LES PROCHAINS CHOCS SERONT POLITIQUES, par François Leclerc

Billet invité.

Ce ne sont pas les nouvelles prévisions de croissance en baisse pour l’Europe du FMI qui sont les plus importantes, car elles procèdent de la routine et en annoncent probablement d’autres, mais le constat qui en ressort : la relance a atteint son pic. Les considérants dont elles sont entourées dans un dernier document sont par contre bien plus instructifs. Pour aller à la conclusion, le FMI observe que la zone euro n’a pas la capacité d’absorber un nouveau choc (son étude a été rédigée avant le Brexit), et que ceux qui s’annoncent seront d’ordre politique.

Continuer la lecture de LES PROCHAINS CHOCS SERONT POLITIQUES, par François Leclerc

Partager

Il faut s’y faire : le capitalisme est devenu assisté, par François Leclerc

Billet invité.

La question est dans toutes les têtes : quel est le prochain domino qui va tomber ? Certains verraient bien à l’origine d’une réaction en chaîne dans ce rôle, le spectaculaire éclatement de la bulle immobilière britannique qui a commencé de manière impétueuse. D’autres manifestent leur préférence pour l’effondrement du système bancaire italien au caractère systémique prononcé. Les deux, peut-on remarquer, ne sont ni certains, ni incompatibles. Quoi qu’il en soit, ce doute est significatif  : les épisodes de la crise se succèdent, toujours aussi peu prévisibles. D’une manière générale, on s’attend au pire et les Cassandre ne font plus recette, n’ayant plus rien à annoncer qui ne soit déjà redouté.

Continuer la lecture de Il faut s’y faire : le capitalisme est devenu assisté, par François Leclerc

Partager

Europe : RETOUR AUX BONNES VIEILLES QUERELLES, par François Leclerc

Billet invité.

Pendant les travaux, les querelles continuent. Afin d’absorber le choc du Brexit, quoi de mieux que de renouer avec une histoire interrompue et de se pencher à nouveau sur les cas de l’Espagne et le Portugal ? L’Italie devant attendre son tour. Toujours à l’aise dans son rôle, Wolfgang Schäuble en a donné le signal.

Continuer la lecture de Europe : RETOUR AUX BONNES VIEILLES QUERELLES, par François Leclerc

Partager

EN RÉPONSE À L’EFFILOCHAGE EUROPÉEN, par François Leclerc

Billet invité.

Que faire quand on ne peut plus ni avancer ni reculer ? Tel est le dilemme qui paralyse une Commission sérieusement divisée, que naturellement elle résout en ne faisant rien ! Ce qui l’a conduite hier à repousser toute décision sur les situations budgétaires et fiscales espagnole et portugaise chancelantes, en attendant d’autres actes de bravoure. Comme l’a fait valoir le commissaire Pierre Moscovici, « ce n’est pas le moment adéquat, économiquement et politiquement ». Le sera-ce jamais ?

Continuer la lecture de EN RÉPONSE À L’EFFILOCHAGE EUROPÉEN, par François Leclerc

Partager

LES BANQUES, PLANCHES DE SALUT OU PLANCHES POURRIES ?, par François Leclerc

Billet invité.

C’est le printemps, les projets de plans de sauvetage des banques fleurissent ! Le gouvernement italien tient enfin un projet complexe à plusieurs étages, dénommé Atlante, qui est destiné à assainir son système bancaire, l’étape préalable à toute reconfiguration. Reste à obtenir l’accord de la Commission, étant donné que les finances publiques sont mises à contribution dans un montage qui prévoit la titrisation des prêts non performants (NPL) que personne ne veut acheter, bien qu’ils aient été dépréciés d’environ 45% par les banques qui les détiennent.

Continuer la lecture de LES BANQUES, PLANCHES DE SALUT OU PLANCHES POURRIES ?, par François Leclerc

Partager

QUE PEUT PRODUIRE LA CONJONCTION DES CRISES ? par François Leclerc

Billet invité.

La conjonction des crises va-t-elle profiter un peu à la Grèce ? Cela se joue en ce moment, à lire la presse du pays. Il ne pourrait être en même temps exigé d’elle qu’elle remplisse les conditions draconiennes de son nouveau sauvetage et qu’elle accueille sur son sol des dizaines de milliers de réfugiés, dans l’attente de les bloquer si possible en Turquie.

Continuer la lecture de QUE PEUT PRODUIRE LA CONJONCTION DES CRISES ? par François Leclerc

Partager

La déconstruction de l’Europe ne semble pas pouvoir être freinée, par François Leclerc

Billet invité.

