LA GRÈCE AUX ARRÊTS DE RIGUEUR, par François Leclerc

Billet invité.

Le sort réservé à la Grèce revient sur le tapis le 5 décembre prochain, date de la prochaine réunion de l’Eurogroupe. Une nouvelle batterie de réformes visant à déréguler le marché du travail fait encore obstacle à un accord qui permettrait d’engager la discussion sur la dette grecque, tant de fois promise et toujours reculée.

Continuer la lecture de LA GRÈCE AUX ARRÊTS DE RIGUEUR, par François Leclerc

Partager

L’EUROPE N’EST PLUS GOUVERNABLE par François Leclerc

Billet invité.

Donald Trump est élu président des États-Unis et le Royaume-Uni quitte l’Union européenne : à eux seuls ces deux évènements totalement imprévus auraient justifié une interrogation à minima, mais on ne la voit pas venir. La victoire aux primaires de la droite française d’un candidat au programme ultra-libéral et réactionnaire vient au contraire de montrer qu’il n’en est tiré aucune leçon.

Continuer la lecture de L’EUROPE N’EST PLUS GOUVERNABLE par François Leclerc

Partager

JUSQU’OÙ PEUT MONTER LA TENSION AVEC ERDOGAN ? par François Leclerc

Billet invité.

Le gouvernement grec est sous une énorme pression, qui n’est pas exercée par les autorités européennes pour une fois, mais par la menace turque d’ouverture aux réfugiés de ses frontières avec la Grèce et la Bulgarie. Ces deux pays, où environ 55.000 et 13.000 réfugiés – principalement des afghans dans ce dernier – sont déjà stationnés, pourraient être à nouveau envahis par des réfugiés qui y resteraient coincés en raison de la fermeture de la Route des Balkans, désormais bien mieux contrôlée.

Continuer la lecture de JUSQU’OÙ PEUT MONTER LA TENSION AVEC ERDOGAN ? par François Leclerc

Partager

CHANGEMENT DE CAP POUR LA RELANCE, par François Leclerc

Billet invité.

La première puissance mondiale – pour encore seulement quelque temps – change son fusil d’épaule en engageant une vaste redistribution des cartes. Le protectionnisme l’emportant, il n’est plus compté sur la relance des échanges commerciaux pour relancer la croissance, mais sur la réindustrialisation des économies avancées, prenant le contrepied de la période passée.

Continuer la lecture de CHANGEMENT DE CAP POUR LA RELANCE, par François Leclerc

Partager

LA TACHE NOIRE DES RÉFUGIÉS NE S’EFFACERA PAS, par François Leclerc

Billet invité.

À mi-parcours du plan de « relocalisation » des réfugiés parvenus en Europe, environ 7.500 d’entre eux en ont bénéficié sur les 160.000 places prévues. Rien de bien nouveau. Le plan est prévu pour se terminer en septembre 2017, et rien n’est envisagé pour la suite. Lentement mais sûrement, on s’achemine vers un nouvel épilogue de l’état calamiteux de l’Europe. Les Lumières sont éteintes.

Continuer la lecture de LA TACHE NOIRE DES RÉFUGIÉS NE S’EFFACERA PAS, par François Leclerc

Partager

EN EUROPE AUSSI, ON SAIT FAIRE PREUVE D’HUMANISME, par François Leclerc

Billet invité.

Une tragédie se poursuit en Méditerranée. En mer, le temps se durcit, et le nombre de noyades continue d’augmenter. Depuis le début de l’année, en dépit de l’accroissement du nombre des sauvetages, plus de 4.500 morts sont à déplorer selon le HCR.

Continuer la lecture de EN EUROPE AUSSI, ON SAIT FAIRE PREUVE D’HUMANISME, par François Leclerc

Partager

QUELLES SURPRISES L’EUROPE PEUT-ELLE ENCORE RÉSERVER ? par François Leclerc

Billet invité.

