Archives par mot-clé : interdiction produits dérivés

QUE FAIRE DES BANQUES ? Des mesures immédiates pour aller vers la socialisation, par Michel Husson, Patrick Saurin, Stavros Tombazos et Eric Toussaint

Billet invité.

Neuf ans après le début de la crise financière qui continue à produire ses effets délétères à travers des politiques d’austérité imposées aux populations, il est temps de revenir sur les engagements pris à l’époque par les banquiers, financiers, politiques et organismes de contrôle. Ces quatre acteurs ayant gravement failli nous promettaient à l’époque la moralisation du système bancaire, la séparation des banques de détail des banques d’investissement, la fin des bonus et des rémunérations exorbitantes, et enfin le financement de l’économie réelle.

Continuer la lecture de QUE FAIRE DES BANQUES ? Des mesures immédiates pour aller vers la socialisation, par Michel Husson, Patrick Saurin, Stavros Tombazos et Eric Toussaint

153Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’actualité de demain : INTERDICTION DES INVESTISSEMENTS PUBLICS DANS LES PRODUITS DÉRIVÉS, par François Leclerc

Billet invité.

C’est en Autriche que cela se passe : au terme d’un accord intervenu entre l’État, les Länder et les communes, il va être interdit de spéculer avec l’argent public, soit en empruntant dans des devises étrangères, soit en investissant dans des produits dérivés. Cette décision fait suite au scandale révélé début décembre dernier, le ministère des finances du Land de Salzbourg ayant perdu 340 millions d’euros depuis 2011 en investissant dans des produits à risque.

On attend désormais la réaction des autorités françaises, vu le nombre de collectivités piégées par Dexia avec des produits financiers avantageux les premières années, qui se sont révélés désastreux pour les finances publiques les suivantes. Et l’on se demande pourquoi les banques françaises devraient être autorisées, « dans l’intérêt de l’économie » dit le projet de loi consacré à la séparation de leurs activités, à investir dans ces mêmes produits…

De fil en aiguille, il serait plus simple d’interdire les produits spéculatifs…

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail