Envoyez par mail 'Nos Américains préférés' à un ami

Envoyez une copie de 'Nos Américains préférés' à un ami

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...
0Shares

24 réflexions sur « Nos Américains préférés »

  1. Ces interventions sont salutaires car dans un monde qui s’enfonce dans le virtuel, càd dans le déni, il faut des actions de ce type (Marcy Kaptur) pour redonner un peu de sens au réel. Le refus d’acter le désastre en cours conduit à l’instauration d’une réalité-zombie où tout semble aller normalement alors que tout est irrémédiablement corrompu par la formidable vague d’appauvrissement qui commence à enfler. Que PA Consulting Group (loin d’être une maléfique entité marxiste) diffuse ce type d’article, malgré tout d’un optimisme convenu (« it will be at least 2011 before we return to pre-crisis performance levels », « new regulation will bring significant change ») est en soi révélateur du désarroi qui saisit les esprits (merci à LEAP de l’avoir indiqué).

    http://www.paconsulting.com/introducing-pas-media-site/releases/banks-must-act-now-to-survive-the-new-zombie-reality-of-half-dead-banks-governments-consumers-and-companies-10-november-2009/

  2. J’ai pu voir ces jours derniers au journal télévisé de 20h un autre américain décoré par notre petit président à l’Elysée. Cet acteur et réalisateur n’a pas l’air de trop aimer son confrère Michael Moore. Méfiez-vous donc lors de vos trajets en diligence sur la route de Dijon.

  3. Entièrement d’accord avec vous Paul,

    Nous ne pouvons pas nous contenter de commenter passivement les développements de la crise et distribuer les bons et les mauvais points comme si étions au spectacle du monde. Le moindre recul de notre part sera autant de terrain laissé à un « adversaire » qui lui n’a pas d’états d’âme, à l’exception de certains qui rallieront le camps de l’intérêt général, tel un Lord Adair et d’autres que vous avez cités, tous ceux qu’une certaine éthique morale et intellectuelle mettent à l’abri du cynisme ou encore que les armes de la raison, celles des propositions asymétriques empruntées à Aristote — comme vous l’expliquez très bien dans Comment la réalité et la vérité furent inventées –, peuvent encore convaincre.

    C’est donc dès maintenant à chacun de nous, là où il peut, et avec les moyens dont il dispose, de sensibiliser, qui son beau frère, son cousin, ses amis, ses collègues, ses concitoyens, à la maison, au bureau, dans les journaux, sur les blogs, bref partout où nous pouvons encore nous faire entendre.

    Ce blog est devenu un devenu un lieu de réflexion et débat citoyen sans pareil pour aborder les tenants et aboutissants de cette crise sans précédent ; grâce à lui, et donc à vous à travers vos billets, vos commentaires et vos livres, mais aussi via les chroniques de François Leclerc, nous disposons maintenant de tout un ensemble de concepts, d’éléments de référence, permettant de décrypter les faits et gestes des responsables et surtout d’expliquer cette crise selon une perspective globale qui voit dans les faits économiques autre chose que de simples faits économiques, car l’économie est d’abord une construction sociale, ce qui signifie que nous avons le pouvoir de la transformer et qu’elle ne peut se limiter à un état de nature ce qu’elle est encore aujourd’hui.

    L’état d’urgence c’est aussi bien entendu la démocratie menacée.

    Partout les fichiers de police et autres se multiplient et leur interconnexion devient de plus en plus facile, leur consultation souvent autorisée par voie administrative.

    En Grande Bretagne, un pays qui pourtant il n’y a pas si longtemps ne rendait pas obligatoire la carte d’identité en vertu d’une « common law » qui assimile cette pratique à la tyrannie — la dernière fois que les britanniques eurent une carte ce fut pendant la seconde guerre mondiale –, le gouvernement s’apprête à adopter un projet de loi déjà surnommé « Big brother ». Celui-ci mettra sous surveillance tous les citoyens du royaume via une banque de donnée privée qui collectera des données détaillées sur les communications téléphoniques et les consultations internet des sujets britanniques.

