Envoyez par mail '« Trump : Ce qui apparaît en surface n'est pas beau à voir », le 11 août 2018 - Retranscription' à un ami

Envoyez une copie de '« Trump : Ce qui apparaît en surface n'est pas beau à voir », le 11 août 2018 - Retranscription' à un ami

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...
7Shares

8 réflexions sur « « Trump : Ce qui apparaît en surface n’est pas beau à voir », le 11 août 2018 – Retranscription »

  1. je crois que je vais être un peu hors du sujet, mais après tout il s’agit toujours en central de Trump.
    C’est au sujet des taxes sur l’acier et l’aluminium, et d’un supplément sur le glyphosate :

    La livre turque chute : c’est le sujet principal du jour. Erdogan s’affole avec juste raison. Mais, tout comme pour l’Allemagne, je ne vais pas pleurer sur la descente en enfer d’Erdogan. Il a trop rêvé d’être le chef « bienfaisant » en enfermant des milliers de gens, des journalistes, des fonctionnaires,

    Côté Allemagne, avec en plus l’affaire de Bayer (mais franchement ils n’ont pas fait de recherches sur la non-valeur d’avenir de Monsanto avant de l’acheter ?) et du Glyphosate, elle et sa toute puissance qui commande à tous en Europe, certes personne n’est enfermé, mais nos marges démocratiques se sont largement réduites grâce à l’Allemagne, et côté écologie, croire que faire disparaitre le nom Monsanto allait apaiser la rancœur, et surtout leur souffrance (semences, etc…) des gens de part le monde contre ses futurs ex-produits toujours en production… ils planent !

  2. L’Histoire , c’est comme le climat ;

    Des milliards de choses infimes ou énormes y participent, et on n’ est sensible qu’au résultat du moment .

    Mais là , tout de suite et le temps « presse » , c’est pas très agréable .

    PS : Signé Tolstoï.

    1. Pourquoi les budgets communaux ne se sont pas mis en commun dans les communautes de communes ?
      A partir de la le materiel peut etre mis en commun pour la communaute.
      Chaque commune possede du materiel.
      je suis ok pour la suppression de la TH : taxe habitation

      1. il devient urgent de faire bouger les lignes communautaires. C’est bien le role de la communaute d’evaluer les travaux a realiser afin d’en definir les travaux dans chaque ancrage communautaire. Il y a des routes departementales, secondaires etc…. Le travail doit exister au niveau communautaire. Gerer des budgets est du domaine du bureaucrate que sont les elus : Maire, adjoints, conseillers etc…Trop de bureaucratie tue la democratie.

  3. Tout ce que l’homme fut
    De grand et de sublime
    Sa protestation
    Ses chants et ses héros
    Au-dessus de ce corps et contre ses bourreaux
    À Grenade aujourd’hui surgit devant le crime

    Et cette bouche absente et Lorca qui s’est tu
    Emplissant tout à coup l’univers de silence
    Contre les violents tourne la violence
    Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue

    Un jour pourtant,
    Un jour viendra
    Couleur d’orange
    Un jour de palme,
    Un jour de feuillages au front
    Un jour d’épaule nue
    Où les gens s’aimeront
    Un jour comme un oiseau
    Sur la plus haute branche

    Ah, je désespérais de mes frères sauvages
    Je voyais, je voyais l’avenir à genoux
    La Bête triomphante et la pierre sur nous
    Et le feu des soldats porte sur nos rivages

    Quoi toujours ce serait par atroce marché
    Un partage incessant que se font de la terre
    Entre eux ces assassins que craignent les panthères
    Et dont tremble un poignard quand leur main l’a touché

    Un jour pourtant,
    Un jour viendra
    Couleur d’orange
    Un jour de palme,
    Un jour de feuillages au front
    Un jour d’épaule nue
    Où les gens s’aimeront
    Un jour comme un oiseau
    Sur la plus haute branche

    Quoi toujours ce serait la guerre, la querelle
    Des manières de rois et des fronts prosternés
    Et l’enfant de la femme inutilement né
    Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

    Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue
    Le massacre toujours justifié d’idoles
    Aux cadavres jetés ce manteau de paroles
    Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

    Un jour pourtant,
    Un jour viendra
    Couleur d’orange
    Un jour de palme,
    Un jour de feuillages au front
    Un jour d’épaule nue
    Où les gens s’aimeront
    Un jour comme un oiseau
    Sur la plus haute branche

    Louis Aragon chanté par Jean Ferrat

Les commentaires sont fermés.

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*