Archives par mot-clé : chrématistique

Marx aujourd’hui (texte complet), par Dominique Temple

Billet invité. Reprend le texte paru sous ce titre ici en sept épisodes.

Introduction générale

Jamais le système capitaliste n’est apparu aussi puissant. Toutes les phases de son développement sont déployées sur la planète. Le capitalisme prétend plus que jamais contrôler la science, l’éducation, l’enseignement. La révolution socialiste n’a pas eu lieu. Continuer la lecture de Marx aujourd’hui (texte complet), par Dominique Temple

16Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Marx aujourd’hui (II) L’aliénation et l’exploitation du travail, par Dominique Temple

Billet invité.

Les deux économies

Lorsqu’il cherche à préciser l’origine du capitalisme, Marx cite longuement Aristote. La valeur est une œuvre personnelle, subjective, qui s’inscrit dans la réciprocité où elle reçoit une fonction sociale. Elle dépend de son statut de production. Continuer la lecture de Marx aujourd’hui (II) L’aliénation et l’exploitation du travail, par Dominique Temple

11Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Du capital… Réponse à Hernando de Soto, par Dominique Temple

Billet invité.

Aristote distingue deux conceptions du capital. Selon la première, le capital est accumulé dans l’économie domestique, par le chef de la famille, en vue de la consommation de ses membres. Et de la même façon, dans l’économie politique, il est accumulé en vue de la redistribution entre tous les citoyens : son symbole quasi universel est le grenier ! qui donne naissance aux pyramides d’Amérique, d’Egypte, de Mésopotamie…

Continuer la lecture de Du capital… Réponse à Hernando de Soto, par Dominique Temple

8Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Notre monde est un univers d’esclaves ignorant qu’ils le sont, par Pierre-Yves Dambrine

Billet invité.

Dans Une Grande Dissociation choisie, Cédric Chevalier ajoute un élément qui n’était pas présent dans le papier « McKinsey », à savoir la question de la finalité du travail.

Il peut être utile il me semble de nous référer à Aristote lequel s’est fait fort justement de comprendre et d’expliquer le monde en termes de finalités. Or dans Aristote ce monde où le travail a disparu existe bel et bien c’est celui des citoyens libres de la Cité, par opposition au monde des esclaves qui eux travaillent et permettent par leur labeur la vie des hommes libres. Les hommes libres sont les hommes dont les actions sont à elles-mêmes leur propre fin, il en est ainsi des activités visant le bonheur, ou de la prudence, en somme l’éthique et la politique. Ce sont des activités qui n’ont pas de terme : le bonheur est toujours à faire. C’est de l’ordre de l’illimité, de l’indivisible. A la différence d’une oeuvre ou d’une production qui une fois réalisée arrive à son terme.

Continuer la lecture de Notre monde est un univers d’esclaves ignorant qu’ils le sont, par Pierre-Yves Dambrine

41Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

VUB, Chaire « Stewardship of Finance », huitième leçon, le 20 décembre 2012

La huitième leçon, consacrée à la théorie de la formation des prix d’Aristote et à sa chrématistique, consacrée au rôle joué par l’argent dans la société.

Précédée par un bref rappel de la leçon précédente consacrée à la distinction faite par Lord Adair Turner entre « activités financières utiles » et « inutiles ».

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail