Archives de catégorie : Europe

L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

Ouvert aux commentaires.

Bernard Stiegler dans un tout récent entretien avec Aude Lancelin (Éviter l’apocalypse) défend l’idée que face au nihilisme d’un capitalisme nous conduisant directement à l’extinction, il faut que l’humanité construise de toute urgence (et c’est le GIEC qui le dit) une vision alternative à même de nous redonner espoir. Il ne s’agit plus de résister, de tenter de limiter les ravages humains, sociaux et écologiques du Moloch mondialisé et financiarisé, mais de renverser la domination, c’est-à-dire de faire la révolution (bifurcation) qui nous permettra de survivre. Pour cela le philosophe défend l’idée que nous devons passer du système fermé du néolibéralisme – incapable par construction d’évoluer (TINA) – à un système dynamique ouvert qui bien qu’utilisant le calcul, admet que tout ne peut pas être calculé.

Continuer la lecture de L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

35Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

États-Unis – Europe : tout le monde rit ! le 27 septembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Europe, Etats-Unis : tout le monde rit !, le 27 septembre 2018. Merci à EM !

Bonjour. Nous sommes le jeudi 27 septembre 2018, et aujourd’hui ma petite causerie s’intitulera : « États-Unis – Europe : tout le monde rit ! »

Je vais commencer par vous rapporter un évènement de grande hilarité. Je vous l’ai déjà mentionné, vous avez dû voir ça dans vos journaux. Ça se passe, si j’ai bon souvenir, lundi dernier [non, mardi 25 septembre], devant l’assemblée des Nations Unies à New York. M. Trump, président des États-Unis, fait un discours où il manie avec enthousiasme l’auto-admiration comme d’habitude. Et il dit : « Pratiquement aucun autre gouvernement américain n’a obtenu autant de résultats que le mien en moins de deux ans. » Cela commence par une sorte de murmure [rires] dans la salle, et comme il est un peu interloqué, c’est un grand éclat de rire qui éclate parmi les représentants de toutes les nations rassemblées là. Et là, dans un geste qui lui est inhabituel, M. Trump sourit et dit : « Bon, je ne m’attendais pas à cette réaction-là ! » Cela, ça montre que M. Trump a changé, que M. Trump s’est réconcilié avec l’événement de sa disparition prochaine à la tête des États-Unis.

Continuer la lecture de États-Unis – Europe : tout le monde rit ! le 27 septembre 2018 – Retranscription

20Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Mises au point en post scriptum, par DD & DH

Ouvert aux commentaires.

Au cas où subsisterait un malentendu quant à nos deux papiers précédents, nous prenons ici la précaution de réaffirmer que nous n’avons développé aucun « syndrome de Stockholm » vis à vis du régime de Pékin au cours de nos voyages. Qu’il soit bien clair qu’à nos yeux la Chine ne peut incarner un idéal à atteindre ou un modèle à suivre pour nous, Européens. « Suivre » ne pourrait d’ailleurs se résumer qu’à « singer » et nous manquons de la souplesse nécessaire pour cette acrobatie ! Il peut être utile en revanche de modifier notre regard sur elle dans la mesure où une urgence extrême nous contraint à intégrer sa pratique aux petites chances qu’a l’humanité de mettre sur pied un chantier à l’échelle planétaire, histoire de sauver quelques meubles, s’il se peut encore. Continuer la lecture de Mises au point en post scriptum, par DD & DH

25Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA SOCIAL-DÉMOCRATIE EUROPÉENNE EST-ELLE AU BORD DU SUICIDE ? par Bruno Colmant

À moins d’un an des élections européennes, de nombreux partis, au sein de plusieurs pays, ne font plus mystère du fait qu’ils veulent saborder le Parlement Européen, et donc le fonctionnement de l’Union Européenne, par l’envoi de députés qui sont, au mieux, des eurosceptiques et, au pire, des souverainistes exclusifs. Au reste, cela ne se murmure plus comme des confidences chuchotées dans l’Olympe technocratique des instances européennes car c’est désormais un bruit assourdissant chez nos dirigeants: si l’Union Européenne ne trouve pas, dans les prochains mois, un projet de gouvernance unificatrice et modulaire, elle risque d’imploser sous ses propres forces centripètes. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard qu’Emmanuel Macron ait proposé, en totale lucidité et en contradiction avec les pistes brouillonnes du Président de la Commission, une vision concentrique de l’Europe destinée à moduler l’influence des pays de l’Union Européenne selon leur attachement aux valeurs sociales démocrates de l’ex-CEE.

