Archives par mot-clé : Russie

À propos de « Chaîne de télévision d’État à Moscou : le doute s’installe », par Alexis Toulet

La première impression sur l’intervention de Mikhaïl Khodarionok le 16 mai est indubitablement positive. Lorsqu’on creuse… Mais n’allons pas trop vite en besogne.

Qui est Mikhaïl Khodarionok ? C’est un journaliste spécialisé défense, qui a la particularité d’avoir une longue expérience militaire – raison sans doute de son réalisme.

Et il n’en est pas à sa première intervention dans les médias russes en ce sens. Il y a quelques jours, toujours dans une émission de débat à une heure de grande écoute, il avait déjà parlé avec un ton tout à fait différent de la surexcitation irréaliste qui domine les médias russes, mettant en avant les difficultés d’une mobilisation à grande échelle.

Continuer la lecture de À propos de « Chaîne de télévision d’État à Moscou : le doute s’installe », par Alexis Toulet

Partager :

Chaîne de télévision d’État à Moscou : le doute s’installe

Dans un moment extrêmement rare de franchise à la télévision d’État russe aujourd’hui, le chroniqueur de la défense Mikhail Khodaryonok a dressé un bilan accablant de la guerre de la Russie en Ukraine et de l’isolement international de son pays. C’est assez long mais cela vaut le coup de s’y attarder.

Partager :

Pendant ce temps-là à Moscou…

Pendant ce temps-là à Moscou, le gouvernement déclare (et la presse le confirme), que

* la population russophone du Donbass est la victime d’un génocide
* le gouvernement de Kiev ne reculera devant rien en matière de désinformation (pseudo-massacres mis en scène, opérations faux pavillon…)
* le gouvernement polonais a rejoint le camp nazi
* la Finlande menace désormais la Russie
Etc.

Partager :

Ukraine : question diabolique à propos du 9 mai

Le fameux régiment Azov est retranché à Marioupol dont il constitue la dernière force de défense ukrainienne.

L’origine du régiment dans une milice paramilitaire nazie est considéré du côté des nations regroupées au sein de l’OTAN (et sympathisantes) comme anecdotique. Du côté russe, l’origine du régiment dans une milice paramilitaire nazie est considéré comme révélatrice de la nature même du régime ukrainien actuel.

Si demain 9 mai, à l’occasion du fameux défilé militaire prévu à Moscou, la Russie faisait tomber une bombe nucléaire tactique sur l’usine métallurgique Azovstal où le régiment Azov est retranché, comment réagiraient les nations membres de l’OTAN ?

Partager :

La gauche poutinisante, ses monstruosités et la question nationale ukrainienne, par Yorgos Mitralias

Putin hands off Ukraine!

Ça fait bien longtemps, que tout le monde, ou presque, est tourmenté par la même question : pourquoi les citoyens tournent-ils le dos à la gauche ? Pourquoi la gauche semble-t-elle si faible et si peu crédible, et ce à un moment où le capitalisme aussi ne se sent pas très bien ? Un début de réponse à ces questions la gauche le fournit  elle-même, ou du moins une partie très importante d’elle, par la façon dont elle se comporte face à la guerre de Poutine contre l’Ukraine. Et voici de quoi il s’agit.

Continuer la lecture de La gauche poutinisante, ses monstruosités et la question nationale ukrainienne, par Yorgos Mitralias

Partager :

« Et maintenant la guerre… la vraie », par alexandre cinq

La mécanistique de la fuite en avant d’un pouvoir fou comme un oiseau sans tête semble se mettre en place.

– jusqu’au boutisme dans l’opacité.
– déni de la réalité de l’impasse par rapport aux objectifs et à la planification primaire de cette guerre.
– pyramide de commandement sidérée par la peur et probablement captée et animée par les jusqu’au boutistes.
– diplomates qui nient l’évidence jusqu’à l’absurde.
– soutien du peuple au sens très large, très flou, réel ou affiché mêlant nationalisme, propagande, déni, sentiment d’oppression économique ou politique validant implicitement les thèses de propagande, impuissance, et le réflexe très russe et incompréhensible pour nous de ne pas s’intéresser à la chose publique pour ne pas se retrouver personnellement en difficulté, avec un rapport à l’accès à une possible « vérité » castré depuis des dizaines d’années, qui en fait même exclure sa possible existence…
Continuer la lecture de « Et maintenant la guerre… la vraie », par alexandre cinq

Partager :

Ria Novosti : « La Russie devrait agir comme le gardien des procès de Nuremberg »

Plutôt que de spéculer sur les intentions du Président Poutine vis-à-vis de l'Ukraine, il vaut mieux s'informer sur sa politique telle que la rapporte l'agence officielle Ria Novosti. Lisez ce qui suit, c'est essentiel.

