Archives par mot-clé : Etats-Unis

Un complexe fait de référence à Dieu, à l’argent et à la liberté de chacun contre tous , par Chabian

Ce qui est d’abord dramatique c’est la situation des femmes étasuniennes. Elles sont donc des citoyennes de seconde zone, qui n’ont pas droit de maîtriser leur corps, de prendre une décision sur leur corps, indépendamment de lois de leur Etat. Cette angoisse de l’illégalité, angoisse de l’avortement subi dans des conditions mauvaises sinon dangereuses, surtout pour les femmes pauvres, va rejaillir sur l’angoisse de leur sexualité, de leurs pratiques anticonceptionnelles, et sur celles de leurs filles…
Continuer la lecture de Un complexe fait de référence à Dieu, à l’argent et à la liberté de chacun contre tous , par Chabian

Partager :

Un « rideau de fer » est en train de s’installer en Europe, par Alexis Toulet

Le commentaire d’Arnaud Castex auquel Alexis Toulet répond se trouve reproduit ci-dessous dans son entier à la suite de son texte.

Vous posez des questions importantes, et qui demandent qu’on tente de leur répondre sérieusement.

« jusqu’à quand va t’on pleurnicher sur notre croissance ? »

Nous ne « pleurnichons » pas sur notre croissance. Elle est déjà fort compromise du fait du contrecoup inévitable des sanctions économiques – dans les faits des opérations de guerre économique – que nous avons décidées contre la Russie du fait qu’elle a agressé l’Ukraine.
Continuer la lecture de Un « rideau de fer » est en train de s’installer en Europe, par Alexis Toulet

Partager :

Et maintenant, la guerre, le 26 janvier 2022 – Retranscription

Retranscription de ma vidéo « Et maintenant, la guerre », du 26 janvier 2022.

Bonjour, nous sommes le mercredi 26 janvier 2022 et j’aurais espéré de mon vivant, mais on espère toujours les choses de son vivant, que je n’aurais jamais à intituler une de mes vidéos : « Et maintenant, la guerre » mais je serais complètement irresponsable si je ne le faisais pas aujourd’hui, maintenant que la guerre, une guerre thermonucléaire, est à nos portes. C’est une question quoi de, allez, maximum d’une semaine, c’est une question de jours probablement et on n’a rien vu venir. [Parenthèse : point sur la situation Covid-19]. Des troupes russes se sont massées à la frontière de l’Ukraine. Il y a des troupes russes également en Biélorussie pour attaquer l’Ukraine de part et d’autre à partir de l’idée que l’Ukraine fait partie d’un grand monde russe et que le moment est venu de mettre fin à une anomalie d’autant que, voilà, du côté occidental, du côté de l’Otan, on n’a pas pu s’empêcher de vouloir étendre le monde qu’on appelait « libre » autrefois, à l’époque de la Grande Guerre Froide, de vouloir inclure l’Ukraine dans le monde occidental et des ennemis de la Russie.
Continuer la lecture de Et maintenant, la guerre, le 26 janvier 2022 – Retranscription

Partager :

«  La Russie sera obligée de réagir, notamment par la mise en œuvre de mesures militaro-techniques », par Alexis Toulet

Voici la réponse de la Russie à la réponse des Etats-Unis et de l’OTAN aux exigences de la Russie – bref la suite de leur dialogue public – disponible depuis hier sur le site du Kremlin.

Sans analyser en détails, quelques extraits significatifs :

« Nous déclarons que la partie américaine n’a pas donné de réponse constructive aux éléments fondamentaux du projet de traité avec les États-Unis préparé par la partie russe sur les garanties de sécurité. Nous parlons du rejet d’un nouvel élargissement de l’OTAN, du retrait de la « formule de Bucarest » selon laquelle « l’Ukraine et la Géorgie deviendront membres de l’OTAN », et du rejet de la création de bases militaires sur le territoire d’États qui faisaient auparavant partie de l’OTAN. l’URSS et ne sont pas membres de l’Alliance, y compris l’utilisation de leur infrastructure pour mener toute activité militaire, ainsi que le retour des capacités militaires, y compris les capacités de frappe, et l’infrastructure de l’OTAN à l’État1997., lors de la signature de l’Acte fondateur Russie-OTAN (…) La nature globale des propositions russes a été ignorée, parmi lesquelles des sujets «convenables» ont été délibérément choisis, qui, à leur tour, ont été «tordus» dans le sens de créer des avantages pour les États-Unis et leurs alliés. »
Continuer la lecture de «  La Russie sera obligée de réagir, notamment par la mise en œuvre de mesures militaro-techniques », par Alexis Toulet

Partager :

Ukraine : Mon point de vue personnel, par Alexis Toulet

Je constate une discussion parfois assez vive sur ce fil entre de vilains proaméricains et de vilains prorusses. Et naturellement, les esprits s’échauffent, car enfin les gens d’en face sont des vilains n’est ce pas.