Pas à pas, la déconstruction de l’Europe s’engage dans un processus qui ne semble pas pouvoir être freiné, cristallisée dans l’immédiat par la mort clinique de Schengen et la menace que représente le referendum britannique, tandis que la crise politique s’approfondit ou apparait dans de nouveaux pays. Immanquablement, tout se combine et accroît la confusion.

Continuer la lecture de La déconstruction de l’Europe ne semble pas pouvoir être freinée, par François Leclerc

Partager

FAUT-IL À NOUVEAU PARIER LE PIRE ? par François Leclerc

Billet invité.

David Cameron proche d’obtenir l’essentiel de ce qu’il voulait auprès d’autorités européennes qui reculent devant le risque d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne (*), Matteo Renzi peut-il en espérer autant ne disposant pas du même levier ? Le premier engage un dernier tour de piste afin de rencontrer Jean-Claude Juncker et Donald Tusk, le président du Conseil européen, le second se rend à Berlin pour discuter avec la chancelière, en précisant qu’il n’a pas son chapeau à la main.

Continuer la lecture de FAUT-IL À NOUVEAU PARIER LE PIRE ? par François Leclerc

Partager

DES PRÉSIDENTIELLES PORTUGAISES CONSENSUELLES, par François Leclerc

Billet invité.

Au Portugal, où le régime est semi-présidentiel et le premier ministre gouverne, on attendait le sacre aux élections présidentielles d’un chroniqueur politique de télévision membre du parti de droite, le PSD, et Marcelo Rebelo de Sousa n’a pas déçu, élu dès le premier tour.

Continuer la lecture de DES PRÉSIDENTIELLES PORTUGAISES CONSENSUELLES, par François Leclerc

Partager

L’EUROPE À UN POINT D’INFLEXION, par François Leclerc

Billet invité.

La bourse de Milan et la presse italienne ne s’y sont pas trompées, la BCE vient de sauver les banques italiennes qui filaient un très mauvais coton en débloquant la situation. Le mouvement de panique qui touchait les valeurs bancaires depuis le début de la semaine a pris fin, Matteo Renzi étant désormais en mesure d’affirmer que le système financier était « solide » en raison de la cuisine qui se mijote.

Continuer la lecture de L’EUROPE À UN POINT D’INFLEXION, par François Leclerc

Partager

LA GAUCHE AU POUVOIR À LISBONNE ! par François Leclerc

Billet invité.

À contre-cœur et n’ayant pratiquement pas d’autre solution, le président de la République portugaise s’est finalement résolu à confier au leader socialiste Antonio Costa la responsabilité de constituer un gouvernement. Sept longues semaines se sont écoulées depuis les élections qui ont donné aux partis de gauche la majorité à l’Assemblée nationale, un gouvernement de droite ayant entretemps chuté au bout de onze jours d’existence. Un échange de lettres dans la journée d’hier a permis au président de sauver la face sans gloire, Antonio Costa lui donnant à sa demande des assurances sur la conduite à venir du Bloc de gauche et du parti communiste, appelés à soutenir son gouvernement.

Continuer la lecture de LA GAUCHE AU POUVOIR À LISBONNE ! par François Leclerc

Partager

LA DONNE À NOUVEAU RENOUVELÉE, par François Leclerc

Billet invité.

Deux parties du même jeu sont en cours en Grèce et au Portugal. A Lisbonne, le président de la République prend tout son temps pour désigner celui qui sera en charge de constituer un nouveau gouvernement, manifestant sa mauvaise volonté, voire son refus de choisir le socialiste Antonio Costa, tandis que l’Eurogroupe s’apprête à débloquer au profit du gouvernement grec la première tranche de l’aide de deux milliards d’euros du 3ème plan de sauvetage et les dix milliards destinés à la recapitalisation des banques.

Continuer la lecture de LA DONNE À NOUVEAU RENOUVELÉE, par François Leclerc

Partager

PORTUGAL : UNE DROITE AU BORD DE LA CRISE DE NERFS, par François Leclerc

Billet invité.

La droite n’accepte pas de perdre le pouvoir et la tension politique monte au Portugal. La constitution d’un gouvernement socialiste appuyé par l’extrême-gauche et les communistes est toujours dans l’attente d’une décision du président de la République, annoncée pour la fin de la semaine prochaine, le gouvernement de coalition PSD/CDS de Pedro Passos Coelho étant tombé à l’Assemblée comme prévisible.

Continuer la lecture de PORTUGAL : UNE DROITE AU BORD DE LA CRISE DE NERFS, par François Leclerc

Partager

UN LUNDI OÙ TOUT SE BOUSCULE, par François Leclerc

Billet invité.

