Archives par mot-clé : capitaine Dreyfus

« L’Affaire Kerviel », ce symptôme d’une gangrène, par Zébu

Billet invité.

L’Affaire Kerviel qui rebondit depuis la nuit dernière, avec son lot de ‘révélations’, est-elle comme toutes ces précédentes, dont la plus fameuse, l’Affaire Dreyfus, un symptôme toujours renouvelé d’une gangrène des temps actuels ?

Continuer la lecture de « L’Affaire Kerviel », ce symptôme d’une gangrène, par Zébu

Partager :

L’« Affaire », avec ou sans Jérôme Kerviel, par Zébu

Billet invité.

« L’armée pouvait lui sembler une vaste famille, aux certitudes claires, et qui assurait, sur un trajet bien tracé, un destin organisé. Surtout, les valeurs que l’armée paraissait incarner – la patrie, l’honneur, l’ordre, la hiérarchie – étaient déjà les siennes. Quand Alfred Dreyfus décide de préparer l’Ecole Polytechnique, il y a entre le métier des armes et lui de fortes connivences. Il suit sa vocation autant qu’il tient son serment d’enfant. » (Jean-Denis Bredin, « L’Affaire », p. 24).

D’emblée, il faut l’affirmer : Kerviel n’est pas Dreyfus.

D’abord parce que ce serait faire injure à la mémoire du capitaine, qui était entièrement innocent parce que totalement étranger aux manipulations, mensonges, crimes, faux et autres opacités que les véritables coupables souhaitaient le voir endosser en lieu et place d’eux-mêmes, sous couvert de sauver la patrie, l’armée, l’ordre et les valeurs qu’ils étaient censés incarner alors.

Jérôme Kerviel, de ses propres non pas aveux mais analyses, se reconnaît et exige même qu’on lui reconnaisse sa part de responsabilité, la sienne propre, celle d’un être humain devenu, consciemment ou non, rouage d’une machine qu’il aidait à faire tourner et qui fut écrasé pour sauvegarder la machine.

S’il est innocent, c’est bien parce qu’il est victime de crimes dont on l’accuse mais pas de ceux dont il se dit lui-même être responsable. C’est donc un monde qui sépare ces deux hommes, autant que ne pouvait l’être le bras de mer qui séparait l’Ile du Diable du continent en Guyane.

Continuer la lecture de L’« Affaire », avec ou sans Jérôme Kerviel, par Zébu

Partager :