Archives par mot-clé : chômage structurel

Une sage recommandation de Louis Marlio sur la robotisation en 1938

Ouvert aux commentaires.

Au colloque Lippmann de 1938 *. Question de Walter Lippmann à propos du marché de l’emploi : « Si l’équilibre doit toujours être laissé à lui-même, cela comporte de grandes souffrances. Peut-on remédier à ces souffrances par des mesures telles que la perception d’un impôt spécial sur les affaires qui marchent bien ? »

Continuer la lecture de Une sage recommandation de Louis Marlio sur la robotisation en 1938

Partager :
Email This Post Email This Post

Le slasher (*), dernier avatar de la novlangue néo-libérale, par Roberto Boulant

Billet invité

D’après la préposée à l’information sévissant ce matin à 6h30 sur une radio du service publique (à partir d’1m51s), le slasher est, je cite : « quelqu’un qui va être plus audacieux que la moyenne », « les jeunes slashers ont envie de vivre plusieurs vies en même temps », ou bien encore « à 40, 45 ans, sur les 20 à 30 belles années qui me restent devant moi, je vais me faire plaisir, je vais prendre le régime des auto-entrepreneurs ».

Continuer la lecture de Le slasher (*), dernier avatar de la novlangue néo-libérale, par Roberto Boulant

Partager :
Email This Post Email This Post

La drh et Jorion, par Giliane

Billet invité.

J’ai donc lu 

La grande transformation du travail de Jorion. Exemples à la pelle : un service comptable basique : une chef comptable et une aide comptable…. qui fait les chèques (tous remplacés par des virements), qui remplit des bordereaux de cotisations et de charges (tous remplacés par les déclarations automatisées en ligne), qui saisit des factures et des écritures comptables (remplacées par les virements et prélèvements plus ou moins automatiques, etc.), qui établit les attestations maladie, chômage, retraite (toutes remplacées par des déclarations en ligne et des télétransmissions qui s’éditent directement à partir logiciel de paie…), qui turbine un bilan ou un rapport d’indicateurs (là encore édition directe à partir des logiciels de compta ou de paie etc.) Là où j’avais une comptable à temps plein qui s’en sortait tout juste, aujourd’hui un mi-temps suffit largement, voire un tiers de temps …

Mais on continue à former des bataillons de comptables (plus de 50 CV reçus pour une annonce d’un poste à mi-temps… et des CV de bac+5 !!!)

Des emplois (décents, qui permettent de vivre) : il n’y en a pas, pas un seul, plus un seul

Et les employeurs n’ont absolument pas envie d’en créer, bien au contraire… ce qui était « cotisation » est devenu « charge », ce qui était « investissement humain » est devenu « coût du travail »…

Continuer la lecture de La drh et Jorion, par Giliane

Partager :
Email This Post Email This Post

« NOUS SOUFFRONS D’UNE NOUVELLE MALADIE : LE CHÔMAGE TECHNOLOGIQUE »

Si l’on voulait douter de la pertinence aujourd’hui des « Economic Possibilities for our Grandchildren », les alternatives économiques de nos petits-enfants, une conférence que John Maynard Keynes prononça à plusieurs reprises en 1928 et qui fut publiée en 1930, il suffirait de se souvenir de la manière dont elle débute :

« L’interprétation que nous offrons de ce qui nous arrive en ce moment est tragiquement fausse […] L’accroissement de l’efficience technologique a lieu plus vite que nous n’arrivons à faire face au problème que pose l’absorption de la main d’œuvre disponible » (Keynes [1930] 1931 : 321).

Et il explique :

« Nous souffrons d’une nouvelle maladie dont certains de mes lecteurs n’auront pas même encore entendu mentionner le nom, mais dont ils entendront abondamment parler dans les années qui viennent – à savoir le chômage technologique. Ce qui veut dire le chômage dû au fait que nous découvrons des moyens d’économiser l’utilisation du travail à un rythme plus rapide que celui auquel nous parvenons à trouver au travail de nouveaux débouchés » (ibid. 325).

Nous avons non seulement entendu parler abondamment désormais de ce que nous appelons aujourd’hui le chômage structurel mais il s’agit en ce qui concerne mon projet ici d’examen de l’actualité de Keynes et du prolongement de sa pensée dans la mesure de mes moyens, du point crucial où envisager une simple mise à jour de son œuvre est tout simplement impossible.

Continuer la lecture de « NOUS SOUFFRONS D’UNE NOUVELLE MALADIE : LE CHÔMAGE TECHNOLOGIQUE »

Partager :
Email This Post Email This Post