Archives par mot-clé : Richard Kahn

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 26 DÉCEMBRE 2014 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 26 décembre 2014. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, on est le 26 décembre 2014, un vendredi, et ce dont je voudrais vous parler aujourd’hui, vous allez voir. Je ne vais pas l’annoncer tout de suite, je vais commencer par autre chose.

Voilà : pendant des années, voire même des dizaines d’années, j’ai été connu dans les milieux économiques comme le gars qui comprend même pas la loi de l’offre et de la demande. Voilà. Alors, ce n’est pas flatteur, et ça vous disqualifie pour un certain nombre de choses. On s’est dit : « C’est un type qui, oui, qui s’intéresse à l’économie, mais il ne comprend même pas les choses élémentaires. » Alors, qu’est-ce qui s’était passé ? Ça s’appelle un changement de paradigme. Il s’était passé la chose suivante, c’est que j’avais fait du travail de terrain dans l’île de Houat, j’avais rassemblé un très grand nombre de données sur, eh bien, sur le fonctionnement de quinze bateaux pendant une année, et j’avais un nombre considérable de chiffres sur les ventes qui avaient eu lieu et le prix qui avait été obtenu. Et quand j’avais, de manière, je ne sais pas, un peu comme une routine, je m’étais dit : « Bon eh bien on va maintenant mettre ces chiffres et puis on va voir apparaître la loi de l’offre et de la demande », eh bien, la loi de l’offre et de la demande n’était pas apparue, et donc j’étais là avec le fait que, au moins pour le fonctionnement de quinze bateaux en Bretagne, de 73 à 74, la loi de l’offre et de la demande ne fonctionnait pas.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 26 DÉCEMBRE 2014 – (retranscription)

Partager :

Le temps qu’il fait le 26 décembre 2014

Sur DailyMotion, c’est ici.

Un paradigme, ça ne change pas de soi-même !

Paul Jorion : Le prix (2010)

Paul Jorion : Comment la vérité et la réalité furent inventées (2009)

L’« usine à gaz » de Keynes

Richard Kahn : The Making of Keynes’ General Theory (1984)

Les deux économistes qui ont compris l’originalité de Keynes

Hyman Minsky : John Maynard Keynes (1975)

Geoff Tily : Keynes Betrayed (2007)

Partager :

Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (II) Keynes pressé par son agenda politique ?

Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (I) Une trouvaille

Skidelsky a fait l’excellente remarque qu’une fois que Keynes avait choisi sa ligne politique, il mettait alors au point la théorie qui la justifiait et, avec la facilité qui était la sienne, la tâche était rarement insurmontable : « Il inventait la théorie qui justifierait ce qu’il avait l’intention de faire », écrit-il (Skidelsky 1992 : 344).

Pourquoi remplacer ce qui apparaît comme une véritable théorie du taux d’intérêt, bien qu’à ce stade simplement encore en germe, présente dans le « chapitre 5 » inédit de la Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie (1936), retrouvé trente ans plus tard dans un panier à linge, par la préférence pour la liquidité, qui rappelle irrésistiblement la couche de peinture plus épaisse qu’à l’accoutumée qui cachera les imperfections d’un mur négligé ? Parce que, selon Skidelsky, Keynes était désormais décidé à publier sous la forme d’un appel solennel au plein emploi, ses vues sur le caractère intolérable du chômage de masse. Pour Keynes, le moment propice était venu sur la scène politique et il avait bâti, pour impressionner économistes et politiques, une théorie entière qui justifierait son appel.

Continuer la lecture de Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (II) Keynes pressé par son agenda politique ?

Partager :