Archives par mot-clé : Indice gini

Découverte Médicale : De petites doses de Piketty empêchent les crises de Gattaz (II/II), par Timiota

Billet invité. Un ou plusieurs volontaires pour traduire dans d’autres langues ? [Ce serait sympa si les lecteurs du Financial Times, par exemple, pouvaient lire cette série de deux billets]. 😀

Nous avons montré dans la première partie de ce billet que des acteurs effectuant des « marches aléatoires » de leur fortune, plus exactement de la part au-dessus d’un seuil de pauvreté, voyaient au bout d’un certain temps des « très riches » émerger, et cela semblait rendre comparativement les autres pauvres.

Nous passons maintenant à des modèles sur N=3600 acteurs, avec les hypothèses inchangées. Mais on va pousser l’étude jusqu’à pouvoir évaluer à quel point une faible dose de « Piketty-isation » de la situation évite le grippage.

Étudions d’abord la situation sans rien faire, pour voir ce fameux grippage :

Pour N=3600 acteurs et 35000 jours, on a un cas typique dans ce film


Continuer la lecture de Découverte Médicale : De petites doses de Piketty empêchent les crises de Gattaz (II/II), par Timiota

Partager :

Découverte Médicale : De petites doses de Piketty empêchent les crises de Gattaz (I/II), par Timiota

Billet invité. Un ou plusieurs volontaires pour traduire dans d’autres langues ? [Ce serait sympa si les lecteurs du Financial Times, par exemple, pouvaient lire cette série de deux billets]. 😀

À propos de la concentration des richesses et de l’augmentation des inégalités, Piketty nous dit à sa façon qu’il y a bel et bien une divergence en cours, et que les Trente Glorieuses n’étaient qu’une exception. On pourra toujours prétendre qu’une société comme celle de la Belle Époque (1910), venait de passer quelques décennies de capitalisme qui ne se grippait qu’assez occasionnellement, et que donc retrouver ces niveaux d’inégalités, si cela sort X millions de gens de la pauvreté vers la classe moyenne par la même occasion, on ne doit pas faire la fine bouche.

Faisant cela, on ignore bien des éléments de la Grande Dépression, logée entre deux guerres mondiales qui en compliquent la lecture, lecture à interpréter entre progrès techniques, colonisations, puis décolonisations. Et après tout, on pourrait croire qu’il y a assez de chaos de l’Histoire pour qu’on ne fasse pas pire au bout de l’actuelle augmentation des inégalités.

Plusieurs raisons, qu’on mettra sous un chapeau « survie sur la planète », disent qu’il est urgent d’éviter le blocage dans un monde très grippé par la concentration des richesses et par les masses de pauvreté qui s’ensuivent : même avec 30% de classes moyennes qui s’en tirent, un monde ou même les pays « riches » comprennent à demeure 30% de pauvres, et les pays moins riches bien plus, restera ingouvernable pour l’usage des ressources de cette planète.

Continuer la lecture de Découverte Médicale : De petites doses de Piketty empêchent les crises de Gattaz (I/II), par Timiota

Partager :

LE NOUVEAU « MODÈLE SUÉDOIS » DÉCOUVRE SES FAIBLESSES, par zébu

Billet invité.

« J’ai peur que cela ne s’aggrave. Cela va devenir comme en France ».

En faisant ainsi référence aux émeutes des banlieues en France de 2005 qui avaient surpris le monde entier, cet habitant d’une banlieue suédoise exprime la gravité que la Suède reconnaît à ces évènements. Bien que largement moindres en termes de dégâts que ce que les Français ont pu connaître il y a presque 8 ans, ou lors de certaines fêtes de fin d’années, cette ‘explosion’ en est bien une, dans un pays pourtant encensé par les institutions européennes et même au-delà pour les politiques ‘adaptatives’ que le pays a su mener et permettre à la Suède de présenter un des déficits publics les moins importants des pays occidentaux : mieux qu’une réussite, un modèle à suivre.

Les défenseurs acharnés des politiques néo-libérales, promues par la Commission européenne notamment, citaient à l’envi ce pays qui avait dû affronter une grave crise bancaire à la fin des années 80 et mener dès le début des années 90 des réformes profondes de son modèle social-démocrate très généreux mais néanmoins coûteux en réduisant drastiquement le ‘train de vie’ de l’État, et de l’Etat social en particulier. Afin de ‘sauvegarder cette générosité’ envers son peuple, l’État suédois avait conduit des politiques ‘audacieuses’ et ‘courageuses’ que des commentateurs envieux décrivaient comme la réussite d’un ‘nouveau modèle’ à suivre en Europe, le social-libéralisme, mélange antinomique mais fonctionnel face à la mondialisation de la concurrence et à la crise d’un Etat encore social mais largement orienté vers la mise en oeuvre de politiques néo-libérales.

Continuer la lecture de LE NOUVEAU « MODÈLE SUÉDOIS » DÉCOUVRE SES FAIBLESSES, par zébu

Partager :