Archives par mot-clé : néo-colonialisme

Les affres que s’inflige une espèce colonisatrice, par Jacques Seignan

Billet invité

Les affres que s’inflige une espèce colonisatrice

Le préfixe « néo » permet parfois de nommer des notions, nouvelles ou dérivées, à partir de concepts antérieurs : néoclassicisme, néoréalisme, néocolonialisme… En économie, une certaine continuité dans la fin et les moyens apparait assez étonnante ; un bref aperçu historique pourrait le montrer.

Le colonialisme : au XIXe siècle, on inventa la « mission civilisatrice » coloniale européenne, à la suite des précédentes aventures impérialistes initiées lors de la première mondialisation du XVème siècle. Le principe est simple et ancien : une nation plus « développée », par la force brutale de ses armes annexe et exploite des territoires où vivent des peuples que l’on soumet pour leur extorquer des richesses agricoles, minières ou humaines (l’esclavage). En somme, un vol à main armée, en bande organisée, mais à très grande échelle. Le XXème siècle vit, lui, la fin des empires coloniaux mais pas celle du principe colonial : on parla donc de néocolonialisme car la domination – tout en restant délétère et malfaisante – se faisait indirectement avec des complicités locales. Des peuples colonisés devenus théoriquement indépendants subissaient le joug de dictateurs au service des anciennes puissances coloniales pour leur garantir l’accès aux diverses richesses de leurs pays. Tel dictateur africain avait ainsi un bel hôtel particulier à Paris ; quant à son peuple, il avait la misère pour seul horizon.

Continuer la lecture de Les affres que s’inflige une espèce colonisatrice, par Jacques Seignan

Partager :