Bruno Iksil : « Un régulateur, une banque, une VaR et une seule » (texte complet)

Billet invité.

Bruno Iksil est l’auteur de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé », déjà publié ici en feuilleton, et sur support papier dans le N° 15 de (P)ièces (J)ointes, le magazine du blog (toujours disponible – voir colonne de gauche).

Continuer la lecture de Bruno Iksil : « Un régulateur, une banque, une VaR et une seule » (texte complet)

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XVI) JP Morgan Chase opéra une réduction cruciale de sa VaR, par Bruno Iksil

Billet invité. Ouvert aux commentaires. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

La firme opéra une réduction cruciale de sa 10-Q VaR en dehors du CIO, en dehors du « crédit », en dehors du tout nouveau « modèle du CIO »….

La note de bas de page numéro 1630 du rapport du Sénat américain apporte un autre détail trop ignoré à ce jour : Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XVI) JP Morgan Chase opéra une réduction cruciale de sa VaR, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XV) La motivation des hauts dirigeants du Chief Investment Office, par Bruno Iksil

Billet invité. Ouvert aux commentaires. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

La motivation des hauts dirigeants du CIO à pousser Iksil à faire des trades était multiple

Puisque tout était fait de New York, certains doivent se demander pourquoi le CIO avait à intervenir et développer son propre modèle dans ce cas. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XV) La motivation des hauts dirigeants du Chief Investment Office, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XIV) New York applique à Londres le nouveau modèle, par Bruno Iksil

Billet invité. Ouvert aux commentaires. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

C’est bien sûr New York qui met en application le nouveau modèle appliqué au CIO de Londres

Stephan n’est pas bien sûr mais il est confiant sur sa prédiction : la réduction donnera $26 millions de moins pour le seul « Core Credit (tranche) ». Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XIV) New York applique à Londres le nouveau modèle, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XIII) JP Morgan : janvier 2012, une même méthodologie, par Bruno Iksil

Billet invité. Ouvert aux commentaires. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

John Hogan à Jamie Dimon : désormais le CIO a la même méthodologie que l’IB

C’est en janvier 2012 qu’à nouveau des événements étranges survinrent. Le CIO [Chief Investment Office] avait reçu l’ordre en juin 2011 de mesurer en interne sa VaR en adoptant la méthodologie de l’IB [Investment Bank, cad l’unité principale chez Jp Morgan dédiée au trading].

Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XIII) JP Morgan : janvier 2012, une même méthodologie, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XII) JP Morgan : début 2011, la banque choisit les chemins de traverse, par Bruno Iksil

Billet invité. Ouvert aux commentaires. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

Début 2011, la banque choisit les chemins de traverse… Elle ne les quittera plus

La banque choisit donc les chemins de traverse, ce qui conduisit au scandale puis aux « aveux » avec un fil conducteur : maximiser les profits dans l’intervalle sans constituer de réserves avant l’heure H. Ainsi en Janvier 2011, Iksil vient d’être « promu ». Il accède au grade de cadre dirigeant de base mais il n’est dans aucune décision, dans aucune rencontre avec aucun des régulateurs déjà très impliqués. Il ne le sera pas plus par la suite… Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XII) JP Morgan : début 2011, la banque choisit les chemins de traverse, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XI) JP Morgan : fin 2010 une solution simple se dessinait, par Bruno Iksil

Billet invité. Ouvert aux commentaires. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

Fin 2010, une solution simple se dessinait qui aurait permis d’éviter à coup sûr le futur scandale

Dans le même temps, fin 2010, le cours de l’action JP Morgan semble vouloir s’installer sous sa valeur de registre comptable, ce qui est souvent signe d’un modèle de business en déclin inexorable. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (XI) JP Morgan : fin 2010 une solution simple se dessinait, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (X) JP Morgan début 2010, par Bruno Iksil

Billet invité. Ouvert aux commentaires. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

2010 : il faut « tuer » ce portefeuille synthétique de corrélation. Objectif manqué… « Laissons l’avion atterrir alors »….

