Archives par mot-clé : rémunération

BRUXELLES LIMITE LES BONUS DES BANQUIERS : IMPACT NUL SUR LEUR RÉMUNÉRATION GLOBALE, par François Leclerc

Billet invité, paru ce jour sur Atlantico.

Les rémunérations et les bonus du secteur bancaire sont indécents et montrés du doigt, l’opinion publique s’en émeut et les gouvernements s’en alarment par voie de conséquence, soucieux de montrer combien ils sont sourcilleux de la moralité. Cet angle qui revient périodiquement dans l’actualité est-il pour autant un des leviers efficaces d’une régulation financière qui continue à se chercher et à ne pas se trouver ? Ou bien peut-il se résumer à des gages donnés à peu de frais ? Deux grandes banques européennes, Barclays et Commerzbank, viennent à cet égard de prendre le devant, mais une hirondelle fait-elle le printemps ?

La question fait débat depuis un an et a été inscrite à l’ordre du jour de pas, moins de trente sessions successives au Parlement européen, où se joue la transposition en droit européen de la réglementation Bâle III et où les parlementaires bataillent pour obtenir des résultats. La question des bonus y est l’une des principales pierres d’achoppement et de discrets conciliabules se poursuivent, étant donné le caractère hautement symbolique des mesures, le britannique en pointe, le gouvernement allemand faisant désormais la sourde oreille et le français regardant ailleurs.

Il faut croire que le système financier est une très délicate horlogerie qu’il ne faut toucher qu’avec des pincettes. C’est en tout cas l’impression que l’on pourrait avoir à suivre les tentatives en cours pour le réguler. Qu’il s’agisse du renforcement des fonds propres des banques et de leurs liquidités, de la séparation de leurs activités spéculatives de celles de dépôt et d’intermédiation, ou bien encore de celle des produits dérivés (qui se précise – si l’on peut dire – aussi très lentement), c’est chaque fois la même chose. Il ne faut pas casser la machine, car on en attend d’elle encore de grands services – qui pourtant se font attendre – et les précautions sont de rigueur, imposant à chaque fois de longues concertations avec la profession dont il ressort des règles très assouplies. À l’arrivée, peut-on déplorer, prudence rime avec connivence.

Continuer la lecture de BRUXELLES LIMITE LES BONUS DES BANQUIERS : IMPACT NUL SUR LEUR RÉMUNÉRATION GLOBALE, par François Leclerc

Partager :

COÛT DU TRAVAIL : ENFONÇONS LE CLOU !, par FOD

Billet invité

Après mon précédent billet « Compétitivité et coût du travail : le mauvais débat », je vous communique quelques graphiques (1) explicites, directement issus du résumé du dernier Rapport mondial sur les salaires de l’Organisation Internationale du Travail, un repère de dangereux marxistes, comme chacun le sait.

Au risque de vous paraître un tantinet trivial, je vous présente dans la famille « Bosse et ferme là ! » le père :

Continuer la lecture de COÛT DU TRAVAIL : ENFONÇONS LE CLOU !, par FOD

Partager :