Sommet européen : IRRESPONSABLES ET COUPABLES, par François Leclerc

Billet invité.

Deux longues négociations commandent l’avenir de l’Europe, dont les résultats sont incertains. Les péripéties du Brexit sont quotidiennes, ne garantissant pas sa bonne conclusion. Et il ne fait plus de doute que la grande reconfiguration de l’Europe ne verra pas le jour.

Continuer la lecture de Sommet européen : IRRESPONSABLES ET COUPABLES, par François Leclerc

Partager

RÉFORME DE L’UNION À MINIMA POUR L’EUROGROUPE, par François Leclerc

Billet invité.

En ouverture du sommet de la zone euro consacré à son avenir de cette fin de semaine, l’Eurogroupe n’étant pas en position de produire un contre-document à celui de la Commission, c’est par le biais d’une fuite au journal économique allemand Handelsblatt qu’il a fait connaitre sa position. Disons-le tout de suite, plus restrictive il n’y a pas !

Continuer la lecture de RÉFORME DE L’UNION À MINIMA POUR L’EUROGROUPE, par François Leclerc

Partager

LES BLOCAGES QUI SE CONFIRMENT, par François Leclerc

Billet invité.

Le sommet de la zone euro se réunira le 15 décembre prochain sans avoir pour une fois à dénouer une crise. Mais, en dépit de cette circonstance favorable, ses participants pourront-ils avancer plus loin que d’établir le calendrier de leurs discussions sur l’avenir de l’Union monétaire ?

Continuer la lecture de LES BLOCAGES QUI SE CONFIRMENT, par François Leclerc

Partager

L’ESPAGNE, ÉTAT RECONFIGURÉ ? par François Leclerc

Billet invité.

C’est triste à constater, mais les indépendantistes catalans ont montré que s’ils avaient du cœur au ventre, leurs dirigeants n’avaient rien préparé pour donner corps à la république catalane de leurs vœux une fois l’élan donné. Et leur mouvement est retombé face à l’offensive du gouvernement de Madrid, qui a mis sans coup férir la Catalogne sous tutelle.

Continuer la lecture de L’ESPAGNE, ÉTAT RECONFIGURÉ ? par François Leclerc

Partager

LES BOULETS QUE LES EUROPÉENS VONT DEVOIR TRAÎNER, par François Leclerc

Billet invité.

Le coup d’envoi officiel de la discussion sur la reconfiguration de l’Union européenne et de la zone euro est lancé ce week-end par la Commission qui a rendu public ses propositions sous forme d’une communication. Un concours est lancé pour savoir ce qu’il en restera…

Continuer la lecture de LES BOULETS QUE LES EUROPÉENS VONT DEVOIR TRAÎNER, par François Leclerc

Partager

BROUILLARD PERSISTANT SUR L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

Ministre de l’économie libéral d’un gouvernement socialiste appuyé par le parti communiste et l’extrême-gauche, Mario Centeno bénéficie d’un certain consensus dans son pays, le Portugal. Coup double, il a hier été élu dans un fauteuil président de l’Eurogroupe par ses pairs. Certains y voient déjà l’annonce d’un aggiornamento européen, d’autres qu’il sera prisonnier de sa fonction.

Continuer la lecture de BROUILLARD PERSISTANT SUR L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

L’EUROPE, CHAMBRE FORTE À L’ÉTUDE, par François Leclerc

Billet invité.

« La Libye ne fait pas partie de la solution, elle est le problème. » En résumant ainsi la situation des réfugiés, Médecins sans frontières va à l’essentiel. Il a fallu un reportage télévisé de CNN sur la vente de réfugiés comme esclaves pour rendre intolérable aux yeux des gouvernements ce sur quoi ils les fermaient auparavant.

Continuer la lecture de L’EUROPE, CHAMBRE FORTE À L’ÉTUDE, par François Leclerc

Partager

UN PLAN DE RELANCE EUROPÉEN À LA PETITE SEMAINE, par François Leclerc

Billet invité.

Les négociations sur le Brexit entament leur énième saison, mais une autre série à succès va démarrer. Le sommet européen de décembre va donner à contretemps le coup d’envoi des tractations qui vont porter sur la reconfiguration de la zone euro, et pour commencer sur la proposition de la Commission.

Continuer la lecture de UN PLAN DE RELANCE EUROPÉEN À LA PETITE SEMAINE, par François Leclerc

Partager

LA GRANDE COALITION, UNE FORMULE QUI S’ÉPUISE, par François Leclerc

Billet invité.

Un second round de négociations va s’ouvrir en Allemagne, mais Angela Merkel n’est pas au bout de ses peines. La reconduction de la formule de la Grande Coalition s’est imposée par défaut et fait du SPD un partenaire indispensable qui va se faire désirer.

Continuer la lecture de LA GRANDE COALITION, UNE FORMULE QUI S’ÉPUISE, par François Leclerc

Partager

L’EUROPE ENTRE DEUX EAUX, par François Leclerc

Billet invité.

Une paralysie pendant de longs mois du gouvernement allemand n’étant pas concevable, vu ses implications, une solution de fortune impliquant le retour du SPD dans le jeu a été activée dans l’urgence, seule issue permettant d’éviter de nouvelles élections aux résultats aléatoires.

Continuer la lecture de L’EUROPE ENTRE DEUX EAUX, par François Leclerc

Partager

L’ALLEMAGNE, UNE AFFAIRE TRÈS SÉRIEUSE, par François Leclerc

Billet invité.

La droite du SPD, connue sous le nom de groupe de Seeheimer Kreis, s’active afin de favoriser un accord avec Angela Merkel. Une volte-face de Martin Schulz aboutissant à la formation d’un gouvernement de coalition étant peu probable, et pas souhaitée dans l’opinion selon un sondage, l’option d’un gouvernement minoritaire appuyé par les sociaux-démocrates reste sur la table.

Continuer la lecture de L’ALLEMAGNE, UNE AFFAIRE TRÈS SÉRIEUSE, par François Leclerc

Partager

GRANDE CONFUSION OUTRE-RHIN, par François Leclerc

Billet invité.

Par quel détour le nouvel élan qu’il était tenté de donner à l’Europe pourrait-il maintenant se frayer un chemin ? Les propositions de relance de Jean-Claude Juncker et d’Emmanuel Macron étaient loin de coïncider, mais les élections allemandes devaient au moins permettre d’engager des négociations lors du sommet européen du 15 décembre prochain. C’est raté ! le principal interlocuteur semble dans l’immédiat voué à expédier les affaires courantes.

Continuer la lecture de GRANDE CONFUSION OUTRE-RHIN, par François Leclerc

Partager

LE COUP D’ARRÊT ALLEMAND, par François Leclerc

Billet invité.

Les supputations vont bon train outre-Rhin, reflétant les profondes incertitudes qui dominent désormais la vie politique. Les mauvais résultats électoraux enregistrés par le SPD, la CDU et la CSU ont été sous-estimés. L’échec des négociations en vue de former la coalition Jamaïque n’a pas été anticipé. Et Angela Merkel semblait pour tous être destinée à accomplir son quatrième mandat.

Continuer la lecture de LE COUP D’ARRÊT ALLEMAND, par François Leclerc

Partager

Erklären wir Deutschland, was wir GERADE JETZT von ihm erwarten

Seit zehn Jahren hören wir nun schon den gleichen Refrain der anderen europäischen Staats- und Regierungschefs, um ihr Zaudern gegenüber der deutschen Regierung zu rechtfertigen: « Nach den Wahlen wird alles klarer »! Von einer Bundestagswahl zur nächsten jedoch ist nach der Abstimmung nichts klarer, im Gegenteil, alles ist eher unklarer, verworrener, und, so gesehen, haben wir diesmal ein wahres Lehrstück des Versagens vor Augen.

Ziehen wir daraus die sich aufdrängenden Schlußfolgerungen: Erklären wir Deutschland, was wir GERADE JETZT von ihm erwarten. Das wäre unmöglich, weil es keine Regierung mehr gibt? Keine Koalition mehr? Vielleicht sogar keine Kanzlerin mehr? Machen wir uns das zunutze: Erklären wir allen deutschen Parteien, was wir von ihrer Nation und insbesondere von ihnen GERADE JETZT erwarten.

Partager

Expliquons à l’Allemagne ce que nous attendons d’elle AUJOURD’HUI MÊME

Version en anglais ici. Ouvert aux commentaires.

Voilà dix ans que l’on entend des autres dirigeants européens le même refrain pour justifier leurs atermoiements vis-à-vis des autorités allemandes : « Après les élections, les choses seront plus claires ! » Or, d’élection allemande en élection allemande, les choses ne sont pas plus claires une fois le vote accompli, mais plus troubles et, de ce point de vue, c’est le pompon aujourd’hui. Tirons-en les conclusions qui s’imposent : expliquons à l’Allemagne ce que nous attendons d’elle AUJOURD’HUI MÊME. Ce serait impossible parce qu’il n’y a plus de gouvernement ? ni de coalition ? ni peut-être même de chancelière ? Profitons-en : expliquons à chacun des partis allemands ce que nous attendons de sa nation, et de lui en particulier, AUJOURD’HUI MÊME.

Partager