Comment faire naitre une IA forte, à l’insu de son plein gré ?, par Roberto Boulant

Billet invité.

L’homme peut-il créer une Intelligence Artificielle forte, c’est-à-dire une machine consciente d’elle-même, éprouvant des émotions et des sentiments ? N’est-ce pas plutôt là un fantasme de toute puissance ? Le signe d’une grande puérilité de la part d’une créature qui ne sait même pas définir ce qu’est la conscience, et dont le représentant standard, éprouve déjà les plus grandes difficultés devant la notice de montage d’un meuble suédois ?

Continuer la lecture de Comment faire naitre une IA forte, à l’insu de son plein gré ?, par Roberto Boulant

Partager

Révolutions coperniciennes, par Cédric Chevalier

Billet invité.

La nouvelle nous est parvenue avec un certain décalage : le programme informatique AlphaGo, développé par Google DeepMind[1], est devenu en octobre 2015 le premier programme de go à battre un humain joueur professionnel de go.[2] Paul Jorion nous en a d’ailleurs parlé très récemment.

Continuer la lecture de Révolutions coperniciennes, par Cédric Chevalier

Partager

Singularité : Une amère défaite !

Le go, c’était le dernier rempart : le nombre de combinaisons possibles est faramineux, du coup il faut prendre des décisions à partir d’une impression générale, la fameuse intuition, et nous pouvions nous dire pour nous rassurer : « Là, ils ne parviendront pas à nous avoir ! »

Hélas ! les murailles de Jéricho sont tombées : c’est fini !

J’aimerais écrire : « L’être humain a perdu une bataille, mais l’être humain n’a pas perdu la guerre… » mais je n’en ai pas le courage… (voyez la tête du champion défait : il n’en revient pas – pas nécessaire de comprendre l’anglais !)

Partager

Singularité, Intelligence Artificielle, et crétinerie naturelle, par Roberto Boulant

Billet invité.

Les choses sont donc claires, malgré les coups portés par de sombres voyous tels Copernic, Darwin ou Hubble, l’Homme (avec h et ego majuscule) reste la créature la plus intelligente de tout l’univers connu. Ou pour être plus précis, disons que nous sommes raisonnablement sûrs de ce fait, à l’échelle de notre système solaire. C’est-à-dire sur une distance de 17 à 18 heures lumière… à comparer aux 45 milliards d’années-lumière de rayon de la sphère de l’Univers observable.

Continuer la lecture de Singularité, Intelligence Artificielle, et crétinerie naturelle, par Roberto Boulant

Partager

Les robots nous trouvent rasoir, par Roberto Boulant

Billet invité.

Le lien faisant dépendre en partie la conscience du type d’architecture corporelle et de ses sens est très important. L’écoulement du temps n’étant déjà pas le même pour nous que pour un séquoia par exemple, plusieurs ordres de grandeur sépareront la vitesse de réponse de nos cerveaux biologiques de celle de l’Intelligence Artificielle. Il y aura donc le problème de la vitesse, mais inévitablement aussi, celui de la distance. Notre conversation risque d’être rapidement aussi distrayante aux yeux (!?) d’une IA, que celle d’un séquoia pour nous…

Partager

Que mille fleurs s’épanouissent aux pieds de la République Scientiste, par Roberto Boulant

Billet invité

Vous en étiez resté à Miss France et à ces demoiselles défilant devant un parterre de vieux messieurs libidineux ? Désolé, mais tout cela est horriblement daté 20ème siècle : place au défilé devant … une intelligence artificielle ! ou plus précisément, devant des algorithmes de reconnaissance faciale.

Continuer la lecture de Que mille fleurs s’épanouissent aux pieds de la République Scientiste, par Roberto Boulant

Partager

Le temps qu’il fait le 17 décembre 2015

J’ai rencontré un petit souci avec youtube, la fin de la vidéo est coupée. Je terminais en précisant que le compte-rendu dans Le Monde que j’évoque portait sur mon intervention aux Entretiens du nouveau monde industriel.

