Tous les articles par Paul Jorion

La « querelle » ou « controverse » de Valladolid (1550-1551)

Trouvera sa place dans le panorama de l’anthropologie que je rédige en ce moment. Comme il s’agit d’un sujet que je découvre et où je ne peux me prévaloir d’aucune expertise, ayez la gentillesse de me signaler les erreurs factuelles que je commettrais. Merci d’avance !

En 1550 et 1551 se déroula dans la ville de Valladolid en Espagne, ce qui resterait dans l’histoire comme la « querelle » ou « controverse » portant le nom de cette ville de la province de Castille et Léon. 

De quoi s’agissait-il ? De la civilisation européenne chrétienne se conduisant en envahisseur sans scrupule sur un continent dont elle ne savait rien, au sein de populations dont elle ignorait jusque-là l’existence même, qu’elle découvrit alors en temps réel au fur et à mesure de sa progression sur le territoire du Nouveau Monde et de la dévastation qui accompagna cette avancée. 
Continuer la lecture de La « querelle » ou « controverse » de Valladolid (1550-1551)

Partager :

« Hurle, hurle à l’agonie de la lumière », par Terence

Je sais que certains d’entre vous ont “en tout ou partie” fait leur deuil, vous êtes plus sages que moi.

N’entre pas docilement dans cette douce nuit,
Le vieil âge doit gronder, tempêter, au déclin du jour,
Hurler, hurler à l’agonie de la lumière,

Si le sage sentant la fin sait que les ténèbres sont justes,
Car ses mots n’ont point forgé de foudre,
Il n’entre pas docilement dans cette douce nuit,
Hurle, hurle à l’agonie de la lumière.

Dylan Thomas (poème cité dans Interstellar, le film de Chris Nolan)

Climat : l’humanité proche de retombées climatiques cataclysmiques, alerte le Giec – La Libre

Continuer la lecture de « Hurle, hurle à l’agonie de la lumière », par Terence

Partager :

Quand une élection est importante, les Français se déplacent, par Alexis Toulet

L’arsène écrit :

“quand plus de 80 % des jeunes adultes de 15 à 34 ans ne se déplacent plus pour voter, c’est surtout la bérézina pour notre démocratie”

Aussi calamiteuse qu’ait été la participation dimanche dernier, je n’y vois aucune Bérézina pour la démocratie en France. A la vérité, la participation électorale se porte fort bien dans notre pays. J’en veux pour preuve la participation à la dernière élection, c’est-à-dire 78% au premier tour et 75% au second tour. Quelle élection, demandez-vous ? Mais la présidentielle évidemment !

Continuer la lecture de Quand une élection est importante, les Français se déplacent, par Alexis Toulet

Partager :

Le combat féministe perdu de Simone de Beauvoir contre la Droite, par Jean-Baptiste Auxiètre

Simone de Beauvoir a écrit avec Le Deuxième sexe un manifeste du féminisme. Son combat est aujourd’hui perdu car la femme se retrouve non pas avec un salaire comme son mari mais avec la moitié du salaire qu’avait celui-ci, et son mari, de son côté, lui aussi. De plus, elle se retrouve avec à sa charge la plupart du temps la plus grande part des tâches ménagères. 

Cela n’a pas été le cas pour les premières femmes qui ont travaillé à des postes à responsabilité, mais l’« économie » (la Droite) s’est chargée de réajuster tout cela. La femme a cru accéder à une nouvelle liberté. Elle s’est fait avoir, et son mari aussi. 

La femme parvenant à la cinquantaine pouvait ne plus devoir s’occuper de ses enfants et acquérir une certaine liberté. Maintenant même celle-là elle ne l’a plus. Et elle ne la regagnera pas. L’homme et la femme ont perdu en liberté. 

Pour ce qui était de l’argent il était courant que les dépenses de la semaine soient gérées par la femme et que les dépenses plus importantes : vacances, achat voiture et achat d’immobilier, soient gérées par l’homme. Maintenant le partage des responsabilités est un peu plus équitable, mais avec au final des moyens qui se sont réduits. 