Continuer la lecture de LA SOCIAL-DÉMOCRATIE EUROPÉENNE EST-ELLE AU BORD DU SUICIDE ? par Bruno Colmant

55Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Merci M. Hulot ! et la conclusion à en tirer

Ouvert aux commentaires.

Les gouvernements ultralibéraux, qu’ils soient honteux ou décontractés (ou se transformant avec allégresse ces jours-ci de l’un en l’autre), précipitent d’une main la concentration de la richesse et, de l’autre, l’extinction du genre humain (et de toutes les autres manifestations du vivant) ; les gouvernements populistes prennent les choses en main et entreprennent de nous débarrasser de la vermine que constituent les étrangers et les journalistes *, responsables évidents de ces deux grands malheurs.

Rassemblons-nous, nous la majorité silencieuse des abstentionnistes, désabusés, et autres dissidents, pour une mobilisation en faveur de la cause de toutes les causes : la survie du genre humain, en passant par celle de l’Europe et de nos propres nations.

Demain (« si j’ai le bonheur de vivre »), je lancerai un appel en ce sens.

*

Les porteurs de mauvaises nouvelles

91Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Deux remarques de Henry Kissinger, sur Trump et sur la Chine

Ouvert aux commentaires.

Dans le Financial Times en date d’hier, Edward Luce, chroniqueur en chef du quotidien pour ce qui touche aux États-Unis, publie un entretien intitulé Henry Kissinger: ‘We are in a very, very grave period’.

Je vous rappelle que Kissinger fut à différentes époques le ministre des Affaires étrangères (Secretary of State) de Richard Nixon et son principal conseiller en matière de Défense.

Continuer la lecture de Deux remarques de Henry Kissinger, sur Trump et sur la Chine

12Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le Monde / L’Écho – Le Royaume-Uni victime du Brexit, le 2 juillet 2018

Ouvert aux commentaires.

Le Monde : Le Brexit et « la débâcle du Royaume-Uni »
L’Écho : Le Royaume-Uni victime du Brexit

Nous nous sommes fait à l’accession au pouvoir de régimes autoritaires en Hongrie et en Pologne en nous rassurant que ces nations ne sont que les marches de l’Europe. Malgré son immédiate dérive xénophobe, le gouvernement populiste en Italie est instantanément devenu la nouvelle norme : les marchés sont pragmatiques bien davantage qu’omniscients.

Mais c’est au cœur du noyau idéologique de l’Occident : aux États-Unis et au Royaume-Uni, que la décomposition s’opère ces jours-ci avec la plus grande vigueur et à un rythme allant en s’accélérant. Si les citoyens les plus éclairés de ces deux nations décrivent la voie où elles sont engagées de « tragi-comédie », de « farce tragique », nous qui les observons en extériorité y lisons une authentique tragédie. Notre propre sort est hélas bien trop lié à elles sur les plans commercial et militaire pour que nous sortions indemnes de leur décadence.

Continuer la lecture de Le Monde / L’Écho – Le Royaume-Uni victime du Brexit, le 2 juillet 2018

16Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Exigez que votre parti ou mouvement reprenne les mesures préconisées par Paul Jorion pour remettre l’Europe sur les rails », par Pierre-Yves Dambrine

Mesdames, Messieurs, les députés, cheffes et chefs de parti, de mouvement, si vous avez encore un peu de bon sens, et d’humanité, exigez que votre parti ou mouvement reprenne les mesures préconisées par Paul Jorion pour remettre sur les rails cette Europe que nous chérissons et qui malheureusement part à vau-l’eau et disparaîtra un beau matin parce que nous n’aurons rien tenté de sérieux pour la sauver.

