration du système. Le discours politique doit entrer dans une ère de vérité et de langage adulte vis-à-vis des citoyens.

        Je le dis et le dirai toujours : il y a plus de bon à attendre aujourd’hui de mecs comme ça, quoiqu’on en pense sur le fond idéologique, que de tristes boute-feu comme Lordon ou Sapir.
        Lucidité, bonne volonté, paix. Les seuls critères qui m’importent aujourd’hui. Une nécessité vitale : être radical quand les temps sont tièdes, modéré quand ils sont brulants… Vive Montaigne, Montesquieu, Mauriac, les Girondins (les guillotinés pas les marines et blancs…) et les belles bordelaises !

      • schizosophie

        @vigneron le 3 août 2011 à 10 h 30

        « Nous sommes tous responsables à l’exception des classes pauvres », ça fait tout de même beaucoup moins de tous, et tant mieux.

      • M

        au possesseur de vigne,
        Ne pas oublier non plus que l’actuel gouvernement (le premier à agir ainsi depuis ma naissance, qui n’est pas d’hier, et quelques soient les défauts des autres), inclinant à la droite-extrême, et le plus proche de l’extrême-droite, joue avec le feu, cherchant à « diviser pour régner », ce qui est simpliste et minable, et montre du doigt avec acharnement une partie de la population, la plus en difficulté.
        C’est parfaitement répugnant, et extrêmement dangereux !
        Je ne crois pas que vous soyiez si proche de Montaigne, homme bien tempéré et méditatif : l’inverse du rouleau compresseur que vous assénez parfois ;
        mais qu’avez-vous donc à défendre ainsi les hauts banquiers, accapareurs et profiteurs des malheurs du monde ?

        Lordon et Généreux sont à peu près tout sauf des va-t-en guerre ! vous travestissez leur pensée, et leurs écrits, ce qui est malhonnête intellectuellement.

        Vous avez le droit de « rouler pour les banquiers », mais admettez-le.Et, qu’on n’en parle plus.

  11. dissy

    Zone euro: pas de plan de sauvetage pour l’Espagne, l’Italie et Chypre.

    Aucun plan de sauvetage n’est “sur la table” pour venir en aide à l’Espagne, l’Italie et Chypre, trois pays de la zone euro sous la pression croissante des marchés et des agences de notation, a affirmé la Commission européenne. “La question d’un sauvetage n’est certainement pas sur la table, ce n’est pas une question qui est discutée”, a soutenu la porte-parole du commissaire aux Services financiers, Chantal Hugues, en réponse à des questions sur l’Espagne, l’Italie et Chypre lors d’un point de presse. LESOIR agences

    Merci de traduire par l’inverse.

    Ou est NS l’homme ‘qui a sauvé’ l’Euro?

  12. leRenard

    je l’avais dit qu’Obama allait céder dont il n’y a pas de surprise.
    mais c’est le pire choix qu’il a fait, il s’est dégonflé, discrédité, et ridiculisé. mais surtout que ça ne solutionne rien au contraire nous allons vers quelque chose de pire.

    l’accalmie si il y en a une sera de courte durée comme le dit mr Jorion les choses vont aller en s’accéléront.

    mon sentiment est que la parlotte ne résoudra rien, réunir tout le monde et se mettre d’accord est impossible, ça finira par une méchante guerre qui n’aura rien d’économique.

    • Boson 2 Higgs

      C’est comme l’aspirine que vous prescrit votre médecin, on ne fait que traiter les symptômes alors que c’est le terrain (comprendre « système ») qu’il faut soigner.
      Malheureusement, il est plus facile de traiter les symptômes et de voir revenir le patient pour une autre affection, que de chercher à guérir en profondeur et définitivement.
      Pour le médecin, cela entraîne une perte de privilège, ou plus exactement de contrôle sur le patient.

      Les erreurs de diagnostic médical sont sanctionnées, principalement lorsqu’il y a négligence de la part du praticien.
      Les erreurs de politique économique le sont-elles?
      Plus généralement, les erreurs de gestion d’un état sont-elles sanctionnées?

      Non, et justement l’oligarchie n’est jamais sanctionnée. Elle agit en toute impunité, tout comme la noblesse avant 1789 (révolution déclenchée je vous le rapelle, indirectement par de mauvaises récoltes dues à une éruption volcanique).

      So what?

  13. tchoo

    Si mêm Obama= Bush (3), alors la démocratie est arrivée à un tel degré de sophistication, que nous ne pouvons élire aujourd’hui que des gens financer par ceux qui ont intérêts à ce que rien ne bouge.
    Le système en fait à été crée pour cela.
    Il est temps, que nous nous penchions sur le tirage au sort pour nommer nos dirigeants.
    Il est temps de se plonger dans ce qu’on mis en place les athéniens (déjà la Grèce) il y a fort longtemps.

  14. Mike

    J’aime bcp la bonne volonté de PJ, surtout parce qu’elle qu’elle est généralement intelligement étayée via une bonne explication/mise en perspective des paramètres du système. Mais PJ me fait penser à un de mes cousin, brillant scientifique qui à fait sa vie au Caltech et qui, lors de notre dernière discussion, s’est déclaré persuadé que le fond du système US restait honnête…

    J’ai toujours eu un fond très subversif et critique… et plus je deviens moins jeune plus ce fond est conforté par ce qu’il peut contempler sur la planète et ses pouvoir divers. Dès lors je me demande s’il n’y a pas un peu trop de candeur dans l’approche de PJ.

    Lorsqu’BHO fut élu mes potes ricains (majoritairement basanés et certes probablement plus éclairés que le bourrin US moyen – et Dieu sait si il l’est) me ricanèrent au nez quand je vins à parler de mon plaisir à voir Bush blackboulé par BHO. Ils ne se faisaient aucune illusion.

    Nous avons affaire à un système banal de pouvoir et de sa conservation par cooptation. BHO en est la simple sécrétion. Remarquons au passage qu’un système qui a tenté de se blanchir en nommant un noir n’est pas totalement stupide.