Partager

Le Monde, Emploi et robotisation : progrès ou prolétarisation ? Un choix politique, par Margherita Nasi

Un excellent compte-rendu par Margherita Nasi de mon intervention hier aux Entretiens du nouveau monde industriel, dans le journal Le Monde.

« Réjouissons-nous, nous sommes à l’aube de l’ère post-humaine », affirme Martin Rees. Pour l’Astronome royal du Royaume-Uni, le destin de l’espèce humaine est tranché : notre rôle au sein de l’évolution aura été de faire advenir les machines. La mise à l’écart de l’homme par les machines est-elle irréversible ? Mardi 15 décembre, ce n’est pas un astrologue mais un anthropologue et économiste, Paul Jorion, qui soulève la question dans le cadre des nouveaux entretiens industriels, organisés au centre Georges Pompidou à Paris et consacrés à « la toile que nous voulons ».

Continuer la lecture de Le Monde, Emploi et robotisation : progrès ou prolétarisation ? Un choix politique, par Margherita Nasi

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 11 DÉCEMBRE 2015 – (Retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 11 décembre 2015. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le vendredi 11 décembre 2015. Et ce matin, en me levant, j’avais une idée assez précise de ce dont je voulais vous parler, qui était du fascisme en général et des élections en particulier, et puis, c’est François Leclerc qui m’a fait complètement dérailler, je me suis mis à penser à tout à fait autre chose (à parler aussi, vous allez voir).

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 11 DÉCEMBRE 2015 – (Retranscription)

Partager

Le temps qu’il fait le 11 décembre 2015

Ex_machina, film de Alex Garland

Paul Jorion :

Principes des systèmes intelligents (1989)
La crise du capitalisme américain (2007)
Comment la vérité et la réalité furent inventées (2009)
Le prix (2010)
Penser tout haut l’économie avec Keynes (2015)

Pablo Servigne et Raphaël Stevens : Comment tout peut s’effondrer. Petit manuel collapsologie (2015)

Partager

Revenu de base : LA BRISE INDÉCISE DES TEMPS NOUVEAUX, par François Leclerc

Billet invité.

Le revenu de base pour chaque citoyen sans condition de ressources est une idée qui trotte dans l’air sous différentes formes et avec différentes intentions, les bonnes et les moins bonnes. Dernier pays en date à l’étudier, la Finlande qui envisage de la tester en 2017.

Continuer la lecture de Revenu de base : LA BRISE INDÉCISE DES TEMPS NOUVEAUX, par François Leclerc

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 30 OCTOBRE 2015 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 30 octobre 2015. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le vendredi 30 octobre 2015. Et là, je suis à quelques heures de terminer la rédaction de mon prochain bouquin – qui sera le N° 18 – qui s’appellera Le dernier qui s’en va éteint la lumière.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 30 OCTOBRE 2015 – (retranscription)

Partager

Le temps qu’il fait le 30 octobre 2015

Paul Jorion, Le dernier qui s’en va éteint la lumière (à paraître en janvier 2016)

Paul Jorion, Principes des systèmes intelligents, (1989) 2012

Paul Jorion, « An alternative neural network representation for conceptual knowledge », paper presented at the British Telecom CONNEX Conference, Martlesham Heath, January 1990

Partager

Ne dites pas robots-tueurs, dites SALA, par Roberto Boulant

Billet invité.

