Qu’est-ce qui fait courir la Corée du Nord ?, par DD & DH

Billet invité.

CHINE – Tensions internationales – Le long des frontières chinoises (2) : Russie et Corée du Nord

Il y a 48 ans, le monde entier s’est fait une grosse frayeur quand des bruits d’artillerie lourde et de manœuvres de chars ont retenti entre la Chine de Mao et l’URSS de Brejnev. Continuer la lecture de Qu’est-ce qui fait courir la Corée du Nord ?, par DD & DH

Partager

Intelligence Artificielle : M. Poutine n’est pas le dernier des imbéciles. Mais la question n’est pas là.

Ouvert aux commentaires.

M. Poutine déclare que la nation qui gagnera la course à l’Intelligence Artificielle s’assurera la domination du monde. Il dit que les drones qui neutraliseront ceux du camp d’en face auront gagné la guerre une fois pour toutes. Sans même faire de morts. Ce qui n’est pas rien si l’on pense aux reliques de la IIIe Guerre mondiale n’ayant pas eu lieu mais qui traînent encore leurs savates ces jours-ci du côté de la Corée, et qui risquent en fin de parcours de faire encore des millions – voire des dizaines de millions – de morts.

Continuer la lecture de Intelligence Artificielle : M. Poutine n’est pas le dernier des imbéciles. Mais la question n’est pas là.

Partager

Mémo sur une possible résolution du problème nord-coréen, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

De : Dr. Hannibal Strangelove, Pentagone
À : M Donald Trump, Chief-Twitterer, Maison-Blanche

M. le Président,

Comme vous le savez, notre opinion publique et celle de nos alliés Japonais et de Corée du Sud sont majoritairement hostiles à une guerre ouverte avec la Corée du Nord. C’est bien triste mais c’est ainsi. Continuer la lecture de Mémo sur une possible résolution du problème nord-coréen, par Roberto Boulant

Partager

Lundi matin les États-Unis ne seront plus comme avant

Mettant sa menace à exécution, Trump a accordé le pardon présidentiel au shérif Arpaio condamné pour exercice abusif de ses pouvoirs, en particulier détention arbitraire de personnes soupçonnées sans preuve d’être des immigrés clandestins. La gauche s’inquiète de la volonté de Mike Pompeo, nouveau directeur de la CIA et ami de Trump, de faire directement dépendre de lui le département de l’agence enquêtant sur les interférences russes dans la campagne présidentielle. L’extrême-droite entend défiler à Berkeley, haut-lieu historique de protestation contre les injustices. Le cyclone Harvey a atterri : vents de 210 km/h, marée supérieure de 3 à 4 mètres à la moyenne, un mètre de pluie devrait se déverser sur la côte texane au cours des prochains jours.

Lundi matin, croyez-moi, les États-Unis ne seront plus comme avant.

Partager

Désapprendre le mythe de l’innocence américaine, par Suzy Hansen

Merci à Marianne Oppitz pour la traduction. Ouvert aux commentaires.

Introduction, par Nikademus

La propagande, c’est bien connu, cela concerne toujours les autres. Avec sa comparse l’idéologie, elle s’empare de foules simples et crédules et les voilà défilant drapeau au vent, hurlant des slogans aberrants. C’est la version grossière, orientale, elle fait les délices teintés de frisson des journaux télévisés. Continuer la lecture de Désapprendre le mythe de l’innocence américaine, par Suzy Hansen

Partager

Administration Trump – la désunion et les bricolages, par Alexis Toulet

Billet invité. Également sur son propre blog.

Un document inattendu et un aperçu intéressant des luttes d’influence internes, de la désunion et pour tout dire du bricolage dans le plus proche entourage de Donald Trump.

Continuer la lecture de Administration Trump – la désunion et les bricolages, par Alexis Toulet

Partager

Les USA ? Que leur arrive-t-il ? par Denis Monod-Broca

Billet invité.

Depuis un siècle ils trônent au sommet, ils règnent sur le monde. À la fois vénérés et méprisés, adorés et haïs, soutenus et combattus, ils se conforment à ce que le monde attend d’eux, bien obligés. Par le meilleur de leurs actions ils alimentent l’adoration, par le pire ils alimentent la haine. Cela nous convient. Nous aimons adorer, nous aimons haïr, nous aimons haïr ce que nous adorions. Les idoles sont faites pour ça. Continuer la lecture de Les USA ? Que leur arrive-t-il ? par Denis Monod-Broca

Partager

Tiens ! Une guerre nucléaire ! Longtemps qu’on n’en avait pas vu !

Avec Kim Jong-un d’un côté, apparemment digne fils de son père, l’ancien roi de l’escalade verbale, et Donald Trump de l’autre, qui twitte des horreurs plus vite que son ombre, je vois d’ici qu’on n’a pas fini de rigoler.

