Archives par mot-clé : Thomas Minder

LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 8 MARS 2013

Un parfum de printemps
Eric Holder, Adair Turner, Michel Barnier, Finance Watch
John Maynard Keynes
Citoyen / Bourgeois

Sur YouTube, c’est ici.

Gilles Dostaler sur « Keynes et la politique » :

Comme sa pensée politique, l’action politique de Keynes est peu souvent évoquée. Ses positions sont en tout cas sujettes aux interprétations les plus diverses et les plus contradictoires, plus encore que sa pensée économique ou sa vision philosophique. C’est ainsi que, pour certains, Keynes se situe très à gauche sur l’échiquier politique. Plusieurs conservateurs le considéraient comme un crypto-communiste. À l’autre extrême, les communistes et les marxistes le jugeaient comme un conservateur d’autant plus dangereux qu’il se présentait comme un ami de la classe ouvrière et critiquait les politiques du parti conservateur, Entre ces deux appréciations, on trouve toutes les positions intermédiaires imaginables. Nouveau libéral, progressiste et radical, pour les uns, Keynes est un libéral centriste, de tendance droitière, pour les autres. Lui-même semblait prendre plaisir à brouiller les pistes en se décrivant tantôt comme modérément conservateur et ailleurs comme à gauche du Parti travailliste. Il a vexé le premier ministre travailliste MacDonald en déclarant, au terme d’une réunion, qu’il se considérait comme le seul véritable socialiste présent !

Inutile de dire que je partage l’opinion de Keynes sur lui-même !

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail

GROS TEMPS EN ALTITUDE !

J’évoquais vendredi dans ma vidéo consacrée au « frémissement » (l’inverse des « pousses vertes » censées signaler en 2009, la bonne santé revenue du capitalisme), l’initiative Minder en Suisse, visant au plafonnement des « rémunérations abusives » et je citais le chiffre des instituts de sondage annonçant que 57 % des Suisses entendaient voter en faveur de cette proposition. Eh bien, ce ne sont pas 57 % des Suisses mais, aux dernières nouvelles, 68 % d’entre eux qui ont approuvé l’initiative : une majorité franche et massive comme on les aime.

Confirmant la nouvelle tendance en matière de politique, à savoir que c’est le dernier carré des amis du capitalisme financier qui creuse involontairement sa tombe avec un bel enthousiasme, ce sont bien entendu les adversaires de la proposition qui, avec le bonus « secret » de 72 millions de francs suisses attribués à M. Vasella, patron démissionnaire de la firme pharmaceutique Novartis, ont convaincu un plus grand nombre d’électeurs de voter pour la proposition de Thomas Minder.

Avec Beppe Grillo en Italie il y a une semaine, et la « votation » suisse aujourd’hui, le gros temps se confirme en altitude. Sera-t-il dit un jour que c’est véritablement en Suisse que s’est amorcé le Grand Tournant ? C’est tout le bonheur que je souhaite à cette fière nation.

P.S. : On m’a accusé l’autre jour de vouloir « coloniser la Suisse » par mes interventions intempestives à la radio et à la télévision. Si ce que j’ai dit a pu convaincre l’un ou l’autre électeur ou électrice suisse de voter en faveur de l’initiative Minder, j’affirme ici sans crainte que j’en serais extrêmement satisfait !

 

Partager :
Recommandez par mail Recommandez par mail