Envoyez par mail 'Edith Piaf (1915–1963)' à un ami

Envoyez une copie de 'Edith Piaf (1915–1963)' à un ami

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...
Partager :

8 réflexions sur « Edith Piaf (1915–1963) »

  1. Les traces des amants désunis qui s’effacent sur le sable, on finit par se demander à quoi ça sert et on ne voit pas la réponse, à part un rôle d’œuvres éphémères.

  2. merveilleux blog, si vous etes fan, j’ai un livre sur edit piaf, introuvable actuellement « emportée par le vent », avec toute sa vie sur des coupure de journaux inserées ds le livre de 1915 a 1963, je le cede a 20e et avec un cd inedit « elia14@voila.fr »

  3. Vous avez eu bien de la chance de pouvoir la voir. Moi je n’étais pas née mais je l’écoute volontiers. Pouvez-vous me dire en quelle année Piaf est passée à l’Ancienne Belgique ? Mon mari ne se souvient plus de l’année. Merci beaucoup et bonne journée. Karin

  4. Bonjour, je suis tombé par hasard sur votre blog et il m’a rappelé des souvenirs. J’y étais avec mes parents, à l’Ancienne Belgique et j’ai des souvenirs précis de Piaf, qui est venue se détendre un moment. Pour la date, je penche pour 1959. Bien à vous

  5. Bonjour, j’ai trouvé quelques évocations d’Edith Piaf sur ma page facebook, ça fait toujours plaisir d’écouter « la plus grande », je ne l’ai jamais vue à l’Ancienne Belgique, d’ailleurs, je n’avais que 13 ans à son décès, lequel plongea mes parents dans l’affliction, par contre j’eus la chance, dans une AB telle que décrite, de voir Jacques Brel et Claude François, Brel, je le vis aussi sur la scène du collège St-Pierre d’Uccle.

  6. Cher Paul Jorion,
    C’est à partir d’une recherche croisant Edith Piaf et Sociologie que j’arrive sur votre site et votre si beau texte. Je vais le transmette à Joëlle-Andrée Deniot, une universitaire qui ose l’émotion sans abandonner la rigueur sur un corpus d’images et une problématique totalement neuve d’anthropologie de la voix du geste et de la Scène (d’abord de Piaf et d’autres grandes voix féminines).Puissiez vous lire ce livre à la hauteur de votre culture et de votre sensibilité. Véritable livre d’art (exception rarissime chez un intellectuel français) il a trouvé une artiste sublime pour magnifier son iconographie de Piaf, Barbara, Greco..(Mireille Petit-Choubrac).Joëlle-Andrée Deniot, Edith Piaf La voix le geste l’icone. Esquisse anthropologique. Editions Lelivredart 30 août 2012

Les commentaires sont fermés.

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*