Archives par mot-clé : Russie

Trump, le candidat manchou ?, le 18 octobre 2019 – Retranscription

Retranscription de Trump, le candidat manchou ?, le 18 octobre 2019

Bonjour, nous sommes le vendredi 18 octobre 2019. Aujourd’hui, ma vidéo s’intitulera « Trump, le candidat manchou ? » et ce sera une vidéo tout à fait curieuse. Je n’ai jamais fait ça. Je vais essentiellement vous lire des textes mais comme la plupart sont en anglais, je les traduirai au fur et à mesure. J’essayerai de rendre mes traductions compréhensibles. Je ferai le minimum de commentaires avant de faire une conclusion et je dirai simplement… je situerai les textes que je vais lire en vous expliquant le contexte et je garderai mes commentaires pour la fin.

Il faut que vous compreniez cette vidéo de la manière suivante : comme dans les histoires de Sherlock Holmes, au moment où le fameux détective de Baker Street, à Marylebone, à Londres explique à son compère, le Dr Watson, ce qu’il s’est passé, c’est du genre donc : « Vous vous souviendrez, mon cher Watson, qu’au moment où nous nous sommes rendus à Charing Cross Station, mercredi, vous avez dû remarquer comme moi que l’entrée de gauche était pratiquement barrée par une charrette des quatre saisons vendant des produits divers venant de la campagne mais votre regard a dû être attiré, comme le mien, par la couleur bleue de la boue qui recouvrait les roues du chariot ». Alors, bien entendu, Watson n’a jamais remarqué toutes ces choses tout à fait subtiles et c’est à un exercice de ce type-là que je vous convie.

Continuer la lecture de Trump, le candidat manchou ?, le 18 octobre 2019 – Retranscription

Partager :

Trump, le candidat manchou ?

Lindsey Graham pense-t-il désormais que Trump est un candidat manchou ?

Paul Jorion, Le jour où Agatha Christie disparut… et attendit qu’on la retrouve, Le Monde , le 8 août 2019

N.B. Je dis que la procédure de l’impeachment a été mise au point en Angleterre en 1367, en réalité, c’est en 1376. Je fais allusion par ailleurs au 25e article de la Constitution américaine, il s’agit en réalité de 25e amendement.

Partager :

« Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019 – Retranscription

Retranscription de « Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le dimanche 19 mai 2019 et le thème aujourd’hui, c’est « Fin du monde ! Fin du mois ! ». Vous avez entendu ce slogan qui a été inventé par quelqu’un. C’est une bonne idée. Ça a des allitérations. Ça essaye de suggérer l’idée d’une convergence des luttes, que les gens qui se battent contre la destruction de l’environnement, le réchauffement climatique, etc. et les gens qui vont dans la rue non sans raison aussi, parce que la situation leur est impossible dans le contexte actuel, que ces gens pourraient défiler ensemble et représenteraient à ce moment-là une masse critique de gens qui veulent autre chose.

Continuer la lecture de « Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019 – Retranscription
Partager :

Fin du monde ! Fin du mois !

Ouvert aux commentaires.
Partager :

Rapport Mueller : que tirent les Démocrates et les Républicains du fait que nous ne sachions toujours rien ?

On avait espéré un moment que le nouveau ministre de la Justice, William Barr, communiquerait un résumé du rapport Mueller dans la journée d’hier. Or il n’en a rien été et nous demeurons dans l’expectative.

Continuer la lecture de Rapport Mueller : que tirent les Démocrates et les Républicains du fait que nous ne sachions toujours rien ?

Partager :

Michael Cohen, ancien avocat de Donald Trump. Supputons…

Une chose qui a frappé l’ensemble des commentateurs durant l’audition hier de Michael Cohen devant le Comité de surveillance du Congrès, c’est la référence qu’il a faite à d’autres enquêtes encore en cours sur Trump. Il a dû signaler qu’il en était informé pour justifier son refus de répondre à une question qui lui était posée. Il avait là une carte d’atout dont ne disposaient pas les députés Républicains qui sans répit ont cherché à le prendre en flagrant délit de mensonge. Une chose était claire : il y avait des sujets sur lesquels il en savait davantage qu’eux.

Continuer la lecture de Michael Cohen, ancien avocat de Donald Trump. Supputons…

Partager :

57% des Américains considèrent probable que la Russie « possède des informations compromettantes » sur Trump

… contre 31% qui jugent l’hypothèse improbable.

According to the poll, 57 percent believe it’s likely that Russia “has compromising information“ on Trump, compared to 31 percent who don’t think it’s likely.

Sondage Politico : Shutdown, Russia drive Trump to all-time high disapproval, le 23 janvier 2019

Partager :

Russie / États-Unis : la nouvelle forme de la guerre

Ouvert aux commentaires.

Revirement : Le Monde ne publiera pas mon analyse de Deux études indépendantes sur les ingérences russes durant la campagne présidentielle américaine. La voici pour vous.

Russie – États-Unis : la nouvelle forme de la guerre

Deux rapports commandités par la commission sénatoriale américaine sur le renseignement nous apportent quantité d’informations sur les ingérences russes durant la campagne présidentielle américaine de 2016 et dans la période qui suivit.

