Archives par mot-clé : Marché des changes

LA BANALE FRAUDE BANCAIRE, par François Leclerc

Billet invité.

La chronique de la fraude continue d’être alimentée. Cinq mégabanques sont sur la sellette aux États-Unis pour des manipulations sur le marché des changes. Barclays, Citigroup, Royal Bank of Scotland et JPMorgan Chase sont sommées par le Ministère de la Justice américain de reconnaître leur culpabilité – ce à quoi elles se refusent obstinément – et menacées d’amendes d’un milliard de dollars chacune, sauf UBS qui s’en tire à meilleur compte pour avoir coopéré avec le ministère. Des poursuites individuelles contre des traders et des responsables de la banque sont également envisagées.

Des régulateurs américains, britanniques et suisses étaient déjà intervenus sur ce même dossier, qui n’est pas prêt d’être fermé, et des pénalités d’un total de 4,25 milliards de dollars avaient déjà été infligées à un autre groupe comportant les mêmes banques, HSBC en plus et Barclays en moins.

Continuer la lecture de LA BANALE FRAUDE BANCAIRE, par François Leclerc

Partager :

Halte à la politique mondiale de bêtise financière, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité

Les enquêtes et les procès en cours ne laissent plus aucun doute sur la nature radicalement frauduleuse du pudiquement mal nommé “marché des changes”. Une transaction de change consiste à convertir un prix dans une monnaie en un prix normalement équivalent dans une autre monnaie. Comme l’équivalence est affaire de jugement, il existe nécessairement une incertitude dans la conversion d’un prix à terme par rapport au bien réel qui sera réglé dans une autre monnaie que celle qui libelle le contrat d’origine. Les “cambistes” se font une spécialité d’assurer leurs clients internationaux contre les incertitudes de la convertibilité des monnaies.

Depuis 1971 où le Président Nixon a officiellement suspendu la garantie du prix de l’or en dollar, le prétendu marché des changes est libre. Le risque de change est prétendument assurable par les opérateurs privés qui contrôlent le marché des changes… Aujourd’hui, avec les ordinateurs c’est hyper-simple de “calculer” n’importe quelle parité de change à terme sur n’importe quelle devise. Un seul petit ordinateur personnel fait le marché de n’importe quelle devise avec un minimum de trois opérateurs établis et reconnus dans des monnaies de référence qualifiées de réserve de change.

Continuer la lecture de Halte à la politique mondiale de bêtise financière, par Pierre Sarton du Jonchay

Partager :