Archives par mot-clé : ententes

L’actualité de la crise : SANS DÉSEMPARER, LE SPECTACLE CONTINUE… par François Leclerc

Billet invité.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Quinze des plus grandes banques mondiales font désormais l’objet d’enquêtes menées par sept régulateurs nationaux, dont le FCA britannique, afin de déterminer si des traders auraient pu s’entendre sur le dos de leurs clients. La Commission a de son côté lancé sa propre enquête en application de la législation anti-trust européenne. La liste des monnaies en cause s’allonge également, incluant dorénavant les devises scandinaves et le dollar australien, et non plus seulement le marché spot (au comptant) de l’euro et du dollar.

Faisant référence à l’enquête menée actuellement par la Commission à propos de la manipulation du Libor et de l’Euribor, le commissaire Joaquin Almunia, s’interroge : « Peut-être que la manipulation n’est pas l’exception mais la règle ».

L’enquête menée par les autorités régulatrices britanniques a été engagée il y a deux ans, mais a seulement débouché en avril dernier, lorsque la Banque d’Angleterre s’est emparée du sujet pour questionner les professionnels : des manipulations seraient-elles possible ? Depuis, douze traders ont été suspendus à Londres, New York et Tokyo, les trois principales places de ce marché que l’on peut qualifier de cœur du système financier, le plus vaste et le moins régulé. Avec comme particularité que les transactions sont concentrées dans les mains d’un nombre restreint de traders, qui se connaissent tous entre eux, et d’un nombre réduit de banques. Toutes conditions pouvant favoriser une collusion, comme l’utilisation toujours en vigueur du téléphone pour les transactions, et non pas d’ordinateurs en réseau comme c’est le cas sur les autres marchés.

Continuer la lecture de L’actualité de la crise : SANS DÉSEMPARER, LE SPECTACLE CONTINUE… par François Leclerc

Partager :

PIQÛRE DE RAPPEL : COMMENT AL CAPONE EST TOMBÉ

L’association d’idées étant un moyen d’investigation excellent… un rappel de ce billet daté du 26 mars 2010.

Tout le monde connaît l’histoire d’Al Capone, que l’État américain n’arriva jamais à coincer pour ses activités de racket mais qui tomba pour une affaire de fraude fiscale. Vous savez aussi que les banques américaines donnent du fil à retordre aux autorités depuis que celles-ci tentent de remettre un peu d’ordre dans un secteur qui provoqua une crise inédite du système capitaliste tout entier. Vous lirez du coup avec intérêt une dépêche de l’agence Bloomberg intitulée : JPMorgan, Lehman, UBS Named as Conspirators in Muni Bid-Rigging, autrement dit, et en rendant les choses un peu plus explicites : « JP Morgan, Lehman Brothers, Union de Banques Suisses désignés comme co-conspirateurs dans un cas d’enchères truquées sur le marché des obligations émises par des communautés locales ».

Continuer la lecture de PIQÛRE DE RAPPEL : COMMENT AL CAPONE EST TOMBÉ

Partager :