Tous les articles par Paul Jorion

Le mauvais comportement des plus riches : ce que j’ai appris des gestionnaires de fortune, par Brooke Harrington

Ouvert aux commentaires.

Le mauvais comportement des plus riches : ce que j’ai appris des gestionnaires de fortune

Les habitudes des plus riches sont l’écho des prétendues « pathologies » des pauvres. Mais alors que ceux qui vivent dans la pauvreté sont qualifiés de paresseux, les riches sont surnommés « bon vivants » (en français dans le texte).

© The Guardian, le 19 octobre 2018

Continuer la lecture de Le mauvais comportement des plus riches : ce que j’ai appris des gestionnaires de fortune, par Brooke Harrington

71Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

France Culture, Signes des temps, « La fin du monde » : Castel, Fressoz et Jorion, dimanche 21 octobre de 12h45 à 13h30

L’émission est en différé et je sors en fait du studio. J’afficherai bien entendu ici le podcast lorsqu’il sera disponible. En attendant, je vous encourage vivement à écouter l’émission en direct dimanche. Il est rare me semble-t-il que trois personnes dont l’opinion publique juge certainement qu’elles défendent des positions très semblables : Pierre-Henri Castel, Jean-Baptiste Fressoz et moi-même, expriment en réalité des opinions et révèlent des motivations (des points de départ de la réflexion) aussi divergentes. À ce point qu’une « convergences des luttes » dans une rébellion de l’extinction, à laquelle appelle George Monbiot, est sans doute malheureusement loin d’aller de soi. Vous jugerez vous-même, j’ouvrirai la mise en ligne du podcast aux commentaires et vous me direz (dans votre franc-parler habituel) ce que vous en pensez.

8Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Kanye West à la Maison-Blanche, le 14 octobre 2018 – Retranscription

Retranscription de Kanye West à la Maison-Blanche, le 14 octobre 2018. Merci à Éric Muller !

Bonjour, nous sommes le 14 octobre 2018, et si vous me connaissez essentiellement par les livres que j’écris, dont le dernier s’appelle Défense et illustration du genre humain, le précédent s’appelait Se débarrasser du capitalisme est une question de survie, un autre livre avant s’appelait Le dernier qui s’en va éteint la lumière, vous serez surpris si je vous dis que mes deux prochaines vidéos, dont celle-ci, seront consacrées à M. Kanye West, le rappeur, et à Mme Taylor Swift qui est une chanteuse de variété américaine. Si vous êtes familiers de mon blog et de mes vidéos, vous serez moins surpris parce que je parle souvent de variété, et en particulier de la chanson américaine sous sa forme du style dit Country & Western et de manière générale de la Folksong, la chanson populaire, dont une des variétés, la Protest song, la chanson de protestation. Mais si je vous parle de ces deux personnalités du monde de l’entertainment, du divertissement, c’est essentiellement en rapport avec l’actualité de M. Donald Trump, président des États-Unis.

Continuer la lecture de Kanye West à la Maison-Blanche, le 14 octobre 2018 – Retranscription

9Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Espace Analytique, « La greffe de tête : corps donneur ou tête donneuse ? », le 8 novembre 2018 à 21h

Le 8 novembre, dans le cadre du Cercle international d’anthropologie psychanalytique, je ferai à 21h un exposé à l’Espace Analytique, 12 rue de Bourgogne, 75007 Paris.

Pour assister à ce séminaire, prière de s’inscrire ici.

« À partir de la question délibérément provocante, « La greffe de tête : corps donneur ou tête donneuse ? », on entend interroger la thèse transhumaniste de la mise en oeuvre – dans un avenir envisageable – du transfert d’un sujet humain pré-existant dans un corps artificiel.

Alors que les transhumanistes manient avec dextérité et en toute connaissance de cause les concepts empruntés à l’informatique et maîtrisent parfaitement la notion de « corps artificiel », pour ce qui est du « sujet humain » qu’il s’agirait de transférer, ils se contentent d’invoquer de manière non-critique des notions empruntées à la « psychologie populaire », où la « conscience » est une entité intuitive imprécise, si ce n’est qu’elle est l’organe d’une « volonté » transparente dont la finalité est de réaliser nos « intentions ».
La question est débattue de ce qu’impliquerait en réalité – c’est-à-dire à la lumière de la métapsychologie freudienne – le transfert d’un sujet humain pré-existant dans un corps artificiel. »
5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Grandes prophéties : Fin du capitalisme (2009), le 11 octobre 2018 – Retranscription

Retranscription de Grandes prophéties : Fin du capitalisme (2009), le 11 octobre 2018. Merci à Eric Muller !

Bonjour, nous sommes le jeudi 11 octobre 2018, et aujourd’hui, ma petite causerie aura un titre assez long : dans la série Les Grandes Prophéties de l’Oncle Paul, « 2009 – fin du capitalisme ».

Alors, vous le savez, je suis en effet connu comme prophète : c’est ça qui a fait ma réputation. J’ai annoncé dans les années 2005-2006 une grande crise du capitalisme américain qui serait liée au marché de l’immobilier, et tout particulièrement le secteur que j’ai appelé « sous-prime » et qu’on a appelé subprime depuis, parce qu’on n’a pas traduit. Et voilà.

Continuer la lecture de Grandes prophéties : Fin du capitalisme (2009), le 11 octobre 2018 – Retranscription

11Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Comme la protestation contre le fracking le prouve, une rébellion du peuple est la seule manière de combattre l’effondrement climatique », par George Monbiot

Ouvert aux commentaires.

Traduction du dernier article de George Monbiot, naissance d’un mouvement « Extinction Rebellion », à rapprocher de la déclaration d’état d’urgence pour l’humanité :

« Le 31 octobre, je prendrai la parole à l’occasion du lancement de la « Extinction Rebellion » sur la place du Parlement. »

As the fracking protesters show, a people’s rebellion is the only way to fight climate breakdown

© The Guardian, le 18 octobre 2018

Continuer la lecture de « Comme la protestation contre le fracking le prouve, une rébellion du peuple est la seule manière de combattre l’effondrement climatique », par George Monbiot

14Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Alter-échos, Le travail, grand impensé de notre société : Pascal Chabot et Paul Jorion

Ouvert aux commentaires.

Le travail, grand impensé de notre société

Martine Vandemeulebroucke

La robotisation et le développement de l’intelligence artificielle ne suscitent pas seulement des inquiétudes pour le marché de l’emploi. Le remplacement de l’homme par la machine interroge sur la place du travail dans nos représentations sociales, mentales, sur la spécificité du travail humain. Sommes-nous prêts à encaisser ce « tsunami » social ? Eléments de réponses avec le philosophe Pascal Chabot et Paul Jorion, anthropologue et expert en intelligence artificielle.
Continuer la lecture de Alter-échos, Le travail, grand impensé de notre société : Pascal Chabot et Paul Jorion

93Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Courrier reçu : Le capitalisme à l’agonie

Ouvert aux commentaires.

Cher Monsieur,

Je partage totalement l’ensemble de votre analyse économique et votre approche sur le krach obligataire qui nous attend et sur le rôle des banques centrales concernant les obligations dites « flottantes ». Le retour de l’inflation conjugué au ralentissement de la croissance et au renchérissement des matières premières nous conduisent à la prochaine crise financière qui sera à mon sens cataclysmique avec le niveau de liquidités dans le monde. La multiplication des quantitative easing nous mène à la catastrophe.

Ancien banquier privé, je ne sais qu’enseigner dans mes différentes interventions et je pense comme vous que le capitalisme va s’écrouler dans une échéance assez courte.

Au plaisir de vous écouter ou de vous lire,

Thierry

28Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

France Culture, « Signes des temps », La fin du monde : Pierre-Henri Castel et Paul Jorion, le dimanche 21 octobre de 12h45 à 13h30

« Signes des temps » de Marc Weitzmann, une nouvelle émission hebdomadaire sur France Culture, diffusée le dimanche, de 12h45 à 13h30.

La fin du monde : le philosophe, historien des sciences et psychanalyste Pierre-Henri Castel, qui vient de publier aux éditions du Cerf Le Mal qui vient. Essai hâtif sur la fin des temps et Paul Jorion, anthropologue, qui a publié en mai chez Fayard, Défense et illustration du genre humain.

2Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail