Archives par mot-clé : Bob Woodward

Trump & Co. : on n’a encore rien vu ni entendu

Ouvert aux commentaires.

La démoralisation créée dans les rangs des Démocrates par le résumé du rapport de Robert Mueller par William Barr, ministre de la Justice américain,  est compréhensible mais illogique.

Compréhensible car la justice nous a offert au fil des mois une accumulation de faits susceptibles de soutenir l’idée de collusion entre l’équipe Trump et la Russie. Mais illogique car, si l’on en croit les sondages, la quasi totalité des électeurs s’affirmant Démocrates sont convaincus que Trump est compromis par les Russes, hypothèse impliquant que ces derniers exercent une influence sur lui sans qu’aucune communication entre les deux parties ne soit nécessaire. J’écrivais en avril de l’année dernière : « Même si ces derniers n’ont jamais évoqué la question avec le président, il suffit que lui sache qu’ils sont eux au courant pour qu’il se conduise selon les désirs qu’il leur prête » (voir « Trump ? En fait, on sait tout depuis longtemps ! »).

Continuer la lecture de Trump & Co. : on n’a encore rien vu ni entendu

Partager :

Fear (la peur)… change de camp ! le 5 septembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Fear (la peur)… change de camp !, le 05 septembre 2018. Merci à Éric Muller !

Bonjour, nous sommes le mercredi 5 septembre 2018, et je travaille depuis un certain temps à mettre au point un manuscrit sur la chute de la météorite Trump, et hier soir, j’avais le sentiment que j’approche de la conclusion, j’approche du point final.

Ce qui m’encourageait à penser de cette manière-là, c’est un article dans le Washington Post à propos d’un livre qui va paraître – qui n’a pas encore paru – qui parait le 11 septembre. C’est le livre de M. Bob Woodward qui s’appelle Fear (la peur). Alors, pourquoi est-ce que ça s’appelle la peur ? C’est parce que dans une interview que M. Trump avait accordée à M. Woodward en 2016, il disait : « On est quand même d’accord sur le fait que le véritable pouvoir, c’est la peur, la capacité à instiller la peur. » Et donc voilà, c’est le titre qui a été choisi par Woodward.

Continuer la lecture de Fear (la peur)… change de camp ! le 5 septembre 2018 – Retranscription

Partager :

Les cellules dormantes se réveillent ! (tousse ! tousse !)

Voici donc que vingt-quatre heures à peine après que le Washington Post diffuse en avant-première quelques anecdotes croustillantes quant à la santé mentale – déficiente – et les capacités intellectuelles – réduites – du Président Trump, selon ses collaborateurs les plus proches, anecdotes extraites d’un livre intitulé Fear, à paraître le 11 septembre, soit dans cinq jours, livre de la  plume de Bob Woodward, fameux en raison de la manière dont il couvrit autrefois le scandale du Watergate, scandale qui signa la perte du président Nixon et dont les fins rouages furent communiqués au même Woodward par un haut fonctionnaire dans le rôle de l’informateur masqué, voici donc qu’un autre informateur masqué se dresse, porte-parole d’une cinquième colonne au sein-même de l’administration Trump, pour signer, dans le New York Times cette fois, une tribune libre émanant d’une armée secrète inconnue jusqu’ici : la « Résistance au sein du Gouvernement Trump », dont les objectifs sont de « l’empêcher de mettre en oeuvre certaines parties de son programme et de suivre ses pires inclinations. »

Continuer la lecture de Les cellules dormantes se réveillent ! (tousse ! tousse !)

Partager :