Archives par mot-clé : « Penser l’économie autrement »

Bruno Colmant et moi

Couverture choisiePenser l’économie autrement

Sort aujourd’hui en librairie Penser l’économie autrement, co-signé de Bruno Colmant et moi-même ; une conversation orchestrée par Marc Lambrechts.

C’est pour moi, mon sixième ouvrage publié chez Fayard, qui me fait confiance depuis sept ans. Je les en remercie.

L’initiative de ce livre revient à Marc Lambrechts, rédacteur en chef adjoint de L’Écho (autrefois L’écho de la Bourse), le principal titre de la presse financière belge francophone (son équivalent néerlandophone : De Tijd appartient au même groupe de presse).

Lambrechts voulait mettre en scène deux géants de la pensée économique belge. Pour représenter la droite libérale, Bruno Colmant était incontournable : membre de l’Académie Royale, enseignant aux universités de Bruxelles, Louvain, Gand et à l’école Royale militaire, ancien président de la Bourse de Bruxelles, inventeur des « intérêts notionnels » qui ont rendu la Belgique si alléchante aux entreprises, chef de cabinet de Didier Reynders au ministère des Finances, membre en Belgique du Conseil central de l’économie, administrateur de nombreuses sociétés, Commandeur de l’Ordre de Léopold.

Pour représenter la gauche, le choix de Lambrechts s’est porté sur moi.

C’est un honneur. C’est un honneur parce que, comme vous le savez, je suis économiste et ingénieur financier autodidacte : c’est sur le tas, en travaillant dans des banques, souvent au départ en tant que simple programmeur, que j’ai acquis une expertise dans ce domaine.

J’explique dans le livre pourquoi j’ai accepté le dialogue avec Bruno Colmant. Parce que Colmant est un économiste dont les titres de gloire ne sont pas immérités : il connaît parfaitement son métier et il vous sera épargné dans Penser l’économie autrement ce qui caractérise sinon les dialogues entre économistes de droite et de gauche : un désaccord sur la définition même des termes les plus élémentaires du vocabulaire économique ou des désaccords fondamentaux sur la représentation des mécanismes économiques. Sachant véritablement tous les deux « comment ça marche », nous allons droit au but : « À partir de là, voici la proposition de gauche sur ce qu’il faut faire et voici la proposition de droite ! »

Autre bénéfice pour le lecteur, Colmant m’a forcé de me prononcer sur des questions qui n’appartenaient pas jusque-là à mon horizon, soit parce qu’elles n’avaient pas retenu mon attention, soit peut-être parce qu’épineuses à mes yeux je les avais soigneusement évitées jusque-là. J’ai dû me déterminer en terrain inconnu et j’ai moi aussi entraîné Colmant sur des terres inexplorées pour lui.

On entend dire que la pensée économique en Belgique est en train de glisser à gauche. Je pense en toute modestie ne pas y être pour rien. Ce n’est qu’un début…

Quant à vous, bonne lecture !

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 5 SEPTEMBRE 2014 (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 5 septembre 2014. Merci à Olivier Brouwer.

Bonjour, on est le vendredi 5 septembre 2014, et c’est l’anniversaire de mon petit-fils William, qui a un an.

Aujourd’hui je fais très vite, parce que je suis très très en retard, et si je veux que ce soit encore publié aujourd’hui, il faut que je fasse rapidement.

Qu’est-ce qu’on fait ? Quatre livres : on parle de quatre livres.

Ça c’est le premier, voilà, il est chez l’éditeur, ça s’appelle Paul Jorion et Bruno Colmant, Penser l’économie autrement (conversations avec Marc Lambrechts), et ça va démarrer comme un feu d’artifice le 10 septembre, c’est à dire la semaine prochaine. Vous verrez ça : il y a des choses dans les journaux, à la radio, beaucoup en Belgique, parce qu’en Belgique, cette rencontre sur une couverture des noms de Paul Jorion et de Bruno Colmant, ça fait jaser. Parce qu’on sait qu’en principe, ils ont des opinions assez opposées, que l’un est « un penseur de gauche », comme dit la [4ème de] couverture, et l’autre, « un économiste de droite ». Alors ça sort donc en librairie le 10 septembre, c’est à dire mercredi prochain.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 5 SEPTEMBRE 2014 (retranscription)

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

Penser l’économie autrement, Paul Jorion & Bruno Colmant

Couverture choisiePenser l’économie autrement

(à paraître en septembre)

Quelque chose s’est fissuré dans l’économie. La crise que nous vivons aujourd’hui est la plus grave depuis celle des années 1930. Ce sont même plusieurs crises (économique, financière, environnementale) qui se combinent en une seule crise de taille gigantesque. De profondes tensions sociales se cachent derrière l’immense dette publique que nous avons bâtie. Le chômage des jeunes atteint des niveaux insoutenables alors que l’emploi est confisqué par des ordinateurs et des robots. L’euro n’est plus un projet fédérateur, en déconnexion avec les réalités de l’économie, ses erreurs de conception apparaissent au grand jour.

Mais il ne tient qu’à nous de transformer cette crise en une véritable opportunité de changement. Paul Jorion, qui a prévu la crise des « subprimes » aux États-Unis,  ne se définit pas comme économiste (il est anthropologue), mais jette depuis plusieurs années un regard alternatif sur l’économie. Bruno Colmant, avec son passé de banquier et d’ancien directeur d’une Bourse de valeurs, est plutôt catalogué à droite de l’échiquier.  Ensemble, au fil de leur dialogue, ils nous prouvent que l’on peut penser l’économie autrement.

Paul Jorion est détenteur de la chaire « Stewardship of Finance » à la Vrije Universiteit Brussel et chroniqueur au journal Le Monde

Bruno Colmant  est  professeur de finance et membre de l’Académie Royale de Belgique

Marc Lambrechts est chroniqueur économique et financier au journal L’Echo à Bruxelles.

 

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail