Tous les articles par Paul Jorion

Pandémies : deux époques, par D.H.

Ouvert aux commentaires.

Quelques réflexions sur le Covid-19

                 Nous sommes sévèrement confinés, assignés à résidence, il y a donc un grand danger qui nous menace. Quel est-il exactement ? D’après les flots d’information (?) qui nous submergent à toute heure du jour et de la nuit, il ressort, quand on laisse décanter, que le danger qui nous tient au bout de son flingue est moins l’agressif « coronavirus » lui-même que la possible/probable incapacité de nos hôpitaux à soigner tous les contaminés. C’est ce discours sur les lits disponibles, les respirateurs et même les masques et le gel hydro alcoolique qui phagocyte toutes les antennes. Nous sommes d’autant plus prêts à l’entendre que l’hôpital public, victime de coupes sombres dans ses budgets, a été un des « gros » sujets de polémique politique ces dernières années et que l’ensemble du personnel soignant nous a tous alertés par de longues grèves sur la précarité de son sort. Nous savons donc que nous sommes « en guerre » et que, dans l’armée, c’est la débandade. Non seulement on manque de fusils, mais aussi de bandes molletières ! Continuer la lecture de Pandémies : deux époques, par D.H.

Partager :

Coronavirus : France, Belgique, Suisse, Italie, États-Unis : la tendance

Avant-hier, dans Coronavirus : France, Belgique, Suisse. Nouvelle formule : la tendance, j’ai expliqué que je changeais la manière de montrer l’évolution de la pandémie : au lieu de présenter les chiffres de nouveaux cas, j’allais analyser leur évolution.

J’expliquais aussi le principe : quand aucun obstacle n’existe pour la pandémie (pas de gens guéris et donc immunisés, pas de confinement), les chiffres augmentent de manière exponentielle et sur une échelle logarithmique (avec une échelle normale pour le temps), ils apparaissent comme une ligne droite (rouge). Quand il y a décélération du processus, ils apparaissent comme une courbe dont l’angle fléchit de plus en plus : plus elle est molle plus le processus est endigué.

France

Un fléchissement, mais insuffisamment marqué, trahissant les contradictions et les incohérences dans les mesures d’endiguement (élections municipales, travail se poursuivant dans des secteurs non-essentiels).

Belgique

Évolution difficilement interprétable. Les à-coups reflètent le faible nombre de données.

Suisse

Évolution peu rassurante jusqu’à récemment mais l’infléchissement est depuis quelques jours, bien marqué.

Italie

Malgré le nombre élevé de décès, le processus a bien été endigué.

États-Unis

Aucun fléchissement de la tendance, qui continue d’apparaître comme une droite bien rectiligne, trahissant l’absence totale d’endiguement. En nombre de cas, les États-Unis ont maintenant dépassé la Chine (104.256 > 81.394). Si la tendance se poursuit, le chiffre des États-Unis sera lundi le double de celui de la Chine (comme je l’ai déjà signalé, je vois mal le chiffre final des États-Unis ne pas être au moins dix fois plus élevé que celui de la Chine).

Partager :

Caviar, cinéma d’avant-garde et différents types de voyous

Un parent me pose – au téléphone bien entendu – la question suivante : « Pourquoi – sachant qu’il existe quand même un risque d’y rester – les gens consacrent-ils à stocker des pâtes la même somme que celle qui leur permettrait de déguster pour la première fois de leur vie un excellent caviar ? »

Il me semble qu’il y a deux réponses possibles à la question : l’une égocentrique, l’autre, altruiste.

Continuer la lecture de Caviar, cinéma d’avant-garde et différents types de voyous

Partager :

Le Ciel et la terre, en Chine, par DD et DH

Cher Paul,

Vos interlocuteurs MM Ruffin et Taddeï vous interrogent sur la « dictature chinoise ». Vous répondez souvent en parlant de Confucius et/ou de l’harmonie Ciel/terre. Il faut aussi oser penser que le peuple chinois a appris depuis longtemps à se préserver des directives venue d’en haut.

Comme le dit le proverbe « Le ciel est haut, l’Empereur est loin », ce qui permet souvent de contourner les décrets de l’un comme de l’autre.

