Archives de catégorie : Etats-Unis

4e avis de la Cour suprême défavorable à Trump

La Cour suprême des États-Unis constitue de temps immémoriaux une institution se situant sur l’échiquier politique bien plus à droite que l’opinion publique de la nation.

Sans entrer dans les détails, la raison en est que quand la désignation d’un nouveau juge se fait dans un contexte politique où les Démocrates dominent, le processus se déroule dans un contexte équilibré où le meilleur candidat au poste l’emporte, alors que quand ce sont les Républicains, la nomination se fait de manière autoritaire en faveur du candidat le plus conservateur en présence.

Trump compte sur ce biais pour qu’il lui sauve la peau un jour ou l’autre et n’a cessé de se féliciter d’être déjà parvenu à faire nommer à la Cour suprême deux juges de droite comme Gorsuch et Kavanaugh. Il n’a pas pensé au fait que l’institution puisse tenir à sa réputation de dernier recours fondé sur l’impartialité. Il a ainsi été pris à contrepied par trois décisions récentes allant à l’encontre de sa politique de division et d’exclusion. Continuer la lecture de 4e avis de la Cour suprême défavorable à Trump

Partager :

États-Unis : Un moment sans précédent dans l’histoire d’une nation en grand péril

Il y a au moment où j’écris, 2,95 millions de cas déclarés de Covid-19 aux États-Unis, c’est-à-dire 25,7% du total mondial. Et 132,39 mille décès attribués au Covid-19, soit 24,7% du total mondial.

Or la population des États-Unis ne représente que 4,25% de la population mondiale. Ce qui signifie que la pandémie affecte 5,9 fois plus les États-Unis que s’ils n’étaient qu’un « cas moyen » de la population mondiale. Un fait qui révèle une fragilité toute particulière de cette nation dans la crise présente. Fragilité dont chacun a deviné la source, mais se refuse encore à la nommer.

Pourquoi le mécanisme présidant au déroulement des événements présents demeure-t-il en effet invisible ? Du fait sans aucun doute de l’énormité de la chose : qu’une grande puissance soit parvenue à faire accéder au faîte du pouvoir de sa rivale, un homme à elle. Et que cette nation là, ayant même découvert le pot aux roses, soit dans l’incapacité de le dévoiler au grand jour en raison du déshonneur qui en résulterait pour elle, et qui la rétrograderait instantanément au rang d’acteur subalterne sur la scène géopolitique internationale, décrédibilisée sinon une fois pour toutes, en tout cas pour très très longtemps.

Partager :

« La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020 – Retranscription

Retranscription de « La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020. Bonjour, nous sommes le 3 juillet…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

La prière du réaliste (primes russes sur des soldats américains), le 30 juin 2020 – Retranscription

Retranscription de La prière du réaliste, le 30 juin 2020. […] Je voudrais parler des Etats-Unis et de la Russie.…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Coronavirus – Etats-Unis, vers une extension de la catastrophe, ou le refus de regarder la réalité en face, par Alexis Toulet

Les Etats-Unis se dirigent tout droit, non pas tellement vers une deuxième vague, mais vers une relance de la première à échelle supérieure, qui risque de déboucher dans les prochaines semaines sur un regain du rythme des morts – et pire encore, la poursuite de l’extension du virus au-delà du record déjà atteint.

La principale défaillance est politique, le refus de regarder les réalités en face. Pendant qu’une bonne partie du pays s’abime dans des disputes et criailleries politiques, le virus a tout loisir de se répandre.

Voici un point détaillé sur la situation des Etats-Unis par rapport à l’épidémie de Covid-19 et les inquiétudes qu’elle peut susciter. Continuer la lecture de Coronavirus – Etats-Unis, vers une extension de la catastrophe, ou le refus de regarder la réalité en face, par Alexis Toulet

Partager :

Un signal fort de la Cour suprême des États-Unis

La Cour suprême des États-Unis vient de déclarer irrecevable une proposition de loi en Louisiane qui aurait conduit à la fermeture de toutes les cliniques pratiquant l’avortement dans l’état, à l’exception d’une.

C’est la troisième fois en quelques semaines seulement que la Cour suprême rejette des mesures au coeur de l’agenda de Trump (déni des droits LGBT et de ceux des « Dreamers », les enfants d’immigrants illégaux nés aux États-Unis).

Le Président n’a de cesse de plastronner qu’il a su façonner une Cour suprême à sa botte par les nominations de Neil Gorsuch (qui l’a déjà « trahi » sur la question LGBT) et de Brett Kavanaugh.

La Cour suprême vient de lui adresser un signal fort : non, nous ne sommes pas aux ordres. Un message qui ne devrait pas tomber dans l’oreille d’un sourd s’il devait succomber à ses tendances séditieuses à l’occasion de l’élection présidentielle de novembre et contester les suffrages en mettant dans la balance le poids de ses pouvoirs présidentiels.

Gare en tout cas ! À vos abris anti-tweets !

Partager :

Covid-19 – Aux États-Unis : La guerre et le déshonneur


Le 3 avril, dans une vidéo ici, je citais Churchill qui aurait dit à propos des accords de Munich : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre ». Je transposais en « Vous avez voulu éviter les pertes économiques au prix des vies humaines. Vous avez les morts et vous aurez la dépression ».

Je parlais du choix que faisaient les nations entre deux stratégies : celle de la Chine, que nos nations ont décidé de vilipender pour distraire du fait que l’on aurait pu sauver un nombre considérable de vies chez nous en adoptant dès le début sa stratégie de l’humain avant tout, et celle des États-Unis, de ménager la chèvre et le chou, qui fait qu’ils auront mangé le chou tout en tuant la chèvre.

Voyez le diagramme ci-dessus : la catastrophe aux États-Unis tourne au désastre ; le Texas et la Floride reconfinent ; il n’y a jamais eu autant de nouveaux cas que dans la journée d’hier ; le nombre de chômeurs continue d’augmenter, le DJIA a perdu 2,84% et le Nasdaq, 2,59%.

Partager :

John Bolton a le sens de l’État, le 25 juin 2020 – Retranscription

Retranscription de John Bolton a le sens de l’État, le 25 juin 2020. Bonjour, nous sommes le 25 juin. Nous…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :