Lyon, Fêtons la gratuité, le samedi 5 janvier 2019

Certaines et certains d’entre vous étaient là. J’ouvre à la discussion.
Merci à Mme le Maire du 1er arrondissement de Lyon, Nathalie Perrin-Gilbert pour sa photo.

Une autre photo :

0Shares

13 réflexions sur « Lyon, Fêtons la gratuité, le samedi 5 janvier 2019 »

  1. Samedi 5 janvier 2019 avait été organisée par Paul Ariès (dirigeant lyonnais de l’Observatoire international de la gratuité) dans le 1er arrondissement de Lyon, une grande journée d’appel pour une civilisation de la gratuité. Cette journée a permis de mieux faire connaitre l’ensemble des formes existantes et à venir de gratuité et d’interpeller partis politiques (FI PG PC EELVL, NPA etc…) et associations comme COPERNIC et ATTAC par exemple.
    Il a donc été question de gratuité des transports en commun, de gratuité des services funéraires, de l’eau, de l’énergie, mais également au droit du beau et de la démocratie locale.
    Paul JORION était présent et a été fortement applaudi par 200 personnes environ (certaines sont restées debout car il n’y avait pas assez de places dans le petit théâtre du groupe scolaire Victor Hugo. Il y a eu tellement d’intervenants que chacun n’avait que 10 minutes pour s’exprimer. Paul JORION a bien résumé ses thèses.

  2. A Juannessy

    Paul Ariès va mettre en ligne l’ensemble des contributions ainsi que les conclusions de cette journée
    Je ne manquerai pas d’en informer le blog de Paul JORION

  3. Ce qui est ressorti de ce colloque entre autres, c’est l’organisation prochaine d’une journée pour la gratuité des transports en commun à Lyon en partant des expériences faites dans le monde et en France par exemple par le Collectif grenoblois pour la gratuité des transports en commun, sachant que le maire de Grenoble (EELV) a refusé jusqu’à présent de rendre les transports en commun gratuits, quand on sait que sa ville subit parfois des pics de pollution importants.

  4. Prix d’entrée de la conférence : 5 € , franchement que peut on s’offrir d’autre aujourd’hui comme sortie ou activité culturelle pour cette modique somme ?

  5. Après 10 ans d’amicales chamailleries entre Paul J. et l’objecteur de croissance que j’ai toujours été, je souris en voyant notre hôte encerclé par au moins la moitié de ce que la France compte de brillants décroissants.
    Finalement, les débats, entre gens de bonne volonté et de valeurs plutôt communes (bienveillance envers nos semblables et pas égoïsme de ceux qui veulent s’en sortir seuls ou avec leur proche tribu), c’est utile. Ainsi, grâce à Paul j’ai compris que dans la situation actuelle une allocation universelle était difficile à mettre en œuvre et présentait pas mal de dangers d’inefficacité. J’ai même troqué les DIA (dotations inconditionnelles d’autonomie) des OC par le terme bien plus compréhensible de « gratuité de l’indispensable » proposé par Paul (même si cela recouvre à peu de choses près le même projet). J’ai pu aussi pu constater que Paul devenait collapsologue (« Le dernier qui… » et collaborait, à Lille, avec Doat et d’autres pour dénoncer la folie transhumaniste. On va finir par s’ennuyer si nous avons le même avis sur tout :-).

    Heureusement, si nous sommes à peu près d’accord sur ce vers quoi il faut aller, reste la question cruciale de « Mais comment y aller avec tous ces méchant égoïstes qui dirigent le monde? » Là, on va peut-être pouvoir débattre encore entre ceux qui prônent la rupture brutale, la révolution (citée par mémoire car discréditée et source de trop de violence s), la réforme radicale par les voies légales et électorales (ce que semble privilégier Paul) et la création, sans attendre, des alternatives concrètes et parfois désobéissantes au capitalisme dominateur (ce que l’on appelle parfois la transition sociétale et dont j’étudie de près les actuelles et nouvelles manifestations).
    Même si je suis partisan de garder les trois fers au feu, on va garder là des possibilités de le croiser (le fer).

    Belle et chaude (c’est inévitable aux plans social et climatique) année 2019.

  6. bonjour le blog,
    Je me suis fait cette après midi, coup sur coup 2 vidéos de Pablo Servigne et de Vincent Mignerot (Adrastia), 2 spécialistes en collapsologie….
    C’est dur! Je ne sais pas si il faut pleurer ou tout foutre en l’air….
    Mais après des vidéos comme çà, il me semble que la gratuité ou le revenu universel sont si loin des problématiques que l’on doit affronter!!!!!!!!!!!Elles me font penser à des rustines que l’on poseraient sur des chambres à air complètement déchirées….
    La vérité, c’est qu’on a pas de solutions et qu’on va vers un monde inconnu.
    Mais je retiendrais la conclusion de Vincent Mignerot. Si il est vrai qu’on ne sait pas où l’humanité se dirige, on se doit malgré tout de rester digne.

Répondre à CloClo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.