Que peut-on attendre d’inattendu de la poursuite de la crise politique, pour faire suite au Brexit et à l’élection américaine ? En Europe, deux hypothèses sont envisageables, si l’on exclut l’épisode français dont nos oreilles sont rebattues.

Continuer la lecture de QUELLES SURPRISES L’EUROPE PEUT-ELLE ENCORE RÉSERVER ? par François Leclerc

Partager

L’INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES, VICTIME COLLATÉRALE, par François Leclerc

Billet invité.

Même cause, même effet : la victoire de Donald Trump laisse les dirigeants mondiaux impréparés, aussi désemparés que lors du coup d’éclat précédent, celui du Brexit. Se détachant des multiples réactions marquées par la circonspection, le maître mot a été incertitude, qualifiant aussi bien la politique de l’administration Trump que la leur.

Continuer la lecture de L’INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES, VICTIME COLLATÉRALE, par François Leclerc

Partager

Trump, le terrible héritage des années Obama, par Roberto Boulant

Billet invité

Les pauvres sont vraiment des imbéciles. Comment ont-ils pu élire un milliardaire raciste, machiste, imprévisible, et alignant les outrances verbales ? Comment ont-ils pu faire fi des sondages donnant à la candidate démocrates entre 70 et 99% de chances de gagner les élections ? Comment n’ont-ils pas entendu les incessantes mises en garde de la presse les avertissant que Donald Trump était soutenu par le Kremlin et ses hackers ?

Voilà qui dépasse l’entendement ! Continuer la lecture de Trump, le terrible héritage des années Obama, par Roberto Boulant

Partager

MÊME UN PETIT VIRAGE, EN SONT-ILS CAPABLES ? par François Leclerc

Billet invité.

Dans l’attente du résultat des présidentielles américaines, ce lundi est déjà un jour remarquable. Que ce soit en Italie ou en Grèce, au Royaume-Uni ou à l’échelon européen, les processus mal engagés suivent leurs cours péniblement et tout parait enclenché pour se poursuivre ainsi.

Continuer la lecture de MÊME UN PETIT VIRAGE, EN SONT-ILS CAPABLES ? par François Leclerc

Partager

Brexit : LES POSTURES NE FONT PAS UNE POLITIQUE, par François Leclerc

Billet invité.

La Haute Cour britannique a compliqué encore la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Accorder au Parlement la haute main sur le déclenchement d’un processus qui baigne déjà dans la confusion, comme elle a l’a statué, c’est prendre le risque d’en rallonger le calendrier de décision, et même de le faire capoter.

Continuer la lecture de Brexit : LES POSTURES NE FONT PAS UNE POLITIQUE, par François Leclerc

Partager

LA GUERRE DES NERFS D’ERDOGAN, par François Leclerc

Billet invité.

La frontière maritime de la Turquie avec la Grèce va-t-elle rester porte close pour les réfugiés, relançant dans le cas contraire leur exode au sein de l’Union européenne avant l’hiver ? La question se trouve à nouveau posée depuis l’interview que le ministre des affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a accordé hier à Neue Zürcher Zeitung.

Continuer la lecture de LA GUERRE DES NERFS D’ERDOGAN, par François Leclerc

Partager

AU TOUR DES BANQUES ALLEMANDES D’ÊTRE MONTRÉES DU DOIGT ! par François Leclerc

Billet invité.

À chaque système bancaire ses grandes faiblesses cachées qui se dévoilent bien tardivement. Les établissements italiens continuent de crouler sous les prêts non performants, les banques allemandes sont fortement suspectées d’avoir engrangé une récolte de produits dérivés toxiques venue d’outre-Atlantique. L’Allemagne, où la Deutsche Bank et Commerzbank se débattent dans leurs difficultés, ne serait donc pas exemplaire en toute chose, mais ce ne serait pas tout.