    En bref il est des moments ou la politique du pire s’impose.. ou devient nécessaire… Me semble que je répète chaque fois la même chose…

    Je radote quoi

    • juan nessy

      ça se pourrait bien et la planète ne s’en aperçoit même pas .

    • hema

      @Mike

      Remarquons au passage qu’un système qui a tenté de se blanchir en nommant un noir n’est pas totalement stupide

      C’est bien ce qui me fait peur, le système n’est pas stupide, quelle carte va t’il jouer maintenant que celle-là est grillée.

      C’est bon, vous pouvez continuer à radoter, vous n’êtes pas tout seul dans ce cas, et de toute façon il y visiblement, chez beaucoup d’afficionado de ce blog, une dose certaine de masochisme.

      • Mike

        Rassurez-vous hema, sont pas si malins que ça. Y’a que le pognon qui les intéresse…

        Oui, ce blog pourrait s’appeler « un pessimiste n’est jamais déçu »

    • kerema 29

      Noam Chomsky non plus ne se faisait guère d’illusion sur BHO, surtout après avoir pris connaissance des membres de l’équipe qu’il avait choisie….

  15. Humana fragilita

    Bonjour,

    J’avoue être assez candide en matière économique, mais tout de même, maintenant que le plafond de la dette a été relevé, le gouvernement américain va bien émettre de nouveaux bons du trésor pour financer le remboursement de la dette existante.

    Question : qui va acheter ces bons, vu l’état de dégradation économique et institutionnelle des USA ? Et s’ils ne trouvent pas preneur, alors c’est la cessation de paiement assurée ?

    • Joan

      Tout cela ce n’est que du papier…
      Il n’y a de richesse que d’hommes et femmes bien entendu.

  16. dissy

    Pour les internautes qui comprennent le Néerlandais…les taux Allemands au plus bas et donc de facto ceux des autres pays non AAA au plus haut:

    http://www.standaard.be/artikel/detail.aspx?artikelid=DMF20110802_046

    La Belgique a le c… entre deux chaises cad entre le coeur de la zone euro et le club med…pour le moment.

  17. xavier dupret

    Sur les doutes concernant Obama, voir mon article sur les cahiers marxistes : http://actuelmarx.u-paris10.fr/cm5/com/M15_CM_Dupret.pdf. C’était en 2007.

    • M

      fort intéressant cet article :

      petit extrait :
      … »Les lignes que nous venons de citer sont vieilles de plusieurs décennies.
      Avec le recul, on se dit que décidément, elles n’ont pas pris une ride. Par
      exemple, l’extraction renforcée de la valeur au sein des formations
      sociales périphériques va de pair avec la libéralisation du commerce
      (merci, l’OMC) de denrées alimentaires18 mettant en concurrence les
      agriculteurs locaux avec des multinationales de l’agrobusiness
      . David
      contre Goliath. Cela étant dit, en faisant baisser le prix des denrées alimentaires,
      il en résulte fort logiquement une pression à la baisse sur le
      coût de la reproduction du facteur travail sur place et un exode rural
      (faute de débouchés pour les productions vivrières locales) sans garantie
      de trouver un emploi dans les villes
      , ce qui amène Samir Amin à évoquer
      la menace d’un «génocide, une catastrophe d’une ampleur telle
      qu’elle fera plus de victimes que le bilan cumulé de toutes les guerres et
      catastrophes naturelles que l’histoire a connues
      »19
      … »
      rôle du FMI ( à partir de la page 22 ), et tentative d’installer un contre-choc: (c’est pour cela qu’on se le coltine en Europe, à mon avis ; car d’autres lieux du globe ont su créer une résistance …avis à nos amis grecs …etc ) …et aux politiques, qui pensent que l’on peut encore

      faire de la politique

      ,

      ce qui veut dire le COURAGE d’aller à l’inverse de TINA !

  18. Germanicus

    Selon mes infos, le volume du budget de l’état US, une fois les mesures d’économies votés, devrait rejoindre le niveau de 1959!
    Cela veut dire: diminution drastique du pouvoir d’achat, et ceux qui ont encore un peu d’argent prendront peur. A cela se rajoute une dèsindustrialisation chronique et un manque de compétitvité par rapport aux asiatiques. Les crises en Europe vont couronner le tout.

  19. ptigallopin

    Pourquoi n’essaierions nous pas de lancer une « demande » d’un nouveau Bretton woods, même si comme vous le dites elle n’y a aucune chance d’être entendu. Cela pourrait être sous la forme d’une lettre ouverte aux décideurs, que toutes les personnes suivant ce blog pourraient co-signés ou ratifiée que sais-je…
    Avec un peu de chance l’initiative sera diffusée dans quelques médias internet. C’est peut être un peu naïf mais c’est toujours mieux que rien. De toutes façons avec les vacances il ne se passera rien de plus…

    • Humana fragilita

      Oui !

    • Pourquoi pas une sorte de « pétition » que signeraient tous ceux qui le veulent ? (signature internet)
      Un peu comme le fait le site Avaz.org pour les causes qu’ils défendent.
      Pour eux ça marche apparemment.

  20. mki

    Oui Obama suscite beaucoup de déceptions depuis un bon bout de temps maintenant. Je ne m’attendais pas vraiment à une bonne décision, mais se coucher comme ça c’est vraiment lamentable. Ca serait pas lui le candidat républicain ?

