Archives de catégorie : Musique

« You’ll never walk alone »

Un article du journal Le Monde, ce soir, à propos d’un relais routier :

La nuit est déjà bien avancée, les rideaux sont tirés devant les pare-brise, quand ce chauffeur au mollet droit tatoué d’un « You Will Never Walk Alone » (Tu ne marcheras jamais seul), la devise des Reds de Liverpool, quitte son Volvo rouge sang pour se diriger vers le Lavomatic du parking.

C’est en effet une chanson que les gens autour de moi connaissent, en l’associant au football.

Pour ceux qui ignorent d’où ça vient, You’ll Never Walk Alone, « Tu ne marcheras jamais seul » ou « Tu ne seras jamais seul », est l’une des chansons de la comédie musicale Carousel de (Richard) Rodgers et (Oscar) Hammerstein. L’opérette est de 1945, le film est lui de 1956.

Si vous êtes pressé, allez à 3m35s, mais ne le ratez pas : c’est quand même de la très belle ouvrage.

Ne vous apitoyez pas trop sur le mourant : c’est un bandit et un voyou qui la bat. On n’était apparemment pas trop choqué par ça en 1945 (moi je l’ai été en revoyant le film récemment).

Les fans de Liverpool se sont probablement inspirés plutôt de la version de Gerry and the Pacemakers de 1965, un groupe local, plutôt que de l’original de 1945.

Partager :

« The Doors » and Me

D’avoir un jour eu une longue conversation avec le patron du restau en face du 17 rue Beautreillis (4e), qui se souvenait de Jim (j’habitais à deux pas : rue Saint-Paul).

D’avoir pris à de nombreuses reprises le Blue Bus pour me rendre de chez moi à Santa Monica à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) où j’étais membre du groupe de recherche Human Complex Systems, et de savoir ainsi que le Blue Bus n’était pas – comme il a beaucoup été avancé – une hallucination psychédélique mais le bus bleu constituant le moyen d’accès direct à la plage pour les étudiants de UCLA.

D’avoir hanté les « cafés de la plage » favoris des Doors à Venice Beach, tout particulièrement à l’heure du déjeuner de 2007 à 2009, entre mon licenciement par Countrywide Financial, pour cause de décès dû à la crise des subprimes, et mon retour en France, alors que je vivais aux crochets du contribuable US, ou plutôt quand je récupérais une partie des charges dont je m’étais consciencieusement acquitté avant que le secteur du prêt immobilier ne rende l’âme belly up (intraduisible).

Partager :

Vera Lynn (1917-2020)

Vera Lynn a incarné l’esprit d’une nation maltraitée, battue, dont le moral était au plus bas. Elle chantait pour les troupes britanniques, elle chantait aussi dans les stations du « Tube », le métro londonien, transformées en abris anti-aériens, pour ceux qui y trouvaient refuge. Elle est morte aujourd’hui à l’âge de 103 ans.

Partager :