Archives de catégorie : Europe

Brexit : c’est entre aujourd’hui et demain que ça passe ou ça casse

J’ai suivi le débat en direct.

Jeremy Corbyn, leader des Travaillistes : le Parlement devrait reprendre le pouvoir (autrement dit « remettre la question entièrement à plat ») et dire Non à la Premier ministre.

Le représentant du Parti nationaliste écossais, indépendantiste, Ian Blackford, réaffirme leur opposition au Brexit. Son fils a vécu en Europe (« le Continent ») : « Nous volons des opportunités à nos enfants ». Il reproche à la Premier ministre de rire quand il dit ça. Il réclame un nouveau referendum

Laura Hughes, du DUP (Democratic Unionist Party), protestant d’Irlande du Nord, ne soutiendra pas Theresa May.

Défaite majeure à nouveau pour la Premier ministre : 391 votes contre 242. Au mieux, elle espérait une défaite de 20 votes au plus. Ce soir, c’est 149.

Jeremy Corbyn, pour le Parti travailliste, déclare que la Premier ministre a perdu la confiance de la nation et doit appeler à de nouvelles élections.

Petite remarque : j’ai trouvé toutes les interventions excellentes, celles en faveur du Brexit aussi bien que celles contre, on est loin de l’allure de petites frappes qui caractérise ces jours-ci certains parlementaires américains Républicains. Malheureusement ce splendide sens de l’État de ces représentants du peuple britannique ne semble pas protéger leur nation davantage que les États-Unis de l’ingouvernabilité dans laquelle elle sombre.

Dans son discours de clôture Theresa May évoque trois possibilités à débattre demain et jeudi : accepter la possibilité d’une sortie de l’UE en l’absence d’accord (« no deal »), un report de la sortie le 29 mars ou … un nouveau referendum.

La Premier ministre reprendra jeudi la proposition de la Travailliste Yvette Cooper de limiter les dégâts en reportant l’application de l’article 50 de sortie de l’Union européenne.

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le programme du Blog de PJ pour les élections européennes. Transformer l’essai ?

Continuer la lecture de Le programme du Blog de PJ pour les élections européennes. Transformer l’essai ?

Ouvert aux commentaires.

Bon, ce programme pour les élections européennes que Vincent m’a aidé à écrire, plaît. Tant mieux ! Et pas seulement ici parmi vous, mais aussi en haut lieu si j’en crois un coup de téléphone (inopinément) reçu tout à l’heure, venant s’ajouter à un rendez-vous déjà prévu dans la semaine qui vient.

J’ai déjà dit ce que je pensais du statut de « membre du Parlement européen » : je ne me fais aucune illusion sur ce qu’il y a moyen de faire, et ce qu’il n’y a pas moyen de faire à partir de là.

J’ai déjà été membre de deux commissions consultatives « de haut niveau », en France (Commission Attali sur l’Économie positive) et en Belgique (Commission sur l’avenir du secteur financier belge), les deux pays dont il est précisément question dans mon cas, et je ne regrette pas de l’avoir fait : cela ne fait pas de vous un décideur, mais cela vous offre un gros mégaphone pour gueuler que c’est maintenant ou jamais, et une grande table pour taper du poing dessus.

Être sur une liste en France ou en Belgique, ça c’est marquer l’essai. Être en position éligible, ça c’est transformer l’essai. Et là ça ne dépend plus de moi : ça dépend de vous ! Si vous pensez que c’est une bonne idée, à vous de le dire maintenant partout !

Continuer la lecture de Le programme du Blog de PJ pour les élections européennes. Transformer l’essai ?

30Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le Média, Comment les « Élites » nous mènent au désastre – Paul Jorion, le 8 janvier 2019 – Retranscription

INTERVIEW Paul JORION

Théophile KOUAMOUO

« La nature humaine est ainsi faite : nous voulons sonder l’avenir en début de l’année surtout. C’est le temps de la prospective, des prévisions et des prédictions. Au Média nous avons voulu donner la parole à Paul Jorion qui est entré dans l’histoire pour avoir prévu plusieurs années à l’avance la crise des subprimes de 2008 et la grosse crise financière qui a suivi. Nous n’allons pas solliciter de sa part des prophéties en exclusivité mais plutôt demander à cet ancien trader qui est aussi anthropologue, bon connaisseur de l’informatique et de l’Intelligence Artificielle, enseignant à l’Université Catholique de Lille, de nous dire quelles sont les thématiques ou plutôt les signaux faibles qu’il scrutera le plus attentivement dans les mois qui viennent.