    Le pire maintenant avec Obama c’est qu’il risque encore d’être réélu. Bien qu’effectivement il s’attire pas mal de critique de la presse. Je pense que les articles de M. Krugman sont quand même beaucoup lus, étant en première page du nytimes. Un des rares économistes qui a reconnu s’être trompé et qu’il y avait un réel problème avec la « science économique ».
    Il y a un autre article également intéressant sur le Tea-Party

  21. d0d01

    Non, décidément, fossoyeur c’est trop lassant et routinier.
    Il vaut mieux travailler dans le vivant et le créatif, comme la restauration par exemple :

    Gastrobonhommie Gouvernementale de Marché

    La Carte

    - Emincé de visage Eclaté à La Crosse ou la Matraque
    - Pavillons d’oreilles en Chips et Leurs Anneaux de paupières et narines au Pneu Flambé
    - Mousse d’hématomes en Abomination Grillée à La Gègène et Son Coulis de Morve au Sang Caillé
    - Farandole de chairs et moelles en Charpie Sautée à La Mine Rien de Personnel dans Ses Débris
    de Terrain Encore Fumant
    - Œil Poché aux Coups De Poing Du Chef
    - Tartare de Plaies de Saison ouvertes à L’Arme Automatique Dans Le Feu De L’Action
    - Velouté d’ongles à L’Arraché en Diarrhée de Larmes à L’Urine
    - Carpaccio de plantes de pieds à La Trique
    - Méchoui de torse Etêté Démembré en Son Jus Du Cours Du Marché
    - Farfouilli en Torture D’orifices Déchirés Au Supplice
    - Vernissé de poitrine Amollie aux Rayons Appauvris et nuque au Frais Cresson Bleu
    - Sorbet de Vomi Tiède à La Sueur Glacée Du Tortionnaire
    - Melimelo Polycriblé au Grand Brûlé Collatéral
    - Croustillant de petits membres sur cartilages en Bonbonnière

    … pas de problème si ça ne passe pas la modération

  22. dalembert

    Réduire « Tea Party » à un rassemblement de fascistes c’est ne rien comprendre à l’essence du-dit mouvement.
    Voici une explication autrement plus profonde et perspicace affichée sur le site « dedefensa.org »:

    Toutes les fariboles idéologiques du Système à son encontre (fascisme, même bolchévisme, etc.) sont bien des fariboles de circonstance. La seule dynamique qui soit commune à ce “mouvement” insaisissable et souvent contradictoire à l’intérieur de lui-même, c’est son opposition au centre, au gouvernement fédéral, à un centralisme public relayant l’action du Système ; cette dynamique qui est un facteur fondamental contre toute formule totalitaire renvoyant au XXème siècle. La formule totalitaire suppose comme condition sine qua non un centre puissant, autoritaire, potentiellement totalitaire, etc., le contraire absolu de ce que cherche absolument Tea Party. Un signe de son action dissolutive de la structure-Système en place, elle-même déjà d’essence totalitaire implicite et engendrant une action dissolutive du reste, c’est le refus de Tea Party de se constituer en parti (Party n’est pas “parti”), de refuser de sortir des structures du parti républicain, donc de poursuivre sa tactique de l’entrisme, donc en se mettant en position, volontaire ou non qu’importe, de tenter d’élargir la contagion de la poussée centrifuge qui le caractérise. Tea Party ne doit pas être jugé sur son simili programme, sur ses intentions de circonstance, sur ses professions de foi d’un économisme extrémiste exacerbé, sur les liens de certains de ses nombreuses fractions avec le business qui de toutes les façons pèse sur tous les groupes washingtoniens, – mais sur l’effet objectif, c’est-à-dire sur l’effet réel de son action. Durant la crise de la dette, Tea Party a évolué, qu’il le veuille ou non, qu’il en ait conscience ou non, comme un système antiSystème attaquant le monstre déstructurant du système washingtonien. Tout le reste est accessoire, secondaire, etc., et constitue plutôt l’occasion d’une vaine thérapie par anathème et tentatives d’exorcisme des idéologues du Système. Car ceux-là, les idéologues-Système, sont bien mal en point.

    • aurel

      j’espère pour vous que philippe grasset (j’arrive pas à trouver une bio objective sur le net) est pas classé à l’extrême droite et qu’il n’a pas lu céline, sinon, vous allez vous faire massacrer…

    • juan nessy

      Se rassembler , c’est faire sytème .

      Quant à me rassembler , je veux que ce soit dans un Logos cher à PSDJ ( le sien ou un autre où les rassemblés se reconnaissent) . Les chrétiens appellent le leur : le Verbe .

      Coluche avec sa candiadture en 1980 s’y est brûlé les ailes . Comme il était honnête et qu’il avait finalement une puissante aptitude à la chose publique , il l’avait d’ailleurs lui même reconnu .

      • Mike

        « Nous savons que « Nous » vient de Dieu et « moi » du diable. » Zamiatine Evgueni, Nous autres, p.135

      • juan nessy

        Et si Dieu n’existe pas , il faudra s’en passer .

        Et se rassembler quand même .

        A l’inverse : Si l’enfer , c’est les autres , je serai seul au paradis .

      • Mike

        Doute : cancer de la foi.
        ANT. – « Foi » : cancer du doute. Georges Elgozy, L’esprit des mots ou l’antidictionnaire, p.68, Denoël, 1981

    • Nicks

      La mouvance ce du Tea Party est tout de même libertarienne, voilà pourquoi l’Etat central est combattu, bien davantage pour ce qu’il est que pour ce qu’il fait. La mentalité du pionnier qui fait ce qu’il veut est encore bien ancré aux Etats-Unis. Un modèle de civilisation ?

      • aurel

        ah j’ai trouvé un lien satisfaisant pour l’explication des tea parties.

        http://www.ifri.org/?page=contribution-detail&id=6161&id_provenance=97

        donc public immature, déçu du modèle « social » proposé alors qu’ils s’en sortent pourtant pas mal, rejet de tout système étatique et recherche de l’autosuffisance individuelle. haute éducation, peut être, mais manque d’instruction évident… vu qu’ils se contredisent en permanence. c’est surement dû au côté schizophrène du modèle capitaliste/consumériste dont ils sont totalement imprégnés.

        et c’est effectivement l’inverse de l’anarchisme (et une version sombre des indignados). je comprends aussi mieux pourquoi vous les appelez libertarians, mais pour le coup, je trouve la définition de ce terme sur internet trop vague pour être satisfaisante (d’où mon rapprochement précédent avec l’anarchisme).

        par contre, pas de soucis à se faire… le mouvement sombrera dans le chaos assez rapidement vu qu’ils sont tellement individualistes et contradictoires qu’ils sont incapables de former un groupe (ce qui n’empêchera pas qques mitrailleurs fous de faire des carnages).

