Archives de catégorie : Criminologie

L’Afrique et moi II. Un poste de tout repos

Quand j’arrivai à Cotonou, le représentant de la FAO m’attendait à l’aéroport. Il riait, il me dit : « Vous êtes le premier expert qui arrive ici sans avoir signé son contrat ! » Il en avait un exemplaire, au rang qui m’avait été offert initialement. Je le signai sans hésitation.

En attendant que je me trouve une habitation permanente, je logeais dans un petit hôtel très sympathique dans la zone du port. Toutes les chambres ouvraient en grand sur la cour intérieure et il y avait là une piscine modeste et une véranda-paillotte tout aussi modeste donnant sur elle et sous laquelle étaient servis les repas. L’hôtel offrait une cuisine africaine teintée de globalisation qui me conquit immédiatement.

Quelques jours après mon arrivée, une femme, une Anglaise, demanda à me voir et nous eûmes une conversation au bord de la piscine. Elle m’expliqua que son mari avait occupé avant moi le poste qui était désormais le mien. Elle me dit : « Il est en mission en ce moment et ne sait pas que je cherche à vous parler mais il est important que je le fasse, il est essentiel que je vous prévienne : votre patron, Alphonse Collart, a cherché à assassiner mon mari ! »

Continuer la lecture de L’Afrique et moi II. Un poste de tout repos

Partager :

À l’Afrique !, le 1er juin 2020 – Retranscription

© Emmanuel Rousseaux Retranscription de À l’Afrique !, le 1er juin 2020. Bonsoir ! D’habitude, je dis bonjour. Nous sommes…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Féminicide : “Il n’y aura jamais de dernier mot sur la scène du crime”, par Rosebud1871

P.J. : à propos de ma vidéo hier, Féminicide : les “conditions préexistantes”, le 10 juin 2020.

Dans la réévaluation en cours des rapports de forces entre mâles et femelles, les identifications au genre construit de chacun sont interpellées, sous la raison de la notion d’égalité dont les révolutions passées ont assis en droit la revendication populaire. En droit, pas en fait, puisque les héritages divers du passé laissent en fait des rapports de force dont la fameuse phrase de Lampedusa « tout changer pour que rien ne change » dit les paradoxes. Continuer la lecture de Féminicide : “Il n’y aura jamais de dernier mot sur la scène du crime”, par Rosebud1871

Partager :