On en reste là pour l’information auprès des marchés et des investisseurs. Mais dans les coulisses, l’ordre au CIO [Chief Investment Office de la banque JP Morgan Chase] est clair : il faut « tuer » ce portefeuille dès janvier 2010. Il vient d’enregistrer un gain d’environ $100 millions. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (X) JP Morgan début 2010, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (VIII) JP Morgan début 2009, par Bruno Iksil

Billet invité. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

Début 2009, la crise incite les autorités à regarder de très près le bénéfice de diversification sur la VaR chez JP Morgan

En 2007, le bilan était mitigé. Le protocole de valorisation au CIO [Chief Investment Office] pour cette protection « synthétique » [paris sur un risque encouru par d’autres] avait été adapté afin de faire une mesure de la « consommation » de VaR Value at Risk] optimale pour la firme et de faire par la suite un suivi du risque global de « corrélation » aussi rigoureux que possible. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (VIII) JP Morgan début 2009, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (VII) Il fallait des hommes « écran », par Bruno Iksil

Billet invité. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

La paranoïa la plus extrême était de règle. Il fallait des hommes « écran »

En fait il n’y avait aucune place laissée au hasard dans le choix de se protéger contre cette « corrélation » là. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (VII) Il fallait des hommes « écran », par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (VI) Le risque de « corrélation », cible visée par tous les régulateurs, par Bruno Iksil

Billet invité. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

Le risque de « corrélation » est la cible visée par tous les régulateurs depuis 1998

Les crises venant des GKO russes, de LTCM, des Dot.Com, du triptyque Worldcom-QWEST-ENRON ajoutent à la certitude que les dérivés de crédit, les CDS (« Credit Default Swaps »), ne permettent que de redistribuer le problème de liquidité si critique quand la crise survient. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (VI) Le risque de « corrélation », cible visée par tous les régulateurs, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (V) La VaR, pierre angulaire des réserves de sécurité, par Bruno Iksil

Billet invité. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

La VaR est créée comme la pierre angulaire des réserves de sécurité qui s’imposent…

Les [produits financiers] dérivés doivent être placés en portefeuille de trading sauf exception dûment formulée. Et là encore, la SEC [Securities and Exchange Commission] fait appel à des consultants indépendants pour vérifier tous les portefeuilles de banques. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (V) La VaR, pierre angulaire des réserves de sécurité, par Bruno Iksil

Partager

Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (I) Le dilemme des grandes banques, par Bruno Iksil

Billet invité. Bruno Iksil est l’auteur ici de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé ». Il nous offre ici un nouveau feuilleton sur le contexte de ces événements.

En 2017, la population mondiale est de 7.5 milliards d’individus et le
G7 (USA, Royaume-Uni, Japon, Allemagne, Canada, France, Italie) en représente 10% au plus.

Les régulateurs sont confrontés à un dilemme spécifique avec les grandes banques

Le régulateur historique de tutelle de JP Morgan était la Réserve Fédérale depuis 1913. Il avait autant à cœur de garantir la solidité de la banque que sa capacité à produire des bénéfices satisfaisants. Continuer la lecture de Un régulateur, Une banque, Une VaR et une seule (I) Le dilemme des grandes banques, par Bruno Iksil

Partager

Le Monde / L’Écho – Le mystère de la « baleine de Londres », enfin élucidé, lundi 3 juillet 2017

Le Monde : Le mystère de la « baleine de Londres », enfin résolu

En 1996, les régulateurs exigèrent des banques qu’elles publient périodiquement leur Value at Risk (VaR), un chiffre évaluant en principe la perte minimale qu’un établissement pourrait subir au cours d’une journée sur un pourcentage de ses pertes les plus fortes (fixé en général à 5 %). Continuer la lecture de Le Monde / L’Écho – Le mystère de la « baleine de Londres », enfin élucidé, lundi 3 juillet 2017

Partager

Bruno Iksil : « Un régulateur, une banque, une VaR et une seule », nouveau feuilleton à paraître

Bruno Iksil qui nous a expliqué ici, sous la forme d’un feuilleton, les événements qui ont conduit en 2012, alors qu’il gérait un portefeuille à la banque JP Morgan Chase, à ce qu’il soit qualifié par la presse de « baleine de Londres » et que lui soit reprochée une perte de 6,2 milliards de dollars, nous proposera dans les jours qui viennent un nouveau feuilleton, consacré à la gestion du risque par les plus grandes banques mondiales.