      • Coligny

        Le Tea Party n’est que la dernière manifestation d’un courant politique dont les origines remontent à A.Hamilton. Aux Etats-Unis, il y a toujours eu conflit entre ceux qui veulent plus d’Etat fédéral et ceux qui veulent réduire ses prérogatives qu’il s’est appropriées surtout avec F.D.Roosevelt qui a fait une vraie révolution politique, mettant à mal le fédéralisme.
        Les Américains réagissent comme nous réagirions si nous avions un gouvernement européen ( que Dieu nous protège d’un tel malheur !) avec des impôts européens etc…Ils paient suffisamment d’impôts au plan local comme au niveau des Etats et quand ils voient le Fédéral vient s’ajouter à cela, ils en ont assez.
        N’oublions jamais que les Etats-Unis sont nés d’une révolte fiscale : les colons ne pouvaient admettre qu’ils soient contraints à des impôts votés par un Parlement lointain.
        Quant à prétendre comme le fait M.Jorion que le Tea Party est « fascisant », je répondrais : sans blââgue! L’Idéologie du Tea Party, c’est moins d’Etat possible, pas vraiment les idées de Mussolini!

      • Nicks

        @Aurel et Coligny

        Ce genre de mouvement finit en général assez mal. Même s’il ne faut pas comparer avec le parti nazi par exemple, car les fondamentaux sont opposés, dans la pratique, on arrive assez souvent au même résultat, le chacun pour soi, dérivant vers l’anarchie puis vers une reprise en main autoritaire, obéissant à l’instinct grégaire du genre humain…Il suffit d’une minorité agissante pour que les effets soient potentiellement dévastateurs. (on en a vu un échantillon avec le débat sur la dette américaine, même si, en l’espèce, le côté anti-système du mouvement peut éventuellement permettre de faire sauter des verrous. Mais attention ensuite à la cascade des évènements et la récupération que peuvent en faire les oligarques)

      • Béotienne

        Non pas un modèle de civilisation mais une tendance lourde actuelle, le régionalisme – on ne veut plus payer pour les autres – L’Etat fédéral.
        Ceux qui connaissent la situation en Belgique, le programme du parti dominant en Flandre, NV-A ( Nouvelle Alliance Flamande ) reconnaîtrons des similitudes.
        Le repli ultra- identitaire sape les solidarités et les valeurs de gauche, le citoyen se dresse contre le citoyen et c’est tout profit pour le patronat et les financiers qui détournent ainsi l’insatisfaction populaire de ses véritables causes.

      • Tom

        C’est un fascisme de type corporatiste où les entreprises donnent le La et où (presque) tout est privatisé, c’est-à-dire placé en dehors du cercle démocratique. Ces théories de gouvernements minarchistes ou anarcho-capitalistes ont été théorisés et sont sans équivoques même si leurs promoteurs croient défendre la liberté absolue.

      • Nicks

        @Béotienne

        Tout à fait et en tant que jacobin, je ne peux que le déplorer…

      • vigneron

        @coligny

        Quant à prétendre comme le fait M.Jorion que le Tea Party est « fascisant », je répondrais : sans blââgue! L’Idéologie du Tea Party, c’est moins d’Etat possible, pas vraiment les idées de Mussolini !

        Eh bé Coligny, vous avez jeté vos livres d’histoire par la fenêtre, ou quoi ?

         Nous voulons dépouiller l’État de tous ses attributs économiques : assez de l’État cheminot, de l’État postier, de l’État assureur !

        (Benito Mussolini, 1922)

        Je suis un libéral. La nouvelle réalité de demain, répétons-le, sera capitaliste. La vraie histoire du capitalisme ne commence que maintenant. Le socialisme n’a plus une chance de s’imposer. [...] Il faut abolir l’État collectiviste, tel que la guerre nous l’a transmis, par la nécessité des choses, et revenir à l’État manchestérien

        (Mussolini au Parlement le 21 juin 1921)

  23. ric

    Il se pourrait que les démocrates sortent victorieux de cette bataille:

    http://liberallamppost.com/2011/08/01/3-big-victories-for-obama-dems-in-debt-ceiling-fight-%E2%80%93-republicans-just-trying-to-save-face/

    The “triggers,” or fail-safe plans, heavily favor Democrats. If the bi-partisan commission fails to agree to a balanced plan – or Congress fails to pass a balanced plan – the Defense budget alone will take half the spending cuts ($600-750 billion). This trigger gives Democrats significant leverage.

    Let’s hold our horses on our hot-button issue (forcing the Bush tax cuts expiration) to think about the Dems’ long-term strategy. Just because the Bush tax cuts aren’t part of this deficit deal doesn’t mean they won’t expire.

  24. Moz

    Malheureusement cela sera toujours la même chose… spéculation…
    de beaux jours pour l’or physique, après qui sait… personnellement je n’ai jamais eu de lingot dans les mains, donc bon peut être qu’un jour ce système de parité (non égalitaire) évoluera… (comprendre monnaie)

  25. François78

    Un Bretton Woods pendant les congés d’aôut, vous n’y pensez pas !

    Rappelez moi qui assure la présidence du G20 ?

    Est ce que la prochaine réunion aura lieu au Cap Nègre ?

  26. Dette publique US = Le champ couverts de morts sur qui tombait la nuit .
    Tout à fait juste la monnaie-papier c’est fait pout financer la guerre , qu’elle soit civile ou inter -étatique . Et réciproquement pas de guerres civiles ou autres sans monnaie-papier .
    Donc poussons la logique jusqu’au bout : ni greensbacks , ni bancor , ou autres .

  27. ric

    Bonjour,
    Et qu’est-ce qui empêchera les démocrates (s’ils sont élus en 2012) d’abolir les tax cut et de rétablir les finances publiques?