Le versement d’une tranche de l’aide financière du 3ème plan de sauvetage de la Grèce est bloqué depuis plus d’un mois, mais le spectacle de négociations qui n’aboutissent pas renouvelle un genre qui s’épuisait. Plus question d’affrontement et de ruptures, mais recherche de compromis ! Et l’on entend même le ministre français Michel Sapin prendre le parti du gouvernement grec en préconisant un accord malgré les divergences ! L’accord ne se fera pas à l’Eurogroupe d’aujourd’hui, mais il interviendra « dans les jours à venir », entend-on de partout.

Continuer la lecture de UN LUNDI OÙ TOUT SE BOUSCULE, par François Leclerc

Partager

UN MUR A ÉTÉ ABATTU AU PORTUGAL, par François Leclerc

Billet invité.

En donnant la coalition de droite victorieuse en voix, les sondages ne s’étaient pas trompés, mais leur interprétation a failli. L’avènement d’un gouvernement socialiste soutenu par les communistes et l’extrême-gauche n’a pas été anticipé, catastrophe pour les uns et divine surprise pour les autres, coup de tonnerre dans un ciel bleu pour tout le monde.

Continuer la lecture de UN MUR A ÉTÉ ABATTU AU PORTUGAL, par François Leclerc

Partager

LA GAUCHE PORTUGAISE AU GOUVERNEMENT, par François Leclerc

Billet invité.

La commission politique du Bloc de gauche a ce matin considéré que « les conditions étaient réunies pour un accord à gauche afin de protéger l’emploi, les salaires et les pensions », tandis que le parti communiste envoyait dans l’après-midi un document au parti socialiste intitulé « Position commune du PS et du PCP sur la solution politique ». Les conditions préalables à la constitution d’un gouvernement de gauche sont désormais réunies – qui seront confirmées par des réunions des instances politiques des partis ce week-end – et il appartiendra au président de la République d’en confier le soin à Antonio Costa, une fois chuté le gouvernement PSD/CDS qui vient d’être constitué, son programme rejeté à l’Assemblée.

Continuer la lecture de LA GAUCHE PORTUGAISE AU GOUVERNEMENT, par François Leclerc

Partager

L’ÉQUATION PORTUGAISE EN ATTENTE, par François Leclerc

Billet invité.

Un gouvernement de gauche des socialistes appuyés par les communistes et l’extrême-gauche verra-t-il finalement le jour au Portugal ? Presque un mois a passé depuis les élections législatives qui ont donné à la gauche une majorité au Parlement et rien n’est toujours fait dans l’attente du 11 novembre prochain.

Continuer la lecture de L’ÉQUATION PORTUGAISE EN ATTENTE, par François Leclerc

Partager

DES ASSOUPLISSEMENTS POUR LA GRÈCE ? par François Leclerc

Billet invité.

En attendant l’avènement au Portugal d’un gouvernement de gauche toujours dans les limbes, puis la tenue le 20 décembre des élections espagnoles sur fond d’indépendantisme catalan qui les perturbe, la Grèce fait à nouveau parler d’elle. Faut-il y voir confirmation d’une nouvelle donne qui pourrait s’esquisser, la crise des réfugiés prenant le dessus, tandis que Matteo Renzi roule pour lui en Italie ?

Continuer la lecture de DES ASSOUPLISSEMENTS POUR LA GRÈCE ? par François Leclerc

Partager

UN DEUXIÈME FRONT PORTUGAIS ? par François Leclerc

Billet invité.

La droite portugaise n’en revient toujours pas d’avoir perdu le pouvoir. Minoritaire au Parlement mais pas en peine d’excès verbaux, elle va jusqu’à assimiler à une « fraude électorale » la perspective d’un gouvernement socialiste soutenu par les communistes et l’extrême-gauche, une fois tentée une reconduction de la coalition de droite à l’instigation du président de la République qui n’ira pas loin. Une telle réaction n’est pas sans rappeler, toutes proportions gardées, la fuite vers le Brésil des grandes fortunes portugaises lors de la Révolution du 25 avril 1974…

Continuer la lecture de UN DEUXIÈME FRONT PORTUGAIS ? par François Leclerc

Partager

LA GAUCHE PORTUGAISE AU PLUS PRES DU POUVOIR, par François Leclerc

Billet invité

Un gouvernement socialiste appuyé par les communistes et le Bloc de gauche est plus que jamais dans les tuyaux au Portugal. Le président de la République a hier soir désigné le premier ministre de droite sortant pour constituer un nouveau gouvernement, mais celui-ci n’a pas d’avenir, susceptible de tomber à la première occasion.

Continuer la lecture de LA GAUCHE PORTUGAISE AU PLUS PRES DU POUVOIR, par François Leclerc

Partager