Archives par mot-clé : drones

Mon cerveau se mit à me hurler : TU VAS MOURIR !, par Pascal

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Belle expérience partagée, dans un article de Slate, de l’homme contraint de dominer sa raison alors que ses sens le bernent par l’entremise de la réalité virtuelle. Et nous nous découvrons incapables de marcher deux mètres sur un câble posé sur de la moquette.

Continuer la lecture de Mon cerveau se mit à me hurler : TU VAS MOURIR !, par Pascal

Partager :

Personnalisation de la guerre : Le futur vous regarde, souriez-lui !, par Roberto Boulant

Billet invité.

Réduite à sa réalité première, la guerre est avant toute chose une activité de boucherie humaine (d’où la célèbre formule de Sun-Tsu : Le meilleur général est celui qui n’a pas besoin de livrer bataille pour atteindre ses objectifs). Pour échapper à cette évidence insoutenable, les hommes ont de tous temps cherché à se protéger au travers des ‘valeurs’ (Liste non exhaustive : honneur, courage, mise en danger de sa propre vie, sacrifice, etc.) où le bon guerrier est celui qui affronte à armes égales, en duel à visage découvert, son adversaire. Bref, le duel des chevaliers du ciel de la 1ère GM plutôt que la lutte dans la boue entre un soldat de 75kg et un obus de 75. Cet état d’esprit explique en partie la levée de boucliers des pilotes de l’US Air Force contre la remise de médailles aux pilotes de drones (comme si un équipage de B52H orbitant à 30.000 pieds au dessus de l’Afghanistan, risquait d’être abattu par un tir de kalachnikov…). Mais loin du fantasme, qu’est-ce donc qu’un bon outil de boucherie humaine (même si le terme ‘système d’armes’ est autrement plus sexy sur le plan marketing) ?

Continuer la lecture de Personnalisation de la guerre : Le futur vous regarde, souriez-lui !, par Roberto Boulant

Partager :

Guerre numérique : LES FRAPPES AVEUGLES DES DRONES, par François Leclerc

Billet invité.

De nouvelles révélations confirment l’utilisation de la géolocalisation par la NSA des cartes SIM des téléphones mobiles pour guider les drones destinés à tuer leur propriétaire présumé, notamment au Pakistan, en Afghanistan et au Yémen.

A l’origine de celles-ci, un ancien opérateur de drones a – sous couvert d’anonymat – confirmé à Glenn Greenwald et Jeremy Scahill, qui cosignent à cette occasion un article, que les frappes sont décidées sans que des vérifications soient effectuées sur leur détenteur effectif, avec pour conséquence que d’autres personnes que celles qui sont visées peuvent être tuées lorsque par exemple les téléphones ont été prêtés, ou bien que les cartes SIM ont été volontairement échangées pour brouiller les pistes. Son témoignage renforce les informations fournies par Edward Snowden et les révélations d’un autre opérateur de drones qui fait désormais ouvertement campagne contre cette utilisation.

Les deux journalistes ont à cette occasion lancé le premier d’une série de magazines numériques, baptisé The Intercept, dans le cadre du projet de site d’information FirstLook financé par Pierre Omidyar.

Partager :