    N’êtes vous pas pessimiste quand vous parlez de marche à l’abime? Rien est encore joué. L’argent est récupérable: rien ne se perd, rien ne se crée…

  28. Bonsoir,
    … Je sais que c’est beaucoup plus rigolo et plus rapide de parler devant la camera, mais pour ceux qui ont un bas débit ou bien une clé internet, ce n’est pas très drôle.
    Impossible de lire les vidéos, donc on manque le commentaire…
    J’ai juste pu en visionner un, et j’ai mangé tout le forfait de ma clé !
    Si vous voulez que ce blog se diffuse au maximum, pensez que beaucoup n’ont pas le haut débit, ou bien si peu par les clés internet.
    Et si j’ai bien compris l’esprit du blog, c’est l’accès et l’égalité, pour tous ceux qui veulent comprendre, participer et soutenir votre action.
    L’égalité n’existe pas, sur net tout pareil, et ce serait dommage qu’ici il en soit pareil.
    Alors merci de penser a nous, les oubliés du net !!!
    Et je pense qu’a l’étranger aussi, le haut débit n’est pas partout. Et j’ai vu que beaucoup d’étrangers consultaient votre blog ….

    • Julien P.

      J’ai personnellement visualisé les vidéos sur un téléphone en 3G et en utilisant l’application mobile de dailymotion qui fontionne bien. La plupart des forfaits 3G étant illimité, vous pouvez sûrement faire évoluer le contrat de votre clé.

      • noux

        Il se peut que l’on trouve des zones où le réseau est tout pourri, comme chez moi. Réseau GSM ainsi qu’internet d’ailleurs. Et à l’étranger je vous raconte po…. , mais bien entendu, encore une fois, tout n’est que question de budget.

  29. mki

    Peut-être que l’appel viendra de Christine Lagarde, elle prend son nouveau rôle très au sérieux. Quitte à avertir la France, quitte à se critiquer elle-même ^^.

    Non je crains qu’il ne faille pas attendre grand-chose des politiques.

  30. Alain

    Finalement même si un accord a été trouvé, ça n’arrange rien du tout on peut même dire que ça empire les choses sur beaucoup de points, la civilisation actuelle est en pleine agonie, la chute est pour bientôt. Attention aussi, car j’ai l’impression que beaucoup de personnes pensent que cette crise n’est que économique, enfaîte elle est la combinaison de multitudes de crises (économique, énergétique, climatique, biodiversité etc..), on ne verra certainement jamais comme les Romains a l’époque de la chute de leur empire, la naissance de quelque chose de stable avant plusieurs centaines d’années..

  31. Marc

    J’ai une question,

    Pourquoi les américains ont mis en place un plafond de 14000 milliard de dollars de dettes ?

    merci d’avance de votre réponse,
    Marc

  32. Ando

    Boursorama informe ce jour que « Les contrats d’assurance contre le défaut de paiement, les CDS, sur la France, l’Espagne et l’Italie ont atteint mardi des niveaux records, poussés par les craintes d’une contagion de la crise grecque et les inquiétudes sur la croissance en zone euro. Les credit default swaps (CDS) s’affichaient mardi à 125 points de base pour la France, ce qui signifie qu’il faut débourser 125.000 euros par an pour assurer 10 millions d’euros de dette d’Etat française à échéance 5 ans. Jusqu’au début de 2007, les CDS sur la France ne dépassaient que très rarement les 5 points de base. Quant aux CDS sur l’Espagne et l’Italie, ils ont atteint respectivement 390 et 332 points de base, également des records ». Humiliant de devoir ainsi rejoindre un jour ou l’autre le groupe des PIIGS (PIFIGS ?).

  33. Cécile

    De Russie, daté de juillet 2011
    « Xavier Moreau sur les relations France-Russie (surtout la partie 2)  »
    http://www.alexandrelatsa.ru/2011/07/xavier-moreau-sur-les-relations-france.html

    ou aussi
    « L’alliance euro-russe pour sauver l’euro?
    Dépasser les stéréotypes et devenir des partenaires plus proche de la Russie sont les voies naturelles de développement des pays Européens pour les aider à résoudre leur problèmes, a affirmé Jean-Pierre Thomas, conseiller du Président de France pour la Russie.
    Celui ci a donné une interview à Russia Today, dont je retransmets le texte en Francais ci dessous. Le titre de l’interview est : « une zone économique euro-russe peut sauver l’euro »
    http://www.alexandrelatsa.ru/2011/07/lalliance-euro-russe-pour-sauver-leuro.html#more

    • Cécile

      « Vers l’Europe de Lisbonne à Vladivostok? »
      L’article original a été publie sur Ria Novosti
      dernier paragraphe :
      « Cette alliance continentale souhaitée par le général de Gaulle est également le projet défendu par les dirigeants russes d’aujourd’hui, que l’on songe aux déclarations de Vladimir Poutine sur la création d’une communauté des économies de Lisbonne à Vladivostok ou encore à la proposition de Dimitri Medvedev de créer une architecture européenne de sécurité. Une architecture nécessaire dans un monde en plein bouleversement afin que l’Europe puisse mettre en place les moyens nécessaires pour préserver la paix mais surtout traverser le 21ème siècle de façon souveraine et indépendante. »
      http://www.alexandrelatsa.ru/2011/07/vers-leurope-de-lisbonne-vladivostok.html

      • Coligny

        Un bon moyen de reconfigurer l’Europe politique et économique. On mettrait fin à l’actuelle organisation de la soit-disant Union européenne, car on voit mal la Russie adhérer à ce Machin.

    • Ando

      Les temps changent. Avec le développement des si curieux effets de la « crise » l’arrogance et la superbe diminuent à mesure. Gager en quelque sorte l’euro sur les ressources fabuleuses de la Fédération russe n’est pas une mauvaise idée. Sinon que la Russie n’a pas besoin de ce type d’alliance.