C’est important pour l’Europe, mais ce serait aussi faire œuvre utile pour l’humanité toute entière.

C’est le message que délivre Paul Jorion dans ce texte programmatique qui a valeur aussi de manifeste.

Continuer la lecture de « Exigez que votre parti ou mouvement reprenne les mesures préconisées par Paul Jorion pour remettre l’Europe sur les rails », par Pierre-Yves Dambrine

13Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Élections européennes : Un programme pour l’Europe

Si l’on veut devenir député européen, ll faut un programme pour l’Europe *. Heureusement comme j’ai de tout dans ma grande boîte à malices, j’ai cela aussi ! Mais il faut étoffer ! Je compte sur vous et pour cela, j’ouvre la discussion.

* … même si très peu de de députés européens semblent partager mon avis.

Vers un nouveau monde (La Renaissance du livre 2017)

Le monde tel qu’il est

  1. Le projet européen

Continuer la lecture de Élections européennes : Un programme pour l’Europe

17Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Écorama, « La prochaine crise sera celle de la disparition de l’euro ! » alerte Paul Jorion, le 6 juin 2018

Retranscription de « La prochaine crise sera celle de la disparition de l’euro ! » alerte Paul Jorion, le 6 juin 2018. Merci à Catherine Cappuyns ! Ouvert aux commentaires.

David Jacquot – Et notre invité ce vendredi dans La Grande interview en direct sur Boursorama, c’est Paul Jorion. Bonjour, Paul Jorion.

Paul Jorion – Bonjour.

DJ – Merci d’être là. Anthropologue, essayiste, et ancien trader. On a toujours plaisir à vous avoir. Ça marche bien d’ailleurs, les gens vous apprécient parce qu’il y a de l’audience quand vous passez, hein ?

PJ – Tout à fait.

Continuer la lecture de Écorama, « La prochaine crise sera celle de la disparition de l’euro ! » alerte Paul Jorion, le 6 juin 2018

26Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Et si on sauvait l’Europe ? par George Soros

Un sommaire par M. O. d’une communication de George Soros, bête noire de l’OMF (Ordre Mondial Fachosphérique). Ouvert aux commentaires.

Le 29 mai 2018 George Soros tenait un discours au Conseil Européen des Relations Internationales (ECFR) dans lequel il soulignait que l’objectif d’une union renforcée, semblait mise bien mal en point par certains pays membres et qu’une Europe à plusieurs vitesses semblait prendre le pas sur une Europe « multi-pistes ». Comment ce projet politique qui a soutenu la paix et la prospérité dans l’Europe d’après guerre a pu en arriver là ?

Continuer la lecture de Et si on sauvait l’Europe ? par George Soros

13Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Brexit – Nos lecteurs nous demandent – Petit récapitulatif

M. O. une lectrice belge du Blog m’écrit à l’heure du déjeuner :

Monsieur Jorion, pourriez-vous nous expliquer pourquoi Boris Jonhson est tellement engagé pour le Brexit ? Je subodore 😉 mais j’aimerais avoir confirmation.

Chère M.O., je ne peux malheureusement mieux faire que de vous citer un extrait de ma vidéo Le temps qu’il fait le 9 juin 2017 :

« Je reprends l’histoire un petit peu au début : il y a M. David Cameron qui est Premier ministre en Grande-Bretagne et appartient au Parti conservateur, et il y a des gens autour de lui, à l’intérieur de son parti, qui sont des emmerdeurs. Et comme cela a été très bien mis en évidence dans un article du Financial Times, tout ça c’est des querelles entre « old boys » : tout ça c’est des querelles entre étudiants à Eton et puis ensuite à Oxford. Continuer la lecture de Brexit – Nos lecteurs nous demandent – Petit récapitulatif

13Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail