Archives par mot-clé : Etats-Unis

Les États-Unis auront-ils 2 ou 7 ans d’avance sur la France ?

On aime penser en France que la nation n’est pas un « pays satellite des États-Unis », mais la réalité est à l’inverse, et la question est de manière générale de savoir quel sera le délai entre ce que l’on voit aux US et ce que l’on observera en France. Pourquoi un simple délai ? Parce que durant deux siècles, tout Européen qui « en voulait » s’exilait au Nouveau-Monde et y trouvait un terrain réceptif à son sens de l’initiative, récompensé par une aisance matérielle libérant l’esprit, ce qui faisait de fait des États-Unis, en raison de l’exode des intelligences et des volontés de réussir, une super-Europe de toutes les avant-gardes.

La question est alors : la France va-t-elle s’offrir comme les États-Unis un épisode de démagogie fascisante de quatre ans (qui en France, serait de cinq années) avant de suivre son exemple présent de ressuscitation d’un État-providence ou, mieux dit : d’un État de Bien-Être ? Ou bien va-t-elle, plus intelligemment, opérer le raccourci d’un tournant vers le socialisme dès 2022 ? 

Continuer la lecture de Les États-Unis auront-ils 2 ou 7 ans d’avance sur la France ?

Partager :

Le sourire d’Alexandria Ocasio Cortez

J’écrivais samedi dernier dans J’aimerais voir le visage de Mme Ocasio-Cortez ce matin :

J’imagine qu’un sourire flotte sur le visage de Mme Alexandria Ocasio-Cortez ce matin, parce qu’elle doit toujours être sous la divine surprise de la conférence de presse de M. Biden. J’imagine qu’elle ne pensait plus qu’un chef d’État puisse encore aujourd’hui tenir un discours socialiste, et moins encore qu’ailleurs, dans son propre pays (si elle vivait en France, elle serait sceptique encore davantage).

Elle émet quelques réserves sans doute : que 2,5 mille milliards de dollars, c’est vite dépensé quand on parle de refaire des ponts sur toute la surface des État-Unis. Bien entendu (je dirais la même chose 😉 ). Mais enfin, le sourire est bien là.

Partager :

L’Europe, la Chine et les États-Unis – Il n’y a pas de signe plus sûr…

Avis aux commentateurs de mon blog qui se grattent le crâne en lisant ce que j’écris ou en écoutant ce que je dis

J’aurai essentiellement vécu dans un monde où les États-Unis, c’était l’Europe 10 ou 20 ans plus tard. J’ai le sentiment que la présidence Trump, en faisant apparaître en surface que le « rêve américain » était parti en fumée, a signalé un basculement : désormais c’est la Chine qui préfigure l’Europe 10 ou 20 ans plus tard.

À ceux qui en douteraient, notez le basculement de l’intelligentsia européenne, d’une indignation (assez souvent délirante) devant le comportement des États-Unis dans la période dont Trump marque la fin, à la même indignation (assez souvent délirante) aujourd’hui devant le comportement de la Chine.

Il n’y a pas de signe plus sûr.

Partager :

J’aimerais voir le visage de Mme Ocasio-Cortez ce matin

J’imagine qu’un sourire flotte sur le visage de Mme Alexandria Ocasio-Cortez ce matin, parce qu’elle doit toujours être sous la divine surprise de la conférence de presse de M. Biden. J’imagine qu’elle ne pensait plus qu’un chef d’État puisse encore aujourd’hui tenir un discours socialiste, et moins encore qu’ailleurs, dans son propre pays (si elle vivait en France, elle serait sceptique encore davantage).

Je suis comme elle, à écouter ce président de gauche, apparemment « socialiste instinctif », « à la Keynes » *, je demande à ce qu’on me pince, je me dis qu’il y a sûrement une entourloupe, que je vais me réveiller. On verra. En attendant, je prie que le rêve se poursuive.

Continuer la lecture de J’aimerais voir le visage de Mme Ocasio-Cortez ce matin

Partager :

Trends-Tendances – L’après-Covid a commencé, le 25 mars 2021

L’après-Covid a commencé

Oui, les choses changent. Mais les changements sont-ils ceux que nous appelions de nos voeux ?