    • M

      (au moins) une inquiétude :

      - l’enthousiasme pour la réalpolitik ( j’en frissonne) … le regard trés positif de l’intervenant
      sur la politique sous-vers-rieniste française, et sur la libre-concurrence …

      approbation sans réserve :

      - sur une certaine similitude entre lobbies US, avec toute l’opacité les entourant …et la corruption russe ‘qui irait diminuant, d’après l’intervenant …à noter que l’habileté des USA est souveraine pour « noyer le poisson », et qu’une certaine maladresse apparait encore dans la communication russe ( c’est presque rafraichissant ).

      le sentiment que tout cela ( ce sont des oligarques d’un coté comme de l’autre ), sous couvert d’un regard différent, pourrait bien, puisque le système neolib sans freins n’est pas, là non plus, remis en question, nous mener tout droit à cette fameuse gouvernance mondiale [ = fin définitive de toute idée démocratique; but : marchandisation accélérée du monde : plus aucun lieu de liberté où se réfugier =) ce qui est quand-même l'événement le plus grave qui est provoqué depuis le début de la sédentarisation de Sapiens; plus de sujets, mais des objets jetables; prospérité d'une frange, paupérisation et asservissement des peuples ; fin de la "chose publique", du "bien commun",
      fin des services publics d'éducation et de santé .
      Je voudrais bien me tromper.

      Quelqu'un aurait-il de vrais renseignements sur l'état de l'éducation et de la santé en Russie ?
      chacun peut-il se faire soigner, et éduquer, de façon identique qu'il soit riche ou pauvre ?
      càd, pas une médecine à 10 vitesses comme aux USA ( ce qui nous attend, avant peu)

      Autres Pays autour de l'ex-URSS:
      Il y a qq années - bien après la chute du mur - en Roumanie, par exemple : les soins étaient trés difficiles ( les familles de ceux ayant migré en France, devaient se faire soigner ici, quand
      graves maladies ...les personnes, même bien placées/ éducation de haut niveau et milieu social cultivé, ayant une maladie chronique, devaient acheter des médicaments non fiables au marché noir de la Capitale).
      Au lieu de privatiser les services publics efficients ( santé, éducation ) en France, et par là même, de les livrer à une concurrence sauvage et argentifère [ qui n'améliore pas le niveau ], n’aurait-il pas mieux valu faire une remise à niveau de ce qui est l’essentiel, càd besoins fondamentaux, dans les Pays démunis. / mais à quoi donc a servi d’UE !? =) ce que je dis là ne met absolument pas en cause l’intelligence et l’ingéniosité des habitants de ces Pays.
      Quel gâchis ! Tout cela provient de cette idéologie mortifère neolib-neocon US ! que l’UE n’aurait jamais du suivre, ayant une autre culture.

      • Cécile

        Je vous reçois 5×5, moi aussi j’aurais envie de crier, mais après si le système est tel qu’il est, pour moi, je ne doute pas, il va s’écrouler,

        Il faudrait vraiment que les USA inventent un truc merveilleux qui immédiatement se vendent comme la coqueluche dans notre monde, que se truc ne dilapide pas de petrole, enfin bref, invraissemblable avec Obama, tel qu’on le voit

        Sinon il reste la guerrre,
        pour moi, l’humanité, n’a pas les moyens de se payer une guerre, elle n’en survivra pas

        Après la Russie, un grand pays, dans son histoire, finalement, moins que la Chine, mais largement derrière l’Europe ou les USA, question va-t-en guerre à hue et à dia, essaye de l’ouvrir, celà reste à méditer
        On n’est pas obligé comme Miterrand l’a fait de ce moquer de « la maison commune » de Gorbi, surtout lorsque les cartes ne sont plus les mêmes
        Cest un peu tard, je suis bien d’accord, il n’est plus question de « maison commune », mais de « communauté économique », d’ »espace de sécurité », et ce n’est pas un problème si le Politique refuse, car c’est comme ailleurs le grand marché se fout du politique, ce qui compte pour lui c’est le profit, l’actractivité
        Après c’est un choix, qu’est-ce quon veut, qu’est-ce qu’on peut, qui est-ce qu’on peut se permettre d’envoyer paitre, qui est-ce qu’on a intérêt de lécher, franchement moi je ne sais pas mais il n’y a paut-être pas que des Obama, en ce monde

  34. Ambiorix

    Ah bhen merde,le plan est voté et le Dow jones continue de descendre!
    Qu’est ce qu’on fait capitaine?

    • Robin

      On se dit que le Dow Jones joue à se faire peur en cassant les 12000 mais qu’il va repartir au dessus (probable), ou alors qu’il va aller vers 11500 (possible) ou bien que même les 11500 ne tiendront pas et qu’on est au début de l’enfer vers le double dip (pas impossible mais peu probable….à c’t'heure!)

      • daniel

        Aux bourseux:
        S’il vous plaît, pourriez-vous nous épargner les « commentaires » sur les cours de bourse,
        du type : » si il monte pas, c’est qu’il va descendre
        à moins que ce soit l’inverse , mais c’est pas sûr ».

        Il y a longtemps que la bourse ne joue plus son rôle
        et il y a longtemps que les cours sont sans signification propre.

        La bourse est un casino sans surprise: son but est de plumer les pigeons
        afin d’alimenter la machine à spéculation.

        Vous pourriez nous faire part de vos commentaires sagaces parce que
        vous jouez de l’argent;- supposition improbable- dans ce cas, il est inutile de propager
        votre anxiété. Elle est mal placée: vous perdrez.
        Cependant, votre anxiété est une réjouissance, ce qui me paye
        de l’effort de la lecture… un petit bien pour un grand mal.

    • Ando

      Le S&P500 a enfoncé le seuil stratégique des 1260 à 1256,30 (- 2,38%). Il faudra qu’il plonge plus bas pour que la cassure se confirme.

  35. Robin

    C’est voté donc et Fitch dit qu’il maintient son triple A !

    Quelle mascarade…tiens j’aimerais que le Dow Jones casse vers 11500 rien que pour leur montrer un peu…

    Et Fitch n’oubliez pas appartient à un milliardaire français, venu dans une émission où était Mr Jorion (avec aussi la fantastique Audrey Vernon), bref à monde de lascars, événements de lascars, et notre gouvernement qui est « en vacances » pendant qu’on se fait un peu plus bouffer par les USA

    LAMENTABLE

    • Il me semble que vous confondez Geoffroy Roux de Bézieux qui se trouvait ce soir là sur le plateau de Ce soir (ou jamais !) avec Marc Ladreit de Lacharrière (patron de Fimalac) qui n’y était pas.