Un autre dicton le dit aussi « 上有政策,下有对策 » shàng you zhèng cè, xià you duì cè, « quand il y a des politiques en haut, il y a toujours des contre-mesure en bas », autrement dit « pour chaque réglementation du gouvernement, le peuple a dix réglementations contraires » cité par Qui Xiaolong dans son dernier livre édité en poche « Chine, retiens ton souffle ».

Partager :

Coronavirus : États-Unis vs Chine

© The Wall Street Journal

En nombre de cas de Covid-19 les États-Unis ont maintenant dépassé la Chine. Voyez la tendance pour les États-Unis (ligne bleue) : le mouvement n’est pas près de s’arrêter. Interrogé tout à l’heure par un magazine, j’ai dit que le nombre de cas aux États-Unis serait au total entre 10 et 100 fois supérieur à celui pour la Chine.

Partager :

Coronavirus : France, Belgique, Suisse. Nouvelle formule : la tendance

Le 8 mars, il y a 18 jours, je créais un fichier intitulé « Covid-19 : France, Belgique, Suisse », que j’ai tenu à jour jusqu’ici où je vous montrais le nombre de cas de contamination pour la France, la Belgique et la Suisse. J’ai ensuite ajouté l’Italie quand le nombre de décès chez nos voisins a dépassé celui de la Chine. Enfin les États-Unis où l’impréparation fera qu’ils risquent d’être la nation la plus affectée, malgré leur développement technologique.

Mon objectif était de mettre en évidence que la crise serait sérieuse dans les pays qui sont les plus familiers aux lectrices et lecteurs du Blog de PJ.

Continuer la lecture de Coronavirus : France, Belgique, Suisse. Nouvelle formule : la tendance

Partager :

Un message d’Alexis Weigel de la librairie 47 degrés nord à Mulhouse

Ouvert aux commentaires.

Alexis Weigel habite Mulhouse, ville où les mesures restrictives ont été depuis plusieurs semaines bien plus strictes que dans la plupart des autres villes. Il est l’un des responsables de la librairie 47 degrés nord que je connais puisque j’ai participé à son Forum Latitudes en novembre dernier. Il écrit ceci :

« Le coronavirus rend la situation très compliquée à Mulhouse. Nous sommes tous en difficulté. C’est une tragédie qui est réelle et quotidienne pour tout le monde. Il fut un temps, comme à chaque fois, où la maladie semblait lointaine : « le mari de la vendeuse de la boulangerie l’a attrapé » entendait-on. Aujourd’hui, ce sont nos amis et notre famille, quand ce n’est pas nous directement. Je suis moi-même confiné à la maison depuis un mois en raison de ma fragilité pulmonaire et les précautions prises autour de moi sont infernales. Nous sommes tous concernés sans exception, et nous savons combien le personnel soignant est en souffrance absolue. J’implore je ne sais trop qui pour que le reste de la France soit protégé mieux que nous ne le sommes, parce qu’il nous est très difficile de décrire la tragédie que nous vivons telle qu’elle est réellement et de mettre en garde l’ensemble des gens. Continuer la lecture de Un message d’Alexis Weigel de la librairie 47 degrés nord à Mulhouse

Partager :

« Comment sauver le genre humain » : le best-seller qui n’est pas en vente, ou presque…

De Fayard :

La situation présente ne permet ni à Amazon d’effectuer de réassorts des titres en rupture dans ses entrepôts, ni à notre distributeur Hachette de gérer des livraisons. Tout est pour le moment à l’arrêt, les livres n’étant pas considérés comme des biens de première nécessité. En revanche votre ouvrage est bien sûr disponible en e-book sur le site d’Amazon pour les personnes qui lisent sur tablette ou liseuse.

Par ailleurs, nous venons de vérifier, il est disponible sur fnac.com (https://livre.fnac.com/a14086499/Paul-Jorion-Comment-sauver-le-genre-humain). En revanche il nous est impossible de savoir en quelle quantité.

Il semble également possible de le commander sur lalibrairie.com (https://www.lalibrairie.com/livres/comment-sauver-le-genre-humain_0-6394164_9782213716848.html) mais ce site limite le traitement quotidien des commandes, certainement en raison d’un effectif réduit.

Beaucoup de sites de vente en ligne ont décidé de suspendre temporairement la possibilité de passer commande de livres papier (par exemple cultura.com ou leslibraires.fr) mais maintiennent en revanche la vente d’e-books (lorsqu’ils ont ce service bien sûr).

Partager :