Archives par mot-clé : Queen

Unherd – Ukraine : « Une putain d’intervention divine », par David Patrikarakos

Au cœur de la bataille sur le front de l’Est
On m’a donné accès à une base secrète ukrainienne.

« Des fils barbelés nouent le ciel et la terre. Des véhicules calcinés, carcasses modernes de la guerre industrielle, parsèment le paysage. Le sol est mitraillé et criblé de cratères : L’Ukraine orientale a été éventrée par les bombardements. La guerre ici est menée avec la technologie des drones du 21e siècle, mais ils survolent des soldats qui portent des kalachnikovs vieilles de 50 ans. Les museaux noirs et les poignées brunes de ces armes bordent le front oriental, qui est une frise moulée en métal et en bois, et c’est là que, en fin d’après-midi d’une chaude journée de printemps, je vis Jésus.

Il mesure environ 30 cm de haut et la moitié de large, et est porté par un homme à la queue de cheval et à la barbe noire hirsute. Vêtu d’un jean et d’un haut de survêtement, il tient l’icône dans ses bras. « Il demande au groupe qui se tient au bord de la route : moi, Dima, le soldat qui m’emmène au front et mon ami journaliste, Vladislav Davidzon. Mariupol – qui a été presque détruite par l’armée russe – est à près de 300 km au sud. « Hum, pas vraiment », répond Dima. « Qui es-tu ? »
Continuer la lecture de Unherd – Ukraine : « Une putain d’intervention divine », par David Patrikarakos

Partager :

L’homme ? Un animal jamais content !

C’est un ami à moi. Nous étions tous les deux dans la trentaine et il venait d’être titularisé au sein d’une des plus prestigieuses universités du monde (#3 en 2018 – je viens d’aller voir).

Nous bavardions un soir et je lui ai demandé s’il était heureux de son sort. Il a fait la moue et il m’a chuchoté, comme un secret que l’on confie seulement à un véritable ami : « Je préférerais quand même de loin être une rock star. »

Partager :

LA FIERTÉ D’UNE COMMUNAUTÉ

À une époque je travaillais dans la City (il n’y pas d’avanie que je n’aie endurée !). Les relations de mon employeur avaient permis que je loge dans une splendide demeure en dehors de Londres, sur la Tamise, à Strawberry Fields.

La propriétaire de la maison (et du parc attenant) était d’origine indienne.

On peut avoir réussi dans un pays qui n’est pas le sien (comme le Belge Louis Carette en France – private joke !) sans être parvenu(e) à gravir autant d’échelons que l’on aurait espéré, parce que l’on est « différent ». Toujours est-il que cette dame me dit un jour avec un soupir d’exaspération : « Mais nous avons Freddie Mercury ! »

Freddie Mercury, né Farrokh Bulsara, d’origine goujaratie, fierté de la communauté des Indiens d’Angleterre, you were indeed something else ! Rest in peace.

Partager :