Davos 2021, c’était en janvier. Klaus Schwab, son patron, lui avait donné pour thème « The Great Reset », la grande remise à zéro des compteurs économiques. Nous tergiversions à initier les transitions qui s’imposent : l’abandon des énergies non-renouvelables, la fin des émissions de gaz de serre, l’adieu au plastique, à ses déchets non-recyclables et ses micro-particules mortelles, le renversement de la vapeur dans la concentration de la richesse. 

Or la grande réinitialisation n’aura probablement pas lieu. La raison en est simple : la distribution des responsabilités aujourd’hui dans nos pays entre le privé et le public, et le rapport de force entre les deux.

Continuer la lecture de Trends-Tendances – L’après-Covid a commencé, le 25 mars 2021

Partager :

La Chine et nous – Si vous comprenez l’anglais…

Quand je parle de la Chine et nous, et que je lis ensuite vos commentaires ici, j’ai le sentiment d’être seul au monde. Mais ce n’est heureusement plus le cas ce soir.

Si les gens rient quand Bill Maher dit la même chose que moi de mon côté, ne vous inquiétez pas : la comparaison leur fait honte de la même manière qu’à nous ici, c’est juste que son émission est une émission comique et qu’ils n’ont pas d’autre choix.

Partager :

Le New York Times, le Washington Post et moi

Je l’ai déjà fait remarquer : il faut entre 24 heures et 4 ans au New York Times et au Washington Post pour aboutir aux mêmes conclusions que moi ici. Mais ils finissent toujours par y arriver. (Quatre ans quand même avant qu’ils n’appellent Trump : « fasciste » 🙂 ).

En une sur le New York Times en ce moment, les observations que j’ai faites dans ma vidéo de jeudi :

Les plaintes en justice au premier rang  de la lutte contre la désinformation. Les poursuites engagées par les compagnies de technologie ont réussi  ce que des années d’indignation de l’opinion de gauche ont échoué à faire : mettre un frein à la désinformation dans la presse de droite.

Partager :

Où l’on reparle d’exil pour Trump


* Billet cité dans Le Vif, le 5 janvier à 13h13, L'exil en Écosse pour Donald Trump ?, par Thierry Denoël

The Guardian, le 4 janvier 2021, Official plane used by Trump will fly to Scotland just before Biden inauguration – report : Un avion officiel utilisé par Trump s’envolera pour l’Écosse juste avant l’inauguration de Biden.

Scotland’s Sunday Post has reported that Prestwick airport, near Trump’s Turnberry golf course resort, has been told to expect a US military Boeing 757 that has occasionally been used by Trump, on 19 January.

Vous vous souvenez peut-être de ça : que réfléchissant à ce qu’on aurait fait dans le monde antique, j’avais proposé qu’on offre à Donald Trump l’option de l’exil (pour éviter qu’il ne pose des gestes désespérés comme seule option lui restant pour éviter la prison).

C’était le 26 septembre 2020.

« If we wish to be spared a coup led by the current President I think it is essential that he needs to be offered as an alternative to the long time spent in jail that he is promised now that he is guaranteed the option of exile ».

« Si nous souhaitons que nous soit épargné un coup d’État ayant le président actuel à sa tête, il me semble essentiel que lui soit offerte une alternative à la longue peine de prison qui lui est maintenant promise, que lui soit garantie l’option de l’exil. »

Partager :

Le krach boursier, c’est pour quand ? Épisode 0 : France Info, le 5 juin 2009

La préhistoire d’abord : Paul Jorion – Parlons Net – France Info – 5 juin 2009

 
À 33m45s :

« Ne dites pas du mal de la Chine : la Chine nous sauvera tous dans dix ans. C’est grâce à la Chine qu’on sortira de cette crise [des subprimes], alors soyez gentils vis-à-vis de la Chine : il ne faut pas la critiquer, c’est l’avenir du monde. »

Partager :