Archives par mot-clé : transport

Une explication « écono-territoriale » des Trente Glorieuses, par Timiota

Billet invité.

Il est courant de considérer les Trente Glorieuses avant tout dans un contexte historico-politique au sein de la montée inexorable des techniques (le « progrès »): la mise au pas d’une industrie et dune finance capitalistes qui certes assuraient de fortes croissances potentielles, mais venaient aussi d’accompagner deux Guerres Mondiales et la Grande Dépression.

De cette mise au pas, et d’un rapport de force rétabli entre travailleurs et capitalistes à la faveur de la peur du communisme, une grande redistribution des richesses, vers une large classe moyenne prospère, produisit des décennies de stabilité économique et de croissance, gommant rien moins que les secousses des indépendances des ex-colonies, ou que les doutes anti-consuméristes de 1968.

Je propose ici une vision complémentaire, basée sur des échelles spatiales et leur temporalité associées, ainsi qu’un « structuralisme de l’inégalité ».  Pour dire l’essentiel, des échelles momentanément ajustées entre politique et économie me semblent en effet une bonne clé d’explication aux Trente GlorSieuses .

Continuer la lecture de Une explication « écono-territoriale » des Trente Glorieuses, par Timiota

Partager :

PROJET D’ARTICLE POUR « L’ENCYCLOPÉDIE AU XXIème SIÈCLE » – Transport, par Michel Leis

Billet invité.

Pour beaucoup d’entre nous, le transport est un élément de notre quotidien. Parfois synonyme de contraintes et de servitude, par exemple lorsqu’on prend les transports en commun pour se rendre sur notre lieu de travail, parfois associés à de beaux souvenirs, comme lors des départs en vacances, on peste contre leur omniprésence quand il faut doubler une file ininterrompue de camions sur la route. Le transport est pourtant un peu plus que le banal déplacement d’une personne ou d’un objet d’un point à un autre. Certains dénoncent l’empreinte écologique des transports, ils ont bien sûr raison, mais c’est comme regarder la partie émergée de l’iceberg, une vision partielle et réductrice, d’autant plus qu’une partie du transport se dématérialise. Ce que nous appelons communication n’est rien d’autre que le transport de données et d’informations d’un point à un autre. Les pièces jointes que nous envoyons aujourd’hui par mail ou par échange de fichier auraient transité par la poste il y a à peine cinquante ans. Il y a moins de deux cents ans, le transport de l’information reposait exclusivement sur des moyens physiques. Demain, l’impression 3D pourrait réduire encore cette part du transport physique. L’évidence que semble être le transport mérite qu’on s’y attarder quelques instants.

Le transport est l’un des enjeux majeurs du capitalisme, il est le système sanguin de la mondialisation, il a été et il reste une source de profit énorme. Ce n’est pas l’activité de transport en elle-même qui est très rentable, c’est la possibilité qui est offerte à l’investisseur de tirer parti des discontinuités sociales, fiscales ou simplement de profiter d’une opportunité de marché.

Continuer la lecture de PROJET D’ARTICLE POUR « L’ENCYCLOPÉDIE AU XXIème SIÈCLE » – Transport, par Michel Leis

Partager :