La première étude émane du Computational Propaganda Research Project de l’Université d’Oxford [1], la seconde est produite par New Knowledge, une compagnie de sécurité numérique américaine, en coordination avec Columbia University [2]. Toutes deux s’intéressent aux activités de l’Agence de Recherche sur l’Internet (ARI), un organisme de guerre numérique ayant son siège à Saint-Pétersbourg, et dont treize dirigeants de nationalité russe furent inculpés pour ingérence en février de cette année par la commission Mueller enquêtant sur une éventuelle collusion entre l’équipe Trump et la Russie. L’inculpation restera bien entendu lettre morte et son objectif premier est seulement de constituer un cadre juridique pour d’éventuelles inculpations de citoyens américains ou de nations avec lesquelles les États-Unis entretiennent des accords d’extradition. Il est reproché à l’équipe de Saint-Pétersbourg d’avoir « promu la discorde aux États-Unis et sapé la confiance publique dans la démocratie ».

Continuer la lecture de Russie / États-Unis : la nouvelle forme de la guerre

Partager :

Deux études indépendantes sur les ingérences russes durant la campagne présidentielle américaine

J’ai pris l’habitude de vous signaler les périodes où je n’écris pas parce que je lis en vue de vous proposer des analyses ensuite.

Deux études tombées quasi simultanément, de sources indépendantes, c’est-à-dire non-gouvernementales, l’une de l’Université d’Oxford, l’autre d’une compagnie de sécurité numérique américaine, New Knowledge, nous apportent une quantité d’information considérable sur les ingérences russes durant la campagne présidentielle américaine de 2016 et dans la période qui suivit.

La première étude s’intitule The IRA (Internet Research Agency), Social Media and Political Polarization in the United States, 2012-2018, elle émane du Computational Propaganda Research Project de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, elle compte 47 pages. La seconde étude s’intitule The Tactics and Tropes of the Internet Research Agency, elle émane de New Knowledge en coordination avec Columbia University à New York, et compte 101 pages. Toutes deux s’intéressent aux activités de l’Agence de Recherche sur l’Internet, un organisme civil de guerre numérique ayant son siège à Saint-Pétersbourg, et dont les dirigeants furent inculpés par la commission Mueller en février de cette année.

Pour que nous puissions lire de concert, voici où les trouver : étude d’Oxford et étude de New Knowledge. Je vous reviens personnellement aussitôt ma lecture terminée.

Partager :

Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir

Ouvert aux commentaires.

Si un authentique processus d’effondrement devait être en cours, et si l’on voulait se donner les outils pour le contrôler (à la fois le « monitorer » et le maîtriser), il serait essentiel de distinguer les événements qui participent à proprement parler de cet effondrement (« pathologiques »), de ceux qui se situent toujours à l’intérieur de la perpétuation de nos formes d’organisation (« normaux »), même lorsque celles-ci sont en crise profonde (périodes pré-révolutionnaires ou révolutionnaires).

Continuer la lecture de Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir

Partager :

Trump sur le long et le court terme

Pour vous renseigner au mieux sur un événement qui constitue d’ores et déjà l’un des trois plus importants du XXIe siècle – quoi qu’il arrive par la suite – je lis en particulier en parallèle deux livres publiés au mois d’août, documentant tous deux la chute prévisible de la météorite Trump : House of Trump House of Putin. The Untold Story of Donald Trump and the Russian Mafia (Bentam Press) de Craig Unger et Unhinged. An Insider’s Account of the Trump White House (Gallery Books) de Omarosa Manigault-Newman.

Continuer la lecture de Trump sur le long et le court terme

Partager :

Bill Maher : La Russie, seul espoir des Américains blancs déclassés

Ouvert aux commentaires.

Excellente analyse de Bill Maher : « Pourquoi les Républicains américains – tout comme Trump, leur patron – adorent-ils la Russie ? » Parce que les Russes sont blancs et sont déterminés à ne pas cesser de l’être. Et j’ajouterais en mettant à la suite ici en « piqûre de rappel », un Temps qu’il fait de l’année dernière : « ni pas blancs, ni musulmans ».
Continuer la lecture de Bill Maher : La Russie, seul espoir des Américains blancs déclassés

Partager :

« Trump constitue désormais une menace pour la sécurité nationale », le 17 juillet 2018 – Retranscription

Retranscription de « Trump constitue désormais une menace pour la sécurité nationale », le 17 juillet 2018. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le mardi 17 juillet 2018, et l’actualité, aux Etats-Unis, me conduit à faire une vidéo chaque jour pour vous tenir au courant d’une actualité qui se précipite, et qui a été déclenchée par l’inculpation, vendredi dernier, vendredi 13 juillet, de douze fonctionnaires russes, inculpation qui les accuse d’interférence majeure avec les élections présidentielles de 2016. Je vous avais dit assez rapidement qu’ayant lu le document dans sa totalité, ce qui y apparaissait, à mon sens, en pointillés, c’était l’implication que M. Donald Trump, le Président des Etats-Unis, agit comme un agent de l’étranger, et non seulement un agent de l’étranger, mais un agent d’une puissance hostile aux Etats-Unis.
Je vous ai parlé hier de la loi américaine portant sur la haute trahison, de l’article qui en parle dans la Constitution, et de l’article dans le code qui en parle également, et qui parle même de peine de mort pour un contrevenant. Le test, bien sûr, après cette inculpation de fonctionnaires russes, le test allait être, comme je vous en avais averti, la manière dont allait parler de cela M. Trump, en sa rencontre à Helsinki, hier, avec monsieur Poutine.

Continuer la lecture de « Trump constitue désormais une menace pour la sécurité nationale », le 17 juillet 2018 – Retranscription

Partager :