    Le fichier sera accessible a des centaines d’entités publiques sur simple demande à un officier de Police.

    En Grande Bretagne, aux US, en France et bien d’autres pays dits libres, l’état d’urgence c’est déjà tout un dispositif qui se met peu à peu et méthodiquement en place sous le prétexte de lutte anti-terroriste, et qui pourra être activé à tout moment tant le concept d’anti-terrorisme est flou et est donc susceptible d’amalgamer tout comportement non conforme.

    1. Excellent! C’est précisément l’analyse que je présente à mes proches (en moins bien argumenté…). Les « réformes » prises par Nicolas Sarkozy dans son entreprise de déglingue générale doivent être considérées à la lumière de ce prisme.


  4. Bien évidemment pour la plupart d’entre nous ici, ces héros très exposés et si souvent raillés ou moqués, entretiennent, chacun selon ses talents propres, son degré de science et de lucidité sur l’état du microcosme humain, son intégrité et sa capacité de rébellion, différentes formes de dissidences et de réactions relevant déjà du « salut public » et de la préservation de ce qui nous reste de « Bien Commun », ne serait-ce que par exemple, de ce qui nous reste de ressources alimentaires saines à partager, de terres cultivables, de confiance mutuelle praticable et « d’atmosphère respirable » !

    Mais chacun d’entre eux suppute sans doute très bien aussi qu’on ne se remettra d’une pareille somme de dégringolades civilisationnelles globales qu’en croyant (à ce stade, un acte de foi, ça aide ! Une « croyance » ça choque certains ici !!!) sinon au moins, en « espérant » ardemment qu’on saura s’en relever sans se laisser « illusionner » par la magie des petits rafistolages de l’existant en pleine overdose d’escroqueries, de manipulations malsaines et de corruptions !

    Et derrière leurs invitations à agir, comment ne pas y voir une sorte de foi fondamentale dans notre capacité, au moins pour ceux d’entre nous qui se sentent déjà d’attaque à se passer des dominants, à réintégrer d’urgence et sous différentes formes, à grands renforts de créativité et d’engagements concrets, L’EVOLUTION UNIVERSELLE DANS CE QU’ELLE NOUS APPORTE DE PLUS BEAU, sans jamais perdre de vue que nous nous ne sommes pas prêts de stopper ses complexifications croissantes « avec nos seuls petits bras musclés » ou nos « petites intelligences technologiques d’apprentis démiurges » !

  5. Je ne peux que saluer ces Simon Johnson, Elizabeth Warren, Alan Grayson, Marcy Kaptur ou Paul Jorion. Sans eux, je deviendrais rapidement schizophrène je crois: voir la réalité et en même temps entendre un discours continu qui la nie, c’est quasi-invivable.

    Il n’y a effectivement qu’à répéter, répéter, et encore répéter sans se décourager, à la longue, et ensemble, on sera entendu. Mais bon, comme disait l’autre, à la longue, nous serons tous morts…

  6. J’ai vu hier soir « V pour Vendetta ». C’est théâtral, caricatural, mais Ô combien évocateur par rapport à ce qui se passe actuellement.
    Si nous n’y prenons pas garde, si nous ne réagissons pas assez tôt ensemble, nous savons ce qui nous attend…
    Si je pouvais être à Dijon j’y serais volontiers !

    1. Je vous conseille fortement de lire la Bd qui a inspirée le film, autrement plus aboutie que le long-métrage de James Mac Teigue (c’est même un chef-d’oeuvre du neuvième art)

  7. Elargissons un peu le cercle, ajoutons les noms de Robert Reich et Neil Barofski, dont les contributions sont également notables.

  8. « DON’T YOU LEAVE ! »
    (ne vous laissez pas jeter dehors !) … trois petits mots et une contraction, trois petits sons qui en disent long.
    Mme Marcy Kaptur, vos désirs sont des ordres et nous vont droit au coeur !
    Nos Américains préférés ont décidé de franchement manifester qu’ils ne sont pas du côté des tricheurs et des endormeurs.

