Archives par mot-clé : Antoine

MELANCOLIE

J’ai écouté jusqu’à ce qu’il aille se coucher – à la fin, il n’en pouvait plus, il bredouillait, il mélangeait tout – le gars qui nous explique sur un ton d’évidence, en anglais, ce qui se passe au Japon pour que nous soyons informés, nous qui ne parlons pas le japonais ; il disait : « Il faut comprendre que deux tiers du Japon ne sont pas dévastés », remplacez dans sa phrase « Japon » par un pays que vous aimez bien et demandez-vous l’effet que ça vous ferait d‘entendre dire un jour : « Il faut comprendre que deux tiers de la France ne sont pas dévastés », ou « de la Suisse », « de la Belgique », « du Québec »… Je connais un peu le Japon, j’ai rouvert un dossier l’autre jour, et retrouvé une photo où on nous voit à Nagoya, je connais un peu aussi les tremblements de terre, en treize ans de Californie, rien pourtant comme ce qu’on voit dans la troisième vidéo un peu plus bas, celle avec la bagnole.

Bref, au soir d’une journée triste, Vigneron me remet en mémoire les chansons d’Antoine. Les élucubrations, ce n’était pas vraiment ma tasse de thé, mais certaines de ses chansons douces, je les trouvais très belles. Du faux Bob Dylan si on veut mais de qualité supérieure. C’est mélancolique à souhait, c’est ce qui convient à la journée qui s’achève. Dommage qu’on ne trouve pas grand-chose où on le voie chanter.

J’ai oublié la nuit

Petite fille, ne crois pas

Une autre autoroute

Partager :