Archives par mot-clé : journalisme

Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018. Merci à Eric Muller et moi-même (pour les bouts dont YouTube n’a pas voulu) ! Ouvert aux commentaires.

Vidéo complète ici :

Bonjour, nous sommes le vendredi 14 décembre 2018, et l’autre jour, j’avais entrepris de vous écrire un billet sur le Brexit mais vous n’avez jamais pu deviner que c’est de cela que je voulais vous parler parce que j’ai pensé qu’il fallait d’abord faire une introduction sur la collapsologie, où j’allais poser la question de savoir si le Brexit est un exemple de système qui s’effondre, et, une fois que j’ai commencé à parler de collapsologie, je me suis dit qu’il fallait penser à la manière dont les états qui sont les nôtres peuvent s’effondrer, et une réflexion m’est venue sur le fait que ce sont les contrepouvoirs qui craqueront les premiers, et que si un ennemi d’une nation voulait encourager son effondrement, il ferait un effort tout à fait particulier pour s’en prendre à ces contre-pouvoirs et, un exemple qui me venait de l’actualité, c’est bien sûr les attaques qui sont portées contre les journalistes, en particulier dans les manifestations des « Gilets jaunes » mais aussi, en dehors de cela, parmi des partis qui se présentent pourtant comme étant des partis de type démocratique et en faveur de la survie de nos nations occidentales.

Continuer la lecture de Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018 – Retranscription

Partager :

Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé

Je n’arrive malheureusement pas à télécharger une version de cette vidéo qui ne soit pas corrompue ici ou là. Désolé ! Comme la vidéo originale est intacte, j’ai complété à la retranscription les passages manquants. Ouvert aux commentaires.

Vidéo complète ici :

Le Brexit relève-t-il de la collapsologie ?

Quand les journalistes cessent-ils de faire leur métier ?

Blog de PJ : Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir, le 12 décembre 2018

Les principes implicites des démocraties

Partager :

Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir

Ouvert aux commentaires.

Si un authentique processus d’effondrement devait être en cours, et si l’on voulait se donner les outils pour le contrôler (à la fois le « monitorer » et le maîtriser), il serait essentiel de distinguer les événements qui participent à proprement parler de cet effondrement (« pathologiques »), de ceux qui se situent toujours à l’intérieur de la perpétuation de nos formes d’organisation (« normaux »), même lorsque celles-ci sont en crise profonde (périodes pré-révolutionnaires ou révolutionnaires).

Continuer la lecture de Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir

Partager :

SHANGRI-LA (*)
(*) Cité mythique

Je ne vous insulterai pas en vous rappelant qui est Edward Snowden. Vous n’ignorez pas que Glenn Greenwald, journaliste, et Laura Poitras, documentariste, se sont faits les champions de Snowden et ont transmis ses découvertes par le truchement de journaux comme le Washington Post ou le Guardian. Le nom de Matt Taibbi ne vous est pas non plus inconnu, le journaliste de Rolling Stone a écrit certains des articles les plus musclés sur les coulisses des milieux financiers dans l’après-crise des subprimes.

Pierre Omidyar est un milliardaire américain d’origine persane ayant fait fortune en tant que fondateur de eBay. Il a lancé en octobre dernier l’organe de presse en ligne First Look. Son coup de maître a été de s’attacher les services de Greenwald, Poitras, Taibbi et d’une flopée d’autres figures légendaires de la presse d’investigation.

Parmi les recrues d’Omidyar dont je n’ai pas encore cité le nom, Marcy Wheeler, une blogueuse fameuse spécialisée dans les coups tordus de la realpolitik américaine comme la justification de l’invasion de l’Irak ou le recours à la torture par l’administration Bush. Wheeler a rejoint l’équipe le 6 février. Elle lançait le 23 à propos de l’Ukraine un tweet : « There’s quite a bit of evidence of coup-ness. Q is how many levels deep interference from both sides is », que je traduis librement comme « Il y a pas mal de preuves de coup-itude. La question c’est combien de niveaux en profondeur pour de l’interférence venant des deux bords. » Elle ajoutait : « Of course, part of it is just that Pax America is spinning out, trying to sustain itself », ce qui veut dire : « Bien sûr, c’est en partie simplement la Pax Americana sur sa lancée, tentant de persister ».

Continuer la lecture de SHANGRI-LA (*)
(*) Cité mythique

Partager :