Tous les articles par Paul Jorion

Le fil conducteur d’une œuvre cinématographique

Comme vous l’avez peut-être noté, je m’astreins depuis un certain temps au merveilleux exercice de regarder à la suite toute l’œuvre d’un grand cinéaste. Cela permet d’en découvrir le fil conducteur.

J’en suis à Nanni Moretti.

Io sono un autarchico : Comment est-on désespéré à 23 ans ?
Ecce bombo : Comment est-on désespéré à 25 ans ?
Sogni d’oro : Comment est-on désespéré à 28 ans ?
Bianca : Comment est-on désespéré à 31 ans ?
La messa è finita : Comment est-on désespéré à 32 ans ?
Palombella Rossa : Comment est-on désespéré à 36 ans ?
&c.

Partager :

Vie quotidienne – Un voisin me met en demeure d’abattre les quatre arbres de mon jardin

Vous m’êtes toujours d’un excellent conseil sur les affaires juridico-administratives.

Voici : il y a quatre arbres trentenaires dans mon jardin : 3 pins maritimes et un cèdre. Ce sont de beaux arbres : ils participent au « caractère agréablement boisé du voisinage ». Des voisins sont venus s’installer il y a trois ans, qui m’ont immédiatement mis en demeure d’abattre ces quatre arbres. Un conciliateur est venu qui n’a rien eu à reprocher à mes arbres, d’autant qu’un expert auprès de la cour d’Appel de Rennes avait rendu ses conclusions que vous pouvez lire ci-dessous. Je reproduis également la lettre reçue ce matin.

Tous vos conseils sont les bienvenus !


Continuer la lecture de Vie quotidienne – Un voisin me met en demeure d’abattre les quatre arbres de mon jardin

Partager :

Sujet de thèse pour anthropologue : archives + info, le tout clé en main

En 1977, la fondation Wiener-Anspach satisfaite du travail que j’ai accompli à l’Université de Cambridge en 1975 et 1976, m’accorde à nouveau une bourse. Cette fois je rédigerai sous la direction de Sir Edmund Leach (1910-1989), une thèse sur l’émergence de l’anthropologie sociale, une invention britannique, dans les années 1830 à 1950.

Deux éléments interviendront pour mettre fin à l’aventure : l’université met la pression pour que je me consacre plutôt à mon enseignement lorsque je suis nommé maître de conférence en 1979 et Leach – enthousiaste jusque-là – m’annonce un beau matin : « On laisse tomber : ce qu’on a rassemblé ferait trop de peine à trop de gens », traduisez : « On (lui directeur, moi thésard) ne pourrait pas honnêtement passer sous silence les coucheries de Bronislaw Malinowski, son mentor, dont certaines des bénéficiaires/victimes/complices font partie des personnes que nous côtoyons tous les jours ».
Continuer la lecture de Sujet de thèse pour anthropologue : archives + info, le tout clé en main

Partager :

Notre handicap par rapport à la Chine ne date pas d’hier

Dans Moïse ou la Chine. Quand ne se déploie pas l’idée de Dieu * de François Jullien paru ce mois-ci chez L’Observatoire.

Pages 93 et 94 :

… du côté chinois, il n’est pas dressé de Scène originaire engageant d’emblée un questionnement sans fin [P.J. Dieu crée Adam et Ève pour leur reprocher aussitôt un million de trucs – pourquoi, dans son infinie bonté, ne leur a-t-il pas épargné ces avanies ?] Par suite, ne se voit pas développer de réflexion existentielle ouvrant à la diversité des interprétations [P.J. Mais, bon dieu, pourquoi ?]. Un dispositif relationnel, fonctionnel, se trouve d’ores et déjà impliqué, au niveau du monde comme de l’humanité, d’où dérive le principe d’un bon gouvernement [P.J. Les Chinois comprennent spontanément qu’ils naissent au sein d’un merdier et que la priorité c’est de se retrousser les manches pour ramener un peu d’ordre dans tout ça]. Continuer la lecture de Notre handicap par rapport à la Chine ne date pas d’hier

Partager :

La Covid et la grippe, similitudes et différences, par Jean-Baptiste Auxiètre

Tout d’abord l’immunité acquise. En gros elle est au moins du double pour la grippe en durée à celle de la Covid : 1 an pour la première et en gros 6 mois au mieux pour la seconde.

Ensuite les variants : d’une façon générale vous n’êtes pas immunisé pour le variant suivant et pour la plus grande partie car la durée d’immunité est trop courte mais en plus la variation est telle que les anticorps restants ne reconnaissent plus le virus.

Sont-elles des maladies saisonnières : pour la grippe oui, elle disparaît quasiment totalement en été, hélas pour la Covid, elle ne disparait pas du tout, il y a seulement une atténuation. Donc il n’y a pas cet effet de « nettoyage » pour la Covid comme pour la grippe ce qui explique que l’on ait des vagues en continu et pas une vague par an et donc que contrairement à d’autres maladies respiratoires, la pandémie ne se limite pas à une ou deux vagues mais à une multitude de vagues pour la Covid.
Continuer la lecture de La Covid et la grippe, similitudes et différences, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager :

« Casse-toi, sale pauvre ! », par Chantal Montellier

L’Express : Une famille pauvre expulsée du musée d’Orsay à cause de leur « mauvaise odeur », le 29 janvier 2013

Parce que leur odeur dérangeait… Une famille pauvre, qui visitait le musée d’Orsay samedi en compagnie d’un bénévole d’ATD-Quart Monde, a été sommée de quitter les lieux après que d’autres visiteurs se soient plaints de l' »odeur », a-t-on appris ce mardi auprès de l’association de lutte contre l’exclusion.