  9. Paul Que pensez vous de Ron Paul et ….

    Jetez un oeil à ce communiqué de presse de Ron daté du 5 mai 2004 :

    http://www.house.gov/paul/press/press2004/pr050504.htm

    Will Rising Interest Rates Burst the Housing Bubble?

    Washington: Although Federal Reserve officials today announced the short-term federal funds rate will remain unchanged, their report makes it clear that the “policy accommodation” of promoting economic growth through exceedingly low interest rates is coming to an end. In other words, the Fed has signaled that it can and will increase interest rates in the near future. The current funds rate of 1%- the lowest in 45 years- results from years of aggressive Fed rate cutting. The incredible increase in American housing prices over the last ten years is directly attributable to this Fed easy credit policy, yet few Americans understand that housing prices are artificially high- and destined to fall significantly when interest rates rise.

    During recent testimony by Mr. Greenspan before the Joint Economic committee, Congressman Ron Paul pressed the Chairman to acknowledge the potential severity of a collapse in housing prices. “I think the Fed is mistaking debt with collateral,” Paul stated at the hearing, referring to recent Greenspan statements touting home equity loans as the engine driving economic growth. “New debt is not wealth,” Paul added. Still, Chairman Greenspan continued to insist that Americans are richer because of paper increases in the value of their homes. Yet the very Fed policy responsible for higher demand and higher housing prices- cheap credit- is about to change.

    “Federal Reserve manipulation of interest rates and the money supply has created a perilous situation for millions of Americans,” Paul stated. “Rising interest rates may well cause housing prices to fall dramatically, leaving many homeowners who bought at the height of the bubble owing more than their homes are worth. Homeowners with adjustable-rate mortgages are especially vulnerable, as are those who used paper gains in real estate values as collateral for second, third, and even fourth mortgages. The Fed’s easy-credit policies are directly responsible for lowering creditworthiness standards and encouraging millions of Americans to overextend themselves. If trillions of dollars in housing equity disappear, no amount of Fed sorcery will keep record amounts of Americans out of bankruptcy.”

    ————————————————-

    NO AMOUNT OF FED SORCERY WILL KEEP RECORD AMOUNTS OF AMERICANS OUT OF BANKRUPTCY !!!!

  10. Des bonnes nouvelles d’Elizabeth Warren: « Nov. 19 (Bloomberg) — In Elizabeth Warren’s world, credit card contracts would be so simple a teenager could read and understand them in four minutes. Loans would be as easy to compare as toasters, and online credit scores would be free.

    “We need a new model: If you can’t explain it, you can’t sell it,” said Warren, 60, a Harvard University law professor who is head of the Congressional Oversight Panel for the Troubled Asset Relief Program, in an interview.

    The 1966 high school debate champion of Oklahoma may get what she wants. The House of Representatives will vote in December on her idea. She suggested a Financial Product Safety Commission in a 2007 article in the magazine Democracy. President Barack Obama proposed it to Congress in June as the Consumer Financial Protection Agency.

    Warren won’t discuss whether she may be a candidate to lead the authority, which would have the power to regulate $13.7 trillion of debt products. A Warren nomination would tell banks that Obama is determined to force reduced checking-account fees and limit lender claims in mortgage advertising, among other measures the industry opposes, said Thomas Cooley, dean of New York University’s Stern School of Business.

    http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601109&sid=a.DEiDrOr.ms&pos=10

  11. Pleine actualité, apparemment la bataille fait rage entre Ron Paul, Alan Grayson et leurs partisans d’un côté face à la Fed et ses laquais et autres responsables politiques achetés corrompus et dévoyés de l’autre côté.
    M’est avis que certaines personnalités comme Bernanke ou alors Geithner doivent sentir la cravate se resserrer autours de leur cou.
    J’imagine qu’il faudra encore de nombreuses batailles juridiques et légales pour arriver à faire plier la Fed, Wall Street et toute la clique, mais c’est toujours encourageant de voir ces signes.

Les commentaires sont fermés.

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*