      • Cécile

        Vous en acheteriez de la dette US ???
        (Moi, je ne peux pas, mais entre la dette africaine,la dette grecque, la dette US, je propose que ce soit le FMI qui s’y colle, et aussi qu’avant on change la manière de faire du FMI, soit, encore beaucoup de pain sur la planche, mais vu que je n’ai rien à parierer, ça n’empêche pas non plus que j’aimerais que ça travaille ….
        En bref, soit
        mais si je pouvais acheter des bons du trésor US, une merde absolue, de la paperasse pour de la paperasse, rien à gagner avec ça, ni à court-terme, ni à long terme, qui peut acheter ça, autant acheter à l’aveugle et n’importe quoi,
        alors il en serait hors de question pour moi avant un nouveau Bretton Woods
        ça c’est ce que j’en dis moi, après évidemment si c’est la FED qui achète ..)

  36. Robin

    Au temps pour moi, il s’agit de la même émission, toujours avec Audrey Vernon (et celui dont on parle), mais à une autre date : http://www.youtube.com/watch?v=DMQYr69iCxw

    Enfin ça ne change rien à ce que je disais, misère misère (comme disait Coluche), notre France va continuer sa décadence…

    • Cécile

      Avec notre président actuelle, évidemment qu’on s’en doute, il était seulement ministre il était déjà nul en finance,alors lui président, qu’est-ce qu’on va morfler

  37. Jeff

    Pardonnez moi cette faute de goût mais pour le néophyte que je suis, croiser les plans de compréhension d’une même problématique est le plus sûr moyen pour ne pas lâcher la rampe. Après tout, sur un plan basique et  » post 2 Août  » l’explication d’ Annie Lowrey n’est pas absolument superflue en ce qui concerne uniquement les USA.

    Slate.fr : « Après le 2 août, l’Etat américain pourrait cesser partiellement de fonctionner »

     » Le terme le plus approprié, bien qu’un peu sec, est sans doute «priorisation des paiements», car il fait percevoir le côté épineux de l’affaire. Le Trésor va devoir décider qui sera payé et qui ne le sera pas. En attendant que le congrès trouve une solution, cela fait de Timothy Geithner, visage impavide, qui se masse beaucoup les tempes et paraît de plus en plus débraillé, l’homme le plus économiquement puissant du pays.

    Des arbitrages délicats. En août, les Etats-Unis pourraient utiliser leurs encaissements pour régler les intérêts de sa dette (29 milliards de dollars), les pensions de sécurité sociale (49,2 milliards), les allocations Medicare et Medicaid (l’équivalent de la sécurité sociale) (50 milliards), les entreprises sous contrat avec la défense (31,7 milliards) ainsi que les allocations chômage (12,8 milliards), des dépenses considérées comme d’importance vitale.

    Cela laisserait toutefois environ la moitié des factures impayées. Les employés fédéraux, des gardiens de zoo aux procureurs en passant par les gardiens de prison, seraient contraints de se passer de salaires. Rien pour les timbres alimentaires (aide alimentaire), les programmes de logement, le fisc, l’agence pour l’environnement, ni d’ailleurs pour les soldes des militaires. Le Bipartisan Policy Center fait observer que «ce serait le chaos». Les décisions seraient injustes. Le Trésor aurait le pouvoir de désigner les «gagnants et les perdants  »

    La philosophie du pouvoir de désigner les  » gagnants et les perdants « , ceux qui pourront payer leurs factures et ceux qui ne pourront pas me fait penser au pouvoir de « dieu « qui choisirait selon les dires de certains croyants entre ceux qui méritent de vivre et ceux qui méritent de mourir. D’autres pensées en rapport avec les heures noires de l’Histoire viennent aussi me hanter. Difficile de complètement les chasser.

    On aura relever :  » ni d’ailleurs pour les soldes des militaires « …. Vont pas être content les G.I quand ils vont revenir au pays ( s’ils reviennent un jour ).

    http://www.slate.fr/story/41915/Dette-2-aout-etats-unis-faillite-chaos

  38. Poutine , devant les Nachi , jeunes Russes Patriotiques , les Etats-Unis vivent au dessus de leurs
    moyens , ce sont des parasites avec leur monopole du $ .
    Simplicité biblique , clarté Homérique . Rien à dire .
    Quand il faudra négocier avec les Russes , se rappeler , qu’il faudra se simplifier et se clarifier …

    • Cécile

      une source ????
      (les « Nachis », en Russie on en parle aujourd’hui, en russie c’est un sujet de conversation à cause de l’affaire Breivik, sur lequel entre « nachi » pour les russes et « nachi » pour les non-russe, n’importe quel russe, ne peut faire autre chose que penser en se grattant la tête, dans un genre, mais qu’est-ce que ces étrangers sont en train d’inventer ??
      moi je rajoute, cette traduction erronée de « nachi », est uniquement balancée « up to date » pour nuire, médire, manipuler les naïfs et les niais )

      • Ando

        Nachi = « Наши »: « les Nôtres ». Ceux qui sont des nôtres. Pas seulement parce qu’ils parlent le russe, comme le ferait par exemple un étranger qui parle le russe, mais parce qu’ils sont immergés dans le bain russe et qu’ils « savent ». C’est une idée qui est différente de celle de patriote mais qui l’englobe.

  39. HP

    Il y a un problème de crédibilité des agences de notations :
    on savait depuis la fin de l’an dernier que le plafond de la dette serait atteint au printemps, on savait que la négociation du relèvement du plafond ne serait pas automatique, et on savait parfaitement qu’il faudrait faire de grosses économies ou un bon relèvement d’impôts pour limiter la spirale infernale. Le risque de non-remboursement des dettes n’était pas nul, quoiqu’encore très faible. Les agences auraient dû, logiquement, décranter.
    Mi-mai, les usa ont cessé de payer certaines retraites et autres charges « domestiques », les négociations se présentant mal, le risque prenait consistance, la cessation de payement « domestique » était patente, les agences auraient encore dû décranter, ou au moins commencer.