Il y a une certaine forme de naïveté, voire de pensée magique, à croire que les mots peuvent occulter la réalité. C’est particulièrement vrai dans le domaine militaire, là où la violence guerrière doit se faire présentable à l’heure du dîner familial devant les informations télévisées. Sans aller jusqu’à l’utilisation d’oxymores tels que ‘frappes chirurgicales’ (la chirurgie tente de réparer et de sauver son prochain, pas de l’occire), il est toujours de bon ton de manier l’euphémisme : de dire ‘neutraliser’ en lieu et place du trop grossier ‘tuer’ ou mieux encore, d’évacuer la mort des hommes au profit de simples destructions matérielles. Ainsi, il conviendra de dire qu’un blindé a été détruit -voire pour les plus sourcilleux, de dire que la cible a été traitée- mais surtout de s’abstenir de parler du sort de son équipage transformé en pot-au-feu dans une carcasse carbonisée…

Continuer la lecture de Ne dites pas robots-tueurs, dites SALA, par Roberto Boulant

Partager

Le confucianisme distingue l’homme des autres animaux, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Dans un article récent (en anglais), titré « Pourquoi la Chine retourne-t-elle au confucianisme ? », le Wall Street Journal analyse les raisons qui poussent le Président chinois Xi Jinping à utiliser les anciennes traditions, pour asseoir la nouvelle puissance chinoise. Un retournement paradoxal, pour qui se souvient de la révolution culturelle et de ses slogans visant à abattre « la boutique de Confucius ».

Continuer la lecture de Le confucianisme distingue l’homme des autres animaux, par Roberto Boulant

Partager

Trois chercheurs britanniques : « Si l’intelligence extra-terrestre est très répandue, sa tendance à l’autodestruction l’est sûrement également »

La proposition de trois chercheurs britanniques [*] de partir à la recherche des traces de civilisations extra-terrestres éteintes plutôt qu’en activité se situe dans la ligne droite de l’hypothèse pessimiste de l’Astronome royal britannique Martin Rees selon qui, comme nous l’avons vu, si les civilisations d’animaux inventeurs et producteurs de machines précèdent nécessairement celles-ci, ces civilisations s’éteignent lors du passage du flambeau pour laisser les machines désormais seules et livrées à elles-mêmes, soit parce que le stade de l’invention de machines intelligentes appartient aux derniers feux jetés par une civilisation en voie d’autodestruction, soit parce que si des machines sont intelligentes, elles chercheront nécessairement à se débarrasser d’une espèce aussi nuisible que la nôtre. Les auteurs de l’article parlent à ce propos de « civilisations qui ont surpassé (ou succombé à) une Singularité technologique [P.J. : le dépassement global de l’intelligence humaine par celle de la machine] », et ils ajoutent qu’« il s’agit alors moins de la mort d’une civilisation que de sa transmutation en quelque chose de fondamentalement différent ».

Continuer la lecture de Trois chercheurs britanniques : « Si l’intelligence extra-terrestre est très répandue, sa tendance à l’autodestruction l’est sûrement également »

Partager

Ex_Machina, scénario d’une fin pour l’espèce ?, par Lazarillo de Tormes

Billet invité.

Je suis encore sous le choc après le visionnage d’Ex_Machina. Un chef d’oeuvre au contenu expansif et multidimensionnel. Plus on y réfléchit, plus on accouche de matière alimentant la réflexion.

Continuer la lecture de Ex_Machina, scénario d’une fin pour l’espèce ?, par Lazarillo de Tormes

Partager

Kirobo, le petit robot de l’espace, est revenu sur terre

Sur 20minutes.fr :

Fin de mission pour Kirobo. Le premier petit robot astronaute japonais est revenu sur Terre après 18 mois dans l’espace à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Ce petit « droïde de protocole » dont le physique rappelle Astroboy était parti rejoindre les occupants de l’ISS en août 2013 et a participé à diverses expériences pour étudier l’intérêt éventuel d’un robot de compagnie dans des situations d’isolement prolongé. […] Kirobo est censé pouvoir entretenir une conversation de façon naturelle, selon son principal concepteur, le roboticien Tomotaka Takahashi.

Difficile de juger de la capacité d’un robot à interagir dans une conversation lorsqu’il monologue comme dans la vidéo ci-dessous.

Difficile aussi d’interpréter sa compréhension de ce qu’on lui dit quand son interlocuteur semble lire des questions pré-écrites, comme ici.

Partager