Je veux proposer mon point de vue personnel. Je suis d’autant plus concerné que je dois avouer être touché par ces deux afflictions. En effet, je suis à la fois proaméricain et prorusse ! Au moins dans le sens où je trouve chacun de ces deux pays intéressant et remarquable. Double maladie, mon cas est grave.
Continuer la lecture de Ukraine : Mon point de vue personnel, par Alexis Toulet

Partager :

Ukraine : Moins pessimiste sur le plan militaire, partageant votre inquiétude sur le plan économique, par Alexis Toulet

Je suis beaucoup moins pessimiste que Paul Jorion (cf.  Et maintenant, la guerre) concernant le risque d’une guerre Russie – Etats-Unis, ou Russie – OTAN, dans les semaines à venir, donc concernant le risque nucléaire.

On ne sait pas trop si les Russes sont véritablement prêts à attaquer l’Ukraine d’ici quelques jours, ou s’il leur faudrait encore plusieurs semaines, certains éléments essentiels à une offensive de grande ampleur n’ayant pas été encore repérés sur le terrain – enfin, s’agissant des informations publiques, et il y a toujours un « brouillard » et les différents camps ne disposent pas d’une information complète, encore moins le grand public. On peut se référer par exemple à l’analyse du colonel Michel Goya. Il reste que même s’il leur fallait encore quelques semaines, ce qui permettrait d’ailleurs à Xi Jinping de ne pas voir « ses » Jeux Olympiques troublés par une guerre – la cérémonie de clôture est planifiée au 20 février – la Russie a certainement la possibilité de l’emporter en Ukraine si Vladimir Poutine le décide, même compte tenu de la fonte des sols gelés prévue pour le mois de mars rendant plus difficile le mouvement des blindés.

Continuer la lecture de Ukraine : Moins pessimiste sur le plan militaire, partageant votre inquiétude sur le plan économique, par Alexis Toulet

Partager :

Les entretiens Amérique – Russie de Genève des 10 et 11 janvier se sont achevés, par Alexis Toulet

Vladimir Poutine décore Rex Tillerson, qui sera le premier ministre des Affaires étrangères de Trump

Les rencontres Russie – OTAN et OSCE qui démarrent aujourd’hui ne sont que du « window dressing » comme disent les Américains : c’est décoratif, ça sert à tenter de dissimuler quelque peu la domination des Etats-Unis et de la Russie sur les questions de sécurité en Europe, conséquence du choix de la majorité des Etats européens de confier leur sécurité à la superpuissance outre-Atlantique – sans tromper grand monde – et c’est à peu près tout. Tout ce qui est important se dit entre la puissance tutélaire de l’Europe et la grande puissance de l’Europe de l’est, les Européens de l’ouest et du centre n’ont qu’un rôle de spectateur.

A lire les gazettes, les exigences de Moscou que Washington s’engage à ne pas accepter l’Ukraine dans l’OTAN à l’avenir sont sans surprise sèchement refusées. Le porte-parole du Kremlin résume « A ce stade, disons que nous ne voyons pas de raison forte d’être optimiste ». Et il embraye en rappelant que même s’il n’y a « pas de date limite », la Russie n’acceptera pas que les discussions « trainent en longueur ». Comme si deux jours sans résultat probant c’était déjà trop long.
Continuer la lecture de Les entretiens Amérique – Russie de Genève des 10 et 11 janvier se sont achevés, par Alexis Toulet

Partager :

États-Unis : Un an de présidence de Joe Biden, par Éric Toussaint

Peut également être trouvé ici.

« Joe Biden » par Gage Skidmore

Certain·es commentateurs/trices ont pensé que la présidence de Joe Biden allait être l’occasion d’un tournant keynésien aux États-Unis. Les mêmes illusions et espoirs avaient surgi au début de la présidence de Barack Obama en 2009.

Continuer la lecture de États-Unis : Un an de présidence de Joe Biden, par Éric Toussaint

Partager :