RIA NOVOSTI a clarifié les plans de la Russie vis-à-vis de l’Ukraine et du reste du monde libre dans un article programmatique : Que doit faire la Russie avec l’Ukraine ?

Continuer la lecture de Ria Novosti : « La Russie devrait agir comme le gardien des procès de Nuremberg »

Partager :

Ma vidéo ce matin a été faite il y a près de trois mois

J’ai voulu faire une vidéo ce matin, mais j’en ai abandonné le projet : cette vidéo, je l’ai déjà faite il y a onze semaines. Seule différence entre le 26 janvier et le 16 avril : aujourd’hui ce sont des banalités, mais souvenez-vous à l’époque : « Quoi ? La Russie, envahir l’Ukraine ? Mais c’est du bluff bien entendu ! Une guerre « thermonucléaire » ? Quel bout-en-train ! Où va-t-il donc les chercher ! », etc. La voilà :

Et maintenant la guerre, le 26 janvier 2022 :

Retranscription de ma vidéo « Et maintenant, la guerre », du 26 janvier 2022 :

Continuer la lecture de Ma vidéo ce matin a été faite il y a près de trois mois

Partager :

Mais, de quelle « guerre défensive contre l’OTAN » parlent-ils ? par Yorgos Mitralias

Quand Poutine réfute les « théories » de ses fans de gauche occidentaux !

La haine de Poutine contre l’Ukraine n’a rien à voir avec la « sécurité » de la Russie et son encerclement – tout à fait réel et étouffant – par l’OTAN et les impérialistes occidentaux ! Quoi qu’il arrive, tôt ou tard, Poutine enverrait son armée en Ukraine, tout comme il l’a envoyée en Tchétchénie pour raser Grozny au début de sa présidence, sans qu’il y ait la moindre menace de l’OTAN contre la sécurité de la Russie. Voilà ce que nous écrivions seulement trois jours après le déclenchement de la guerre de Poutine contre l’Ukraine. (1) Aujourd’hui, plusieurs semaines et plusieurs dizaines des milliers de morts plus tard, faisant le -très didactique- bilan de la manière dont Poutine mène cette guerre, on ne peut que s’étonner qu’une certaine gauche persiste à évoquer « les menaces de l’OTAN contre la sécurité de la Russie » pour « comprendre » sinon pour justifier l’invasion de l‘Ukraine par le rouleau compresseur militaire de Poutine…

Continuer la lecture de Mais, de quelle « guerre défensive contre l’OTAN » parlent-ils ? par Yorgos Mitralias
Partager :

Le mouvement de masse contre la guerre ! par Yorgos Mitralias

Ukraine

Contre les ravages du campisme et pour la victoire du peuple ukrainien

Le président russe Vladimir Poutine semble accumuler les mésaventures et les contre-performances dans sa guerre contre l’Ukraine mais, par contre, il accumule des succès en tant que… bienfaiteur sinon sauveur de l’OTAN ! Qui dit ça ? Mais, celui qui est probablement le plus qualifié pour faire un tel constat : Un très haut gradé de l’armée américaine habitué à parler cru et sans fioritures diplomatiques et qui, en plus et surtout, a occupé le poste de « Commandant Suprême des forces alliées de l’OTAN en Europe», l’amiral James Stavridis !

Continuer la lecture de Le mouvement de masse contre la guerre ! par Yorgos Mitralias
Partager :

« Toute utilisation d’une ‘petite’ bombe nucléaire tactique … signifierait « rien ne va plus »… »

« Un haut responsable de l’administration [US] a déclaré que toute utilisation d’une ‘petite’ bombe nucléaire tactique par la Russie – même à l’intérieur de l’Ukraine et non dirigée contre un membre de l’OTAN – signifierait ‘rien ne va plus’ quant à une intervention dans la guerre des États-Unis et de l’OTAN. »

Partager :