Tous les articles par Paul Jorion

L’Afrique et moi III. Des pêcheurs ne sachant pas pêcher

Rappel : L’Afrique et moi I. Fonctionnaire des Nations-Unies ; II. Un poste de tout repos

Le projet de la FAO au Bénin avait pour but de développer la pêche dans le pays. Il avait été constaté qu’au contraire des pays voisins, la pêche côtière y languissait. Le Bénin vivait à cette époque sous un régime marxiste-léniniste et l’on avait considéré en haut-lieu aux Nations-Unies que le temps était venu d’intervenir également dans des pays dont le gouvernement était de ce type-là.

Notre projet était patronné par le Danemark et par le Japon. Son objectif était de découvrir les raisons de la faiblesse de la pêche et d’y porter remède. Comme souvent dans les projets d’aide au développement, la conclusion à laquelle on aboutirait était préétablie : on pouvait la lire dans le fait que le Danemark avait offert des filets et le Japon, des moteurs hors-bord Yamaha.

Continuer la lecture de L’Afrique et moi III. Des pêcheurs ne sachant pas pêcher

Partager :

Les préparatifs de la seconde Guerre de Sécession vont bon train !

Vous vous souvenez peut-être qu’à l’époque des émeutes de Charlottesville, en août 2017, alors que Trump était dans le 8e mois de son règne, je l’ai appelé “le dernier général de l’armée Sudiste en déroute” *. Eh bien, je ne croyais pas si bien dire.

Un recompte des bulletins de vote de l’élection présidentielle de novembre dernier a lieu dans un comté de l’Arizona. Ils n’ont toujours recompté que ± 300.000 bulletins de vote sur plus d’un million, mais ils s’en fichent : le but de la manœuvre pour le gouverneur Républicain n’est pas de trouver un autre chiffre : c’est seulement le moyen de maintenir en vie la thèse que Biden n’a été élu qu’à la suite d’une fraude massive. Et c’est pour cela que l’ensemble des états ayant à leur tête un gouverneur Républicain s’apprêtent à lancer des recomptes du même type.

Les mêmes états à majorité Républicaine ont déjà, ou s’apprêtent à le faire, voté de nouvelles lois censées combattre la fraude électorale (inexistante) mais faisant en sorte, de fait, de rendre beaucoup plus difficile localement le vote des membres de la minorité afro-américaine (suppression des isoloirs dans leurs quartiers, interdiction de distribuer des boissons aux personnes faisant la queue, etc.). “Guerre de Sécession”, vous dis-je !

Et attendez : le pompon ! Si l’état de New York (“état de l’Union”) devait inculper Trump, la Floride (“état de la Confédération”), où il réside en ce moment, laisse entendre qu’il existe une réglementation locale lui permettant de refuser son… extradition vers le Nord !

Les états du Sud ont perdu l’élection présidentielle, ils sont en minorité au Congrès et (de facto) au Sénat, il ne leur reste plus que la sécession pour défendre le généralissime de leur armée rebelle qui a échoué dans sa tentative de prise du Capitole le 6 janvier. Leur idéologie n’a pas bougé d’un poil depuis 1861 : le suprémacisme blanc. Les préparatifs de la seconde Guerre de Sécession vont bon train.

===========
* Le temps qu’il fait le 18 août 2017 : La dernière bataille de la Guerre de Sécession (1861 – 1865). Désormais aussi dans La chute de la météorite Trump. Un objet populiste mal identifié (Le Croquant 2019), pp. 102-106.

Partager :

A Symbolic Standoff, par Duncan Sutherland

Une traduction DeepL suit le texte en anglais, affiché en premier.

Early yesterday morning, during the Muslim festival of Eid Mubarak, which is officially recognized and respected in Scotland, the UK Home Office, which has responsibility for immigration control throughout the United Kingdom, staged a brutal dawn raid on the home of an Indian family in Kenmure Street in the ethnically and culturally diverse southside district of Pollokshields in the city of Glasgow, an area which is within the Scottish Parliament constituency represented by the First Minister of Scotland, Nicola Sturgeon, whose pro-independence administration is vehemently opposed to the UK Government’s post-Brexit “hostile environment” immigration policy, of which you may have heard.

Home Office immigration enforcement officers had arrived without warning in a marked van, into which they dragged two men with a view to transporting them to a Home Office detention centre for the purpose of deporting them. However, a neighbour who saw what was happening immediately crawled under the vehicle to prevent its departure and raise the alarm. The van was very soon surrounded by a group of residents, which rapidly grew in size until the street was filled with hundreds of people chanting spontaneously in unison “Leave our neighbours alone! Let them go! Let them go!”

Continuer la lecture de A Symbolic Standoff, par Duncan Sutherland

Partager :

Après Antonioni, Godard

Après avoir revu à la suite, tous les Antonioni (vous m’avez vu mettre en ligne quelques vignettes : Des goûts…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Deleuze : « Antonioni, cinéaste anti-freudien », par Phil Gill

Aussi, pourquoi Monsieur Jorion s’intéresse-t-il, entre autres, à l’œuvre d’Antonioni ?

Je suppose que l’une des raisons principales est que les films de ce cinéaste sont au croisement des « trois regards, philosophique, psychanalytique et cinématographique ». Et pourtant, selon la lecture deleuzienne des films d’Antonioni par Daisuke Fukuda dans “Savoirs et clinique”, le philosophe Gilles Deleuze tenait Antonioni pour un cinéaste anti-freudien, du fait notamment que les personnages antonioniens se trouvent dans un monde où l’on n’a plus rien à dire.
Continuer la lecture de Deleuze : « Antonioni, cinéaste anti-freudien », par Phil Gill

Partager :

7ème rencontre franco-chinoise du droit et de la justice de l’Ambassade de France en Chine, L’esprit d’Asilomar 1975 résistera-t-il à la conquête des étoiles ?

La communication que je présenterai cet après-midi.

En 1975, lors d’un colloque à Asilomar en Californie, une résolution fut adoptée visant à l’interdiction de toute altération de la lignée germinale humaine. 

L’esprit d’Asilomar a tenu bon jusqu’ici. Il a ainsi permis que la révélation en 2018 d’une manipulation génétique affectant la lignée germinale de plusieurs foetus soulève un tollé ; un médecin chinois, le Dr. He Jiankui, l’avait effectuée pour empêcher qu’un père séropositif ne transmette le virus du VIH à sa progéniture. 

Continuer la lecture de 7ème rencontre franco-chinoise du droit et de la justice de l’Ambassade de France en Chine, L’esprit d’Asilomar 1975 résistera-t-il à la conquête des étoiles ?

Partager :

L’homme qui dit : « Les femmes sont comme ça »

Dans Identification d’une femme (1982), le moins connu sans doute des films de Michelangelo Antonioni, un adulte improvise à l’intention d’un enfant un conte de science-fiction où un astéroïde a été creusé et sculpté pour en faire un vaisseau spatial. Il conclut son récit par ces mots : « Nous aurons compris l’univers tout entier et les raisons qui se cachent derrière tant de choses ». Et l’enfant de commenter : « Et après ? ».

Ayant tout compris, nous pourrions aussi bien quitter le monde l’âme sereine, suggère l’adulte, mais l’enfant ne l’entend pas de cette oreille : le moment serait alors venu au contraire pour l’histoire de véritablement commencer.

Continuer la lecture de L’homme qui dit : « Les femmes sont comme ça »

Partager :