Archives par mot-clé : Etats-Unis

Un (gaspation !) « Socialiste » succédera-t-il à Trump ?

Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que les périodes de crise se caractérisent par des fluctuations de vaste amplitude où l’on passe aisément d’un extrême à l’autre.

Mais là, on serait quand même sacrément surpris. À moins que la recette ne soit là : « Donnez-nous un Trump, qu’on aie vraiment envie du socialisme ensuite ! »

Partager :

Le monde en décomposition que nous transmettons à nos enfants, le 16 février 2020 – Retranscription

Retranscription de Le monde en décomposition que nous transmettons à nos enfants, le 16 février 2020. Bonjour, nous sommes le…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Kirk Douglas (1916 – 2020)

De son vrai nom, Doris Day s’appelait « Mary Ann Von Kappelhoff ». Jack Palance s’appelait « Volodymyr Palahniuk », et Kirk Douglas, qui nous quitte à l’âge de 103 ans, « Issur Danielovitch Demsky ». Voilà comment on constitue de toutes pièces une nation d’immigrés. Mais il y a plus : il y a ceux qui se trouvaient déjà là avant.

Avez-vous vu Le dernier train de Gun Hill (1959) de John Sturges ? Pas le plus connu des films de Kirk Douglas, mais un de ses plus beaux rôles.

L’intrigue en deux mots, selon Wikipédia :

Une Indienne, Katherine, est tuée sous les yeux de son fils par deux hommes, Rick et Lewis, qui tentaient de la violer. Katherine était la femme du shérif Matt Morgan (Kirk Douglas), qui jure de retrouver les coupables dont son fils lui a fourni le signalement. Matt dispose également de la selle de l’un d’entre eux, laissée sur place : au nom de Craig Belden (Anthony Quinn), un vieil ami qui lui a jadis sauvé la vie. Belden est devenu un riche éleveur maître absolu de la petite ville de Gun-Hill où tout lui appartient : hôtels, saloon, cercle de jeux et jusqu’au shérif local.

Si vous avez vu le film vous savez qu’il s’agit d’une « tragédie grecque », sinon vous l’aurez deviné : le fils de l’homme qui a sauvé la vie autrefois au personnage interprété par Kirk Douglas est l’un des violeurs-assassins d’une simple « peau-rouge ».

Bonus : Continuer la lecture de Kirk Douglas (1916 – 2020)

Partager :

« Que voulez-vous ? Les sénateurs Républicains sont otages de leurs électeurs ! »

« Que voulez-vous ? Les sénateurs Républicains sont otages de leurs électeurs ! » C’est ce que l’on entend dire pour justifier leur politique de l’autruche.

Mais ne sont-ils pas plus royalistes que le roi ? Sur cette question de faire venir des témoins au procès de l’impeachment, à laquelle ils font en ce moment barrage, voici les chiffres d’un sondage publié hier :

Près de 70% des électeurs Républicains veulent entendre des témoins.

Alors, les sénateurs Républicains ont-ils peur de leurs électeurs, ou simplement de leur président caractériel ?

Partager :

L’implosion des États-Unis, le 7 janvier 2020 – Retranscription

Retranscription de L’implosion des États-Unis, le 7 janvier 2020. Ouvert aux commentaires. Bonjour, nous sommes le mardi 7 janvier 2020…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Piqûre de rappel : Ce n’est pas seulement le monde des affaires qui a lâché Trump hier, ce sont également les généraux, le 17 août 2017

Il y a un peu plus de deux ans. Préfiguration d’événements à venir ? Espérons-le en tout cas !

Continuer la lecture de Piqûre de rappel : Ce n’est pas seulement le monde des affaires qui a lâché Trump hier, ce sont également les généraux, le 17 août 2017

Partager :

À propos de votre « coup de gueule », par Alexis Toulet

Pour faire suite à votre « coup de gueule » contre les personnes qui font une comparaison favorable de Trump avec Clinton, je dirais qu’une différence essentielle entre eux est la compétence. Non que Clinton soit nécessairement spécialement compétente, c’est plutôt Trump qui est tout spécialement incompétent.

D’où sans doute son bilan de politique étrangère après trois ans de mandat, où il n’a réussi ni à mettre fin à l’engagement militaire américain en Irak, ni même en Afghanistan, alors même qu’il avait assuré pendant sa campagne qu’il « ramènerait à la maison » les troupes.

Continuer la lecture de À propos de votre « coup de gueule », par Alexis Toulet

Partager :

Je vous avais dit que Trump était très dangereux

Ouvert aux commentaires.

Un début de l’année sur les chapeaux de roue !

Quand je vous dis que

Nos semblables qui se sont achetés des îles au milieu de l’Océan pacifique pour y vivre en autarcie avec leur famille et quelques-uns de leurs amis, ne survivront au reste d’entre nous qu’une cinquantaine d’années tout au plus. Cinquante ans, à condition qu’aucune des neuf nations à la tête d’un arsenal nucléaire ne perde son sang-froid durant l’effondrement généralisé qui se prépare et ne désigne comme responsable « évident » de la catastrophe en cours son « ennemi héréditaire ». Or, selon une étude publiée en 2014 *, il suffirait qu’explosent 100 bombes thermonucléaires (0,7 % de notre stock global) pour provoquer un « hiver nucléaire » débouchant sur une « famine nucléaire globale »

… je ne dis pas ça juste pour faire rigoler !

* Michael J. Mills  Owen B. Toon Julia Lee‐Taylor  Alan Robock, « Multidecadal global cooling and unprecedented ozone loss following a regional nuclear conflict », le 7 février 2014

Partager :