Archives par mot-clé : Etats-Unis

“Derek Chauvin is guilty of murdering George Floyd, jury finds”

Il y a des choses dont je ne vous parle pas, non pas par désintérêt, mais parce que j’aurais du mal en parler. Vous avez dû suivre cela, tout comme moi. Il aurait suffi d’une voix dissidente dans le jury de douze personnes pour qu’il y ait “mistrial” : annulation. J’avais très peur. Le jury a déterminé que Derek Chauvin était coupable du meurtre de George Floyd.

Partager :

“Si tu veux la décroissance, prépare la guerre”, par Cédric Chevalier

Imaginons que deux pays soient les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre au monde, imaginons qu’ils soient également parmi les plus vulnérables au réchauffement climatique, même si de façon différenciée, et imaginons qu’ils soient entrés dans une lutte pour l’hégémonie mondiale… Nous parlons bien sûr des Etats-Unis et de la Chine.

Voici un des plus gros obstacles pour contrer le dilemme du prisonnier face au réchauffement climatique et engendrer de la coopération. C’est aussi un des plus gros obstacles à la décroissance (quantitative) choisie par les Etats pour mettre fin à l’overshoot et revenir dans les limites planétaires. Il s’agit du problème de la puissance politique, liée à la puissance militaire, liée à la puissance économique, liée à la puissance énergétique, liée aux énergies fossiles et nucléaires, dont la densité de puissance est la plus élevée parmi toutes les énergies. Ainsi, géopolitiquement aujourd’hui, il semble qu’un Etat puissant est un Etat polluant. Or les élites politiques d’un pays ont tendance à vouloir en augmenter leur puissance et l’Etat est leur véhicule pour ce faire. Chacun joue dans sa division et les grandes puissances ont en général tendance à vouloir devenir hégémoniques. C’est cette dynamique de recherche de puissance qui explique durant l’histoire la course aux armements, au propre et au figuré. La guerre n’étant que la continuation de la politique par d’autres moyens, et vice versa ! Même le PIB et la taille de la population deviennent géostratégiques.
Continuer la lecture de “Si tu veux la décroissance, prépare la guerre”, par Cédric Chevalier

Partager :

Retard de la France sur les US : 2 ou 7 ans ?, le 9 avril 2021 – Retranscription

Retranscription de Retard de la France sur les US : 2 ou 7 ans ?

Bonjour, nous sommes le vendredi 9 avril 2021. Hier, j’ai fait une vidéo qui s’appelait : « Pourquoi les Etats-Unis deviennent-ils socialistes ? » alors si vous n’avez pas vu ça, il faut le regarder parce que c’est un peu l’introduction de ce que je vais dire aujourd’hui mais je résume, je résume rapidement : M. Joe Biden, nouveau Président des Etats-Unis, épate tout le monde parce qu’on ne s’attendait pas du tout à ce qu’il se révèle un socialiste. Quand on regarde ses discours au cours des 20 précédentes années, on n’est pas impressionné. C’est un centriste plutôt, d’ailleurs qui tourne à droite assez souvent et là, et là, la chenille est devenue papillon. Il a compris, il a compris un certain nombre de choses. C’est un monsieur, on le voit bien, c’est un monsieur aimable.
Continuer la lecture de Retard de la France sur les US : 2 ou 7 ans ?, le 9 avril 2021 – Retranscription

Partager :

Les États-Unis auront-ils 2 ou 7 ans d’avance sur la France ?

On aime penser en France que la nation n’est pas un « pays satellite des États-Unis », mais la réalité est à l’inverse, et la question est de manière générale de savoir quel sera le délai entre ce que l’on voit aux US et ce que l’on observera en France. Pourquoi un simple délai ? Parce que durant deux siècles, tout Européen qui « en voulait » s’exilait au Nouveau-Monde et y trouvait un terrain réceptif à son sens de l’initiative, récompensé par une aisance matérielle libérant l’esprit, ce qui faisait de fait des États-Unis, en raison de l’exode des intelligences et des volontés de réussir, une super-Europe de toutes les avant-gardes.

La question est alors : la France va-t-elle s’offrir comme les États-Unis un épisode de démagogie fascisante de quatre ans (qui en France, serait de cinq années) avant de suivre son exemple présent de ressuscitation d’un État-providence ou, mieux dit : d’un État de Bien-Être ? Ou bien va-t-elle, plus intelligemment, opérer le raccourci d’un tournant vers le socialisme dès 2022 ? 

Continuer la lecture de Les États-Unis auront-ils 2 ou 7 ans d’avance sur la France ?

Partager :

Le sourire d’Alexandria Ocasio Cortez

J’écrivais samedi dernier dans J’aimerais voir le visage de Mme Ocasio-Cortez ce matin :

J’imagine qu’un sourire flotte sur le visage de Mme Alexandria Ocasio-Cortez ce matin, parce qu’elle doit toujours être sous la divine surprise de la conférence de presse de M. Biden. J’imagine qu’elle ne pensait plus qu’un chef d’État puisse encore aujourd’hui tenir un discours socialiste, et moins encore qu’ailleurs, dans son propre pays (si elle vivait en France, elle serait sceptique encore davantage).

Elle émet quelques réserves sans doute : que 2,5 mille milliards de dollars, c’est vite dépensé quand on parle de refaire des ponts sur toute la surface des État-Unis. Bien entendu (je dirais la même chose 😉 ). Mais enfin, le sourire est bien là.

Partager :

L’Europe, la Chine et les États-Unis – Il n’y a pas de signe plus sûr…

Avis aux commentateurs de mon blog qui se grattent le crâne en lisant ce que j’écris ou en écoutant ce que je dis

J’aurai essentiellement vécu dans un monde où les États-Unis, c’était l’Europe 10 ou 20 ans plus tard. J’ai le sentiment que la présidence Trump, en faisant apparaître en surface que le “rêve américain” était parti en fumée, a signalé un basculement : désormais c’est la Chine qui préfigure l’Europe 10 ou 20 ans plus tard.

À ceux qui en douteraient, notez le basculement de l’intelligentsia européenne, d’une indignation (assez souvent délirante) devant le comportement des États-Unis dans la période dont Trump marque la fin, à la même indignation (assez souvent délirante) aujourd’hui devant le comportement de la Chine.

Il n’y a pas de signe plus sûr.

Partager :

J’aimerais voir le visage de Mme Ocasio-Cortez ce matin

J’imagine qu’un sourire flotte sur le visage de Mme Alexandria Ocasio-Cortez ce matin, parce qu’elle doit toujours être sous la divine surprise de la conférence de presse de M. Biden. J’imagine qu’elle ne pensait plus qu’un chef d’État puisse encore aujourd’hui tenir un discours socialiste, et moins encore qu’ailleurs, dans son propre pays (si elle vivait en France, elle serait sceptique encore davantage).

Je suis comme elle, à écouter ce président de gauche, apparemment “socialiste instinctif”, “à la Keynes” *, je demande à ce qu’on me pince, je me dis qu’il y a sûrement une entourloupe, que je vais me réveiller. On verra. En attendant, je prie que le rêve se poursuive.

Continuer la lecture de J’aimerais voir le visage de Mme Ocasio-Cortez ce matin

Partager :

Trends-Tendances – L’après-Covid a commencé, le 25 mars 2021

L’après-Covid a commencé

Oui, les choses changent. Mais les changements sont-ils ceux que nous appelions de nos voeux ?

Davos 2021, c’était en janvier. Klaus Schwab, son patron, lui avait donné pour thème « The Great Reset », la grande remise à zéro des compteurs économiques. Nous tergiversions à initier les transitions qui s’imposent : l’abandon des énergies non-renouvelables, la fin des émissions de gaz de serre, l’adieu au plastique, à ses déchets non-recyclables et ses micro-particules mortelles, le renversement de la vapeur dans la concentration de la richesse. 

Or la grande réinitialisation n’aura probablement pas lieu. La raison en est simple : la distribution des responsabilités aujourd’hui dans nos pays entre le privé et le public, et le rapport de force entre les deux.

Continuer la lecture de Trends-Tendances – L’après-Covid a commencé, le 25 mars 2021

Partager :

La Chine et nous – Si vous comprenez l’anglais…

Quand je parle de la Chine et nous, et que je lis ensuite vos commentaires ici, j’ai le sentiment d’être seul au monde. Mais ce n’est heureusement plus le cas ce soir.

Si les gens rient quand Bill Maher dit la même chose que moi de mon côté, ne vous inquiétez pas : la comparaison leur fait honte de la même manière qu’à nous ici, c’est juste que son émission est une émission comique et qu’ils n’ont pas d’autre choix.

Partager :