Continuer la lecture de Le Média, Comment les « Élites » nous mènent au désastre – Paul Jorion, le 8 janvier 2019 – Retranscription

60Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le Média, COMMENT LES « ÉLITES » NOUS MÈNENT AU DÉSASTRE – PAUL JORION, le 8 janvier 2018

Ouvert aux commentaires.
33Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018. Merci à Eric Muller et moi-même (pour les bouts dont YouTube n’a pas voulu) ! Ouvert aux commentaires.

Vidéo complète ici :

Bonjour, nous sommes le vendredi 14 décembre 2018, et l’autre jour, j’avais entrepris de vous écrire un billet sur le Brexit mais vous n’avez jamais pu deviner que c’est de cela que je voulais vous parler parce que j’ai pensé qu’il fallait d’abord faire une introduction sur la collapsologie, où j’allais poser la question de savoir si le Brexit est un exemple de système qui s’effondre, et, une fois que j’ai commencé à parler de collapsologie, je me suis dit qu’il fallait penser à la manière dont les états qui sont les nôtres peuvent s’effondrer, et une réflexion m’est venue sur le fait que ce sont les contrepouvoirs qui craqueront les premiers, et que si un ennemi d’une nation voulait encourager son effondrement, il ferait un effort tout à fait particulier pour s’en prendre à ces contre-pouvoirs et, un exemple qui me venait de l’actualité, c’est bien sûr les attaques qui sont portées contre les journalistes, en particulier dans les manifestations des « Gilets jaunes » mais aussi, en dehors de cela, parmi des partis qui se présentent pourtant comme étant des partis de type démocratique et en faveur de la survie de nos nations occidentales.

Continuer la lecture de Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018 – Retranscription

8Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé

Je n’arrive malheureusement pas à télécharger une version de cette vidéo qui ne soit pas corrompue ici ou là. Désolé ! Comme la vidéo originale est intacte, j’ai complété à la retranscription les passages manquants. Ouvert aux commentaires.

Vidéo complète ici :

Le Brexit relève-t-il de la collapsologie ?

Quand les journalistes cessent-ils de faire leur métier ?

Blog de PJ : Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir, le 12 décembre 2018

Les principes implicites des démocraties

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

Ouvert aux commentaires.

Bernard Stiegler dans un tout récent entretien avec Aude Lancelin (Éviter l’apocalypse) défend l’idée que face au nihilisme d’un capitalisme nous conduisant directement à l’extinction, il faut que l’humanité construise de toute urgence (et c’est le GIEC qui le dit) une vision alternative à même de nous redonner espoir. Il ne s’agit plus de résister, de tenter de limiter les ravages humains, sociaux et écologiques du Moloch mondialisé et financiarisé, mais de renverser la domination, c’est-à-dire de faire la révolution (bifurcation) qui nous permettra de survivre. Pour cela le philosophe défend l’idée que nous devons passer du système fermé du néolibéralisme – incapable par construction d’évoluer (TINA) – à un système dynamique ouvert qui bien qu’utilisant le calcul, admet que tout ne peut pas être calculé.

Continuer la lecture de L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

41Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

États-Unis – Europe : tout le monde rit ! le 27 septembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Europe, Etats-Unis : tout le monde rit !, le 27 septembre 2018. Merci à EM !

Bonjour. Nous sommes le jeudi 27 septembre 2018, et aujourd’hui ma petite causerie s’intitulera : « États-Unis – Europe : tout le monde rit ! »

Je vais commencer par vous rapporter un évènement de grande hilarité. Je vous l’ai déjà mentionné, vous avez dû voir ça dans vos journaux. Ça se passe, si j’ai bon souvenir, lundi dernier [non, mardi 25 septembre], devant l’assemblée des Nations Unies à New York. M. Trump, président des États-Unis, fait un discours où il manie avec enthousiasme l’auto-admiration comme d’habitude. Et il dit : « Pratiquement aucun autre gouvernement américain n’a obtenu autant de résultats que le mien en moins de deux ans. » Cela commence par une sorte de murmure [rires] dans la salle, et comme il est un peu interloqué, c’est un grand éclat de rire qui éclate parmi les représentants de toutes les nations rassemblées là. Et là, dans un geste qui lui est inhabituel, M. Trump sourit et dit : « Bon, je ne m’attendais pas à cette réaction-là ! » Cela, ça montre que M. Trump a changé, que M. Trump s’est réconcilié avec l’événement de sa disparition prochaine à la tête des États-Unis.

