Tous les articles par Paul Jorion

Documents saisis à Mar-a-Lago (résidence de Donald Trump en Floride)

Actes criminels faisant l’objet d’une enquête par mandat de perquisition :

* 18 USC 2071 – Dissimulation, soustraction ou altération
* 18 USC 793 – Collecte, transmission ou perte d’informations protégées (Espionage Act)
* 18 USC 1519 – Destruction, altération ou falsification de dossiers dans le cadre d’enquêtes fédérales

Documents saisis à Mar-a-Lago :

* « Octroi de la grâce présidentielle » à Roger Stone
* Informations relatives au président français

Documents saisis à Mar-a-Lago :

Les articles saisis comportaient du matériel confidentiel ou secret, notamment :
* Documents classifiés TS/SCI [sensitive compartmented information °]
* « Documents top secrets » (4 saisies)
* « Documents secrets » (3 saisies)
* « Documents confidentiels » (3 saisies)

° SCI = « sensitive compartmented information »

Informations confidentielles concernant les sources, les méthodes ou les processus d’analyse du renseignement ou en découlant, qui doivent être traitées dans le cadre de systèmes de contrôle d’accès officiels établis par le Directeur du Renseignement National.

Partager :

Admettez-le, ça n’allait pas de soi !

Le 12 août 2022 : The Guardian : Le FBI a fouillé le domicile de Trump à Mar-a-Lago pour trouver des documents secret-défense sur les armes nucléaires – rapport

La présence présumée de tels documents pourrait expliquer pourquoi le ministre de la Justice des États-Unis a ordonné à des agents du FBI de pénétrer dans la maison d’un ancien président.

Le 9 août 2022 : Vidéo – La chute de la météorite Trump

« Qu’est-ce qui justifie que dans un pays où la moitié de la population – allez, disons 30 à 40% de la population – vont crier au coup d’État et à la tyrannie si le Ministère de la Justice vient perquisitionner chez un ancien Président ? Il faut qu’il y ait des allégations sérieuses. […] Moi, je m’en tiens à cette notion de « Sécurité Nationale » : […] on se préoccupe peut-être aux États-Unis du risque d’une guerre nucléaire. […] Il me semble que les autorités ne prendront pas un risque de déclencher involontairement une guerre civile s’il n’y avait pas un enjeu absolument tout à fait considérable. »

Partager :

Comment ne pas sauver un béluga, par Jean-Baptiste Auxiètre

Problème : sauver un béluga

Le béluga vit dans des eaux froides et est protégé par sa couche de graisse. Ne pas avoir
compris que son amaigrissement correspondait à une adaptation critique pour survivre dans
une eau à 26° et le mettre après cet amaigrissement dans un frigo est une ânerie ! C’est
comme plonger un humain sous 40° dans une eau à 0° : la mort est assurée.

La prochaine fois pour passer d’une eau de 26° à une eau de secours à 18° ou 19° et essayer
de faire une transition pour un animal amaigri mais qui a pu s’adapter dans une situation
critique ne le mettez pas dans un frigo ! Adaptez sa température à sa masse graisseuse au
moment donné !

Partager :

Comme le silence, la peur a deux faces : le commentaire d’un éducateur spécialisé, par Pascal Dagneaux

Bonjour,

Comme le silence, la peur a deux faces.

Le silence est essentiel car il faut de l’air à l’inspiration des interlocuteurs entre les phrases mais, il peut être persécutant, inapproprié, à rompre impérativement.

Idem la peur : que serait l’audace sans elle ? Et comment identifier la témérité sans les limites qu’elle nous oppose ? Les éducateurs accueillent avec bienveillance ses mouvements spontanés qui animent un enfant (tant et tant de mouvements) car aucun n’est appelé à se figer. Cependant, un éducateur spécialisé reçoit aussi des enfants que l’on a effrayés, harcelés, terrorisés et qui grandissent en saisissant où ils peuvent ce qu’ils désespèrent de trouver chez les adultes.
Continuer la lecture de Comme le silence, la peur a deux faces : le commentaire d’un éducateur spécialisé, par Pascal Dagneaux

Partager :

La colère gronde, mais s’agit-il d’un fait ou d’une rumeur sans fondement ?

Le passage de la limite de 90km/h à 80km/h sur les nationales et la taxe « verte » sur les carburants, en faisant payer les petits pour les excès des gros, avait fait monter au sein du peuple (les « pas gros », les gens ordinaires), une juste colère.

On répète ici que, dans la même veine de foutage-de-gueule des gens ordinaires, l’arrosage des potagers est interdit, alors que celui des golfs continue d’être permis.

Avant qu’une légitime colère ne gonfle davantage, je pose la question solennellement : s’agit-il d’un fait ou d’une rumeur sans fondement ?

Partager :

Piqûre de rappel : Nucléaire civil : tester plutôt les accidents qui n’arriveront pas, le 6 mai 2011

La presse, ce matin :

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique fait part de ses graves préoccupations concernant le bombardement d’une centrale nucléaire en Ukraine.


Centrale nucléaire de Zaporizhzhia près d’Enerhodar

Il y a onze ans, mon billet du 6 mai 2011 :

Le nucléaire civil a bien assimilé les leçons de la finance : les stress-tests, les tests de résistance européens, ignoreront ce qui est le plus dangereux : l’erreur humaine. Le raisonnement est familier : comme l’erreur humaine ne devrait normalement pas se produire, il est de loin préférable de faire comme si elle n’aura jamais lieu. Continuer la lecture de Piqûre de rappel : Nucléaire civil : tester plutôt les accidents qui n’arriveront pas, le 6 mai 2011

Partager :