Partager

Un nouveau détergent miracle pour l’entreprise : le dépôt de bilan, par Jean-Paul Vignal

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Les conséquences politiques de la désindustrialisation de la rust belt américaine viennent d’être particulièrement bien mises en évidence par la victoire inattendue de Donald Trump aux élections présidentielles américaines de novembre dernier. Continuer la lecture de Un nouveau détergent miracle pour l’entreprise : le dépôt de bilan, par Jean-Paul Vignal

Partager

LEVER DU JOUR DE LA DÉRÉGULATION, par François Leclerc

Billet invité.

Ambiance ! Dans un de ses tweets qui lui tiennent lieu de journal officiel, Donald Trump accuse Barack Obama de tenir « des propos incendiaires », en référence à la succession des initiatives de la dernière ligne droite de son mandat, dans le but de symboliser avec ostentation son opposition à la politique du président élu que ses édifiantes nominations confirment.

Continuer la lecture de LEVER DU JOUR DE LA DÉRÉGULATION, par François Leclerc

Partager

DÉRÉGULATION FINANCIÈRE : ON ENTRE DANS LE VIF DU SUJET, par François Leclerc

Billet invité.

Entre le Brexit et l’élection de Donald Trump, il y a jamais eu autant d’inconnues réunies en même temps… et aussi peu de bonnes nouvelles à attendre.

Continuer la lecture de DÉRÉGULATION FINANCIÈRE : ON ENTRE DANS LE VIF DU SUJET, par François Leclerc

Partager

BERNIE FOR PRÉSIDENT ? par François Leclerc

Billet invité.

La Convention démocrate va se trouver devant un choix intéressant si l’on en croit un sondage de l’Institut de l’Université Quinnipiac, qui fait référence aux États-Unis, sondage portant non pas sur les primaires en cours mais sur la présidentielle elle-même. À six mois des élections de novembre prochain, Hillary Clinton et Donald Trump ne peuvent pas être départagés dans trois états clés de l’élection présidentielle en raison de leurs scores trop serrés.

Continuer la lecture de BERNIE FOR PRÉSIDENT ? par François Leclerc

Partager

ILS SONT INDÉCROTTABLES ! par François Leclerc

Billet invité.

Dès son arrivée au pouvoir en 2010, David Cameron avait triplé les droits universitaires, qui sont alors passés de 3.000 à 9.000 livres. L’étape suivante, qu’il s’apprête à franchir, consistera à supprimer les bourses devenues selon lui trop onéreuses pour les remplacer par des prêts. Sur le modèle américain, les étudiants dont les parents ne peuvent payer leurs études seront conduits à s’endetter lourdement. Devant les manifestants qui réclamaient aujourd’hui la gratuité des études et l’annulation du projet de prêt étudiant dans les rues de Londres, John McDonnell du parti travailliste venu les soutenir a proclamé que « l’éducation est un don d’une génération à une autre, non pas une marchandise qu’on achète et qu’on vend ».

Continuer la lecture de ILS SONT INDÉCROTTABLES ! par François Leclerc

Partager

LE FMI EST PENCHÉ SUR LA DETTE… ET NE S’EN RELÈVE PAS ! par François Leclerc

Billet invité.

L’endettement des 129 États notés par Standard & Poor’s progressera de 1,7% cette année et atteindra 44.300 milliards de dollars. Au fur et à mesure que la masse de la dette publique s’accroît et que la croissance économique s’installe dans ce qui est qualifié de stagnation séculaire – deux tendances fortes – le risque de défaut souverain augmente. Que faire ?

Celui-ci n’apparait plus à l’horizon de lointains pays émergents mais en Europe, même si le risque d’éclatement de la zone euro s’est éloigné depuis l’épisode de 2011. La stratégie de désendettement qui y est imposée alimente une crise sociale et politique qui autorise à douter de sa viabilité. L’énormité d’autres dettes dont la croissance est sans fin, comme celles du Japon et des États-Unis, est telle qu’il est feint de croire qu’elle pourront être éternellement financées, faute d’alternative. A la vue de ce spectacle, une constatation s’impose : la problématique du désendettement a de l’avenir.

Continuer la lecture de LE FMI EST PENCHÉ SUR LA DETTE… ET NE S’EN RELÈVE PAS ! par François Leclerc

Partager

Le Monde / L’Écho, La leçon américaine de Yanis Varoufakis, mardi 10 février 2015

La leçon américaine de Yanis Varoufakis. Ma chronique mensuelle pour Le Monde paraît désormais simultanément dans le quotidien belge L’Écho.

Le parti Syriza qui a accédé au pouvoir en Grèce à la faveur des élections législatives du 25 janvier fait apparaître, par contraste avec des partis plus anciens rodés par la discipline de parti, une mosaïque de personnalités parfois hautes en couleur. Tel est le cas de l’économiste Yanis Varoufakis, le nouveau ministre grec des Finances.

Parlant de lui-même, Keynes observait autrefois que « les citoyens ordinaires ne sont pas soumis à la même obligation que nos ministres, de devoir sacrifier la véracité au bien public ». Or, blogueur impénitent, M. Varoufakis se dit déterminé à continuer de communiquer de cette manière, quoique conscient que le style de ce médium n’est pas celui que l’on attend d’un ministre. M. Varoufakis, jusqu’ici convaincant dans l’identification de son engagement à la cause du bien public, n’entend pas sacrifier la véracité pour autant.