Continuer la lecture de AU TOUR DES BANQUES ALLEMANDES D’ÊTRE MONTRÉES DU DOIGT ! par François Leclerc

Partager

LA PAGE DU CETA N’EST PAS PRÈS D’ÊTRE TOURNÉE, par François Leclerc

Billet invité.

Il n’a fallu que deux jours pour que, à peine signé devant les caméras, le texte du CETA soit à nouveau rejeté. Les Verts allemands ont annoncé vouloir bloquer sa ratification sous sa forme actuelle au Bundesrat, ce qui est dans leurs moyens étant donné son fonctionnement. La participation du Bundesrat à la ratification du traité est-elle indispensable ? Les juristes allemands planchent sur le sujet, mais la question est épineuse.

Continuer la lecture de LA PAGE DU CETA N’EST PAS PRÈS D’ÊTRE TOURNÉE, par François Leclerc

Partager

PAUL JORION PENSE TOUT HAUT L’EUROPE LE 30 OCTOBRE 2016 – Retranscription

Retranscription de Paul Jorion pense tout haut l’Europe le 30 octobre 2016. Merci à Cyril Touboulic ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le dimanche 30 octobre 2016, et je vais vous parler de l’Europe. C’est dans la série « Paul Jorion pense tout haut » : pense tout haut à partir de l’Europe.

Continuer la lecture de PAUL JORION PENSE TOUT HAUT L’EUROPE LE 30 OCTOBRE 2016 – Retranscription

Partager

LES RÉFUGIÉS, CE NAUFRAGE DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

La frontière maritime de la Turquie avec la Grèce reste fermée pour les réfugiés, les autorités turques ayant en contrepartie les mains libres pour mener leurs offensives militaires contre les Kurdes en Irak et en Syrie. Continuer la lecture de LES RÉFUGIÉS, CE NAUFRAGE DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

LE CETA NE FERA PAS JURISPRUDENCE DANS LE SENS SOUHAITÉ ! par François Leclerc

Billet invité.

Dans la précipitation, la signature du CETA interviendra dès dimanche à Bruxelles, a annoncé Donald Tusk, le président en titre de l’Union européenne. Obligées de composer et de passer un compromis avec les irréductibles wallons, les plus hautes autorités européennes ont cédé et veulent au plus vite tourner la page pour effacer un épisode qui n’a pas tourné à leur avantage. Bientôt, s’il ne tient qu’à elles, on ne parlera plus que d’un petit accroc pour rappeler ces deux dernières semaines intenses de tractations marathon, afin de minorer la débâcle.

Continuer la lecture de LE CETA NE FERA PAS JURISPRUDENCE DANS LE SENS SOUHAITÉ ! par François Leclerc

Partager

Europe : LA BARRE NE VA PAS PARTOUT À DROITE, par François Leclerc

Billet invité.

En Islande, où 29 anciens dirigeants de banques de fonds d’investissement ont été condamnés à des peines de prison, les formations politiques au pouvoir éclaboussées par le scandale des Panama papers vont-elles recevoir leur congé samedi prochain, à l’occasion d’élections législatives anticipées ?

Continuer la lecture de Europe : LA BARRE NE VA PAS PARTOUT À DROITE, par François Leclerc

Partager

LE CETA EN SORT FINALEMENT MALMENÉ, par François Leclerc

Billet invité

De quoi est fait le compromis concédé par les Wallons, isolés, au terme d’une lutte opiniâtre ? Deux déclarations complémentaires vont être adoptées en même temps que le traité même, dans l’attente d’une ratification ultérieure, une fois donné l’accord des États membres. Les parlements belges s’exprimeront enfin avant vendredi minuit. L’une de ces déclarations est signée par le Royaume de Belgique, l’autre par le Conseil européen et la Commission. Si les textes exacts ne sont pas encore connus, leur contenu a filtré.

Continuer la lecture de LE CETA EN SORT FINALEMENT MALMENÉ, par François Leclerc

Partager