En forçant les gens à être en ménage, car l’individu seul n’a que la moitié des revenus nécessaires, l’« économie » (la Droite) s’est arrangée pour faire perdre aussi bien à l’homme qu’à la femme une part de leur liberté. Et là où il y a prétendument progrès ils y ont finalement tous les deux perdu en étant contraints pour constituer une entité économiquement viable, de se mettre en couple. Le femme qui cherchait à se libérer de son mari s’y retrouve contrainte économiquement car son salaire seul n’y suffit pas, tout particulièrement s’il y a des enfants. 

Certes les rôles sont aujourd’hui mieux distribués mais le pouvoir de chacun a été divisé par deux ! Le combat féministe aujourd’hui vise non plus à une libération mais à assurer une quasi égalité des contraintes pour des hommes et des femmes ayant justement perdu une part importante de liberté, ou ayant été forcés de la vendre.

Partager :

Une journée ordinaire de servitude volontaire, par Arkao

Ce soir je ne parlerai pas de la visite du président-monarque à la future Cité internationale de la langue française.

Je ne parlerai pas de la panique engendrée, à tous les niveaux de la hiérarchie, par l’annonce de sa visite (connue officiellement il y a trois jours).

Je ne parlerai pas du grouillement effréné d’aujourd’hui pour ranger, nettoyer, sécuriser, maquiller, embellir, glisser la poussière sous le tapis, faire bonne figure.

Tous à quatre pattes, tous carpettes pour la venue du prince.
Continuer la lecture de Une journée ordinaire de servitude volontaire, par Arkao

Partager :

Qu’est-ce que la zemmourisation et comment lutter contre elle ? par Alexis Toulet

S’agissant de la “zemmourisation”, je la décrirais personnellement comme :
  • D’une part la focalisation sur un problème d’insécurité croissante certes réel mais petit à côté des principaux problèmes se posant à la France – et à l’Humanité en général
  • D’autre part un discours d’un pessimisme radical sur la capacité du pays à forger et maintenir son unité – historiquement pourtant maintes fois vérifiée, et face à des perturbations autrement plus grandes que ce que peut être la prégnance réelle de l’idéologie islamiste en France
Je verrais en ce qui me concerne trois angles possibles de contribution :
  • Lister quelques-uns des problèmes objectivement incomparablement plus menaçants et dont on parle pourtant si peu : épuisement prévisible des ressources en énergie fossile, réchauffement climatique et toutes ses conséquences, baisse continue du niveau éducatif, désindustrialisation, contrôle d’intérêts privés sur les principaux moyens d’information, taux de profit exagéré et optimisation fiscale des grandes entreprises, etc. Et les comparer avec le problème d’insécurité : quelle est l’échelle des dégâts de chacun d’eux ?
  • Continuer la lecture de Qu’est-ce que la zemmourisation et comment lutter contre elle ? par Alexis Toulet

Partager :

En une de Paris Match : Mélenchon et Ruffin au camping ? par Thomas Saupique

Durant mes récentes recherches sur les crises républicaines françaises marquantes, je remontai le temps et tombai sur l’Affaire Dreyfus. Affaire à tiroirs tellement notable dans l’histoire de la nation qu’un jeu de l’oie (!) fut crée pour en retracer les différents rebondissements.

je crois qu’il faudrait inventer un jeu de l’oie pour démocratiser de manière ludique la notion de “privatisation de l’espace public”. Ou un jeu de 7 familles puisqu’il y existe essentiellement sept groupes qui règnent sur les principaux canaux, pourvoyeurs d’information. La famille Bolloré et le groupe du même nom étant aujourd’hui le cas le plus spectaculaire de concentration médiatique.
Continuer la lecture de En une de Paris Match : Mélenchon et Ruffin au camping ? par Thomas Saupique

Partager :