Archives par mot-clé : France

Article 24, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion

Comment en arrive-t-on à imaginer au XXIe siècle que la réponse à un problème de société majeur puisse être aussi grotesque que le déni de réalité consistant à flouter des visages sur des photos ou des vidéos ?

La seule explication envisageable est un refus délibéré de poser le problème dans les termes qui sont les siens. À savoir que

  • La norme est devenue que le citoyen lambda refuse d’obtempérer car il met en doute la légitimité de l’ordre d’obtempérer, le considérant (en contexte ou par principe) comme arbitraire parce que fondé non par sur les faits mais motivé par le préjugé,
  • Les forces de l’ordre 1° ont cessé de respecter la proportionnalité de la réponse à l’infraction constatée, 2° sont en effet souvent motivées dans leurs décisions seulement par le préjugé.

La solution nécessite que le citoyen lambda cesse de considérer le refus d’obtempérer comme la réponse par défaut. Mais cela ne sera possible que si l’injonction d’obtempérer cesse d’apparaître arbitraire parce que motivée par le préjugé.

En attendant, le législateur devrait lui aussi s’efforcer d’atteindre l’âge adulte en prenant conscience que si la solution d’un problème de société majeur semble être de flouter des visages sur des photos ou des vidéos, c’est que ce problème n’a pas encore été posé dans les termes qui lui conviennent, à savoir susceptibles de déboucher sur une solution.   

Partager :

Covid-19 : Est-ce que je « juge opportun d’épargner » ?

Un article dans Le Monde, par Mathilde Damgé : Confinement et économie : huit graphiques qui montrent l’onde de choc depuis mars, le 30 octobre 2020.

Les graphiques sont intéressants pour ce qu’on y voit. Les explications qui en sont données apparaissent plutôt elles comme de l’association libre : « Qu’est-ce que je pourrais bien dire à la vue de ce diagramme ? »

Exemple (graphique ci-dessus) :

La frilosité des différents acteurs économiques se ressent aussi chez les ménages qui préfèrent mettre de côté, en ces temps incertains : leur taux d’épargne a bondi depuis le début de l’année. Et le bas de laine ne devrait pas maigrir puisque ceux qui jugent opportun d’épargner sont plus nombreux de mois en mois, selon l’Insee.

« Les ménages préfèrent mettre de côté, en ces temps incertains… » ? Bon, réfléchissons un instant. Je donne cours à Lille. Mes frais de transport et d’hébergement me sont remboursés. Donc en principe, cela me coûte autant d’être à Vannes, mon lieu de résidence, ou d’être à Lille. Sauf que… quand je suis à Lille, je ne cuisine pas dans ma chambre d’hôtel : je vais au restau, que quand je bois une bière place Rihour après mon cours, je ne la sors pas de mon réfrigérateur après l’avoir achetée en promotion à Carrefour, que quand le train arrive en retard à Montparnasse (incroyable mais vrai !), je dois prendre un taxi pour ne pas rater ma correspondance en gare du Nord (le métro va plus vite que le taxi ? ah oui ? on marche combien de temps de la gare Montparnasse à la station Montparnasse-Bienvenüe de la ligne 4, tapis roulant même tenu en compte ?), de même quand j’arrive à Lille-Europe et qu’il pleut des cordes, etc.

En ce moment je donne mes cours, je fais mes conférences, je participe à des séminaires, aux réunions de l’équipe, le tout en distanciel. Est-ce que je « préfère mettre de côté, en ces temps incertains » ? Non ! je ne fais pas preuve de « frilosité », non je ne « juge pas opportun d’épargner », j’exerce la même activité qu’avant le confinement, mais dans un nouvel environnement où cela me revient bien meilleur marché. C’est tout.

Partager :

L’actualité (Dépressifs s’abstenir), le 20 octobre 2020 – Retranscription

Retranscription de L’actualité (Dépressifs s’abstenir), le 20 octobre 2020. Bonjour, nous sommes le mardi 20 octobre 2020 et je vais…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Illustrations de ma vidéoconférence L’Après-Covid 19 – 5. L’Europe et la France – Rétablir la vérité

Dans mon billet Illustrations de ma vidéoconférence L’Après-Covid 19 – 5. L’Europe et la France, j’ai reproduit un graphique de l’article dans Le Monde du 14 octobre 2020, Covid-19 : la France jugée en « position intermédiaire » dans sa gestion de la crise sanitaire.

Voici ce graphique :

L’un d’entre vous a voulu mettre les points sur les « i » pour ce qu’il en est de cette « position intermédiaire ». Voici ce que cela donne une fois la vérité rétablie :

Partager :

Université catholique de Lille, ETHICS, Cycle de 6 visioconférences : L’Après-Covid 19, 5. L’Europe et la France, le 21 octobre 2020

1. La pandémie, le 16 septembre 2020

2. L’économie, le 30 septembre 2020

3. L’environnement, le 7 octobre 2020

4. La géopolitique, le 14 octobre 2020

Partager :

Covid-19 : La France, pays du tâtonnement opérationnel, par Philippe Soubeyrand

« Aujourd’hui, la situation est suffisamment préoccupante… », Jérôme Salomon, sur France Inter, le 14 août 2020…

C’est ça Jérôme, préparez bien le terrain du monumental fiasco en bande organisée, comprenant l’Etat et vos amis, j’ai nommé les élites françaises, tout en montrant du doigt le comportement relâché absolument insupportable des Français !

Tenez Jérôme ! Rien que pour vous, je vais la refaire autrement : « C’est pas nous ! C’est vous ! »

… et d’ajouter : « Mais non Jérôme ! CE n’est pas nous ! C’est bien vous ! »
Continuer la lecture de Covid-19 : La France, pays du tâtonnement opérationnel, par Philippe Soubeyrand

Partager :

Covid-19 – Un très bon point pour la France ?

L’ONS (Office for National Statistics), l’équivalent britannique de l’INSEE, produit aujourd’hui un rapport comparatif entre les différentes nations : Comparisons of all-cause mortality between European countries and regions: January to June 2020, une comparaison de toutes les causes de mortalité entre pays et régions européens de janvier à juin, qui permet en particulier de mettre en évidence la surmortalité due à la Covid-19. En combinant les chiffres trouvés là avec d’autres, la BBC a composé le diagramme suivant :

Le titre dit : « L’Angleterre est le pays (sic) le plus touché en Europe par l’épidémie de coronavirus ». Le sous-titre dit : « Augmentation du taux de mortalité en comparaison avec les années précédentes ». La note donne quelques précisions : « … au 23 mai » ; l’Italie n’apparaît pas en raison de lacunes dans les données, ainsi que certains pays où les décès ont été inférieurs à la moyenne des années précédentes.

Alors ? Un très bon point pour la France ?

Partager :

Lettre à un ami – À propos de la vidéo « Comment expliquer le dérapage Macron ? », par Thomas Saupique

Monsieur Jorion, je commencerai par dire que je perçois moi aussi l’existence de ces corps intermédiaires comme problématique. Dans un certain monde de l’entreprise, ils sont l’un des maillons essentiels de la productivité dans le sens réducteur de la recherche de profits à court terme. Il s’agit de cette tranche d’individus dans la hiérarchie à qui sont confiés des tâches dites de Management. Leur fonction est de gérer pour un salaire un peu plus élevé, les intrants et extrants du processus de production. Continuer la lecture de Lettre à un ami – À propos de la vidéo « Comment expliquer le dérapage Macron ? », par Thomas Saupique

Partager :