Continuer la lecture de États-Unis – Europe : tout le monde rit ! le 27 septembre 2018 – Retranscription

20Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Mises au point en post scriptum, par DD & DH

Ouvert aux commentaires.

Au cas où subsisterait un malentendu quant à nos deux papiers précédents, nous prenons ici la précaution de réaffirmer que nous n’avons développé aucun « syndrome de Stockholm » vis à vis du régime de Pékin au cours de nos voyages. Qu’il soit bien clair qu’à nos yeux la Chine ne peut incarner un idéal à atteindre ou un modèle à suivre pour nous, Européens. « Suivre » ne pourrait d’ailleurs se résumer qu’à « singer » et nous manquons de la souplesse nécessaire pour cette acrobatie ! Il peut être utile en revanche de modifier notre regard sur elle dans la mesure où une urgence extrême nous contraint à intégrer sa pratique aux petites chances qu’a l’humanité de mettre sur pied un chantier à l’échelle planétaire, histoire de sauver quelques meubles, s’il se peut encore. Continuer la lecture de Mises au point en post scriptum, par DD & DH

25Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA SOCIAL-DÉMOCRATIE EUROPÉENNE EST-ELLE AU BORD DU SUICIDE ? par Bruno Colmant

À moins d’un an des élections européennes, de nombreux partis, au sein de plusieurs pays, ne font plus mystère du fait qu’ils veulent saborder le Parlement Européen, et donc le fonctionnement de l’Union Européenne, par l’envoi de députés qui sont, au mieux, des eurosceptiques et, au pire, des souverainistes exclusifs. Au reste, cela ne se murmure plus comme des confidences chuchotées dans l’Olympe technocratique des instances européennes car c’est désormais un bruit assourdissant chez nos dirigeants: si l’Union Européenne ne trouve pas, dans les prochains mois, un projet de gouvernance unificatrice et modulaire, elle risque d’imploser sous ses propres forces centripètes. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard qu’Emmanuel Macron ait proposé, en totale lucidité et en contradiction avec les pistes brouillonnes du Président de la Commission, une vision concentrique de l’Europe destinée à moduler l’influence des pays de l’Union Européenne selon leur attachement aux valeurs sociales démocrates de l’ex-CEE.

Continuer la lecture de LA SOCIAL-DÉMOCRATIE EUROPÉENNE EST-ELLE AU BORD DU SUICIDE ? par Bruno Colmant

55Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Merci M. Hulot ! et la conclusion à en tirer

Ouvert aux commentaires.

Les gouvernements ultralibéraux, qu’ils soient honteux ou décontractés (ou se transformant avec allégresse ces jours-ci de l’un en l’autre), précipitent d’une main la concentration de la richesse et, de l’autre, l’extinction du genre humain (et de toutes les autres manifestations du vivant) ; les gouvernements populistes prennent les choses en main et entreprennent de nous débarrasser de la vermine que constituent les étrangers et les journalistes *, responsables évidents de ces deux grands malheurs.

Rassemblons-nous, nous la majorité silencieuse des abstentionnistes, désabusés, et autres dissidents, pour une mobilisation en faveur de la cause de toutes les causes : la survie du genre humain, en passant par celle de l’Europe et de nos propres nations.

Demain (« si j’ai le bonheur de vivre »), je lancerai un appel en ce sens.

*

Les porteurs de mauvaises nouvelles

91Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Deux remarques de Henry Kissinger, sur Trump et sur la Chine

Ouvert aux commentaires.

Dans le Financial Times en date d’hier, Edward Luce, chroniqueur en chef du quotidien pour ce qui touche aux États-Unis, publie un entretien intitulé Henry Kissinger: ‘We are in a very, very grave period’.

Je vous rappelle que Kissinger fut à différentes époques le ministre des Affaires étrangères (Secretary of State) de Richard Nixon et son principal conseiller en matière de Défense.

Continuer la lecture de Deux remarques de Henry Kissinger, sur Trump et sur la Chine

12Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail