Archives de catégorie : Etats-Unis

États-Unis : La transition a débuté

Emily Murphy, l’officielle en charge de lancer la procédure de passation des pouvoirs, qui refusait jusqu’ici de reconnaître la victoire de Biden, a amorcé la transition.

Trump venait de subir dans le Michigan une défaite de plus dans ses combats d’arrière-garde, quand un assesseur Républicain vota avec les Démocrates pour reconnaître la victoire de Biden dans l’état, lui assurant officiellement les voix des 16 grands électeurs du Michigan, et ceci malgré les coups de fil pressants et la récente invitation à la Maison-Blanche des officiels Républicains de l’état.

Le camp Trump venait également d’être débouté dans sa contestation des votes en Pennsylvanie, où un juge nommé par les Républicains avait jugé sans mérite aucun la plainte déposée.

Hier 100 experts Républicains des questions de sécurité nationale avaient adressé à Trump une lettre ouverte lui demandant d’amorcer la transition dans l’intérêt du pays.

L’équipe des juristes de Trump était par ailleurs en train de se déliter : l’avocate Sidney Powell l’a quittée, son affirmation que les votes étaient truqués à l’initiative de … l’ancien président vénézuélien Hugo Chavez s’est avérée trop, même pour le leader de l’équipe, Rudy Giuliani, pourtant peu regardant en matière d’affirmations tonitruantes.

Partager :

La situation aux États-Unis ? Comme prévu le 27 juillet !

Le 27 juillet, je publiais ici un billet intitulé « Présidentielle de novembre : le spectre du pat de 1876 » qui décrit parfaitement la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Je ne suçais pas cela de mon pouce : je me contentais en fait de vous communiquer l’analyse faite par Lawrence Douglas, professeur de Droit à Amherst College dans le Massachusetts.

Petite valeur ajoutée tout de même de ma part, la dernière phrase de ce billet : « Tout ça est trop machiavélique pour un crétin comme Trump me direz-vous ? Pour un crétin comme Trump, oui, mais pas pour un conseiller de Trump aussi avisé que Steve Bannon. » J’ai donc été conforté tout à l’heure de lire dans The Washington Post : « De plus en plus, Trump n’entend que des aides qui soutiennent que l’élection n’est pas terminée. Il garde espoir pour le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie, en grande partie grâce aux conseils de Giuliani, qui est proche de Bannon, et Trump a exhorté Giuliani à poursuivre le combat, ont déclaré plusieurs responsables. Giuliani « est fou et croit réellement Bannon », a déclaré un conseiller républicain de haut niveau. »

On entend beaucoup parler de 1876 ces jours-ci aux États-Unis. La raison en est la suivante : cette élection présidentielle déboucha, non pas sur un match nul entre les deux candidats mais sur l’équivalent d’un pat aux échecs : un blocage obligeant à annuler la partie… ce qui n’est pas une option dans une élection présidentielle, aussi, le président sortant : le général Grant, envisagea de confier le pouvoir aux militaires. On s’en sortit de justesse par un marchandage entre les deux candidats.
Continuer la lecture de La situation aux États-Unis ? Comme prévu le 27 juillet !

Partager :

Trump : dernières nouvelles

– Trump a officiellement gagné l’Alaska, ce qui le fait passer de 214 à 217 grands électeurs en sa faveur. Biden a gagné l’Arizona, ce qui le fait passer de 279 à 290 grands électeurs pour lui. La barre est de 270 grands électeurs pour l’emporter. Biden la dépassait déjà de 9 grands électeurs, et désormais de 20. Il manque à Trump 53 voix pour l’emporter. Or il ne reste à décider que la Géorgie (16 grands électeurs) et la Caroline du Nord (15 grands électeurs). Si Trump l’emportait dans ces deux états, il n’aurait encore que 248 grands électeurs en sa faveur, un déficit de 22 voix.

– Le ministère chinois des Affaires étrangères a félicité Joe Biden pour sa victoire.

– Depuis sa campagne aux primaires en 2015, la chaîne FoxNews servait à Donald Trump de porte-parole officieux. Il a tweeté hier dans la soirée :

@FoxNews L’audimat en journée s’est complètement effondré. Les week-ends en journée sont même PIRE. C’est très triste à voir, mais ils ont oublié ce qui a fait leur succès, ce qui les a menés là. Ils ont oublié la Poule aux Oeufs d’Or. La plus grande différence entre les élections de 2016 et celles de 2020, c’est @FoxNews !

