Archives de catégorie : Philosophie

À propos de La critique marxiste n’est pas assez radicale, par Étienne Guillermaz

Ouvert aux commentaires.

Bonjour Monsieur Jorion,

je viens de regarder, avec un grand plaisir, votre dernière vidéo. J’apprécie l’importance que vous accordez à la pensée d’Aristote : lorsque je suis en conférence j’insiste toujours sur le fait que les anciens nous ont laissé toutes les clefs nécessaires à notre survie (et donc à notre sortie du capitalisme), ce à quoi l’on me répond souvent que les solutions de l’époque ne correspondent plus à notre temps et qu’il faut réinventer la roue ou toute autre non solution qui permet de brasser de l’air sans prendre le problème à bras le corps.

À chaque fois que j’ai eu un auditoire majoritairement marxiste j’ai toujours eu droit, après avoir terminé mon intervention, à cette sempiternelle citation de Marx : « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde, il s’agit maintenant de le transformer ».

Continuer la lecture de À propos de La critique marxiste n’est pas assez radicale, par Étienne Guillermaz

Partager :

Progrès en philosophie naturelle, le 22 août 2019 – Retranscription

Retranscription de Progrès en philosophie naturelle, le 22 août 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour,

Nous sommes le jeudi 22 août 2019. C’est les vacances encore, heureusement : les vacances, ça me permet de travailler une journée entière sur un sujet particulier sans devoir aller faire autre chose et de pouvoir penser un petit peu et, vous l’avez vu, de faire des vidéos comme ça me vient, ne pas être limité par le fait que je n’ai pas accès à la wifi, etc.

De quoi je vais vous parler ? Aujourd’hui, ce ne sera pas le Brexit. Ce ne sera pas Trump. Ce ne sera pas mes réflexions en finance ou en économie. Ça se raccroche plutôt aux choses que je fais qui étaient les choses que je faisais quand j’avais une carrière de scientifique à proprement parler, quand j’étais jeune professeur, quand j’ai pu faire un peu de recherche. À l’intérieur de ça, j’ai fait des choses de manière un peu systématique, effectivement, en anthropologie, en anthropologie économique surtout. J’ai écrit ce livre Comment la vérité et la réalité furent inventées qui est une réflexion de type anthropologique mais qui s’intéresse à l’histoire de deux concepts dans notre culture : les concepts de vérité et de réalité, dont je souligne toujours que ce ne sont pas des choses évidentes, la preuve étant que la Chine a très bien pu se développer sans avoir des concepts de cet ordre-là.

Continuer la lecture de Progrès en philosophie naturelle, le 22 août 2019 – Retranscription

Partager :

Université catholique de Lille, « Introducing Andrew Feenberg », le 20 juin 2019

Ouvert aux commentaires.

Du fait qu’elle est en anglais, je ne pensais pas vous proposer ici les notes de mon introduction à l’oeuvre d’Andrew Feenberg que j’ai proposée à Lille mercredi dernier en sa présence. Mais comme je viens d’en faire ma réponse à un commentateur, je la reproduis ci-dessous dans une présentation mieux formatée. Ce n’est pas un article publiable, ce sont des notes.

Continuer la lecture de Université catholique de Lille, « Introducing Andrew Feenberg », le 20 juin 2019

Partager :

Université catholique de Lille, Workshop with Andrew Feenberg, le mercredi 20 juin 2019

Workshop with Andrew Feenberg

Université catholique de Lille, June 20, 2019 9.30 a.m.-5.15 p.m.

Maison des chercheurs, 14 boulevard Vauban 59800 Lille (1se floor, room 103)

Program

9 a.m.-9.30 a.m. Welcoming

9.30 a.m.-10 a.m. Paul Jorion (Université catholique de Lille): Introduction

10 a.m.-10.30 a.m. Reply by Andrew Feenberg and public discussion

Continuer la lecture de Université catholique de Lille, Workshop with Andrew Feenberg, le mercredi 20 juin 2019
Partager :

Quinzaines, La folie de Nietzsche, le 15 juin 2019

La folie de Nietzsche

Faut-il distinguer chez Nietzsche l’avant-la-folie de l’après-la-folie ? Ou se dire que bien fou serait celui qui s’y aventurerait ? Tout est plutôt à prendre ou à laisser. Ne rien prendre, c’est rejeter l’essentiel de la philosophie après Hegel. Tout accepter, c’est mettre dans le même sac, il faut le savoir, le précurseur génial de Freud, et celui qui expliquait aux passants qu’il était Dionysos ayant pris l’apparence d’un clown.

Que Nietzsche soit mort fou, nul ne le met en doute. Les relations ne manquent pas de ses séjours en asile, ses éclaboussements infantiles dans la baignoire, ses danses « dionysiaques » impromptues alors, ou de sa prostration dans la maison de sa sœur, Elisabeth, durant les six dernières années de sa vie, où les disciples choqués venaient jeter un regard pudique par la porte entrouverte de sa chambre, pour constater le cœur brisé sans aucun doute, l’état de lamentable déchéance dans lequel le grand homme se trouvait désormais : incapable du moindre mouvement, les yeux seuls roulant occasionnellement dans leur orbite, poussant parfois dans la nuit d’affreux rugissements d’animal blessé.

Continuer la lecture de Quinzaines, La folie de Nietzsche, le 15 juin 2019

Partager :

PHILO EN 2 LEÇONS – 1. DIEU EST MORT – Retranscription

Retranscription de PHILO EN 2 LEÇONS – 1. DIEU EST MORT, le 27 décembre 2018. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le jeudi 27 décembre 2018. Et si vous écoutez la radio, si vous regardez la télé, si vous ouvrez vos journaux, vous vous rendez compte que le monde en ce moment est complètement déboussolé. Le monde est de plus en plus constitué de pauvres d’un côté et de riches de l’autre : les pauvres se biturent et les riches se gavent, et les pauvres rêvent de cesser de se biturer pour pouvoir se gaver et ceux qui se gavent (les riches) se rendent compte que ça n’arrange absolument rien et commencent à se biturer comme les autres. C’est là où nous en sommes.

Continuer la lecture de PHILO EN 2 LEÇONS – 1. DIEU EST MORT – Retranscription

Partager :

Au courrier : Élections européennes et avenir du monde

Bonjour monsieur Jorion,

Je suis vos travaux et vos vidéos depuis un peu plus de trois ans maintenant avec un véritable enthousiasme qui s’est littéralement enflammé lorsque vous avez annoncé que vous souhaitiez devenir député européen. J’espère de tout coeur que vous parviendrez à trouver une place malgré le plafond de verre qui règne dans les milieux politiques et dont vous avez parlé dans votre votre journal de campagne du 29 juin.

M’étant moi-même heurté à cet obstacle pour ces mêmes élections je serai enchanté de rejoindre une base militante destinée à votre soutien et à la diffusion de vos idées.

Continuer la lecture de Au courrier : Élections européennes et avenir du monde

Partager :

Transhumanisme : la notion de « dignité humaine » est-elle dépassée ? le 21 juin 2018 – Retranscription

Retranscription de Transhumanisme : la notion de « dignité humaine » est-elle dépassée ? Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le jeudi 21 juin 2018 et j’ai mis un petit billet ce matin sur le blog pour expliquer pourquoi j’étais à ce point absent. Mais, c’est parce que je suis impliqué de différentes manières – je suis l’un des organisateurs – du colloque qui a lieu en ce moment à l’Université Catholique de Lille sur le transhumanisme ou les transhumanismes, si vous voulez. Et j’y participe de différentes manières : tout à l’heure, j’organise avec Michel Saloff Coste un atelier de discussions sur les avenirs qui s’ouvrent à nous ; hier, j’ai présidé un groupe qui s’intéressait tout particulièrement au rapport entre Nietzsche et différents courants posthumanistes et transhumanistes et, demain, je présiderai un autre groupe sur les rapports entre religion chrétienne et transhumanisme ; mais, ce matin, je dirais que mon implication principale, c’était un grand débat organisé entre Stefan Lorenz Sorgner et moi-même.

Continuer la lecture de Transhumanisme : la notion de « dignité humaine » est-elle dépassée ? le 21 juin 2018 – Retranscription

Partager :

« Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ! », le 19 juin 2018 – Retranscription

Retranscription de « Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ! ». Merci à Marianne Oppitz ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le mardi 19 juin 2018 et pas de thème précis à ma vidéo aujourd’hui mais un titre, quand même ! Le titre ce sera : « Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ». Alors pourquoi il vaut mieux en rire qu’en pleurer ? Mais si vous ne l’avez pas constaté vous-même, je vous le rappelle quand même : le monde est en décomposition rapide. Monsieur Salvini, ministre de l’intérieur en Italie du gouvernement populiste dit qu’il va s’occuper sérieusement de la question des Roms. Alors, on s’attend au pire parce que quand on dit « s’en prendre sérieusement » à une population qui est arrivée dans nos pays, je crois – si j’ai bon souvenir – au XIIe siècle et qui s’est mêlée à notre population d’une manière – comment dire ? – un peu hétérogène, vu que c’est une population qui venait d’un pays où il y avait un système à castes et que cette population ne s’est jamais véritablement mêlée à la nôtre et est restée un peu dans sa manière de voir les choses. Quand on s’en prend sérieusement aux Roms, c’est dans une perspective, bien entendu – comme on l’a déjà vu – d’élimination. Alors, ça fait très, très peur.

Continuer la lecture de « Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ! », le 19 juin 2018 – Retranscription

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 2 FÉVRIER 2018 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 2 février 2018. Merci à Marianne Oppitz et Catherine Cappuyns.

Bonjour, nous sommes le vendredi 2 février 2018 et je ne sais pas si c’est la même chose chez vous, mais ici en Bretagne, à Vannes, eh bien, il a gelé cette nuit. Alors, un beau démenti à la face des gens qui vous parlent de réchauffement climatique puisqu’il a gelé dans la région du Morbihan cette nuit.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 2 FÉVRIER 2018 – Retranscription

Partager :