Tous les articles par Paul Jorion

Vidéo – Les Kremlin Papers

The Guardian, Kremlin papers appear to show Putin’s plot to put Trump in White House, le 17 juillet 2021

Le Monde, Le jour où Agatha Christie disparut… et attendit qu’on la retrouve, le 8 août 2019

« La chute de la météorite Trump » (Le Croquant)

Le psychanalyste dont j’oublie le nom, c’est Juan David Nasio.

Partager :

Paul Jorion : Spécial été 2021, par Artisan Anonyme

Dans ma vidéo du 14 juillet, j’ai fait un lapsus qui m’a fait rire moi-même : “délire” pour “désir”. Le contexte c’était mon retour dans la recherche en Intelligence Artificielle dont je cherchais à dire que ç’avait été mon “désir secret”, mais dont j’ai dit – avant de me rattraper – que c’était mon “délire secret”… ce que c’était aussi. Mon lapsus a donc inspiré un Artisan Anonyme, que je remercie pour son affiche !

Partager :

La faute du GIEC et de la communauté scientifique, par Terence

© Hervey

Des inondations extrêmes : le Giec les annonçait en 1990, rappelle Jean-Pascal Van Ypersele (rtbf.be)

La tragédie de la condition humaine, le mythe de Cassandre, le prophète de malheur, Philippulus (Tintin), le messager de mauvais augure, etc.

Sur cette séquence, il assume le rôle de l’intellectuel en ne se cachant pas derrière la réserve scientifique. Il sort sur la table les rapports du GIEC de 1990, et les suivants. Tout est écrit noir sur blanc. Paraphrase : “- Est-ce lié au réchauffement climatique ? -Je ne peux pas le prouver mais après 40 ans de carrière, oui je pense que c’est à cause du réchauffement climatique”. van Ypersele est un héros et un homme d’Etat.
Continuer la lecture de La faute du GIEC et de la communauté scientifique, par Terence

Partager :

Pendant le Covid, la concentration de la richesse se poursuit. Explication

1 – Comment expliquer la flambée des patrimoines, par temps de crise sanitaire  ? La détention d’actions permet en ce…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Le moment Pearl Harbor du réchauffement climatique, par Cédric Chevalier

© Hervey
Un article intéressant d’une Américaine qui évoque le concept de “moment Pearl Harbor” que vous avez évoqué dans votre ouvrage :
Our climate change turning point is right here, right now | Rebecca Solnit | The Guardian

Avons-nous observé, observons-nous, allons-nous observer un “moment Pearl Harbor” qui définira un point d’inflexion dans la trajectoire de l’humanité ? Il y a une course entre les forces de destruction et les forces de métamorphose, pour le moment, la destruction gagne. Et comme il y a des irréversibilités et des seuils, une quantité de destruction est déjà enregistrée et sera prochainement enregistrée. Comme un avion en train de descendre en flamme, on n’a pas encore engagé la procédure d’atterrissage d’urgence. L’avion continue à accélérer.
Continuer la lecture de Le moment Pearl Harbor du réchauffement climatique, par Cédric Chevalier

Partager :

Vers un changement de paradigme économique dans le contexte post-pandémie ?, Savoir / Agir N° 56 juin 2021

Grand entretien avec Paul Jorion

Propos recueillis par Pierre Pénet et Frédéric Lebaron

Vers un changement de paradigme économique dans le contexte post-pandémie ?

Depuis des mois, les bourses battent des records mais la multiplication de faillites d’entreprises est aussi le signe que des problèmes plus profonds existent. Quelle évaluation faites-vous de l’état de l’économie et de la finance depuis le début de la pandémie ?

Certains secteurs de l’économie ont évidemment été très profondément touchés par la pandémie, comme le commerce de détail et le secteur de la restauration et de l’hôtellerie. Quand on examine les données économiques, on voit ces derniers mois des rebonds dans certaines activités qui remontent jusqu’à 60 % ou 75 % de leur niveau d’avant-crise, mais sans toutefois atteindre les 100 %. Certaines pertes pourraient donc être irréversibles, et ce malgré les fonds publics investis pour relancer l’activité. Continuer la lecture de Vers un changement de paradigme économique dans le contexte post-pandémie ?, Savoir / Agir N° 56 juin 2021

Partager :

Trends-Tendances – Tout sera comme avant… ou presque, le 15 juillet 2021

Tout sera comme avant… ou presque

Profitant de la fête nationale du 4 juillet, et de la baisse de la frayeur pandémique, les touristes américains se sont à nouveau bousculés dans les aéroports pour reprendre le chemin de la Floride, même si les hôtels avaient annoncé qu’ils ne pourraient plus prodiguer comme autrefois les « attentions délicates de la direction » (perks). 

C’est avec consternation que les voyageurs ont découvert ce qu’étaient exactement ces « avantages » dont ils bénéficiaient à leur insu : la chambre est faite à votre arrivée, mais ce sera la seule fois, le bar-buffet du déjeuner est vide, le mini-bar aussi. 
Continuer la lecture de Trends-Tendances – Tout sera comme avant… ou presque, le 15 juillet 2021

Partager :

« Dix-sept portraits de femmes » XXV. D’où viennent les enfants ?

La réponse à la question, « D’où les enfants viennent-ils ? » est, comme on le sait, en général laissée en suspens, si bien qu’elle se repose chaque fois dans les mêmes termes, sans que l’on progresse jamais vers une authentique élucidation. J’entends donc faire rapidement le point sur cette question. Au départ il y a du vide mais de qualité inférieure : grumeleux. Ses irrégularités font qu’à la moindre incitation il se sépare (du moins provisoirement) en contraires : en « matière » et « antimatière ». La présence de matière et le fait qu’elle ait tendance à devenir autre chose que ce qu’elle est, produit immédiatement le haut et le bas, la droite et la gauche, le devant et le derrière et l’avant et l’après (cf. Einstein, Albert, La relativité, 1916). 

Le plus souvent, rien de très positif ne résulte de tout cela. Néanmoins, de temps à autre et à certains endroits, il y a auto-organisation et une fois celle-ci est amorcée, une chose en entraînant une autre, la complexité engendre la complexité, automatiquement. 

Continuer la lecture de « Dix-sept portraits de femmes » XXV. D’où viennent les enfants ?

Partager :

La femme selon Godard

La femme veut un enfant : Une femme est une femme (1961)

La femme n’est pas loyale (elle trahit Jean-Paul Belmondo) : À bout de souffle (1960) ; Pierrot le fou (1965)

La femme n’est pas une marchandise : Le mépris (1963)

La femme qui n’est pas sur ses gardes tombe aux enfers : Vivre sa vie (1962)

La femme est trop distraite pour faire de la politique sérieusement (elle se trompe de victime) : La Chinoise (1967)

Les hommes ne comprennent pas les femmes mais ils ont des circonstances atténuantes : Masculin féminin (1966)

Le père parfait et l’amant idéal ne coïncident pas : La (une) femme mariée (1964)

Les femmes sont folles mais Jean-Luc en est fou : Charlotte et son Jules (1958)

Les hommes et les femmes sont faits pour s’entendre : Histoire d’eau (1958)

Partager :