C’est à juste titre que l’on suppose que, auteur de livres savants sur la théorie mathématique des jeux, le ministre des Finances grec n’ignore pas dans la pratique ce qu’il maîtrise sur le plan théorique ; il faudrait de même prendre au sérieux le message de son ouvrage Le Minotaure planétaire, originellement publié en 2011 et paru en traduction française en décembre 2014 aux Editions du Cercle, avec l’ajout à cette occasion d’un nouveau chapitre 9.

Continuer la lecture de Le Monde / L’Écho, La leçon américaine de Yanis Varoufakis, mardi 10 février 2015

Partager

ON ENTRE DANS LE VIF DU CŒUR DU SUJET, par François Leclerc

Billet invité.

En prenant l’initiative à toute allure, l’équipe gouvernementale grecque est parvenue à susciter un rapport de force en sa faveur, mais elle n’est encore qu’au milieu du gué. Le plus dur reste à venir avec deux interlocuteurs de poids : Mario Draghi et Wolfgang Schäuble. Car François Hollande pourra aujourd’hui prononcer de bonnes paroles, comme Matteo Renzi hier, mais cela ne suffit pas. Il faudrait peser avec détermination pour profiter de l’occasion. Or, chacun doit faire ses petits calculs à défaut d’avoir de grandes visions : « que puis-je obtenir, et quelle est la meilleure attitude pour y parvenir ? ».

La BCE dispose du moyen de briser l’élan qui a été créé en refusant de déplafonner le montant des aides d’urgence aux banques, comme demandé par Yanis Varoufakis. De son côté, la Commission ne semble pas prête à devancer le démantèlement de la Troïka, avec laquelle un « accord technique » va être suggéré au ministre des finances grec, ne serait-ce que pour ne pas apparaître lui céder. Au terme du périple de la semaine, une réunion de l’Eurogroupe fera le point mercredi prochain.

Continuer la lecture de ON ENTRE DANS LE VIF DU CŒUR DU SUJET, par François Leclerc

Partager

OÙ S’ARRÊTERA LE GÉNIE HUMAIN ? par François Leclerc

Billet invité.

Le démon étant toujours vivace, la menace de défaut s’est déplacée aux États-Unis : le crédit automobile et les prêts étudiants sont désormais suivis attentivement par les empêcheurs de tourner en rond. Il est estimé que plus de 20 % des prêts ayant permis d’acheter une voiture présenteraient un risque de défaut de payement, un pourcentage en hausse constante. Mais, en ces temps de Consumer Electronics Show à Las Vegas et de promesses miraculeuses des objets connectés, l’un d’entre eux retient l’attention, dont on a peu parlé.

Initialement destiné aux voitures de luxe à la demande des assurances, un dispositif électronique télécommandé a trouvé un second usage et un marché bien plus conséquent. Il permet en effet aux huissiers de couper le fonctionnement du moteur d’une voiture dont une traite est impayée, ainsi que de la localiser pour la récupérer. Il paraît qu’il est prévu pour n’être activé que lorsque le véhicule est à l’arrêt, moteur stoppé et après injonction de payer, rassurent les fabricants ! Plus de deux millions de véhicules en seraient déjà munis.

L’objectif est de faire passer le payement des traites devant les autres dépenses, ne pas disposer de voiture étant aux États-Unis souvent un véritable handicap dans la vie courante. L’arbitrage forcé pourra se faire au détriment des dépenses médicales par exemple. Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Les valises des transporteurs de fonds sont munies d’un dispositif qui macule d’encre les billets de banque en cas d’agression, à quand le frigidaire qui en fera autant des aliments, ou le verrou de la porte d’entrée qui se bloquera une fois sorti, si le loyer n’est pas payé ?

Partager

Le 4 novembre 2014 : jour noir pour la survie de l’espèce

Élu pourtant par l’élan de tout un peuple, l’attentisme d’Obama lui avait rapidement fait perdre sa majorité de rêve au Congrès. Jamais si peu n’avait été annoncé durant les cent premiers jours d’un président US. Il lui a fallu davantage de temps pour perdre sa majorité au Sénat. Il y est parvenu hier.

La raison : une très grande pusillanimité. Seul son combat pour l’Obamacare, son programme d’assurance-maladie, a révélé chez lui des velléités de courage. Sinon… que d’alignements sur la politique prônée par ses adversaires républicains, voire même par la seule aile droite de ce parti.

Le grand perdant d’hier : le combat pour l’environnement. Contre le réchauffement climatique en particulier. Dire que la température monte, et le niveau de la mer aussi, ce sont des choses qui gênent le business, et dont on n’entendra du coup plus parler dans le proche avenir outre-Atlantique.

Une très grande partie, pourtant très loin d’être gagnée, s’est peut-être jouée hier. Le 4 novembre 2014 : jour noir pour la survie de l’espèce.

Partager