Partager :

Le Monde : « Ces idéologies néoréactionnaires qui refusent les bouleversements du monde »

Mon commentaire à l’article du Monde : Ces idéologies néoréactionnaires qui refusent les bouleversements du monde, par Nicolas Truong.

Le Monde, tu n’es pas innocent dans cette affaire : le Monde tu t’es fermé au contrepoison de ces « idéologies néoréactionnaires » que tu dénonces à juste titre, mais de manière inconséquente. Le Monde, regarde-toi dans le miroir : tu dénonces la peste et les huis-clos, mais les Camus et les Sartre d’aujourd’hui, tu ne peux plus les entendre – quand tu ne les fais pas taire, tout simplement.

Partager :

Vie quotidienne – Une tentative délibérée de rendre les gens fous ?

Vous vous souvenez de ce gusse qui justifiait d’enfreindre toutes les règles en raison d’une prétendue « bureaucratiphobie » ou quelque chose du genre ? Ça faisait rire bien entendu, mais…

…mais l’État vous a permis, du fait de la pandémie, de différer certains paiements. Du coup il a sabordé d’intention délibérée – pour nous « venir en aide » – l’option de « prélèvement automatique » que vous aviez pourtant dûment cochée.

Suis-je le seul à recevoir du coup de l’URSSAF et de la CIPAV, des messages qui vous affirment simultanément, les uns que vous êtes parfaitement en règle et les autres que vous leur devez plein de sous – en dépit du prélèvement automatique ? (Une visite sur leur site n’arrange rien : la même chose vous est dite sur différentes pages inconciliables). Suis-je le seul à croire que l’on cherche à rendre les gens fous ?

P.S. La photo est celle de Franz Kafka.

Partager :

Si vous avez encore des choses importantes à faire, de votre vivant…

Vladimir Poutine décore Rex Tillerson, qui sera le premier ministre des Affaires étrangères de Trump

Les États-Unis ont accusé la Russie de planifier des opérations secrètes, y compris des sabotages, dans l’est de l’Ukraine afin de créer un « prétexte pour une invasion », après que les efforts diplomatiques pour désamorcer la crise ont échoué et que les sites Web du gouvernement ont été touchés par une cyberattaque majeure.

La Maison Blanche a déclaré qu’elle disposait d’informations indiquant que la Russie avait « prépositionné » un groupe d’agents pour mener une opération « sous faux drapeau » dans l’est de l’Ukraine. « Les agents sont formés à la guerre urbaine et à l’utilisation d’explosifs pour mener des actes de sabotage contre les propres forces mandataires de la Russie », a déclaré Jen Psaki, secrétaire de presse de la Maison Blanche.

Ces affirmations et la cyberattaque contre les sites web du gouvernement ukrainien font suite à des négociations tendues cette semaine entre les États-Unis, l’OTAN et les alliés occidentaux et la Russie. Les États-Unis et l’OTAN espéraient que ces négociations dissuaderaient le président russe Vladimir Poutine d’envahir l’Ukraine. Moscou a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014.

Je n’ai pas découvert cela dans un coin douteux de l’internet, mais comme un message « Nouvelles de dernière minute » du très respectable Financial Times.

Partager :

Qui bénéficierait / serait pénalisé par une candidature Taubira ?

Serait favorisé :

+ 0,5% : Zemmour

Ne verrait aucune différence : Pécresse, Hidalgo

Serait quelque peu pénalisé :

– 0,5% : Le Pen, Poutou, Mélenchon, Jadot, Dupont-Aignan

Serait pénalisé de manière significative :

– 1,5% : Macron

Bien entendu 0,5% cela ne représente pas la même chose pour tous les candidats : pour Poutou c’est tout son électorat, pour Dupont-Aignan, c’est ¼ de son électorat, etc.

(Sondage IFOP 10-13 janvier)

Partager :

Vidéo – Comment l’effondrement s’auto-alimente

Grève des enseignants, Boris Johnson, la montée du fascisme aux États-Unis, guerre avec la Russie

More of the same 😉 :
Continuer la lecture de Vidéo – Comment l’effondrement s’auto-alimente

Partager :

Les entretiens Amérique – Russie de Genève des 10 et 11 janvier se sont achevés, par Alexis Toulet

Vladimir Poutine décore Rex Tillerson, qui sera le premier ministre des Affaires étrangères de Trump

Les rencontres Russie – OTAN et OSCE qui démarrent aujourd’hui ne sont que du « window dressing » comme disent les Américains : c’est décoratif, ça sert à tenter de dissimuler quelque peu la domination des Etats-Unis et de la Russie sur les questions de sécurité en Europe, conséquence du choix de la majorité des Etats européens de confier leur sécurité à la superpuissance outre-Atlantique – sans tromper grand monde – et c’est à peu près tout. Tout ce qui est important se dit entre la puissance tutélaire de l’Europe et la grande puissance de l’Europe de l’est, les Européens de l’ouest et du centre n’ont qu’un rôle de spectateur.

A lire les gazettes, les exigences de Moscou que Washington s’engage à ne pas accepter l’Ukraine dans l’OTAN à l’avenir sont sans surprise sèchement refusées. Le porte-parole du Kremlin résume « A ce stade, disons que nous ne voyons pas de raison forte d’être optimiste ». Et il embraye en rappelant que même s’il n’y a « pas de date limite », la Russie n’acceptera pas que les discussions « trainent en longueur ». Comme si deux jours sans résultat probant c’était déjà trop long.
Continuer la lecture de Les entretiens Amérique – Russie de Genève des 10 et 11 janvier se sont achevés, par Alexis Toulet

Partager :