Archives par mot-clé : financement

AU BÉNÉFICE DE QUI ?, par Olivier69

Billet invité.

La décote des banques permet d’avoir de la souplesse financière mais elle renforce le pouvoir de la BCE sur notre politique (perte d’autonomie). La BCE (instance supranationale) accepte la décote en collatéral sous certaines conditions. Les banques qui ont des actifs décotés répercutent leur problème de refinancement sur les Etats. C’est le robinet qui se ferme. C’est un moyen d’empêcher une action directe sur les taux d’intérêt qui impacterait le financement privé de l’économie (encore faut-il qu’il y ait un). L’investissement privé des grandes entreprises (CAC40 par ex.) n’est pas réellement affecté (en matière de financement) contrairement à l’investissement public par le marché obligataire via les banques. En effet, les entreprises du CAC40 sont majoritairement capitalisées sur plusieurs places financières (via les filiales) et trouvent les fonds sur les marchés actions de celles-ci. La spéculation sur l’indice CAC à la baisse n’est ni plus ni moins qu’un bras de fer avec l’Etat prétendument trop social. C’est pourquoi, on voit apparaître à chaque nouvelle injection monétaire (LTRO) des bons obligataires à taux usuraires forçant les Etats à plus de libéralisme économique avec rigueur budgétaire (service public dégraissé et infrastructures rachetées à des fins commerciales). Au passage, les banques remboursent leurs dettes de jeu par des obligations d’Etat (titres en collatéral de la BCE). En même temps, la rigidité sur le marché des liquidités et crédits bancaires s’installe au détriment du financement de l’économie pour ceux qui n’ont pas de solides garanties (ménages, PME…). La concentration s’accélère par les entreprises novatrices qui se font absorber par les oligopoles (multinationales) et par les ménages surendettés par l’immobilier (les banques s’offrent des actifs immobilisés à faibles coûts toujours pour le collatéral). La BCE modélise l’Europe à la sauce Américaine. La structure du financement spécifique à l’Europe (marché obligataire) va s’orienter vers un modèle US (marché actions). Ainsi, les partisans de l’EUUE seront ravis…

Continuer la lecture de AU BÉNÉFICE DE QUI ?, par Olivier69

Partager :