    Fin juillet, arrivée de la date fatidique, le risque devenait palpable en l’absence de perspective d’accord, maintenir un AAA devenait ridicule.
    Cette fois, les agences ont conservé le AAA des USA sur un coup de dé, et rien d’autre. Personne ne pouvait être certain à 100% qu’un accord pouvait être trouvé à temps, tandis Obama a annoncé renoncer au décret.
    L’accord voté in-extrémis porte la prochaine limite à fin 2012 début 2013, juste après l’élection présidentielle. Le risque de rester coincé sous le nouveau plafond est conséquent s’il n’y a pas de majorité à 60% au Congrès à ce moment, c’est à dire très élevé, alors que les économies/impôts supplémentaires pour ne serait-ce qu’atteindre l’équilibre ne seront pas réalisés fin 2012. Maintenir le AAA n’a plus de sens.

    Les agences trichent avec la cote des USA et ne s’en cachent plus, et peu importe la raison, elles ne reflètent qu’un but politique. Les agences SONT une partie du risque en dollar. Et aussi en Euro puisqu’elles travaillent dans et pour la zone dollar tout en se mêlant de l’Europe. Il faut supprimer toute référence officielle ou officieuse à la notation de ces agences en Europe et interdire aux entreprise et organismes résidant en Europe (même sous forme de filiale) de les payer, tout simplement.

    • M

      Les agences trichent avec la cote des USA et ne s’en cachent plus, et peu importe la raison, elles ne reflètent qu’un but politique. Les agences SONT une partie du risque en dollar. Et aussi en Euro puisqu’elles travaillent dans et pour la zone dollar tout en se mêlant de l’Europe. Il faut supprimer toute référence officielle ou officieuse à la notation de ces agences en Europe et interdire aux entreprise et organismes résidant en Europe (même sous forme de filiale) de les payer, tout simplement.

      oui !

  40. Génissel Samuel

    La « main invisible des systèmes », une sorte de fin programmé quand une direction trop forte est prise.
    ça me fait penser au droit divin, c’est pas vraiment catholique comme postulat (en même temps hormis un passage de mon homonyme biblique, je n’y connais pas grand chose, mais j’aime bien ce Samuel qui dit les rois vous volerons vos biens), est-ce qu’à dépasser les bornes historiques de la religion, un Louis XIV n’aurait pas lui même nourrit la révolution?
    Bon, ça change pas le présent (où la perception du présent…. )(je suis pas assez fatigué, dommage, un peu moins de perspective, c’est parfois mieux).
    Bretton Woods, « yes we can », déjà pris.
    Bretton woods, « yes we could », un peu laxiste.
    Bretton woods, « yes we should », marche à gauche, un peu short à droite.
    Bretton woods, not only for you, for children to, humaniste, mais nos décideurs le sont-ils?
    Bretton woods, stop joking, efficent need, pour rallier les bureaucrates (dit le paysan, qui a acheté un tracteur)
    Bretton Woods, advalue need a ad-money, pour les économistes.
    Bretton woods, the revange of Keynes, un peu trop cinématographique.
    Bretton Woods, Woods money, la parité monnaie bois, pour écolo.
    Bretton Woods, nothing is past, pour les nostalgiques.
    Bretton Woods, Learn to past, pour les historiens.
    Bretton Woods, Tales to future, pour les décaler du présent.
    bretton Woods, the place you need to, pour les publicitaires et les « in », les tendances ou tendancieux (c’est bien le Français aussi).
    a virtual free woods, to buy again, pour les geeks financiers.
    Bretton Woods, no really money, a really problem, pour ceux qui aime le reggae
    Bretton Woods, be open, close money, histoire de
    Bretton Woods, like we without can, pour les rationnels (PSdJ, ça plaira pas)
    Bretton Woods, defeat is without, un peu militaire
    Bretton Woods, a hope or a need, bon je suis fatigué
    Bretton Woods, no glory, just victory, ça me plait bien, ça doit être mauvais.
    Je sais pas, si des publicitaires ont d’autres idées :)

    • ig

      3 août, 2h37

      Ah merci, je ris.

    • Béotienne

      S’il y a  » une ruée vers l’or « , peut- on modéliser les conséquences ?
      Un Bretton Woods virtuel ?

      • Génissel Samuel

        c’est vrai que la symbolique est utile mais dangereuse pour symboliser cette parité forcement virtuel, l’or n’ayant pas d’intérêt pratique c’est plus facile, mais cela reste un autre coquillage monnaie, avec or ou sans or cela reste une valeur virtuel (l’or n’ a de valeur que si quelqu’un en veut, si attacher est un peu passéiste), mais puisqu’égo humanum est, il y aura toujours une rué possible, juste avant de stocker les conserves.

  41. [...] Blog de Paul Jorion » FLASH SPÉCIAL Crise de la dette publique US : « Le ch… #economie FLASH SPÉCIAL Crise de la dette publique US : « Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit… » http://goo.gl/v7wU8… Source: http://www.pauljorion.com [...]

  42. M

    Bon, heureusement Totor est convoqué ! c’est toujours ça !

    Légende des siècles ? heu, boff !

  43. soi

    Très sincèrement, je crois que tous ( mondialement ) peinent à « sortir du cadre », cela implique une telle remise en question de soi. Peut-être y a-t-il dans les « politiques du pire » des éléments qui peuvent aider à avancer : faudrait-il avoir la « sagesse » de trier afin d’écarter l’inacceptable comme l’absence de partage ( mondialement ), par exemple, ne serait-ce que parce que le partage est un des fondements de notre survie, à mon sens, nous sommes grégaires, nous ne sommes pas des ours quoi ( :) ) .

  44. Steve

    Bonjour à tous

    l’agence Dagong a dégradé la dette US avec perspective négative.

    Cordialement.

  45. yan2a

    Les Etats-Unis sont pris a leur propre piège,ce que vie la Grèce aujourd’hui se sera pour le peuple Américain demain,

    Le Général de Gaulle et J.Rueff avait prévenu les U.S.A le 4 février 1965 que si il ne rétablissait pas leur balance des paiements courant en ne respecter pas l’encours de l’encaisse-or du dollar,se serait le début de la fin pour eux,

    Encore une fois le GRAND Charles de Gaulle avait raison………..

© 2011 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.