Archives par mot-clé : Judy Collins

Une fête de patronage, en 2004

Il y a six ans, en 2004, nous sommes allés écouter à Cerritos – la banlieue lointaine de Los Angeles – Judy Collins, Tom Rush, Richie Havens et Tom Paxton. Tout le monde sur scène était dans la soixantaine ou en tout cas dans la cinquantaine bien entamée. C’est une salle immense, à la limite du stade, mais malgré cela, cela faisait très « fête de patronage », et il y avait à cela deux raisons : la première, c’est que tout le monde dans la salle – à l’exception d’Adriana – avait le même âge que les chanteurs, et la seconde, c’est que Judy Collins ne l’avait pas prévu et qu’elle avait monté tout le spectacle en s’adressant à d’hypothétiques teenagers (hypothétiques parce qu’ils n’étaient pas là) : « Bonjour mes amis, je suis Judy Collins, et je chantais à la fin des années soixante, et mes invités de ce soir aussi… », etc.

Ça m’a bien fait plaisir d’échanger quelques mots à la fin du spectacle avec ces quatre légendes de la chanson américaine. Voilà, j’ai même aujourd’hui des CDs signés par Tom Rush et Richie Havens. Pas de CD de Judy Collins : j’ai cru comprendre que c’était parce que, hmm… les siens n’ont pas été réédités (ce genre de choses arrive dans les meilleures familles…) Pas de CD non plus de Tom Paxton, et là, c’était parce que dans sa grande modestie, il ne pensait pas que ça intéresserait encore quelqu’un.

C’était formidable. Même si ça doit être très dur de parler comme ça de soi-même – comme ils l’ont fait là devant tout le monde – au passé.

(On trouve des vidéos d’eux dans l’ancien temps, j’en ai choisi ici de plus récentes – comme je les ai vus).

Richie Havens – Freedom

Tom Paxton – I’m Changing my Name to Fannie Mae

Judy Collins – Suzanne

Tom Rush – No Regrets

Partager :