Le point par moi P.J. sur cette affaire paraîtra simultanément demain mardi 4 juillet dans Le Monde en France et L’Écho en Belgique. L’exposé systématique d’Iksil, mes commentaires à chaud en 2012, ainsi que ma chronique de demain feront l’objet d’un numéro spécial de (P)ièces (J)ointes, la version papier du Blog de Paul Jorion (pour s’abonner : voir dans la colonne de gauche).

Continuer la lecture de Bruno Iksil : « Un régulateur, une banque, une VaR et une seule », nouveau feuilleton à paraître

Partager

Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé (texte complet)

Billet invité. Voici, d’un seul tenant, le texte que Bruno Iksil m’a communiqué, et que j’ai publié ici en treize épisodes. Ma chronique à paraître la semaine prochaine dans Le Monde et dans L’Écho, et dont une traduction en anglais est en préparation, reviendra elle aussi sur l’affaire dite de « la baleine de Londres ». L’ensemble fera l’objet d’un numéro spécial de notre revue (P)ièces (J)ointes, qui paraîtra mercredi (voir colonne de gauche).

Continuer la lecture de Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé (texte complet)

Partager

Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (VII) Les différences de prix étaient voulues

Billet invité. Ouvert aux commentaires. P.J. : j’ouvrirai bien entendu volontiers les colonnes du blog à d’autres acteurs de cette affaire s’ils le souhaitent.

Les différences de prix étaient voulues. Le protocole spécifique du CIO jouait un rôle stratégique pour la firme pourtant

Mais revenons donc à cet énorme portefeuille de protection de la banque logé au CIO [Chief Investment Office] qui consommait trop de VAR [Value at Risk] à cause de prix de traders de l’IB qui étaient mal accordés entre eux même s’ils étaient tous communiqué vers 17h00 heure de Londres. Continuer la lecture de Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (VII) Les différences de prix étaient voulues

Partager

Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (V) La Value At Risk était la clef de voûte du protocole de valorisation du portefeuille du CIO

Billet invité. Ouvert aux commentaires. P.J. : j’ouvrirai bien entendu volontiers les colonnes du blog à d’autres acteurs de cette affaire s’ils le souhaitent.

La VAR était la clef de voûte du protocole de valorisation du portefeuille du CIO

Prenons un exemple inventé mais très proche de la réalité (cf. le rapport du Senat américain). La VAR [Value at Risk] de l’IB était de disons $80 millions. La VAR du portefeuille du CIO était de disons $50 millions, celle du CIO au total de $60 millions. Continuer la lecture de Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (V) La Value At Risk était la clef de voûte du protocole de valorisation du portefeuille du CIO

Partager

Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (IV) Ce portefeuille très particulier avait un protocole de valorisation unique

Billet invité. Ouvert aux commentaires. P.J. : j’ouvrirai bien entendu volontiers les colonnes du blog à d’autres acteurs de cette affaire s’ils le souhaitent.

2- la fraude comptable n’est pas celle avancée par la banque mais un leurre

La valorisation de ce portefeuille très particulier piloté par le quatuor si particulier avait un protocole de valorisation unique. Logique.

JP Morgan finit par l’admettre en Septembre 2013. La banque avait caché certaines réalités à l’époque en 2012 et accoucha très officiellement d’une fraude comptable dans la foulée du scandale. Continuer la lecture de Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (IV) Ce portefeuille très particulier avait un protocole de valorisation unique

Partager

LES BANQUES DE LA ZONE EURO AU SANATORIUM, par François Leclerc

Billet invité.

L’Euro Stoxx Banks Index, qui exprime les variations de la valeur en Bourse des banques de la zone euro, est au pire de sa forme. Depuis le début de l’année, il a dévissé de près de 27%, soit plus d’un quart de sa valeur. Y aurait-il un léger problème ?

Continuer la lecture de LES BANQUES DE LA ZONE EURO AU SANATORIUM, par François Leclerc

Partager