Étiquette : gaz de schiste

  • Les techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels, par Arnaud Castex.

    Billet invité. Lecture du rapport parlementaire sur les techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels du 27 novembre 2013.

    La loi 2011-285 du 13 juillet 2011 interdit la fracturation hydraulique (1) pour la recherche ou l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels. Le 27 novembre 2013, l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST) a remis un rapport sur les techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels (2). Globalement, ce rapport de l’OPESCT plaide en faveur d’une révision de la loi de 2011, pour autoriser la fracturation hydraulique afin de mieux évaluer les réserves et décider ensuite de l’opportunité d’une exploitation.… Lire la suite…

  • Le problème de l’énergie est-il bien posé ?, par Jean-Paul Vignal

    Billet invité

    L’agence américaine d’information sur l’énergie (IEA) a diffusé à la fin du mois de mai une information qui a beaucoup agité les milieux spécialisés et relancé la polémique sur la transition énergétique dans ce pays. Elle a en effet annoncé qu’elle ramenait ses prévisions d’exploitation du gisement de pétrole de schiste dit de Monterey, en Californie, de 13,7 milliards de barils à 600 millions de barils, soit une réduction de 95,6 %. Le pétrole n’a pas disparu entre la dernière estimation haute publiée en 2012 et aujourd’hui, mais l’IEA reconnait que les technologies actuelles d’extraction ne permettent d’avoir accès qu’à 4,4 % des réserves disponibles.… Lire la suite…

  • Le changement écologique, serait-ce maintenant ?, par Pascal Sluse

    Billet invité.

    Le Grand Jury du 6 avril 2014 avait comme invitée Ségolène Royal.

    Bien que certains sujets abordés aient été de la pure rhétorique politicienne et que la seconde partie ait été un débat journalistique de niveau -1, j’ai été étonné par certaines réponses de la nouvelle ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

    J’ai noté un raisonnement digne d’attention sur le gaz de schiste : une énergie fossile non renouvelable, qui si elle est développée à grande échelle maintiendra le prix des produits pétroliers à un bas niveau, et empêchera donc une transition vers des énergies renouvelables ; sur la maison positive (même si la notion n’a pas été expliquée) ;  sur le fait qu’il ne faut jamais fermer les portes de la science et de la recherche ; ou encore (dit à demi-mot) sur le fait que les Français devront accepter de réduire leur train de vie pour être plus raisonnables face au monde moderne et à ses contraintes énergétiques…

    Des questions plus générales me viennent à l’esprit.… Lire la suite…

  • NOUS, LES MÉDUSÉS DÉSABUSÉS, par Bertrand Rouziès-Leonardi

    Billet invité

    Brice Couturier a entendu l’appel du Bâtonnier Christian Charrière-Bournazel à se mobiliser contre le projet de loi N° 1011 portant sur les moyens de combattre la fraude fiscale. Peut-être même a-t-il lu l’argumentaire bancal de Rémy Mahoudeaux publié sur le blog. On ne s’étonnera pas qu’il voie dans cette loi l’étincelle qui fera renaître de ses cendres le Phénix du Grand Inquisiteur Torquemada. Cela, c’était la fin de sa chronique matinale sur France Culture. Mais, comme dans la figure de l’ouroboros, cette fin, par une contorsion malicieuse et sans doute délectable, rejoignait le début.

    Que disait-il au début ?… Lire la suite…

  • SONT-ILS DEVENUS FOUS ? LA RÉPONSE EST : OUI !

    L’origine probable d’un tremblement de terre en novembre 2011 en Oklahoma, d’amplitude 5,7 sur l’échelle de Richter, est l’injection d’eaux souillées sous-produits de l’industrie du gaz de schiste.

    Un résumé de l’article se trouve ici.

    Problème pour les enfants des écoles : Sachant qu’un incident sérieux dans une centrale nucléaire ne peut se produire qu’une fois tous les 5.000 ans, qu’un tremblement de terre induit par des injections d’eaux souillées sous-produits de l’industrie du gaz de schiste ne peut avoir lieu qu’une fois par siècle, et qu’il n’y a que 500 centrales nucléaires à la surface de la terre, calculez la date de la première catastrophe nucléaire provoquée par un tremblement de terre causé par l’extraction du gaz de schiste.… Lire la suite…

  • L’actualité de la crise : C’EST BEAU, LE PROGRÈS ! par François Leclerc

    Billet invité.

    The English version of this post can be found here.

    C’est quand l’avenir est bouché et le futur indécis que les visions prometteuses de l’avenir se multiplient. La Bundesbank et tous ceux qui lui emboîtent le pas ne manquent pas une occasion de nous rappeler celle à laquelle ils tiennent mordicus : leur promesse ultérieure de croissance une fois le coût du travail diminué et la compétitivité retrouvée sur le marché international.

    Jens Weidmann, son président éclairé, propose même d’élargir sans délai l’aide européenne aux banques espagnoles à toute l’économie du pays, afin d’engager une nouvelle marche en avant triomphante sur cette voie, en édictant des nouvelles mesures d’austérité supplémentaires.… Lire la suite…