Envoyez par mail 'rtbf, « Débats Première », Les 10 ans de la crise financière, lundi 14 août 2017 - Retranscription' à un ami

Envoyez une copie de 'rtbf, « Débats Première », Les 10 ans de la crise financière, lundi 14 août 2017 - Retranscription' à un ami

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...
14Shares

4 réflexions sur « rtbf, « Débats Première », Les 10 ans de la crise financière, lundi 14 août 2017 – Retranscription »

  1. Vous avez raison de souligner que les prêts étudiants n’ont rien à voir avec le subprime – alors que l’on en fait souvent un amalgame.
    Le problème aujourd’hui reste l’argent, les masses fabuleuses « d’argent », un argent dont le citoyen XY ne bénéficie pas. Il alimente, entre autres, la spéculation; les gens qui payent un prix fort pour acquérier ou louer un bien immobilier en France ou en Allemagne sont directement touchés. Ce système est un géant aux piéds d’argile. On se demande jusqu’à quand la politique folle de la BCE tiendra la route. Le problème c’est que Draghi a comme mission de sauver l’euro; il joue donc un rôle politique que sa job description ne prévoit pas. Le prire c’est qu’il se réfère aux vieilles théories et recettes qui ne marchent plus dans notre temps, pour différentes raisons.

  2. C’est rare d’avoir un panel aussi clairvoyant. Comment leur relative conviction que « ça ne va pas » pourra-t-elle se transmettre à l’intérieur des banques et autres établissement de crédit ?
    (un peu comme les protéines qui doivent franchir la barrière du noyau si elles veulent influer sur la façon dont se déroule le programme, comme on l’a appris par exemple dans le dernier prix Nobel de médecine 2017 sur les découvreurs des mécanismes exacts de l’horloge biologique. Ce mécanisme comprend des protéines qui s’accumulent en dehors du noyaux puis vienne y migrer et faire leur travail de régulation « interne », « jusqu’à demain peut-être » comme dit la chanson.

    1. « horloge biologique »
      L’économie est de nature fractale, asymétrique. La loi universelle selon laquelle « symétrie versus asymétrie versus syymétrie » ne fonctionne pas en économie. C’est l’une des raisons pour laquelle de nombreuses théories académiques en économie sont caduques – mais on continue à y croire, c’est ca qui curieux.

  3. Bonjour à tous,

    J’avais demandé à Monsieur Jorion si le nationalisation de la gestion des moyens de paiement (retirer de l’argent, faire un transaction,…) ne suffirait pas à cesser le chantage exercé par les banques sur les gens. En effet si une grosse banque fait faillite, elle demandera à l’Etat de la recapitaliser sans quoi toutes les transactions deviendront impossibles. Monsieur Jorion m’a gentiment répondu et m’a proposé d’écouter l’émission, chose faite. Cependant Monsieur Jorion semble beaucoup plus radical et pencherait plutôt pour une nationalisation totale des banques. Ne pourrait-on pas anticiper la prochaine crise en nationalisant la gestion des moyens de paiement dès maintenant ? Une nationalisation partielle qui éviterait « la prise d’otage » du contribuable par les banques ne responsabiliserait-elle pas les banques dans le reste de leurs activités, l’Etat étant garant de la gestion des moyens de paiement ? (cfr Frédéric Lordon).
    Bien à vous tous !
    Stéphane

Les commentaires sont fermés.

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*