On aura noté qu’il n’est pas question dans le tweet présidentiel de l’avenir de la nation américaine mais de sommes à encaisser.

Partager :

Pendant que Trump prépare son putsch, l’Establishment Démocrate se voit cohabiter avec les Républicains et attaque… la Gauche ! par Yorgos Mitralias

USA president for life

Tandis que les préparatifs putschistes de Trump vont désormais bon train, les États-Unis commencent à faire connaissance avec les prémices d’une situation de double pouvoir aussi inédite que prometteuse de grands chambardements. En effet, fort de l’appui de 72 millions d’Américains qui ont voté pour lui, Trump qui tient toujours le parti Républicain d’une main de fer, montre clairement s’en foutre éperdument des soucis légalistes de ses adversaires Démocrates, et préfère organiser sa propre “légalité” étatique fondée non pas sur des vœux pieux démocratiques mais sur des « arguments » bien plus musclés et matériels. En somme, pendant que ses adversaires pérorent sur « la force de la démocratie américaine », Trump est aujourd’hui en train d’achever ses préparations dictatoriales poursuivies d’ailleurs fébrilement durant toute sa présidence depuis son élection en 2016…

Continuer la lecture de Pendant que Trump prépare son putsch, l’Establishment Démocrate se voit cohabiter avec les Républicains et attaque… la Gauche ! par Yorgos Mitralias
Partager :

La chute de la météorite Trump – Tome II « Haute trahison » – Promotion !

Quelques précisions :

– l’ouvrage est disponible depuis hier sous plusieurs formats, dont l’exemplaire imprimé classique qui peut vous être envoyé, sur le site des Éditions du Croquant : Tome II « Haute trahison » paru hier, ainsi que Tome I Un objet populiste mal identifié paru en novembre dernier.

– l’ouvrage sera dit « en librairie », le 15 novembre, c’est-à-dire pourra être commandé à partir des sites en ligne des librairies, y compris de (gaspation !) A***n.

– je serai l’invité de La Grande Table sur France Culture, le lendemain, à savoir le lundi 16 novembre, à 12h55 (les détails suivront).

– un **°=>>Grand Lancement<<=°** du livre aura lieu à l’initiative des Éditions du Croquant le vendredi 20 novembre de 18h30 à 19h30 sous la forme d’une Rencontre Zoom qui sera l’occasion d’un débat entre Susan George et moi-même sur le nouveau contexte aux États-Unis (les détails suivront).

Partager :

La chute de la météorite Trump. Tome 2 : « Haute Trahison », paraît aujourd’hui le 5 novembre

Ça s’achète ici. Excellent rapport qualité / prix !

Mesdames et Messieurs de la presse, pour un exemplaire, cliquez ici. Merci d’avance !

Bonnes feuilles (pages 205 à 208 ) :

Conclusion

Les élections du 3 novembre 2020 verront la victoire soit du sortant, Donald Trump, représentant du Parti républicain, soit de Joe Biden, le candidat du Parti démocrate.

Les pages qui précèdent ne devraient laisser aucun doute : les choses se présentent au mieux pour une réélection de Donald Trump, qui joue sur la peur et a utilisé les quatre années de son premier mandat pour linstiller sciemment. Trump dispose par ailleurs des pouvoirs présidentiels quil a su distordre dans le sens dune dérive régalienne, ne rencontrant quun semblant dopposition. Robert Reich, ministre du Travail au temps de Bill Clinton, dit à très juste titre : « La chose est plus évidente chaque jour qui passe : le choix en novembre nest pas Démocrate ou Républicain mais démocratie ou fascisme ». Ma propre analyse était déjà formulée en des termes identiques le 9 novembre 2016, jour où la victoire de Trump fut officiellement déclarée, puisque je titrais mon billet : « Un proto-fasciste va diriger la plus grande puissance mondiale » (Tome 1 p. 45).

Continuer la lecture de La chute de la météorite Trump. Tome 2 : « Haute Trahison », paraît aujourd’hui le 5 novembre

Partager :